• Les appareils connectés en mode veille : un gâchis planétaire
    http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-appareils-connectes-mode-veille-gachis-planet

    Prenons l’exemple des décodeurs pour les téléviseurs. En 2010, aux seuls États-Unis, il y avait plus de 160 millions de ces boîtiers branchés et prêts à l’utilisation. En principe, ils doivent rester connectés en permanence afin de répondre aux demandes provenant du réseau, comme lorsqu’une application est utilisée à distance pour lancer l’enregistrement, ou quand il faut mettre à jour un logiciel interne. Le résultat, selon ce rapport : ces boîtiers ont consommé 18 TWh d’électricité pendant l’année, soit plus que la #consommation annuelle en #énergie de l’Islande. Ou bien, en d’autres termes, 2 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros) en factures d’#électricité pour leurs propriétaires.


  • Having a Facebook Account Is to Beg to Be Manipulated | Alternet
    http://www.alternet.org/media/having-facebook-account-beg-be-manipulated?akid=12021.108806.Q4wCTa&rd=1&s

    The average Facebook user sees only 20 percent of the 1,500 stories per day that could have shown up in their news feed. The posts you receive are determined by algorithms whose bottom line is Facebook’s bottom line. The company is constantly adjusting all kinds of dials, quietly looking for the optimal mix to make us spend more of our time and money on Facebook. Of course the more we’re on Facebook, the more information they have about us to fine-tune their formulas for picking ads to show us. That’s their business model: We create and give Facebook, for free, the content they use and the data they mine to hold our attention, which Facebook in turn sells to advertisers.

    John Kenneth Galbraith called advertising “the management of specific demand.” Ads tell us stories, which are all variants of: If you buy this, you’ll be happy. Their words and images were tested on audiences even before Don Draper was a boy, and now digital analytics gives marketers new attention management techniques to use on us. Today, every tweet, every YouTube or blog post aspires to be viral, and when that happens, no one complains that some cat or cute kid or Kardashian has used Orwellian mind-control to manipulate our mood.


  • “Germany has a censorship federal agency called BPjM which maintains a secret list of about 3000 URLs. To keep the list secret it is distributed in the form of md5 or sha1 hashes as the ‘BPJM-Modul’. They think this is safe. This leak explains in detail that it is in fact very easy to extract the hashed censorship list from home routers or child protection software and calculate the cleartext entries. It provides a first analysis of the sometimes absurd entries on such a governmental Internet censorship list.”

    https://bpjmleak.neocities.org

    #censorship #Germany


  • Pourquoi la gauche a tort d’avoir peur du revenu de base
    http://revenudebase.info/2012/09/18/revenu-de-base-meme-pas-peur

    Ah ! Nous voilà arrivés au nerf de la guerre ! Au cœur du cœur ! Nous touchons le Graal ! Comment allons nous « payer tous ces gens à ne rien faire » – Pardon, à faire autre chose qu’échanger en monnaie leur production sur un marché. Vous remarquerez que c’est une question que l’on ne pose jamais aux 200 riches familles qui gagnent autant que 2,2 milliards d’êtres humains !

    #rdb #revenu_de_base


  • Un maire #FN supprime la gratuité de la cantine pour les familles pauvres
    http://www.huffingtonpost.fr/2014/06/25/maire-fn-cantine-gratuite-familles-pauvres-_n_5529334.html

    Interrogé par France Bleu, le maire FN du Pontet, Joris Hébrard, justifie cette mesure au nom du rétablissements des finances de la ville. « C’est l’histoire des petits cours d’eau qui font des grandes rivières. On essaye de trouver des économies partout où on peut en faire », explique-t-il

    Polémique : le maire FN augmente son salaire
    http://www.laprovence.com/actu/politique-en-direct/2888529/le-maire-fn-souleve-la-polemique-en-augmentant-son-salaire.html

    Alors qu’il promet des économies, le maire FN du Pontet, Joris Hébrard, a fait voter hier en conseil municipal une augmentation de 44% de son salaire. Il touchera 3 281€ euros brut par mois.

    Ahah, je pensais pas que ça serait aussi petit aussi rapidement

    #politique #front_national


  • L’attaque du Financial Times sur Thomas Piketty
    http://www.wsws.org/fr/articles/2014/jui2014/pikk-j07.shtml

    La motivation derrière les critiques du FT est de caractère politique, et ce de façon transparente. Dans son éditorial à ce sujet, « De sérieux doutes planent sur l’ouvrage de Piketty », les rédacteurs en chef du journal soutiennent que les supposés problèmes dans les données de Piketty « remettent en question sa thèse selon laquelle il y a une tendance naturelle dans le #capitalisme à ce que la richesse devienne de plus en plus concentrée entre les mains des riches ». Le FT va même jusqu’à prétendre qu’à cause des problèmes avec les données, « il est justifié de remettre en question la conclusion que la richesse des plus riches a augmenté depuis 1980. Sans ce résultat, il ne peut y avoir une loi d’airain du capitalisme qui mène vers l’#inégalité toujours grandissante. »

    Malgré les assurances répétées de Piketty qui dit ne pas s’opposer au système capitaliste (et ne propose pas, en fait, de « loi d’airain » de l’inégalité), les données qu’il a amassées et présentées sous une forme cohérente ont clairement rendu le FT, et ceux pour qui ce journal parle, très nerveux. Bien qu’ils ne mentionnent jamais le mot, c’est le socialisme qu’ils ont à l’esprit.

    Dans son attaque contre Piketty, le Financial Times parle pour des sections puissantes de l’aristocratie financière qui pressentent les immenses tensions sociales qui montent en Europe, aux États-Unis et internationalement. Ils sont tous bien conscients qu’ils trônent sur un système économique qui a perdu toute crédibilité aux yeux de millions de personnes. Toute admission de l’#illégitimité de la vaste #richesse qui a été accumulée par une minuscule couche de la population est, de leur point de vue, dangereuse.


  • Farida et l’article 49
    LE MONDE | 07.06.2014 à 08h39 • Mis à jour le 07.06.2014 à 10h47
    Par Benoît Hopquin
    « Je vous informe qu’après avoir procédé à un nouvel examen de votre dossier, j’ai décidé, en application de l’article 49 du décret n° 93.1362 du 30 décembre 1993, de maintenir cette décision de rejet. » Douze ans que Farida Belamri essuie les refus de naturalisation.
    Pendant ce temps, Farida Belamri attend d’être française. Mais que faut-il bien faire pour devenir française ? Dans ses moments de découragement, elle s’interroge. Elle a quitté l’Algérie en 1976, à 20 ans. Depuis, elle vit et travaille en France, à Toulouse. Elle repasse, balaye, lave, essuie, sert, range. Elle fut femme de ménage, aide à domicile, serveuse dans une cantine, assistante du troisième âge.

    Des petits salaires, des pleins-temps, des mi-temps. « Je veux vivre de mon travail. » Avec ce chiche argent, elle a élevé seule quatre enfants. « Pas un n’est connu des services de police », dit-elle, usant d’un langage tout droit sorti de la télévision. Ils sont installés, ils font leur vie, leur vie de Français. Farida Belamri est aujourd’hui grand-mère. Un pareil parcours, une telle vie exemplaire, vaut bien brevet de citoyenneté, avec mention honorable.

    Pas pour l’administration. Douze ans que Farida Belamri essuie les refus de naturalisation. Douze ans que la boîte aux lettres livre, l’une derrière l’autre, les mêmes lettres pète-sec.

    « Je vous informe qu’après avoir procédé à un nouvel examen de votre dossier, j’ai décidé, en application de l’article 49 du décret n° 93.1362 du 30 décembre 1993, de maintenir cette décision de rejet. »
    Plus loin, il est indiqué que la récipiendaire peut contester ce rejet devant un tribunal administratif, requête assortie de 35 euros de timbres fiscaux. La justice… « J’ai tout fait pour que mes enfants n’aient jamais affaire à elle », assure Farida Belamri. Ce n’est pas pour se retrouver soi-même devant un juge, fût-il administratif.

    « LA FRANCE, MON PAYS »

    Et puis un procès intitulé « Farida Belamri contre Etat français », ce serait un comble. La France, elle est pour, pas contre. Elle l’a écrit, d’ailleurs, dans une de ses lettres à l’administration. « Je considère la France comme le pays qui m’a recueillie, qui m’a offert de vivre une vie meilleure, la France, mon pays. »

    source : http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/06/07/farida-et-l-article-49_4434015_3232.html


  • Des mathématiques à la #photographie #numérique : #bruit, #dynamique
    http://images.math.cnrs.fr/Des-mathematiques-a-la.html

    Lorsque vous appuyez sur le déclencheur d’un appareil photo, tout un processus se met en place pour convertir l’information lumineuse (la scène que vous être en train de photographier) en information numérique (un fichier informatique encodé le plus fréquemment en jpeg). Ce processus fait intervenir des dispositifs optiques, physiques et technologiques complexes mais, bien que cela ne paraisse pas aussi évident à première vue, il fait aussi intervenir des outils mathématiques sophistiqués servant en particulier à corriger les erreurs de mesure et à dépasser les limites des instruments utilisés.

    avec Lenna http://www.cs.cmu.edu/~chuck/lennapg/lenna.shtml
    http://www.cs.cmu.edu/~chuck/lennapg/len_top.jpg

    • Pas tout vu (1h 40m…) mais plein de trucs intéressants. Visiblement le domaine est très actif et on continue à faire des progrès dans les algorithmes de traitement.

      Dans les trucs rigolos

      … comme on utilise l’estimateur de vraisemblance, on n’est pas loin de la borne de Cramér Rao…

      #probabilités (et comme d’hab’, on laisse tomber Fréchet et Darmois…)

      cf. WP [en]
      Cramér–Rao bound - Wikipedia, the free encyclopedia
      http://en.wikipedia.org/wiki/Cramér-Rao_bound

      In estimation theory and statistics, the Cramér–Rao bound (CRB) or Cramér–Rao lower bound (CRLB), named in honor of Harald Cramér and Calyampudi Radhakrishna Rao who were among the first to derive it, expresses a lower bound on the variance of estimators of a deterministic parameter.

      Borne de Cramér-Rao — Wikipédia
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Borne_de_Cramér-Rao

      En statistique, la borne Cramér-Rao exprime une borne inférieure sur la variance d’un estimateur sans biais, basée sur l’Information de Fisher. Elle est aussi appelée borne de Fréchet-Darmois-Cramér-Rao (ou borne FDCR) en l’honneur de Maurice Fréchet, Georges Darmois, Harald Cramér et Calyampudi Radhakrishna Rao.

      Et dans un tout autre genre…

      Généralement, on prend des photos à main levée, sauf quand on a un pied.

    • Oui, mais les contraintes techniques de ce temps (pré)historique (Playboy de novembre 1972) font que n’est passée à la postérité que la partie supérieure (au dessus des épaules) de la page centrale détachable (avec photo de pin-up) traduction officielle de centerfold
      http://dictionnaire.reverso.net/anglais-francais/centerfold

      The Rest of the Lenna Story
      http://www.cs.cmu.edu/~chuck/lennapg/lenna.shtml

      They had tired of their stock of usual test images, dull stuff dating back to television standards work in the early 1960s. They wanted something glossy to ensure good output dynamic range, and they wanted a human face. Just then, somebody happened to walk in with a recent issue of Playboy.
      The engineers tore away the top third of the centerfold so they could wrap it around the drum of their Muirhead wirephoto scanner, which they had outfitted with analog-to-digital converters (one each for the red, green, and blue channels) and a Hewlett Packard 2100 minicomputer. The Muirhead had a fixed resolution of 100 lines per inch and the engineers wanted a 512 x 512 image, so they limited the scan to the top 5.12 inches of the picture, effectively cropping it at the subject’s shoulders.

    • @fil, c’est pas le hasard, c’est que Playboy avait une certaine qualité icono et d’impression (alors que les vies de saintEs en bédé, c’est des mauvais dessins avec des aplats), une certaine diffusion (d’où les chances accrues de tomber dessus comme sur un National Geographic) et surtout une grande acceptation sociale, parce que Children’s Pleasure ou Bestiality, ou même un magazine gay, le type n’aurait pas osé les sortir de son sac. Mais il n’y avait que des types ce jour-là, pour des raisons qui tiennent à la socio du milieu, et de la meuf à poil, c’est consensuel : c’est parce que cette #image_sexiste a fait consensus quelle est passée, alors qu’il y avait sûrement des belles pubs de montres avec des voiliers dans le même numéro. Ok, pas sur une double page.


  • À Calais : soigner la gale en mettant les « galeux » à la rue !
    Bernard Cazeneuve répète les erreurs de ses prédécesseurs

    Et rebelote ! Une nouvelle expulsion de camps à Calais, programmée par le préfet du département pour le 27 mai 2014, cette fois sous couvert d’épidémie de gale qu’il faudrait arrêter en dispersant les victimes. La France chasse donc les « galeux » au lieu de les soigner.

    Il va de soi qu’une telle décision ne relève pas du seul préfet du département. Elle bénéficie nécessairement de l’aval du nouveau ministre de l’Intérieur. Bernard Cazeneuve entend sans doute ainsi s’inscrire dans la lignée de ses prédécesseurs, célèbres pour avoir manié le bâton contre les étrangères et les étrangers du Calaisis : entre autres, Nicolas Sarkozy avec sa fermeture de Sangatte en 2002, et Eric Besson avec son évacuation théâtrale et musclée de la « jungle des Pashtouns » en 2009. Les ministres changent. Leur politique stérile de la violence perdure.

    Cette décision, qui prend donc prétexte d’une épidémie de gale, fait suite, en réalité, à la pression de la maire de Calais pour qui les camps où s’abritent les migrants donneraient une mauvaise image de la ville.

    Natacha Bouchart a raison : ces camps d’infortune font la honte de la ville, de la France et de l’Europe, qui se refusent à accueillir dignement des personnes qui ont fui des pays en guerre. Leur insalubrité comme leur indignité devraient conduire à se féliciter de leur disparition si l’administration imaginait des alternatives décentes.

    Mais les solutions proposées relèvent du mépris et sont contraires au principe d’inconditionnalité de l’hébergement tout comme à la circulaire du 26 août 2012.

    Seuls les mineurs et les demandeurs d’asile se verront offrir un hébergement. Et là encore, quel sérieux dans les propositions annoncées !

    Les mineurs seront conduits à la base d’Ohlain, propriété du conseil général en charge de l’aide sociale à l’enfance. Mais cette base de loisirs n’est pas prévue pour recevoir des adolescents traumatisés, et leur gardiennage, organisé dans la précipitation, et plus encore les conditions dans lesquelles leur sera proposée cette mise à l’abri laissent présager une dépense inutile et négative de l’argent public.

    Les demandeurs d’asile seront dirigés dans des structures d’hébergement d’urgence sociale inadaptées à leur situation.
    Une fois de plus les personnes majeures en transit vers la Grande-Bretagne sont totalement ignorées.
    Comme d’autres États de l’Europe, la France ne sait qu’opposer une politique de dissuasion à ces étrangères et à ces étrangers. Dans ces conditions, ils et elles ne risquent pas de vouloir s’établir sur le territoire et de solliciter une protection. Acculés à l’errance et à l’invisibilité, les unes et les autres devront ouvrir d’autres squats insalubres en y colportant leur gale.

    Leur maladie, prétexte aux démantèlements, a été signalée à l’Agence Régionale de Santé (ARS) depuis deux mois déjà par les associations, sans que rien ne soit mis en œuvre pour y remédier. Mais le préfet promet des soins le jour de l’expulsion alors que l’information sur l’imminence de l’opération disperse les malades qui entendent ainsi éviter leur placement en centre de rétention et leur éloignement. Écœurante propagande et mépris absolu des impératifs de santé publique.

    Cette nouvelle initiative répressive dans le Calaisis est en cohérence avec la politique du gouvernement qui vient d’annoncer une réforme de la réglementation relative à l’asile. Bâti sur l’idée que la grande majorité des demandes d’asile repose sur des mensonges, le projet de loi vise principalement à multiplier leur examen dans des conditions expéditives et à expulser les victimes qui n’auront ainsi pas pu bénéficier d’une étude équitable de leur situation.

    Les organisations signataires réclament que :

    • Au vu de l’urgence de la situation, un camp humanitaire encadré par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et/ou des ONG missionnées soit installé à Calais et partout où ce sera nécessaire ;
    • Conformément à la décision du Défenseur des droits du 13 novembre 2012, l’usage de la violence policière cesse dans le Calaisis ;
    • La situation de toutes les personnes migrantes soit sérieusement et individuellement examinée et qu’elles puissent être correctement soignées, sans menace d’expulsion ;
    • L’État respecte l’inconditionnalité de l’hébergement et mette en place des dispositifs d’accueil adaptés et suffisants ;
    les associations soient effectivement parties prenantes aux discussions et ne servent pas de faire-valoir à des décisions arbitraires ;
    • Le traité du Touquet soit renégocié ;
    le gouvernement et le Parlement renoncent à modifier dans un sens dissuasif la réglementation relative à l’asile (cf. préconisations de la Coordination française pour le droit d’asile (CFDA) [1]).

    Calais & Paris, le 27 mai 2014

    Liste des signataires :

    ACC Minorités Visibles / Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT)) de Calais / ADRA Dunkerque / Aide Migrants Solidarité (AMIS) Téteghem / L’Auberge des migrants / Calais, Ouverture et Humanité / Carrefour des Solidarités du littoral Nord / Collectif de soutien des exilés (Paris) / Comité Anne Geneviève pour les droits des étrangers / Collectif contre le racisme et les idées d’extrême droite de Cherbourg / Fédération des associations de solidarité avec les travailleur.euse.s immigré.e.s (FASTI) / Fédération du Pas-de-Calais de la Ligue des droits de l’Homme / Flandre Terre Solidaire / Fraternité migrants Bassin minier 62 / Groupe d’information et de soutien des immigré.e.s (GISTI) / Intégration « les 3I » / Itinérance Cherbourg / Jesuit Refugee Service (France) / La Cimade Nord-Picardie / Le Réveil Voyageur / Ligue des Droits de l’Homme Dunkerque / Médecins du Monde (délégation Nord-Pas-de-Calais) / MRAP Dunkerque / Réseau Education sans frontières (RESF) / Salam Nord-Pas-de-Calais / Terre d’errance Flandres littoral / Terre d’Errance Norrent-Fontes / Terre d’Errance Steenvoorde

    source : http://www.gisti.org/spip.php?article4641


  • Un nouveau moteur de recherche pour seenthis

    Nous avons travaillé ces deux dernières semaines, avec @marcimat et @rastapopoulos, à la programmation d’un #moteur_de_recherche générique pour #SPIP, basé sur #Sphinx, et très adaptable à différents types de sites. En l’appliquant à #seenthis, on obtient un outil dont les caractéristiques sont assez intéressantes :

    – opérateurs logiques (et, ou, non)
    – recherche de mots parmi une liste
    #proximité
    – des #facettes permettent par ailleurs d’affiner la recherche, en proposant des #hashtags et des @people liés aux mots demandés
    – une facette de date permet de filtrer par année (2014, 2013, etc).
    – enfin, on propose plusieurs tris (par pertinence, date, ou en mettant en tête de liste les messages les plus partagés)

    Je vous laisse découvrir tout cela :
    – le moteur lui-même : http://seenthis.net/recherche
    – la documentation : http://seenthis.net/fran%C3%A7ais/article/moteur-de-recherche
    – le code d’#indexer, le plugin générique pour SPIP : http://zone.spip.org/trac/spip-zone/browser/_plugins_/indexer/trunk
    – le code du plugin qui l’adapte à seenthis : https://github.com/seenthis/seenthis_sphinx

    Commentaires et relevés de bugs sont très bienvenus.

    #seenthis_nouveautés

    • La recherche est sur le message ou sur le fil ?

      Ça peut être intéressant de chercher des messages qui contiennent une image ou une vidéo ou qui a reçu des commentaires (dans le cas où on cherche un de nos messages et que ce sont des infos qui se retiennent bien).

      Sinon une recherche sur le fil entier pour des messages qu’on recherche sur un sujet, par exemple si on cherche sur poutine et ukraine, ça peut rapporter pas mal de sujets en plus (surtout que souvent les billets sont taggés a posteriori par les autres membres)

      Rechercher des fils dans lesquels des membres de seenthis ont participé ?

      Bon c’est des idées en l’air, je sais pas s’il y a un réel besoin pour ça ?

    • La colonne de droite « follow » elle se base sur la recherche / les résultats ? Ça me met des comptes que je suis déjà en tout cas

      Edit : ha non ça permet d’affiner la recherche en spécifiant un auteur, mais si j’ai fais ma recherche avec déjà un auteur, ça va sortir aucun résultat

    • Pas compris. J’ai essayé les # et je ne sais pas si je dois affiner les recherches parce que je me suis retrouvée dans un flux sans queue ni tête...bigre ! Je crois que je suis complètement crevée !

    • #Merci

      Je n’ai fait que quelques essais de recherche. Sans problème. L’interface est super claire et les affinages très bien venus.

      Mais surtout, je vois des comptages. Alors, je n’ai pas pu m’empêcher…

      Sur une entrée vide, on compte tout. Du coup, ça fait une super façon d’entrer dans les stats…

      On a des unités statistiques différentes :
      – pour les années, apparemment, il s’agit des billets (messages initiaux). Si tu implémentes un dépliement hiérarchique par mois, outre que ça permet de préciser le filtre chronologique (surtout utile pour l’année en cours), ça permettrait d’avoir l’activité mensuelle.
      – pour les comptes (follow) et les tags, il me semble qu’il s’agit de toute l’activité (billet, commentaire, étoile)
      Là aussi, peut-être un niveau hiérarchique inférieur permettrait de ventiler entre ces 3 types d’activités (ce qui permettrait de préciser quand on cherche une réponse dans une discussion)

      Du coup, les totaux n’ont pas de raison de coïncider. Si mon interprétation est bonne, il y a eu (et il subsiste après effacement des comptes) 120000 billets (ça change tout le temps…) et comme le numéro du dernier est autour de 260400, cela fait de l’ordre de 1,2 « activité complémentaire » (commentaire ou étoile) par billet.

      Juste pour voir, j’ai fait le suivi du nombre de billets par année.
      https://dl.dropbox.com/s/csaya21sdhad5ve/StatNb201405.jpg

      Et l’activité des top 20 (en % du nombre de billets)
      (pour 2010, la somme des 20 follows fait 3548, alors que le nombre de billets est de 3520)

      2013
      https://dl.dropbox.com/s/0wzxn2i2njlfvy9/StatActiv2013.jpg

      2014
      https://dl.dropbox.com/s/ejp5o8am83lmmif/StatActiv201405.jpg

      Éventuellement, un nouveau bloc par nombre « d’activité complémentaire » pour classer les billets par intensité de la discussion ou des étoiles (souhait qui a été exprimé, me semble-t-il).

      Encore merci. Et bravo pour l’interface « naturelle » ou « invisible ».

    • Jolies déductions :)

      La facette « follow » est établie sur la base de l’attribut multivalué {auteur initial + partageurs}. Les intervenants dans la discussion ne sont donc pas comptés en tant que tels (ils sont indexés dans un autre attribut, mais pas utilisés dans l’interface : l’idée est que si je ne partage pas un billet, mes suiveurs n’ont pas forcément vocation à être alertés que je suis en train d’y discuter).

      Chacune des facettes, comme tu l’as constaté, est limitée aux 20 éléments ayant le plus fort effectif, et à condition qu’il soit > 1.

      Le système recense à cet instant 156548 billets publiés. Il existe des billets effacés (11197 dont une trace reste dans le système, sans compter ceux de quelques tests, ou du compte machin, qui ont carrément été supprimés).

      Pour ce qui est de fouiller plus avant dans les données, je pense qu’il sera plus efficace de créer des requêtes ad hoc. Le langage d’interrogation, très proche du SQL, est assez parlant.

      Par exemple pour avoir le nombre de billets publiés mois par mois :
      SELECT COUNT(*), YEARMONTH(date) as m FROM seenthis where properties.published=1 GROUP BY m ORDER BY m ASC LIMIT 1000;

      La même chose pour les billets qui répondent à un critère fulltext :
      SELECT COUNT(*), YEARMONTH(date) as m FROM seenthis where MATCH('spip') AND properties.published=1 GROUP BY m ORDER BY m ASC LIMIT 1000;

      etc.

      Concernant la suggestion de trier selon l’intensité des discussions : il n’y aurait aucun obstacle technique, sachant que les éléments nécessaires (liste des participants à chaque discussion) sont déjà indexés. En revanche, il me semble qu’il s’agit d’une fausse bonne idée : j’ai comme un doute en effet sur l’intérêt de mettre en valeur des discussions qui impliqueraient de nombreuses personnes, mais qu’aucune ne souhaiterait partager…

      La vocation du moteur de recherche est de permettre de trouver aussi rapidement que possible une information précise, les décisions doivent se baser uniquement là-dessus, pour cette page en tout cas. Mais l’outil permet d’imaginer d’autres « vues » sur les données, qui pourront servir à l’administration du serveur, à créer des pages annexes, à repérer des « corrélations » entre les sujets, des proximités entre auteurs, une analyse du « dictionnaire » global, et que sais-je encore. Tout un champ à explorer !

      PS : la doc de SphinxQL : http://sphinxsearch.com/docs/current.html#expressions

    • Tu sais que l’utilisateur est d’abord et avant tout pervers : il utilise les outils qu’on lui donne pour faire tout autre chose avec… Et, donc, oui je sais qu’il s’agit de recherche, pas de stats. Tavaikapa mettre des comptages.

      Blague à part, en fait, je ne sais pas comment faire pour rentrer dans les tables de ST à des fins statistiques. À l’occasion (R ?), je jetterais bien un œil…

    • Oui @fil, pour la mise en avant des discussions « chaudes » (celles ayant le plus de participants et/ou celles ayant le plus de messages), je ne voyais pas ça spécialement dans la page de recherche. Mais dans une autre vue à part ce serait bien oui.

      (Dans le même thème, un truc qui pourrait être bien, hors interface, ce serait aussi un flux Atom des commentaires postés par les gens qu’on suit.)

    • Tout d’accord avec la mise en valeur des discussions dans une vue dédiée - la recherche et les commentaires, ce sont les deux fonctions centrales de seenthis pour moi, étroitement imbriquées
      http://seenthis.net/messages/220169

      Billet retrouvé grâce à une recherche « commentaires #seenthis ». A noter que « commentaires @seenthis », que j’avais utilisé au départ parce que je me doutais que @seenthis avait été interpellé sur ce billet, n’a rien donné puisqu’il ne renvoie que les billets postés par @seenthis et pas ceux où @seenthis est mentionné.

      Est-ce qu’il serait possible, ou judicieux, que pour une recherche « mot @people » d’avoir dans les résultats non seulement les billets où @people a utilisé « mot », mais aussi les commentaires où @people a utilisé « mot » ? Voire, donc, les billets ou commentaires où @people et « mot » sont mentionnés ?

    • @intempestive à priori ça semble compliqué d’utiliser le raccourci @truc à la fois pour du fulltext et pour spécifier un auteur ; mais sinon, la recherche de « commentaires seenthis », triée par pertinence, te donne bien la loi de nicolasm comme deuxième résultat.

    • (une loi qui porte mon nom la classe .. ah mince c’est moi qui l’ai créée...)

      Le menu pour affiner la recherche par facette semble avoir des bugs :

      http://seenthis.net/recherche?recherche=%23permaculture+%40nicolasm+%23agriculture

      – le tag agriculture n’est pas déjà coché dans le menu
      – si je clique sur le tag alimentation ça me met cette url = http://seenthis.net/recherche?recherche=%23agriculture&tag=%23alimentation (ça vire mon pseudo et le tag permaculture) alors que j’imaginais que ça rajoutais le tag alimentation en contrainte supplémentaire ? Même souci avec les facettes par auteur pour http://seenthis.net/recherche?recherche=%23agriculture+

    • @homlett le moteur est accessible en RSS et en JSON :
      http://seenthis.net/?page=sphinx.rss&recherche=sphinx
      http://seenthis.net/?page=sphinx.json&recherche=sphinx
      Attention c’est de la version alpha, je changerai probablement les URLs une fois que ce sera testé et stabilisé.

      À noter les deux flux proposent des données complémentaires : uri, title, date, @login de l’auteur, tags et « snippet », c’est-à-dire l’extrait du contenu avec les mots repérés mis entre <b> (à styler comme tu veux, le gras rendant assez moche).

      Ce qui manque je pense, à ce stade, c’est de pouvoir personnaliser (faire « mes messages » ou « messages de mon réseau » plutôt que « Tous les messages »).

    • @speciale le système n’affiche pas de facette s’il n’y en a pas d’intéressantes (si la facette contient 1 seul élément, ou si l’élément ne correspond qu’à un seul message) ; je pense que c’est le cas de ta requête.

    • En fait, j’ai beaucoup utilisé le moteur hier pour écrire mon dernier papier et je suis ravie de la facilité avec laquelle j’ai pu retrouver toutes les sources dont j’avais besoin. Souvent, j’associe deux termes pour mieux cibler ma recherche, et sans avoir besoin de me prendre la tête avec les opérateurs booléens, j’exhume très rapidement ce que je mettais des heures à chercher jusque là (et que je ne retrouvais généralement pas !). J’aime beaucoup le surlignage des termes recherchés et la possibilité de trier les résultats par date ou pertinence, de limiter par année, auteur, me ravit littéralement.
      Je n’ai pas eu de bugs, pas de problème et mes requêtes ont toutes abouti.

      Donc désolée de ne pas aider plus que cela, mais je suis juste la ravie de la crèche qui pensait depuis un bon moment que le gros défaut de Seenthis, c’était de ne jamais rien y retrouver !

    • <b> c’est le choix de sphinx, sans doute historique ; je le conserve par souci de simplicité (et puis c’est économique en bytes)

    • Peut-être puis-je émettre un bidule qui serait bien pratique mais je ne sais pas si c’est le sujet de cette discussion. Serait-il imaginable de mettre une étoile à côté d’une réponse. Car parfois, il y a des réponses qui mériteraient d’être mentionnées dans les recherches. Voir des possibilités d’y répondre....

    • en effet c’est hors-sujet :)

      pour gérer le développement de seenthis, on vient tout juste de mettre en place un compte github où vous pouvez envoyer des issues (problèmes ou demandes de fonctionnalités) et des pull-requests (des modifications du code source).
      https://github.com/seenthis

    • Une petite amélioration du moteur : la recherche se fait désormais à partir de la racine des mots (lemmatisation) ; ainsi le moteur trouvera les messages contenant aussi bien le pluriel que le singulier, ou bien diverses formes des verbes conjugués (c’est censé fonctionner pour l’anglais et pour le français).

      Si, à l’occasion, vous souhaitez rechercher la forme exacte d’un mot, utilisez l’opérateur = ; par exemple, une recherche de =terres évitera les messages contenant le mot terre au singulier seulement.

      (Et pour répondre à @nhoizey : il me semble probable que les plugins seenthis fonctionnent déjà pour la plupart avec SPIP 3, je n’ai pas essayé mais je ne vois pas ce qui pourrait bloquer. Si dans tes tests tu vois des bugs, n’hésite pas à les signaler ou à envoyer une pull-request sur https://github.com/seenthis )


  • Thomas #Piketty riposte aux critiques du « Financial Times »
    http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2014/05/24/le-financial-times-fait-la-lecon-a-thomas-piketty_4425046_3234.html

    Mis en cause par le Financial Times, l’économiste français Thomas Piketty a maintenu les conclusions de son ouvrage « Le Capital au XXIe siècle » sur l’accroissement des inégalités dans le monde. Dans son édition de samedi, le quotidien britannique épingle les erreurs de calcul commises par l’économiste, admiré par les milieux intellectuels américains. Son ouvrage monumental est devenu un véritable phénomène d’édition.

    Publié en septembre aux éditions du Seuil en France, le livre s’était déjà vendu fin avril à plus de 200 000 exemplaires aux Etats-Unis et au Royaume-Uni alors que l’ouvrage n’était pas encore sorti dans les librairies britanniques. La presse parle même d’une véritable « Piketty-mania ».

    L’article du Financial Times, journal des milieux d’affaires, critique durement le contenu du livre :

    « Les données sous-tendant les 577 pages de la somme du professeur Piketty, qui a dominé la liste des meilleures ventes au cours des dernières semaines, contiennent une série d’erreurs qui ont faussé ses conclusions. »
    LE FT ÉVOQUE DES ERREURS DE CALCUL

    La thèse centrale de l’économiste français, selon laquelle les inégalités n’ont jamais été aussi fortes depuis les années qui ont précédé le premier conflit mondial en 1914, reposerait donc sur des calculs erronés :

    « Dans ses feuilles de calcul, (...), il y a des erreurs de transcription à partir des sources originales et des formules incorrectes. (...) l apparaît également que certaines données sont sélectionnées ou construites sans source originale. »
    Le FT va même jusqu’à évoquer les deux économistes de Harvard, Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff, contraints l’an passé de publier une correction à leur étude controversée sur l’impact de la dette publique sur la croissance, après la mise au jour d’erreurs.

    «  Les données qu’on a sur les patrimoines sont imparfaites mais d’autres comme les déclarations de succession sont plus fiables. Je fais cela en toute transparence, je mets tout en ligne  », a réagi samedi l’économiste interrogé par l’AFP. «  Là où le Financial Times est malhonnête, c’est qu’il laisse entendre que cela change des choses aux conclusions alors que cela ne change rien. Des études plus récentes ne font que conforter mes conclusions, en utilisant des sources différentes  », a-t-il ajouté.

    LES ÉLOGES DE KRUGMAN

    Reçu mi-avril à la Maison Blanche et au ministère américain des finances, M. Piketty a écumé colloques et conférences aux Etats-Unis et en Europe, afin de dénoncer l’extrême concentration des richesses et de plaider pour une plus forte taxation du capital via un impôt mondial. Dans l’article du Financial Times, il explique avoir utilisé « de nombreuses sources différentes » qui seront « enrichies dans le futur ». « Mais je serai surpris que cela change les données sur l’évolution à long-terme de la redistribution de la richesse », déclare le français.

    S’il a pu être qualifié de nouveau marxisme, son imposant ouvrage (près de 1 000 pages dans l’édition française) a notamment reçu les éloges de Paul Krugman, Prix Nobel d’économie et influent chroniqueur du New York Times, qui a assuré que ce livre « changeait la manière de réfléchir sur la société et de faire de l’économie ».

    #FInancial_Times #Capital_au_XXIe_siècle


  • 23 enfants intoxiqués aux pesticides : « Attention, la presse est aux aguets »
    http://blogs.rue89.nouvelobs.com/no-wine-is-innocent/2014/05/15/23-enfants-intoxiques-aux-pesticides-attention-la-presse-est-

    Les cas d’intoxications, de maladies professionnelles pouvant entraîner la mort, de pollutions environnementale et sanitaire, de résidus détectés dans l’eau ou les aliments, liés à l’emploi des pesticides en agriculture, sont avérés, documentés et récurrents, depuis des années.

    Pourtant, alors que la politique gouvernementale actuelle de promotion de l’agroécologie vise à réduire l’usage des pesticides, des députés et sénateurs (principalement UMP) continuent à vouloir faire sauter des textes de loi toute mention positive de l’agriculture biologique, comme dans cet amendement déposé le 15 avril dernier, et adopté.

    Quand les pesticides de synthèse, probablement la plus grande escroquerie agricole du XXe siècle, seront perçus pour ce qu’ils sont – à savoir le plus grand scandale sanitaire et environnemental du XXIe –, alors peut-être des mesures plus radicales seront-elles prises pour accélérer la transition « agroécologique » nécessaire.


  • L’arbre à vent, l’invention française qui amène l’éolien dans les villes - Terra eco
    http://www.terraeco.net/L-arbre-a-vent-l-invention,54941.html

    C’est un arbre de huit mètres de haut, dont le tronc blanc est en acier. Au bout de ses branches, une centaine de feuilles dotées de petits générateurs s’activent comme autant de mini-éoliennes. Cet arbre n’est pas un rêve, deux prototypes trônent déjà sur l’Ile d’Oléron (Charente-Maritime) et à Pleumeur-Bodou (Côtes-d’Armor).

    « Tout est parti de l’observation d’un arbre, un jour sans vent. J’ai remarqué que les feuilles bougeaient quasiment en permanence, et je me suis demandé s’il était possible d’exploiter cette énergie », explique Jérôme Michaud-Larivière, président fondateur de l’entreprise New Wind qui fabrique l’arbre à vent. Trois ans plus tard, les feuilles des deux prototypes installés sont capables de capter l’énergie des vents faibles et des incessants mouvements d’air autour d’eux. Élégants et silencieux, ils peuvent se fondre là où les éoliennes sont bannies, dans les villes comme à leur périphérie. Cerise sur le gâteau, 99% des pièces peuvent être produites en France.

    l’#éolienne_à_échelle_humaine #vent #énergie
    http://www.youtube.com/watch?v=TcPbfRae5yQ


  • Migrants : la Libye ne veut plus être « le garde-côtes de l’Europe » - France - RFI

    http://www.rfi.fr/afrique/20140513-migrants-libye-veut-plus-etre-le-garde-cotes-europe-union-europeenne-ashton-kadhafi/?ns_campaign=nl_AFRIQUE130514&ns_fee=0&ns_linkname=lire-4&ns_mchannel=newsletter

    L’histoire se répète...

    http://scd.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_16x9_1024_578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Libye_1_0.JPG

    Après la découverte macabre de ce dimanche 11 mai sur les côtes libyennes, où 36 corps de migrants ont été repêchés, lundi, un autre bateau a coulé au large de l’île de Lampedusa. Au moins 14 personnes sont mortes et plus de 500 sauvées par les marines italienne et libyenne. La Libye demande l’aide de l’UE, dans un appel qui n’est pas sans rappeler certains discours de Mouammar Kadhafi.

    #migrations #asile #migrants #libye #italie #ue #europe #politique_migratoire


  • La critique d’Internet comme nouveau cul des vaches
    http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile-la-critique-d-internet-comme-

    Dates/Horaires de Diffusion : 13 Mai, 2014 - 08:45 - 08:50

    Il y a une question qui me tarabuste : pourquoi les gens racontent-ils n’importe quoi à propos d’Internet ? Il faudrait préciser. Quand je «  les gens  », je ne pense pas à nous, le vulgum pecus dont le privilège est de pouvoir raconter n’importe quoi sans que cela prête à conséquence. Je pense plutôt aux gens importants, aux gens qui ont la parole, aux gens qui décident, qui nous dirigent, ...

    date de remontée fiction : Mardi 13 Mai (...)

    #Information #Débat #Innovation #Internet #Politique #Technique #Direct


  • Intrusion massive de la DGSE dans les communications des clients d’Orange : libertés en danger ! | La Quadrature du Net
    https://www.laquadrature.net/fr/intrusion-massive-de-la-dgse-dans-les-communications-des-clients-doran

    Paris, 22 avril 2014 — Dans un dossier publié le 20 mars 2014, Le Monde a révélé – sur la base d’un document de 2010 du GCHQ britannique (Government Communications Headquarters) – que la DGSE avait accès « libre et total » aux réseaux d’Orange et flux de données qui y transitent. L’article « Espionnage : comment Orange et les services secrets coopèrent » montre par ailleurs que les agents de la DGSE et d’Orange coopèrent à casser le chiffrement des flux de données correspondants. Ces activités ont lieu hors de tout cadre légal et judiciaire. Il est sidérant que ces informations n’aient donné lieu à aucune réponse du gouvernement. L’Observatoire des libertés et du numérique (OLN) exige que des réponses politiques, légales et pénales soient apportées à ces agissements.

    #big_brother




  • Alimentation. Si les œufs sont bio, les poules le sont moins...
    http://www.ouest-france.fr/alimentation-si-les-oeufs-sont-bio-les-poules-le-sont-moins-2129545

    Le premier à poser la question est l’agronome et industriel Pierre Weill qui, dans son livre « Mangez, on s’occupe du reste » (Plon), juxtapose la consommation d’œufs et les surfaces dédiées : « Une poule mange des grains, mais on n’en produit pas assez pour nourrir tous ces appétits » explique-t-il à l’AFP. Il faut donc faire appel aux importations, du maïs d’Ukraine ou de Roumanie, des tourteaux de soja d’Argentine - généralement OGM. Le système, selon lui, pousse au crime, même sans volonté de tricher.

    #poules #élevage #agriculture_biologique #fraude


  • La Maladie de Sachs 2.0 : et si les soignants ne laissaient pas #Internet aux patients
    http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile-la-maladie-de-sachs-2-0-et-si

    Dates/Horaires de Diffusion : 15 Avril, 2014 - 08:45 - 08:50

    Vous pourrez passer des jours entiers (voire des mois, et même des années) à tenter de répondre à la question : Internet est-il une bonne ou une mauvaise chose pour le rapport entre le médecin et son patient ? On connaît presque par cœur les arguments auxquels recourent les uns et les autres. Les défenseurs d’une thèse optimiste avancent la possibilité pour le patient de s’informer et ...

    date de remontée fiction : Mardi 15 Avril (...)

    #Information #Innovation #Médecine #Santé #Société #Technique #Direct



  • La face cachée des zones AOC
    https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-face-cachee-des-zones-aoc

    Comté, morbier, mont d’or, bleu de Gex... Le massif du Jura s’est spécialisé dans la production de fromages sous appellation d’origine contrôlée (AOC). Avec quels impacts sur l’environnement et la santé humaine ? Depuis plus de vingt-cinq ans, des chercheurs se penchent sur ces questions.



  • Morceaux choisis d’Éloge de l’anormalité de Matthieu Pigasse, DG de la banque Lazard :

    « Le programme de Siriza, la gauche radicale grecque, séduit les plus déboussolés, et ils sont nombreux.
    (...)
    Son discours comporte des points de convergence avec l’extrême droite. »

    « Les clivages ne sont plus idéologiques. La compétition mondiale est identitaire. Les économies en sont l’instrument. »

    « Nul besoin d’épiloguer : si la durée du travail baisse, la productivité
    recule. »

    « Ce n’est pas la finance qui est responsable de la crise, mais l’effondrement d’un modèle encouragé par les politiques. »

    « En France, on favorise la rente (livret A) on pénalise le risque (création d’entreprises). »

    « La promesse d’un monde meilleur n’est plus de changer le monde ou la vie, mais de donner à chacun la possibilité de changer sa vie. »

    « Le marché du travail doit être reformé à image de ce que l’Allemagne a fait avec les lois Hartz. »

    « Il faut des accords salariaux qui permettent de faire évoluer les salaires en fonction de la situation économique. » [NB. L’auteur, notamment conseil du gouvernement grec, gagne 5 millions d’euros par an]

    « Éviter que tous ceux qui ont raté leur concours se retrouvent en licence de sociologie. »

    « L’aération des structures publiques provoquera un formidable appel d’air aux acteurs privés. »

    « Il faut des allocations sous conditions de ressources. »

    La faillite de la gauche à redouter ? « N’avoir pas su repenser le monde à l’aune du marché. »

    « L’arrivée de la gauche au pouvoir en 2012 m’a fait passer de l’enfance à l’âge adulte... 10 ans d’attente, de combat pour rien. »

    Merci à Jacques Rosselin de s’être rayé la rétine à notre place :

    Il a au moins une qualité, il se lit vite.


  • Le fiasco de la stratégie anti-FN du PS | L(B)LOG
    http://laurentbouvet.net/2014/03/24/le-fiasco-de-la-strategie-anti-fn-du-ps

    Parmi les nombreuses leçons que l’on peut d’ores et déjà tirer du scrutin municipal du 23 mars, sans même attendre le 2nd tour dimanche prochain, il y a celle de l’échec de la stratégie mise en place par la gauche en général et le PS en particulier pour contrer le Front national depuis des années. Celui-ci non seulement continue de progresser en voix au niveau national mais est désormais en passe de s’implanter localement sur l’ensemble du territoire, y compris en dehors de ses zones de force traditionnelles.

    #élections #PS #FN