Reka

géographe cartographe information designer journaliste rêveur utopiste partageur

  • Dans cet article en norvégien (mais vous pourrez en avoir un bon aperçu malgré la très mauvaise traduction automatique de google trad) Thomas Hylland Eriksen explique qu’il a été violemment accusé, pendant des années de « haïr et détruire la société norvégienne » parce qu’il soutenait les valeurs multiculturelles, les mélanges et dénonçait vigoureusement les islamophobes. Cela fait penser aux israéliens radicaux qui accusent les juifs critiquant la colonisation et l’occupation de détester Israël et surtout de se détester eux même...

    Ses ennemis de la droite ultra conservatrice l’accuse d’avoir joué un rôle clé dans la « transformation de la société norvégienne homogène en un enfer multiculturel... » Ceux qui vivent en Norvège, norvégiens ou pas, pourraient bien rire de ce fantasme obscène si les circonstances n’étaient pas aussi tragiques.

    Une de ses réflexions sur le multiculturalisme est intéressante : Si le multiculturalisme est une sorte de doctrine selon laquelle les groupes culturels doivent être autorisés à vivre selon leurs propres valeurs, pourquoi pas, à condition que cette idéologie ne force pas l’individu à choisir obligatoirement une culture contre une autre, et que sa liberté de choisir l’intégration sociale "hors" groupe communautaire reste entière. La Norvège reste très en pointe sur la question de l’intégration des migrants bien que la situation se soit dégradée depuis 2009.

    Il fait une grande différence entre la diversité et le multiculturalisme, la règle de fond étant que soit préservée le droit des individus à choisir leur destin, dans les limites fixées par les normes communes. Ces normes sont toujours en négociation dans les sociétés complexes comme l’est la Norvège : il faut rappeler les violents combats idéologiques entre chrétiens conservateurs et laïque dans les années 1900, les conflits liés aux zones urbaines et rurales, ou encore à la "guerre linguistique" entre le bokmål (norvégien littéraire) et le nynorsk (néo-norvégien), autant d’événements qui ont construit la Norvège moderne.

    Pour finir, cette autre réflexion : « Nous ne vivons pas dans un siècle où un projet national visant à restaurer la pureté ethnique est particulièrement réaliste » dit-il dans une belle litote. « Nous n’avons pas d’autres choix que de vivre tous ensemble, frontières ouvertes, dans la diversité et en acceptant les différences. C’est ce qui enrichit une nation.

    Il est bien entendu possible de vivre dans cette diversité, sans pour autant abandonner les valeurs fondamentales, les idéaux humanistes sur lesquels la société norvégienne est basée. »

    Y a-t-il une autre alternative ?

    http://www.aftenposten.no/meninger/kronikker/article4188856.ece

    Individets frihet

    THOMAS HYLLAND ERIKSEN - Universitetet i Oslo

    Ukrenkelig. Vi har ikke noe annet valg enn å leve med forskjellighet, uten dermed å gi avkall på grunnleggende verdier.

    Skrekkeksempel. I flere år har jeg vært en sentral Prügelknabe for en håndfull norske nettsteder som er kritiske til innvandring, flerkulturalitet og – kanskje i særdeleshet – muslimer. Ofte blir jeg nevnt som et skrekkeksempel på en akademiker som gjør alt han kan for å underminere norske verdier og norsk kultur, omtrent like ofte som en forvirret multikulturalist som elsker alt fremmed og forakter alt hjemlig. Av og til har jeg sendt inn kommentarer til kritikerne, hvor jeg ber om at de belegger påstandene med sitater. Da blir det gjerne stille.

    Lenge betraktet jeg hetsen som harmløs sjikane, også når den havnet i innboksen min som anonym hatmail. Nå er jeg blitt usikker på om denne vurderingen har vært riktig, etter å ha blitt gjort oppmerksom på at Anders Behring Breivik viser seg å være en av dem som flere ganger har oppgitt mitt navn som symbol på alt som er gått galt med Norge. Gitt situasjonen i Norge får ordet personangrep en spesiell valør om dagen, og jeg skal derfor være personlig i denne kronikken.

    #norvège #oslo #breivik #multiculturalisme