• Le #unschooling… à l’#école (pas d’école… à l’école !) - Le blog de Bernard Collot
    http://education3.canalblog.com/archives/2014/11/18/30982173.html

    ALORS, OUI ! Oui, ces #enfants sont dans des conditions exceptionnelles que l’immense majorité des enfants n’a pas, que leurs familles ne peuvent pas leur offrir. Alors, il n’y a pas besoin d’être sorti des sciences de l’#éducation ou de l’ENA, il n’y a même pas besoin d’être un révolutionnaire pour se dire : s’ils ne peuvent avoir ces conditions dans leurs familles, permettons qu’ils les aient… à côté, dans cet espace qui existe et qu’on appelle encore école !

    Mettez un piano (ou un clavier, c’est moins cher et ça prend moins de place !) dans chaque école et qu’un musicien y viennent de temps en temps jouer pour lui (pourquoi pas un parent, la maîtresse ou le maître, n’importe qui…), mettez des microscopes, des loupes binoculaires, un atelier bricolage, une mobylette à retaper, un atelier peinture, plein de papiers, plein de livres, un jardin, un poulailler, etc. et laissez entrer des tas de gens qui eux aussi font un tas de choses avec tout cela… et vous aurez une école du 3ème type et le unschooling pour tous. Non seulement pour les enfants, mais aussi pour les parents ou les autres adultes des villages ou quartiers.


  • Problèmes de SMTP chez laposte.net

    Cher Seenthis, je t’expose un petit problème technique qui m’embête ces temps-ci : actuellement les serveurs #SMTP de laposte.net rejettent automatiquement les #mails envoyés avec MAIL FROM :<>. Voici un exemple de session SMTP où un tel mail est rejeté :

    julien@xxx:~$ rlwrap telnet smtpz4.laposte.net 25
    Trying 194.117.213.1...
    Connected to smtpz4.laposte.net.
    Escape character is ’^]’.
    220 lpn-prd-vrin002 ESMTP Postfix (Ubuntu)
    EHLO xxx.xxxxx.org
    250-lpn-prd-vrin002
    250-PIPELINING
    250-SIZE 50000000
    250-VRFY
    250-ETRN
    250-STARTTLS
    250-ENHANCEDSTATUSCODES
    250-8BITMIME
    250 DSN
    MAIL FROM : <>
    501 5.0.1 Emetteur invalide. Invalid Sender. LPN007_403

    Or les serveurs SMTP sont tenus d’accepter ces mails, d’après la RFC 1123, section 5.2.9 :

    http://tools.ietf.org/html/rfc1123#page-54

    Ceci permet notamment de gérer les rebonds (mails renvoyés à l’expéditeur) en évitant des boucles de rebonds infinis. Plus d’informations ici par exemple :

    http://serverfault.com/questions/151955/why-an-empty-mail-from-address-can-sent-out-email

    Une conséquence en ce qui me concerne est que l’envoi de mails à des adresses laposte.net via des mailing-lists gérées par Mailman sont systématiquement rejetés. Ces listes fonctionnaient parfaitement avec les adresses laposte.net il y a quelques semaines (et elles continuent à fonctionner sans problème avec les adresses d’autres fournisseurs).

    J’ai évidemment fait remonter à la poste via Twitter et postmaster, mais aucun retour.

    Alors, cher Seenthis, si tu as une idée de solution, si tu penses que c’est moi qui n’ai rien compris ou si tu connais Monsieur postmaster de laposte, je serais très heureux d’avoir ton avis

    #seenthis_ask #sysadmin

    • pas d’avis mais je ne constate pas de problème pour les listes mailman de @rezo ; leurs mails passent encore vers laposte, ils sont émis avec des from du type from=<LISTNAME-bounces@rezo.net> ou from=<mailman-bounces@rezo.net>

    • @fil Ah, c’est bon à savoir.

      Quand tu parles de from=<mailman-bounces@rezo.net>, est-ce que c’est celui qui apparaît dans ton mail.log ? J’ai l’impression de mon côté que certains messages sont effectivement envoyés avec from=<LISTNAME-bounces@domain.tld>, et là ça passe, et d’autres avec from=<>, et là ça coince pour laposte, mais passe pour les autres.

      J’en perds un peu mon latin...

    • Petit élément de réponse : apparemment le from=<> était dû au fait que les mails envoyés par mailman passaient d’abord par dspam. En branchant mailman pour qu’il envoie par postfix sans intermédiaire, il semble que le from reste bien à <LISTNAME-bounces@domain.tld>. Avec un peu de chance ça va résoudre mon problème.

      Il n’empêche qu’il me semble que les SMTP de laposte devraient bien accepter les mails avec un from vide.

      Merci @fil pour ton retour.

    • oui c’est bien mail.log ; j’avoue que c’est pas évident de chercher dans les logs « un message émis par mailman avec un from=<> et qui arrive chez un utilisateur laposte », je ne peux pas te garantir que je n’en ai pas…

      (messages croisés)


  • Improving #R Data #Visualisations Through Design | Spatial.ly
    http://spatial.ly/2014/11/r-visualisations-design

    I spent the past year working hard with an amazing designer – Oliver Uberti – to create a book of 100+ maps and graphics about London. The majority of graphics we produced for London: The Information Capital required R code in some shape or form. This was used to do anything from simplifying millions of GPS tracks, to creating bubble charts or simply drawing a load of straight lines. We had to produce a graphic every three days to hit the publication deadline so without the efficiencies of copying and pasting old R code, or the flexibility to do almost any kind of plot, the book would not have been possible.  So for those of you out there interested in the process of creating great graphics with R, here are 5 graphics shown from the moment they came out of R to the moment they were printed.

    http://spatial.ly/wp-content/uploads/2014/11/commute_flows_before_after.jpg


  • Secure messaging scorecard
    A rather elaborate overview of all those messaging apps out there, presented in a scorecard so you can quickly check which tools actually keep your messages safe (+), and in what way.

    https://www.eff.org/secure-messaging-scorecard

    Most of the tools that are easy for the general public to use don’t rely on security best practices—including end-to-end encryption and open source code. Messaging tools that are really secure often aren’t easy to use; everyday users may have trouble installing the technology, verifying its authenticity, setting up an account, or may accidentally use it in ways that expose their communications.

    [...]

    The Secure Messaging Scorecard examines dozens of messaging technologies and rates each of them on a range of security best practices. Our campaign is focused on communication technologies — including chat clients, text messaging apps, email applications, and video calling technologies. These are the tools everyday users need to communicate with friends, family members, and colleagues, and we need secure solutions for them.

    (+) Updated: Please also check the comments below and do not take that scorecard simply at face value, as the security community has some relevant criticism on it.

    #privacy


  • Taking the census, with cellphones | Science/AAAS | News
    http://news.sciencemag.org/math/2014/10/taking-census-cellphones

    If you want to figure out how many people live in a particular part of your country, you could spend years conducting home visits and mailing out questionnaires. But a new study describes a quicker way. Scientists have figured out how to map populations using cellphone records—an approach that doesn’t just reveal who lives where, but also where they go every day.

    #statistique #recensement






  • Los Angeles #Vaccination Rates 2014
    http://www.hollywoodreporter.com/features/los-angeles-vaccination-rates

    Épidémie de coqueluche à Los Angeles alors que les taux de vaccination ont fortement baissé dans certains quartiers plutôt aisés.

    Underlying the revision of this schedule is a concept known as herd immunity, in which a community is protected against contagion if enough people have been vaccinated. The CDC indicates that herd immunity begins to be seriously compromised for whooping cough and measles when 6 percent or more of the population isn’t properly immunized. And that’s exactly what’s happening on the Westside.


  • Researchers search for genes behind #intelligence, find almost nothing | Ars Technica
    http://arstechnica.com/science/2014/09/researchers-search-for-genes-behind-intelligence-find-almost-nothing

    All of which suggests that intelligence isn’t a matter of a handful of genes. Sure, there are some genes that, when damaged, have a catastrophic effect on cognitive abilities. But, assuming you avoid these, it seems that your intelligence is likely to be the product of a huge collection of minor genetic effects, combined with a very large helping of your environment.

    Un bon exemple d’étude où l’absence de résultat (de mise en évidence d’un écart significatif) est un résultat.

    #éducation #génétique


  • Understanding regression models and #regression coefficients « Statistical Modeling, Causal Inference, and Social Science Statistical Modeling, Causal Inference, and Social Science
    http://andrewgelman.com/2013/01/05/understanding-regression-models-and-regression-coefficients

    If I’m in purely descriptive mode, I prefer to say that, if you’re regressing y on u and v, the coefficient of u is the average difference in y per difference in u, comparing pairs of items that differ in u but are identical in v. (...) Note two things about my purely descriptive interpretation:

    1. It’s all about comparisons, nothing about how a variable “responds to change.” Why? Because, in its most basic form, regression tells you nothing at all about change. It’s a structured way of computing average comparisons in data.

    2. We are comparing items that differ in u but are identical in v. Nothing about v being held constant or “clamped” (to use Terry’s term).

    3. For sparse or continuous data, you can’t really find these comparisons where v is identical, so it’s clear that regression coefficients are model-based. In that sense, I don’t mind vague statements such as “allowing for simultaneous change in the other predictors.” I’d prefer the term “comparison” rather than “change,” but the real point is that regression coefficients represent averages in a sort of smoothed comparison, a particular smoothing based on a linear model.

    #statistique


  • Médecines douces, le livre choc
    http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2014/09/médecines-alternatives-le-livre-choc.html

    La troisième raison est la plus importante. Puisque ces médecines sont, la plupart du temps, un simple effet #placebo, il est plus efficace à long terme de rechercher cet effet dans l’exercice normal de la médecine fondée sur la science. Autrement dit, faire une ordonnance avec le « bon » médicament, dans un climat de confiance entre médecin et patient - ce qui déclenche l’effet placebo qui s’ajoute ainsi à l’effet direct du médicament - sans avoir à mentir au patient. Maintenir l’effet placebo de l’#homéopathie, par exemple, signifie en réalité perpétuer un mensonge massif, au regard de ce que l’on sait de l’efficacité de cette dernière en tant que remède actif.

    #science #médecine

    • En effet, le passage important est « ce que l’on sait de ».
      Parce que jusqu’à ce que quelqu’un trouve comment ça marche ; en effet, on ne « sait pas » selon les critères cartésiens (il est toujours utile de rappeler que Descartes affirmait les conclusions et, ensuite, faisait ses manip pour arriver à ce qu’il voulait arriver).
      Et puis un jour on s’aperçoit que la terre est ronde.
      Le mépris que peuvent avoir ces gens-là pour les savoirs, les sachant, se voyant, eux, comme des savants, sans tenir compte d’un minimum d’histoire de l’humanité, c’est impressionnant !
      #homéopathie #sciences #escroquerieintellectuelle

    • Scientifiquement parlant, la question serait de comprendre comment fonctionne l’effet placebo, effectivement. Par contre les expériences en double aveugle montrant qu’un traitement type homéopathie n’a aucun effet supplémentaire par rapport à un placebo pur, on peut raisonnablement en conclure (si on « croit » en tous cas à la démarche scientifique) que l’homéopathie en question n’a aucun effet propre détectable.

    • Il y a un #paradoxe qui me taraude depuis longtemps, c’est que :
      1) il a été démontré que l’effet placebo pouvait dans de nombreux cas avoir un réel effet sur le corps, et guérir certaines affections, bénignes et parfois importantes ;
      2) parmi ces cas, il y en a un certain nombre où l’effet placebo suffit et permet de guérir ;
      3) logiquement, il y a donc pas mal de fois où l’on peut utiliser uniquement une méthode placebo (pas forcément médocs, il y a aussi l’histoire des guérisseurs, etc), sans l’ajouter à un truc « actif », ce qui permet de guérir sans donner à son corps des choses superflues ;
      4) de ce que je comprends, le placebo est une histoire de confiance, de croyance, un phénomène psycho-somatique, qui depuis la conscience et l’inconscient a des conséquences réel sur le corps ;
      5) mais le problème, c’est que si on SAIT que le médecin nous donne un placebo, ou que le guérisseur a un effet placebo, ou que nous-même on prend en auto-médication un placebo : ça ne peut plus marcher puisqu’on y « croit » moins ! puisqu’on est plus persuadé que c’est un « vrai » médicament ou un « vrai » guérisseur/magicien/etc qui va nous soigner.

      Du coup c’est con, parce que le principe même du placebo permettrait de nous guérir de plein de choses « naturellement », sans ingestion de chimie chelou, etc. Mais si on le sait… on y croit plus. Donc comment on fait pour avoir un effet placebo seul et qui marche, sans pour autant que quelqu’un nous mente ou que l’on se mente à soi-même ? Tordu !

      C’est un sujet compliqué qui à mon avis n’a pas assez d’études importantes, sûrement pas assez de financement, vu qu’au final ça permettrait de se passer d’une partie des productions de #big_pharma

      cc @allergie :)

    • Les psychologues appellent ça du « transfert positif », les pharmacologues « effet placebo », les médecins « confiance », les sociologues « une forme d’empathie ».

      C’est ce qui fait que deux personnes soignantes (je quitte le cadre fermé des médecins) seront plus ou moins efficaces pour une personne donnée en fonction de la capacité de l’un et de l’autre à s’impliquer émotionellement dans la prise en charge.

      Les guérisseurs, autant que les médecins, ont leur fans : « lui il est bon » alors que techniquement la plupart ont sensiblement les mêmes connaissances techniques. C’est la manière dont le traitement (médicamenteux ou non) est proposé au demandeur d’aide, comment il le reçoit et comment il en vie l’évolution qui fera que l’on aura un effet placebo ou un effet nocebo.

      Le malade et le soignant doivent être en phase, échanger, se comprendre et le traitement sera efficace. Toute distorsion dans cette phase diminue l’effet de la prise en charge. C’est une des raisons, pas la seule je te l’accorde, pour laquelle les médecins disent rarement du mal d’un autre médecin (si ça marche, s’il y a confiance, il faut pas casser ça si c’est pas franchement néfaste).

      Beaucoup de praticiens de médecine « parallèle » (non validée scientifiquement) sont doués dans la création de cette relation, peut-être plus qu’en médecine classique, cela permet d’obtenir une bonne implication et donc de bons résultats avec ou sans effet pharmacologique. (j’ai répondu sans lire les messages avant le tiens @rastapopoulos ;-) mais maintenant que j’ai lu je ne change rien à ma réponse).

    • ton point 5 n’est pas confirmé par la recherche

      Placebo effect works even if patients know they’re getting a sham drug | Science | theguardian.com
      http://www.theguardian.com/science/2010/dec/22/placebo-effect-patients-sham-drug

      “Not only did we make it absolutely clear that these pills had no active ingredient and were made from inert substances, but we actually had ’placebo’ printed on the bottle,” said Kaptchuk. “We told the patients that they didn’t have to even believe in the placebo effect. Just take the pills.”

      The results, published in the scientific journal PLoS ONE, showed that the placebo pills were more effective at relieving symptoms compared with doing nothing at all.

    • C’est sûr que pouvoir trouver un moyen d’activer « naturellement » (sans prise de substance active) les capacités de l’organisme à se défendre comme dans le cas d’un effet placebo serait assez idéal. Puisque l’organisme, dans certains cas, a des défenses qui ne sont activées que par un contexte de « croyance » particulier, ça serait intéressant d’étudier comment ça fonctionne (j’imagine que ça a déjà été fait). Je trouve que l’article traite assez bien la question en disant : l’effet placebo existe aussi quand on va voir son médecin, et il peut s’ajouter à l’effet du médicament prescrit, du coup c’est tout bénef’.

      Je me suis longtemps dit que même si l’homéopathie est une escroquerie scientifique, après tout, faire en sorte que des personnes arrivent à soigner certains troubles sans avoir à prendre de substance active, ça peut justifier de continuer à en prescrire. Après je suis assez convaincu par l’argument de l’article qui dit que ça peut aussi être dangereux, dans la mesure où accepter certains « mensonges » (d’un point de vue scientifique) peut laisser la place à des dérives du type charlatanisme, remise en cause de techniques éprouvées comme la vaccination, etc.

    • Imho il faut toujours remettre en cause et se remettre en cause en matière de traitement de fond et c’est le but d’une consultation médicale de suivi : est-ce que je fais est toujours pertinent ? Est-ce que je peux faire mieux ? A quel prix (je ne pense pas finance hein mais à quel prix de contrainte pour le patient) ? Est-ce que j’ai vraiment besoin de ce que je prescris ?

      Pour les vaccins c’est aussi vrai : lesquels maintenir obligatoires ? bénéfice/risque…

    • J’offre mon corps à la science :) Le BCG n’a pas pris sur moi gamine, ça a même provoqué une infection au bras mais ma petite sœur a eu la bonne idée de m’envoyer un gros bouquin dessus (elle visait les fesses) et ça a percé l’abcès. J’ai hurlé de douleur, ma grand-mère m’a entendu de chez une voisine de l’autre côté de la rue, elle a déboulé complètement paniquée. Plus tard on m’a dit que j’étais immunisée, je n’avais pas besoin du vaccin. A part ça je suis allergique à la pénicilline (grosse réaction œdème et urticaire, impossible de boire et manger), et à un autre antibio qui m’a foutu en vrac (40 de fièvre, la moitié du corps endolori). Mais bon, je ne vais pas chez le médecin à reculons, non non.

    • Il s’attaque à une question qui peut sembler plus délicate : si la plupart des médecines alternatives ne sont que des placebos, est-ce une raison suffisante pour inciter les malades à s’en écarter ?

      Cette question est plus compliquée qu’il n’y paraît. Elle comporte deux aspects très simples. Si le recours à ces médecines empêche le patient d’utiliser le secours de la médecine scientifique et que de ce fait il ne guérit pas, voire meurt, la dénonciation semble aller de soi. Si cette médecine alternative est carrément dangereuse (ce peut être le cas des manipulations de vertèbres, ou de « potions » diverses), l’affaire semble également entendue. Mais si elle ne fait « pas de mal » ? Donner un granule d’arnica à un gamin qui s’est cogné ou légèrement brûlé le doigt… mais sans oublier de lui poser un peu de glace, amplifie l’effet placebo. En quoi ce petit accroc à la vérité serait-il rédhibitoire et non un simple pieux mensonge ?

      Et la conclusion est qu’il ne doit y avoir qu’une manière de se soigner. Aucune critique de l’industrie pharma (dans son fonctionnement « normal », hors corruption : pourquoi on accepte comme une fatalité les effets secondaires de ses médocs ?) et des déclarations de bonnes intentions sur les prochaines consultations. Promis, la prochaine fois on ne vous expédiera pas... Et si les médecins étaient capables de prescrire dans un éventail plus large, des plantes (super actives et plus complexes, donc aux effets moins grossiers) et une soirée au lit avec une bonne bouillote ? (Je connais un médecin fan de bouillote.) Cette manière de se priver de remèdes simples pousse les patientEs qui en connaissent les bénéfices vers l’auto-médication et des pratiques alternatives qui m’ont toujours semblé douteuses, à cause de leur manque d’encadrement et de leur dépendance à des avis très subjectifs. Si les médecins veulent le monopole du soin, qu’ils adoptent ce qui semble marcher dans le recours aux médecines naturelles. Et à part les bons gros #scientistes, je crois que nous les patientEs, après un moment d’hésitation devant la « régression » que ça semble être, on serait confiant et convaincu si les consultations étaient moins expédiées. Prendre le temps de nous écouter, c’est le luxe.

    • Soin :
      – Attention que l’on porte à faire quelque chose avec propreté, à entretenir quelque chose : Il manque de soin dans sa tenue.
      – Attention portée à présenter quelque chose avec netteté, minutie : Il a présenté son devoir avec soin.
      – Souci de bien faire, effort, peine scrupuleuse que l’on se donne : Mon premier soin fut de tout remettre en place.
      Charge, devoir de veiller à quelque chose, de s’en occuper : Laissez-moi le soin du ravitaillement.
      – Produit cosmétique : Un soin raffermissant pour la peau.

      Soigner :
      – S’occuper du bien-être de quelqu’un, être attentif à prévenir ses désirs, à lui faire plaisir : Soigner ses invités. Soigner ses relations.
      – S’occuper avec soin de quelque chose, être attentif à son bon état, à son aspect, à sa propreté ou à son bon fonctionnement : Soigner sa tenue. Soigner son jardin.
      – Procurer les soins nécessaires à la guérison, à l’amélioration de la santé de quelqu’un, d’un animal : Soigner un blessé.
      – Essayer de faire disparaître une maladie, de l’éliminer par des soins, des remèdes : Soigner son rhume.
      – Être attentif à faire quelque chose et à le présenter au mieux : Soigner sa prononciation.

      Pour être attentif et porter attention, nul besoin d’être médecin ni de prescrire des médicaments.

      A mettre en parallèle avec cette définition de la santé de l’OMS datant de 1946 « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » ( http://www.who.int/suggestions/faq/fr ) : prendre soin de quelqu’un ou de soi ce n’est pas limité à la maladie mais cela comporte de prendre pleinement possession de son corps au mieux de ses possibilités, de son esprit, de même, et de sa relation aux autres.

      Cela renvoie chacun à sa responsabilité pour sa santé : entretenir et développer ses capacités physiques, intellectuelles et sociales.

      Cela reste dans le sujet de la thématique je pense : les approches qui permettent aux gens d’améliorer leur santé (trépied physique/intellectuelle/sociale) peuvent être différentes de celles qui visent à stopper ou guérir une maladie, voire parfois simplement à seulement soigner un symptôme…

      Exemple : j’ai des problèmes de genou avec de l’arthrose. Je vais chez mon médecin qui me donne des antalgiques, ceux-ci amènent leur lot d’effets secondaires, le rhumatologue m’infiltre pour diminuer le recours aux ains per os et l’orthopédiste envisage de me mettre une prothèse le jour où ce ne sera plus tenable. Autre approche : je prends conscience que mon arthrose dans le discours de tout ces soignants est liée en grande partie à mon surpoids, je ne peux pas trop bouger à cause de mon arthrose et du coup je me vois mal perdre du poids aisément… Je lis, j’apprends et je vois qu’il y a différentes manière de réguler son poids : je revois mon alimentation, je revois l’organisation de mes journées pour être moins sédentaire, je me déplace en vélo, j’augmente ma masse musculaire sans charges, je fais des exercices en piscine pour ne pas aggraver l’arthrose et je perds du poids. J’ai moins besoin d’antalgiques, pas besoin d’infiltrations et finalement la prothèse n’a plus d’intérêt immédiat.

      J’ai amélioré ma santé sur de nombreux points : physiquement mon corps est amélioré : moindre inflammation chronique, moins de charge mécanique articuliare, mentalement j’ai compris de nombreux mécanismes d’action, socialement je vis différemment et me suis ouvert de nouveaux horizons sociaux par ce nouveau mode de vie. Dans ce cas, courant, la médecine médicament est anecdotique dans l’amélioration de ma santé mais elle n’est pas forcément négligeable. Voilà.

    • Oui, après beaucoup de médecins donnent aussi des conseils de mode de vie (qui valent ce qu’ils valent, parce qu’on peut savoir ce qui est bon pour soi et ne pas avoir les moyens matériels ou humains de changer - une piscine pas loin, de la motivation pour y aller, envie d’aller mieux qui n’est pas toujours au rdv, etc.).

      Mais avec le temps accordé aux consultations généralistes, le monopole que les médecins s’arrogent sur le soin est assez problématique. Généralistes, elles ne le sont pas vraiment quand on a droit (dans mon expérience) à trois symptômes max, et qu’on n’est jamais traité que sur les problèmes qui ont fini d’émerger et qu’on a pensé à verbaliser (c’est comme ça que je me suis traîné pendant des années des trucs qui se réglaient en deux coup de cuillère à pot - ou dix séances de kiné). Le « comment ça va », c’est considéré comme du bavardage, alors on dit plutôt « qu’est-ce qui vous amène (que vous avez déjà repéré, parce que ce n’est pas moi qui vais vous aider à le faire) ? »

      http://blog.ecologie-politique.eu/post/La-visite-au-garage%2C-rembours%C3%A9e-par-la-S%C3%A9cu


  • Playing with Children: Should You, and If So, How? | Psychology Today
    http://www.psychologytoday.com/blog/freedom-learn/201409/playing-children-should-you-and-if-so-how-1

    The main idea is this.  If you want to play with your child, be sure to find ways to do so that are fun for you as well as your child.  It should be a joy, not a duty.  You do have a duty concerning your child’s play, however, and that is to figure out how to enable your child to play freely and often with other children, away from adults—that’s the bread and butter of child’s play.  Your play with your child is just a special little now-and-then treat, for both of you.

    #éducation #enfants


  • The Subtle Magic Behind Why the #Bootstrap 3 Grid Works | Experience Design at Hello Erik
    http://www.helloerik.com/the-subtle-magic-behind-why-the-bootstrap-3-grid-works

    I’ve seen a number of people confused or irritated at how the bootstrap grid works. I’ve explained it a bunch of times, and it always makes sense afterwards. So I’d like to quickly and visually explain why the Bootstrap grid works, not necessarily how. Let’s check out this one weird trick about how Bootstrap does its magic.

    #css #webdev


  • How One College Handled a Sexual Assault Complaint - NYTimes.com

    http://www.nytimes.com/2014/07/13/us/how-one-college-handled-a-sexual-assault-complaint.html?emc=edit_th_2014071

    GENEVA, N.Y. — She was 18 years old, a freshman, and had been on campus for just two weeks when one Saturday night last September her friends grew worried because she had been drinking and suddenly disappeared.

    http://static01.nyt.com/images/2014/07/12/us/hobart-lead/hobart-lead-master1050.jpg

    Around midnight, the missing girl texted a friend, saying she was frightened by a student she had met that evening. “Idk what to do,” she wrote. “I’m scared.” When she did not answer a call, the friend began searching for her.

    #viol


  • LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE DANS LES TERMES LES PLUS FERMES LE MEURTRE DES
    TROIS ADOLESCENTS ISRAÉLIENS ENLEVÉS LE 12 JUIN DERNIER EN CISJORDANIE
    30/6/2014
    http://unispal.un.org/pdfs/SGSM15990f.pdf

    (...) Le Secrétaire général condamne dans les termes plus fermes le meurtre des trois adolescents israéliens
    enlevés le 12 juin dernier en Cisjordanie. Il ne peut y avoir aucune justification à l’assassinat délibéré de civils.
    Le Secrétaire général espère que les autorités israéliennes et palestiniennes travailleront ensemble pour traduire rapidement les auteurs du meurtre en justice et exprime sa plus profonde sympathie aux familles des victimes.
    Le Secrétaire général est convaincu que cet acte de haine perpétré par les ennemis de la paix vise à
    creuser encore la division et la méfiance et à élargir le conflit. On ne peut permettre à cet acte de réussir. Le
    Secrétaire général appelle toutes les parties à respecter leurs obligations en vertu du droit international et à s’abstenir de toute action qui pourrait aggraver encore une situation déjà très tendue.

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““

    LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE LE MEURTRE D’UN ADOLESCENT PALESTINIEN
    2/7/2014
    http://unispal.un.org/pdfs/SGSM15999f.pdf

    (...) Le Secrétaire général condamne le meurtre d’un adolescent palestinien à Jérusalem et demande de
    traduire rapidement en justice les auteurs de cet acte ignoble. Il transmet ses condoléances les plus sincères à la famille de la victime.
    Le Secrétaire général réitère son appel à toutes les parties, en les engageant à s’assurer que les tensions
    ne s’aggravent pas davantage, au risque de déboucher sur plus de pertes en vies humaines.

    “““““““““““““““““““““““““““““““
    De quel adolescent palestinien parle Mr M. Ban Ki-moon ?
    De Mohamed Abou Khdair 16 ans, originaire de Jérusalem enlevé, torturé et assassiné par des colons israéliens le 2 juillet 2014 ?
    http://seenthis.net/messages/272454
    ou de Yousef Abu Zagha 16 ans, tué le 1er juillet par les tirs des forces israéliennes pendant une « opération militaire » dans le camp de réfugiés de Jenin ?
    http://seenthis.net/messages/272045#message272080
    ou de Mahmoud Jihad Muhammad Dudeen 14 ans, tué par balle le 20 juin, lors d’affrontements après que des soldats soient entrés dans le village de Doura, au sud d’Hébron ?
    http://seenthis.net/messages/268880
    Ce n’est pas de Ali Abd al-Latif al-Awour, originaire de Beit Lahya au nord de la bande de Gaza, tué le 14 juin 2014. Il n’avait que 7 ans, il n’était pas encore un adolescent .
    http://seenthis.net/messages/267312

    Adolescent palestinien de Jérusalem, il parle donc de Mohamed Abou Khdair


  • BESET - be notified when an article or website is updated
    http://beset.me

    Beset lets you follow the changes in articles, blog-posts and other web content.
    We email you when something changes, showing you clearly what has been added and what has been taken away.

    J’utilise websec pour un service similaire auto-hébergé, mais ça n’est plus maintenu on dirait.


  • Timeline JS - Beautifully crafted timelines that are easy, and intuitive to use.
    http://timeline.knightlab.com

    TimelineJS is an open-source tool that enables anyone to build visually,rich, interactive timelines. Beginners can create a timeline using nothing more than a Google spreadsheet. Experts can use their JSON skills to create custom installations, while keeping TimelineJS’s core look and functionality.

    Et le code source :
    https://github.com/NUKnightLab/TimelineJS

    J’avais utilisé le script de Timeline il y a quelques années, en l’interfaçant avec SPIP via un fichier XML. Il était devenu un peu difficile à retrouver ces derniers temps, et je découvre que le projet est relancé, très amélioré graphiquement et désormais disponible en tant que service.

    Va falloir que je regarde à nouveau. Après, c’est le genre de présentation, en responsive sur un smartphone c’est pas forcément idéal…



  • Appel pour pouvoir choisir une alternative à l’#école traditionnelle dans l’école publique
    http://appelecolesdifferentes.blogspot.fr

    Une pétition pour promouvoir l’idée que partout, dans l’école publique, les familles puissent avoir le choix entre une pédagogie « traditionnelle » et une pédagogie « nouvelle » (Freinet, Montessori, etc.) :

    Nous, professeurs de l’Éducation nationale, professeurs d’écoles expérimentales ou associatives, parents d’élèves, anciens élèves, éducateurs, citoyens intéressés par les questions d’éducation, constatons qu’une part croissante de la population aspire à un autre modèle pour l’éducation de ses enfants, alors qu’une autre part préfère conserver un modèle plus classique.
    Nous demandons donc à l’Éducation nationale :
    de prendre les dispositions nécessaires pour que chaque famille et chaque enseignant puissent, dans l’école publique et dans celles en partenariat avec l’Éducation nationale, enfin faire le choix entre un enseignement classique et un enseignement inspiré des réflexions des grands pédagogues tels que C.Freinet, M.Montessori, O.Decroly, R.Steiner-Waldorf, J.Dewey, J.Holt, P.Kergomard, J.Korczak ...

    • En fait c’est déjà le cas. Je connais des gens qui ont des pédagogies active type Freinet dans leur classe. Ces profs font une réunion environ une fois par mois entre eux aussi pour discuter de leur pratiques, des problèmes qu’ils rencontrent etc. Bien souvent, ce sont les parents eux-mêmes qui s’y opposent, pas tant le gouvernement qui n’a pas encore assez de force de restriction pour ordonner un style d’enseignement. (Bien que empêcher les sorties avec des feuilles en 3 exemplaires dissuade assez). L’autre limite, c’est les profs eux-même qui n’y connaissent rien a ces pédagogies dont on leur parle par ailleurs pas trop, et qui sont balancés dès leur premières expériences dans les ZEP, au lieu qu’on y mettent les profs les plus expérimenté, ont balance les jeunes qui vont ainsi développé une pratique adapté a ces situations, mais pas forcéments a d’autres.
      Enfin, ces différences pédagogiques ont connu parfois des évaluation scientifiques qui permettent de dire ou pas si elles sont pertinente (le dernier livre de Baillargeon, traite de ce sujet, mais n’est en vente qu’au Canada).
      Dire que toutes ces pratiques se valent en le mettant dans un panier fourre tout « alternative » c’est un peu limite. Par ailleurs ça ressemble a une ressorti d’une pétition antérieure qui proposait de pratiquer avec les élèves des choses assez ésotériques et new-age, plutôt que pédagogique, ce qui me laisse inquiet.

    • Bien sûr que ces pédagogies sont déjà pratiquées, soit dans des écoles (souvent privées) qui les adoptent « collectivement », soit par des profs motivés dans leur classe. L’idée ici est de demander que partout (et gratuitement), les familles puissent avoir le choix entre une pédagogie « classique » et une pédagogie « nouvelle ». Ce qui réglerait pas mal de problèmes, dont la non-acceptation par certains parents, et la « mauvaise formation » de certains profs : chacun pourrait choisir l’approche qui lui conviendrait le mieux.

      Et évidemment que Freinet n’est pas Montessori, mais ça paraissait difficile de demander que chaque famille puisse avoir le choix entre une pédagogie classique, une pédagogie Montessori, une pédagogie Cousinet, etc.

      Bref, cet appel n’est évidemment pas la panacée, mais même sous cette forme il peut quand même paraître utopique. Et puis moi j’aime bien l’idée du choix : après tout, pourquoi imposer un modèle à tous, mais si c’est celui-ci qu’on préfère ?

      Bernard Collot, qui soutient l’appel, a pas mal écrit sur le sujet sur son blog :

      http://education3.canalblog.com/archives/2014/06/30/30166927.html


  • Six Months of Legal #Marijuana And Colorado Has More Cash And Less Crime « Reset.me Reset.me
    http://reset.me/story/six-months-legal-marijuana-colorado-thriving

    Despite warnings from #legalization opponents, Colorado looks pretty much the same as ever since regulation, if not better. Crime is down, the economy is sound, and there remains strong overall support for legalization throughout the state. Even the state’s Director of Marijuana Coordination was quick to note recently that “the sky hasn’t fallen” since the first retail shops opened on January 1st.


  • gorhill/httpswitchboard · GitHub
    https://github.com/gorhill/httpswitchboard

    A Chromium browser extension which let you whitelist or blacklist requests originating from within a web page according to their type and/or destination as per domain name. As of May 2014, the extension comes with preset blacklists totaling over 60,000 distinct hostnames out of the box (these lists can be disabled, or more can be enabled).

    Une alternative à #Adblock, particulièrement flexible et optimisé.


  • Les mères cachées des photographies victoriennes
    http://thatslikewhoa.com/wp-content/uploads/2012/02/870.jpg
    http://www.petapixel.com/assets/uploads/2011/12/hm5_mini.jpg
    http://cloud.lomography.com/576/881/13/6ccaa272f0ff838af5a96c097c6d8fbba84478.jpg
    http://hyperallergic.wpengine.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2014/01/hiddenmother5.jpg
    http://i.huffpost.com/gen/1498740/thumbs/o-HIDDEN-MOTHER-4-570.jpg?6

    The main problem was the length of the exposure. However bright the photographer’s studio, it took up to half a minute for an image to register on wet collodion. Getting an adult to sit completely still for half a minute is a challenge, but getting a wakeful baby to do so is near-impossible. The photographer could position anyone old enough to sit on a chair by placing an electric chair-style head clamp behind them, but the only way of photographing a baby was for the mother to hold it (or dope it with enough laudanum to keep a grown man rigid for a week).

    The results were often extraordinary – as a new collection of these photographs, called The Hidden Mother, shows. Though there are plenty of Victorian studio portraits of family groups, there are also many in which the mothers are concealed: they’re holding babies in place while impersonating chairs, couches or studio backdrops. They wanted a picture of just the baby, and this was the best way to achieve it. Sometimes, the figures are obvious, standing by the side of a chair and waiting to be cropped out later; sometimes, they really do appear as a pair of curtains or as disembodied hands. To a 21st-century viewer, the images look bizarre – all these unsmiling children strangled by smocking and framed by what appears to be a black-draped Grim Reaper, or by an endless succession of figures in carpets and chintz burqas.

    http://www.theguardian.com/artanddesign/2013/dec/02/hidden-mothers-victorian-photography

    http://hyperallergic.com/101979/victorian-photo-tricks-from-hidden-mothers-to-eyes-on-the-dead

    #ghost #photo


  • Blitzortung.org
    http://www.blitzortung.org/Webpages/index.php?lang=en

    “Blitzortung.org” is a lightning detection network for the location of electromagnetic discharges in the atmosphere (lightning discharges) based on the time of arrival (TOA) and time of group arrival (TOGA) method. It consists of several lightning receivers and one central processing server. The stations transmit their data in short time intervals over the Internet to our server. Every data sentence contains the precise time of arrival of the received lightning discharge impulse (“sferic”) and the exact geographic position of the receiver. With this information from all stations the exact positions of the discharges are computed. The aim of the project is to establish a low budget lightning location network with a high number of stations. The price for the hardware used is less than 200 Euro.

    Un réseau ouvert de détection d’éclairs, avec des cartes en temps réel.

    #météo #cartographie