CRIPURE

« Les mots savent de nous des choses que nous ignorons d’eux. » René Char

  • http://myboox.f6m.fr/images/livres/reference/0003/37/vivre-et-penser-comme-des-porcs-de-l-incitation-a-l-envie-et-a-l-ennui-dans-les-democraties-marches-gilles-chatelet-9782070410705.gif

    "De l’incitation à l’envie et à l’ennui dans les démocraties-marchés"
    sous-titre ce toujours vigoureux et stylé vieil ouvrage de 12 ans d’âge !
    Des extraits...vous en voulez ?
    “Etre passé de la chair à canon à la chair à consensus et à la pâte à informer est certes un progrès. Mais ces chairs se gâtent vite : la matière première consensuelle se transforme en une unanimité populiste des majorités silencieuses qui n’est jamais innocente. A ce populisme classique se greffe désormais un nouveau populisme yuppie -un techno-populisme- qui entend bien afficher sa post-modernité carnassière, prompte à digérer le best-of des biens et services de la planète.”
    Vous en voulez encore ?
    « La République n’est plus orgueilleuse : elle accepte enfin un destin adapté à ses moyens -celui de sous-préfecture “démocratique” du Nouvel Ordre mondial... »
    Et puis...
    “Positivez et maximisez comme vous respirez : cela pourrait être le slogan de cette classe moyenne mondiale qui entend bien jouir de la Fin de l’Histoire. Ce terminus de l’Histoire ne serait-il, après tout, que la découverte d’une forme optimale de termitière, ou plutôt de yaourtière à classe moyenne -dont Singapour serait le sinistre modèle réduit- gérant les fermentations mentales et affectives minimales de protozoaires sociaux.”
    Et aussi...
    “Vaincre le techno-populisme, ringardiser les yaourtières, c’est aussi vaincre le national-racisme...Cela réclame une philosophie de combat...bref, de sursauter et de refuser un destin cognitif en faisant plus de vagues et moins de vogue.”
    J’en passe et des meilleurs...
    Travaillez moins et gagnez beaucoup plus à la rencontre des
    “citoyen-méduse”, citoyen-panéliste" et “citoyen-thermostat”
    du “mathématicien-poète” Gilles Châtelet.
    De quoi ? de la poésie ?
    Et bien lisez donc les titres de chapitres du livre...
    La soirée Rouge et Or du Palace ou de l’entré de la France dans la société tertiaire
    du Chaos comme imposture et de l’autorégulation comme néoconservatisme festif
    Les Robinsons-particules de Hobbes : arithmétique politique et empirisme mercantile
    de l’homme moyen comme déchéance statistique de l’Homme ordinaire
    de la démocratie comme marché politique ou de la démocratie-marché à la thermocratie
    La démocratie-marché sera fluide ou ne sera pas : nomades fluides et ringards visqueux
    Robinsons à roulettes et pétro-nomades
    Comment le bon sens peut se faire scélérat : fordisme de la haine et industrie du ressentiment
    Les “Becassine Memorial Lectures” sur le populisme urbain
    La nouvelle exception française : du rastaquouère culturel
    Les chevaliers dissidents du professeur Walras ou du droit de cuissage économique
    Vers la fin ou le début de l’Histoire : yaourtière à classe moyenne ou l’héroïsme du quelconque
    Bonne lecture combative !

    • excellent #livre en effet merci
      « Vivre et penser comme des porcs » de Gilles Châtelet

      (je remets le titre pour que fonctionne le moteur de recherche)

    • Et encore:

      Si le discours politique est devenu inaudible, c’est bien faute de théorie à partager, de concepts à confronter et d’horizons à dévoiler. Il faut être expert comptable aujourd’hui, pour écouter parler les idoles politiques. Le chiffre est devenu l’Alpha et l’Omega de ces druides banquiers du destin des peuples : et, depuis que la politique s’est réduite à cette technique d’énarque, le latin de nos élites ensorcelle de ses charmes arithmétiques, les esprits à nouveaux envoutés par ces chants boursiers. La chamanisation des masses ne passe donc plus comme jadis par la psalmodie ou l’incantation des forces obscures, non, désormais la statistique martèle consciencieusement ses pourcentages de marché, ce qui revient au-même.

      Gilles Châtelet