• Tous supects ?

      En tant que citoyennes et citoyens dans un pays démocratique, nous avons le droit de penser différemment et participer à des manifestations exprimant notre désaccord face à certaines décisions prises par le gouvernement. Cette loi, avant de viser le terrorisme, vise toute personne ayant des idées différentes et/ou radicales ou tout simplement voulant se renseigner sur des mouvements radicaux.
      Ce projet de loi s’attaque aux intentions plutôt qu’aux actes. En tant que citoyen, ma liberté d’information (aller regarder les contenus que je souhaite sur internet pour m’informer, comme un individu responsable), ma liberté de circulation (quitter mon pays sans que les autorités ne préjugent de mes intentions), ma liberté d’expression sont menacées.

      Mais il est important de lutter contre le terrorisme, n’est-ce pas ?

      La question est de savoir ce qui est du terrorisme. La définition du terrorisme est, historiquement et politiquement très complexe et changeante.
      Ce projet de loi ne lutte pas réellement contre le terrorisme, celui qui a lieu au Moyen-Orient par exemple.
      Il prétend empêcher ou ralentir l’incitation au terrorisme, mais met en place des principes et des cadres juridiques qui sont lourds de conséquences pour les libertés publiques et qui ne visent pas le terrorisme en lui-même.
      Nous pensons que l’équilibre entre la protection de la population et les libertés publiques est une chose très délicate. Elle nécessite une réflexion démocratique poussée afin de ne pas céder à l’immédiateté des sujets d’actualité et ne mérite pas d’être votée en urgence.


  • Israël : Netanyahu veut fortement augmenter le budget de la Défense - L’Orient-Le Jour - AFP
    15/09/2014

    http://www.lorientlejour.com/article/886149/israel-netanyahu-veut-fortement-augmenter-le-budget-de-la-defense.htm

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé lundi à « augmenter de façon significative » le budget de la Défense, déjà le premier poste de dépenses du gouvernement, après la récente guerre dans la bande de Gaza.

    « Il n’y a aucun dirigeant responsable qui, face aux menaces qui se multiplient autour de nous, ne permette pas et n’exige pas une augmentation significative du budget de la Défense pour faire face à la réalité et aux défis de sécurité dans notre environnement », a-t-il indiqué dans un communiqué.
    M. Netanyahu n’a pas donné de chiffres précis mais a réclamé une augmentation « de plusieurs milliards » de shekels.


  • Des centaines de casques bleus se retirent du Golan syrien - Moyen-Orient - RFI - Publié le 16-09-2014
    Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140916-casques-bleus-retirent-golan-syrien

    Au moins cinq positions de l’ONU ont été évacuées par les casques bleus sur le Golan. Les soldats onusiens se sont regroupés du côté israélien de la ligne de démarcation , alors que côté syrien, les rebelles poursuivent leur avancée. Les casques bleus sont harcelés par des groupes armés, indique-t-on à l’ONU et l’armée syrienne n’est plus en mesure de les protéger. Les Nations unies refusent de dire combien de casques bleus sont partis, mais des témoins sur placent parlent d’un convoi de plusieurs centaines d’hommes.

    La situation est devenue intenable pour ces casques bleus qui essuient des tirs de roquettes et de mitrailleuses. 45 d’entre eux avaient été capturés par les islamistes du Front al-Nosra et viennent seulement d’être libérés.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Le nouveau plan de "Regime Change" : attaquer Damas par le sud
    Moon of Alabama - September 15, 2014 -Traduction : Dominique Muselet
    http://www.legrandsoir.info/le-nouveau-plan-de-regime-change-attaquer-damas-par-le-sud.html
    http://www.moonofalabama.org/images4/Quneitra-s.jpg

    Une nouvelle attaque de Damas se prépare activement. Des forces anti-gouvernementales, dont Jabhat al-Nusra affilié à Al-Qaeda, ont été entraînées et équipées en Jordanie et progressent maintenant vers leurs positions dans le gouvernorat de Quneitra au sud-est de la Syrie. (Un plan similaire a été partiellement exécuté au printemps 2013 avant d’être abandonné).

    Le gouvernorat de Quneitra est une bande de terre qui longe le plateau du Golan occupé par Israël et qui a une frontière au nord-ouest avec le Liban et une au sud avec la Jordanie.

    Les forces anti-gouvernementales qui coopèrent à cette opération sont le Front Révolutionnaire Syrien (FRS) soutenu par les Etats-Unis, assisté du Front Islamique soutenu par l’Arabie Saoudite, et Jabhat al-Nusrah d’al-Qaeda qui vient de recevoir 20 millions de dollars du Qatar. Ces forces se sont infiltrées en passant par Daara en Jordanie puis en remontant vers le nord-ouest le long de la frontière avec Israël. Ce mouvement, au cours duquel ces forces ont kidnappé des observateurs de l’ONU, a été soutenu par des frappes de l’artillerie israélienne contre les unités syriennes qui tentaient de l’empêcher. Le seul poste frontière entre Israël et la Syrie est désormais entre les mains des forces anti-gouvernementales. L’armée israélienne fournit aussi un soutien médical à ces forces anti-gouvernementales. L’ONU a déplacé tous les soldats de la paix qui se trouvaient du côté syrien de la frontière avec le plateau du Golan.


  • Les résultats des élections dans trois Länder en Allemagne de l’est sont marqués par l’abstentionnisme
    https://magazin.spiegel.de/EpubDelivery/image/title/SP/1978/24/300
    Le parti des abstentionnistes a encore gagné à l’Est, dans État libre de Saxe et dans le Brandebourg il a remporté la majorité absolue. En Thuringe on s’attend à l’accession au poste de premier ministre par le chef du parti de gauche Bodo Ramelow, qui abandonnera ses positions élémentaires pour satisfaire ses partenaires. Dans le Brandebourg le parti de gauche perd presque neuf pourcent et ne fera peut-être plus partie du gouvernement du Land.

    Les verts n’entrent que de justesse dans les parlements, et les porcentages de la droite augmentent. Les nationalistes d l’AfD obtiennent entre dix et douze pour cent des voix .

    Le résultat officiel du Brandebourg
    https://www.wahlergebnisse.brandenburg.de/wahlen/LT2014/ErgebnisUeberblick.asp?sel1=1253&sel2=0651

    Le résultat officiel de l’État libre de Saxe (Swobodny stat Sakska)
    http://www.statistik.sachsen.de/wahlen/lw/lw2014/presse/lwl3614.pdf
    et
    http://www.wahlrecht.de/news/2014/landtagswahl-sachsen-2014.html#absolut

    Le résultat officiel de l’État libre de Thuringe
    http://www.wahlen.thueringen.de/datenbank/wahl1/wahl.asp?wahlart=LW&wJahr=2014&zeigeErg=Land

    #Allemagne #politiique #élections


  • Naufrages en Méditerranée : jusqu’à 700 migrants portés disparus | Monde - lesoir.be
    http://www.lesoir.be/654399/article/actualite/monde/2014-09-15/naufrages-en-mediterranee-jusqu-700-migrants-portes-disparus

    Près de 700 migrants ayant tenté la traversée vers l’Europe pourraient avoir trouvé la mort en Méditerranée durant. Deux naufrages ont été signalés en moins d’une semaine, indique l’Organisation internationale des migrations (OIM).
    Les passeurs ont volontairement provoqué le naufrage

    Jusqu’à 500 migrants sont ainsi portés disparus à la suite d’un naufrage volontairement provoqué par des passeurs la semaine dernière, selon le témoignage de deux Palestiniens repêchés jeudi par un porte-conteneurs italien. Des Syriens, Palestiniens, Égyptiens et Soudanais désireux d’atteindre le Vieux Continent étaient à bord de l’embarcation que les passeurs ont fait couler quand les migrants ont refusé d’être transférés, en mer, sur une embarcation plus fragile, selon le récit des deux rescapés.

    Si leur témoignage est véridique, il s’agirait du plus important naufrage de ces dernières années, selon l’OIM. Les deux Palestiniens ont été récupérés par un cargo qui passait par là, alors qu’ils avaient déjà passé 36 heures dans l’eau.
    Un autre naufrage au large des côtes libyennes

    Par ailleurs, une embarcation transportant environ 200 personnes a coulé dimanche au large des côtes libyennes. Des dizaines de migrants sont portés disparus, 36 autres ont pu être secourus par la marine libyenne. Parmi ces rescapés figure une femme enceinte. Le naufrage a été signalé par des pêcheurs, qui ont remarqué la présence de nombreux cadavres humains en mer, au large de Tajoura.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Palestinians among 500 feared dead in Mediterranean migrant shipwreck
    http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=727685

    Desire to find refuge

    Both Palestinians spent a day and a half in the water, one wearing a lifejacket and the other holding on to a life buoy with other migrants, all of whom perished, including a young Egyptian boy who hoped to make money in Europe to pay for his father’s heart operation, the organization said.

    In a separate incident, dozens were feared drowned after a boat carrying 200 migrants sank off the coast of Libya, with only 36 survivors rescued.

    Iyad al-Buzum, Gaza’s interior ministry spokesman, wrote on Facebook Monday that Gaza officials were trying to obtain details about Palestinian migrants who were on board the boat.

    Gaza security services have recently arrested a number of traffickers who were paid to help Palestinians emigrate from the Gaza Strip through smuggling tunnels, al-Buzum added.


  • Retrait de membres de l’ONU du Golan
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/15/retrait-de-membres-de-l-onu-sur-le-golan_4487714_3218.html

    Retrait de membres de l’ONU sur le Golan

    Suite de l’abracadabracantesque feuilleton de l’ONU/Israël/Daesh à Qouneitra.

    La raison du départ du convoi n’a pour le moment pas été communiquée par les Nations unies. (...) La Fnuod est censée contrôler une zone tampon courant sur environ 70 kilomètres entre le mont Hermon et le Liban au nord et la rivière Yarmouk et la Jordanie au sud.


  • Egypte : une figure de la révolte de 2011, Alaa Abdel Fattah , libéré sous caution
    http://www.romandie.com/news/Egypte-une-figure-de-la-revolte-de-2011-Alaa-Abdel-Fattah-libere/517591.rom

    Le Caire - Un tribunal égyptien a ordonné lundi la libération sous caution d’Alaa Abdel Fattah, une figure de la révolte populaire de 2011 qui chassa du pouvoir le président Hosni Moubarak, a indiqué un avocat de la défense.

    Alaa Abdel Fattah était jugé dans un nouveau procès après avoir été condamné par contumace à 15 ans de prison. Il était accusé d’avoir attaqué un policier durant une manifestation illégale.

    Le tribunal a ordonné la libération sous caution d’Alaa Abdel Fattah et de deux autres détenus, a indiqué un avocat de la défense Mohamed Abdel Aziz, précisant que la caution était de 5.000 livres égyptiennes (environ 540 euros).

    La cour s’est récusée (...) en raison du manque de respect des prévenus à son égard, a ajouté M. Abdel Aziz.

    Le tribunal a également demandé une enquête du parquet pour l’utilisation de vidéos personnelles appartenant à M. Abdel Fattah qui constitue une violation de l’intimité du prévenu, a précisé l’avocat.

    Lors d’une audience précédente, le parquet avait diffusé des vidéos personnelles de M. Abdel Fattah, sans aucun lien avec l’affaire, selon M. Abdel Aziz.

    Le 11 juin, le même tribunal avait condamné par contumace M. Abdel Fattah et 24 autres personnes à 15 ans de prison pour avoir participé à des violences lors d’une manifestation illégale.

    Ce verdict avait été annoncé par surprise, le jeune militant de gauche et deux autres prévenus qui se trouvaient à l’extérieur du tribunal s’étaient vu refuser l’entrée par la police. Ils avaient été arrêtés immédiatement après l’annonce du verdict.

    Depuis que les militaires ont destitué en juillet 2013 l’ex-président islamiste Mohamed Morsi, les autorités installées par l’ex-chef de l’armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi mènent une répression implacable contre tout type d’opposition, islamiste comme laïque.

    La répression ciblant les pro-Morsi a fait au moins 1.400 morts. Des centaines de partisans du président islamiste ont également été condamnés à mort dans des procès expéditifs, tandis que 15.000 autres ont été arrêtés.

    Et cette répression d’abord limitée aux islamistes, s’est élargie aux mouvements de la jeunesse, fer de lance de la révolte de 2011. Des dizaines de militants ont ainsi été emprisonnés pour avoir violé une loi controversée limitant le droit de manifester.

    (©AFP / 15 septembre 2014 12h06)


  • Chroniques de Palestine et d’ailleurs- Resistances, human rights and photography : This is not ’sweet’, this is depressing / C’est en fait déprimant, Gaza ; September 2014
    par Anne Paq
    http://chroniquespalestine.blogspot.fr/2014/09/this-is-not-sweet-this-is-depressing.html
    http://1.bp.blogspot.com/-NhQsemA5-EE/VBUxeAwrstI/AAAAAAAAWaQ/YVgOfmXXraI/s1600/133A2626.JPG

    Que c’est beau. Gaza vit toujours. Voilà la summoud. C’est incroyable et c’est si formidable de voir les Palestiniens retourner à la plage et s’amuser. Et oui je pourrais faire un reportage photo avec plein de ’belles’ photos sur le sujet. Mais ce n’est pas ce que je veux faire. Ce n’est pas ce qu’il est important de dire pour le moment. Bien sûr, les Palestiniens de Gaza veulent vivre. Bien sûr, ils ne veulent pas passer leurs journées à pleurer. Bien sûr, vous pouvez toujours voir des sourires ici et là, et la vie continue malgré tout Mais ne soyez pas trompé par les belles photos sur la plage, ou le manque d’attention des médias (il n’y a guère de presse internationale ici en contraste avec l’armée d’équipes de médias internationaux qui étaient ici lors de la « guerre »), la bande de Gaza n’est pas de retour à la « normale ». De quelle normalité peut-t-on parler ici ?

    La vérité est que je n’ai jamais senti un tel niveau de désespoir à Gaza. Beaucoup de Palestiniens à qui j’ai parlé, en particulier les jeunes hommes, veulent quitter la bande de Gaza. Mais aussi des personnes établis ici, des familles et des femmes. Des pères de famille m’ont dit : " pour nous ce n’est pas très grave, notre vie est déjà finie, mais pour mes enfants, quelle vie peuvent-il avoir ici ? Il n’y a rien pour eux."
    Déjà des milliers sont partis via un nouvel itinéraire clandestin. Vous pouvez faire beaucoup d’argent sur ​​le désespoir des gens.

    « Ce n’est pas une vie » un de mes amis m’a déclaré. Un autre m’a dit : « nous sommes juste des morts vivants ».

    Les bombardements ont cessé, mais la souffrance continue. Les pêcheurs et les agriculteurs se sont fait tirer dessus, Rafah est fermé, l’aide peine à arriver. Personne ne parle pas plus de ce désastre, de ce tsunami perpétué par des hommes-fait disaster. La grande prison de Gaza, maintenant à moitié détruite à l’intérieur, est verrouillée.

    Trop, c’est trop. Comment vous sentiriez-vous après des années d’être coincé dans un petit territoire avec presque pas d’espace ouvert, sans possibilités d’emploi, et à la merci des bombardements ? Les enfants parlent comme des adultes. La douceur, l’innocence et l’espoir sont partis. Non, ce n’est pas à cause du « hamas » ; et il ne faut pas confondre les causes avec les conséquences. C’est à cause de l’injustice d’une occupation brutale qui dure depuis trop longtemps, avec notre silence et notre complicité.

    La destruction des maisons peut être réparée, mais qu’en est-il de la destruction à l’intérieur des gens ?



  • Israël : une attaque du Hezbollah en préparation (armée) | i24news -
    http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/43797-140914-israel-une-attaque-du-hezbollah-en-preparation-armee

    Des sources du commandement Nord ont révélé aux médias israéliens que la menace pourrait ressurgir

    (...) Les sources ont précisé qu’il ne s’agissait pas là d’une menace imminente, mais qu’il fallait, en cas d’attaque, « se préparer à une longue guerre au nord ».

    La frontière nord entre Israël et le Liban est une préoccupation grandissante de Tsahal, l’armée israélienne, où les membres de l’organisation, campés au sud Liban, constituent une menace directe et permanente pour les villages israéliens frontaliers.

    http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4570917,00.html


  • Gaza : une rentrée des classes dans les larmes et les ruines | Sakher ABOU EL OUN | Offensive israélienne à Gaza
    http://www.lapresse.ca/international/dossiers/offensive-israelienne-a-gaza/201409/14/01-4800048-gaza-une-rentree-des-classes-dans-les-larmes-et-les-ruines.php

    Devant ses 60 camarades, Azhar récite un poème qu’elle a écrit pour son père, mort durant la guerre : en ce jour de rentrée des classes à Gaza, les petits Palestiniens partagent, dans leurs écoles bombardées par les avions israéliens, leurs angoisses.

    Avec trois semaines de retard, après un conflit de 50 jours qui a fait plus de 2140 morts, plus d’un demi-million d’enfants ont retrouvé le chemin de l’école dans l’enclave palestinienne ravagée durant l’été.

    Après avoir perdu des proches et pour certains leur maison, cette rentrée des classes est aussi l’occasion de raconter ses cauchemars et partager sa peine.

    Azhar, qui a perdu son père pendant la guerre, la troisième en six ans à Gaza, récite avec application le poème qu’elle lui a écrit : « Que te dire papa ? Te dire ’je t’aime’ ne suffit pas papa », ânonne la fillette de neuf ans devant une classe en larmes.

    « Même si mon père est mort, je suis contente de faire ma rentrée », dit-elle à l’AFP. Aînée d’une fratrie de six enfants, elle annonce que, plus tard, elle sera médecin. « C’est ce que mon père voulait », lance-t-elle fièrement, en racontant qu’elle prie chaque jour « pour que Dieu l’envoie au paradis ». (...)

    https://scontent-a-fra.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/v/t1.0-9/p180x540/10696305_638811706239415_1244481619499331209_n.jpg?oh=79315ab06f9b2e48c996cad7f00932b9&oe=54972AEA Photos de Quds News Network


  • Obama à l’assaut de l’Etat Islamique ou la stratégie du chaos (ou encore la Turquie prise à son propre piège) | Mounadil al Djazaïri
    http://mounadil.wordpress.com/2014/09/11/obama-a-lassaut-de-letat-islamique-ou-la-strategie-du-chaos-ou-encore-la-turquie-prise-a-son-propre-piege/#comment-7794

    Le dilemme de la Turquie devant la lutte contre l’Etat Islamique
    par Fehim Taştekin, Al-Monitor 7 septembre 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

    Le deuxième dilemme important pour la Turquie est le renforcement de la puissance du PKK et du PYG par leur combat contre l’EI et leur gain de légitimité aussi bien aux yeux des populations de la région que de la communauté internationale.

    Depuis que le Parti d’Union Démocratique (PYD) est apparu comme le catalyseur de l’autonomie de fait des Kurdes de Syrie, la Turquie a dû revoir son approche. Cette nécessité a été ressentie pour la défense des frontières avec l’Irak et la Syrie, et même pour assurer la sécurité de la tombe de Suleiman Shah qui est considérée comme territoire turc sur la rive de l’Euphrate [en Syrie]. Les mouvements militaires turcs pour ravitailler les soldats turcs qui gardent la tombe et pour la relève doivent se faire en concertation avec le YPG.

    La Turquie coopère-t-elle avec l’EI ou le YPG ou le PKK ? Le co-président du Parti Démocratie Populaire Kurde (HDP) Selahhatin Demirtas explique, « Ca pourrait sembler marginal, mais le PKK combat la barbarie de l’EI. S’il doit y avoir la paix avec la Turquie et si le PKK doit renoncer à la lutte armée contre la Turquie, pourquoi ne pas l’aider maintenant avec des armes ? » La question que la Turquie cherchait à éviter est ainsi revenue à l’ordre du jour. La Turquie doit décider si elle veut préserver le processus de paix [avec les Kurdes] en passant de l’animosité à la coopération ou tout perdre en exagérant les craintes de voir les armes que pourraient acquérir les Kurdes se retourner un jour contre la Turquie. Les craintes de la Turquie limitent bien sûr sa marge de manoeuvre pour accéder au statut d’acteur régional auquel aspire tant les dirigeants du Parti de la Justice et du Développement (AKP au pouvoir).

    Un dilemme de plus : La possibilité que l’Etat Islamique qui amasse pas mal d’argent avec le gas oil qu’il vend en contrebande en Turquie se serve des frontières turques comme route logistique pour orienter ses attaques contre la Turquie. L’EI qui a été en capacité de s’organiser dans les grandes villes turques pourrait très bien cibler ces villes. De nombreuses informations alertent sur une telle possibilité. Si l’EI se désintégrait , le pays vers lequel il se repliera en premier lieu pour s’y réorganiser sera la Turquie.


  • Obama Met Privately With Top Journalists Before ISIS War Speech
    http://www.huffingtonpost.com/2014/09/13/obama-journalists-isis-speech_n_5816494.html?1410651263

    NEW YORK –- President Barack Obama met with over a dozen prominent columnists and magazine writers Wednesday afternoon before calling for an escalation of the war against the Islamic State, or ISIS, in a primetime address that same night.

    The group, which met in the Roosevelt Room of the White House in an off-the-record session, included New York Times columnists #David_Brooks, #Tom_Friedman and #Frank_Bruni and editorial writer #Carol_Giacomo; The Washington Post’s #David_Ignatius, #Eugene_Robinson and #Ruth_Marcus; The New Yorker’s #Dexter_Filkins and #George_Packer; The Atlantic’s #Jeffrey_Goldberg and #Peter_Beinart; The New Republic’s #Julia_Ioffe; #Columbia_Journalism_School Dean #Steve_Coll; The Wall Street Journal’s #Jerry_Seib; and The Daily Beast’s #Michael_Tomasky, a source familiar with the meeting told The Huffington Post.

    National Security Advisor Susan Rice, Deputy National Security Advisor Ben Rhodes and White House Chief of Staff Denis McDonough also attended the meeting, according to the source.


  • L’Inde salue la position de l’OCS sur l’Ukraine | International | RIA Novosti
    http://fr.ria.ru/world/20140913/202423381.html
    NEW DELHI, 13 septembre - RIA Novosti

    L’Inde salue la décision des pays membres de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) de modifier les critères d’adhésion et approuve leur position sur les événements en Ukraine, a déclaré samedi à RIA Novosti l’ancien ministre indien des Affaires étrangères et ancien ambassadeur d’Inde en Russie Kanwal Sibal.

    Lors du sommet de l’OCS qui s’est achevé vendredi à Douchanbé (Tadjikistan), le chef de l’Etat russe Vladimir Poutine a fait savoir que durant sa présidence tournante en 2015, la Russie œuvrerait à l’adoption de nouveaux membres, dont l’Inde et le Pakistan.

    « Ouvrir l’OCS à de nouveaux membres est une décision juste. L’Inde envisage d’adhérer à cette organisation, car New Delhi a des intérêts en Asie centrale. Nous entretenons de bonnes relations avec certains pays de cette région », a souligné le diplomate. Selon lui, l’OCS est une « organisation digne de confiance ».

    La situation en Ukraine et en Afghanistan a également été évoquée au sommet.

    « Comme toutes les personnes sensées, les Indiens soutiennent les efforts visant à rétablir la paix en Ukraine. L’Inde appuie le processus censé mettre un terme aux violences et satisfaire les revendications légitimes des habitants de l’est du pays », a affirmé M. Sibal.


  • Certains gouvernements ont-ils facilité les attaques du 11 septembre ? |
    Par JUSTIN RAIMONDO | Antiwar.com | Traduit par Deroeux Maxime (10.09.2014) pour Arrêt sur Info
    http://arretsurinfo.ch/certains-gouvernements-ont-ils-facilite-les-attaques-du-11-septembre

    (...) Nous n’avons pas à nous baser sur de pures spéculations, malgré le fait que nous, simples citoyens d’un pays de survols, ne sommes pas autorisés à lire ces 28 pages. Ceci parce que quelques membres du Congrès ont pris la peine de demander la permission de les lire, incluant les représentants Walter Jones (Caroline du Nord), Tom Massie (Kentucky), et Stephen Lynch (Massachussetts). D’après leurs propres comptes-rendus, ils sont sortis perturbés de cette chambre insonorisée et sécurisée. Voici ce que Jones a dit :

    « J’étais absolument choqué par ce que j’ai lu. Ce qui était tellement surprenant était que ceux dont je pensais que nous pouvions leur faire confiance m’ont vraiment déçu… Ce n’est pas en lien direct avec la sécurité de l’Etat en soi ; il s’agit plus des relations que nous entretenons. L’information est essentielle pour que notre politique étrangère aille de l’avant et devrait donc être accessible au peuple américain. Si les pirates du 11 septembre ont eu une aide extérieure – particulièrement d’un ou plusieurs gouvernements – la presse et le public ont le droit de savoir ce que notre gouvernement a fait ou non pour amener les auteurs devant la justice. »

    « Un ou plusieurs gouvernements, » Eh ? Qui au Moyen-Orient – ou n’importe où ailleurs, en ce qui concerne ce sujet – sont parmi « ceux dont nous pensions que nous pouvions leur faire confiance » ? Pour moi cela ne ressemble pas à l’Arabie Saoudite. Est-ce que quelqu’un pourrait être vraiment surpris d’apprendre qu’ils se livrent à des jeux dans notre dos ?

    Le rapport du Représentant Massie est encore plus révélateur :

    « J’ai dû m’arrêter toutes les deux ou trois pages et réorganiser ma perception de l’histoire. Et ces 28 pages sont tellement fondamentales… Qu’elles changent certainement votre vision du Moyen-Orient. »

    Est-ce que la découverte de la perfidie saoudienne changerait notre vision du Moyen-Orient d’une manière « fondamentale » ? Le royaume exporte depuis des années sa branche fanatique de wahhabisme – idéologie sunnite fondamentaliste – répandant terrorisme et instabilité politique dans la région. Donc il n’y a rien de neuf : et pour ceux d’entre nous assez vieux pour se rappeler l’embargo sur le pétrole arabe des années 70, leur nature ambivalente est tenue pour acquise.(...)

    Did Certain Foreign Governments Facilitate the 9/11 Attacks ? - Justin Raimondo
    http://original.antiwar.com/justin/2014/08/28/did-certain-foreign-g
    http://seenthis.net/messages/288846
    @nidal @kassem

    #9/11 #11_septembre


  • Syndicats : Le Trade Union Congress condamne l’agression contre Gaza et insiste sur un embargo des armes contre Israël
    http://www.pourlapalestine.be/index.php?option=com_content&view=article&id=1885:syndicats-le-trade

    Le Trade Union Congress (TUC – Congrès des syndicats britanniques) a sorti une déclaration sur Gaza lors de son congrès annuel, ce mercredi, pressant le gouvernement britannique à imposer à Israël un embargo sur les armes et réclamant la suspension de l’Accord associatif entre l’UE et Israël.

    La déclaration, soutenue par une majorité écrasante, condamne le lourd tribut des morts à Gaza, tribut qui comprenait « de nombreuses personnes vaquant à leur travail quotidien », et elle « déplore les attaques dont ont fait l’objet les installations de l’ONU ». Le TUC recommande que les responsables des violations des lois internationales « soient soumis à la Cour pénale internationale ».

    La déclaration du TUC demande également que soit mis un terme au « blocus de Gaza » et accueille favorablement « la création d’un gouvernement unitaire pour l’Autorité palestinienne », impliquant à la fois de Fatah et le Hamas et elle invite instamment « le gouvernement britannique et l’Union européenne à soutenir ce développement ».

    Au vu des attaques d’Israël contre Gaza et à sa politique dans les Territoires occupés, la déclaration du TUC appelle le gouvernement britannique et l’UE à « mettre immédiatement un terme au commerce d’armes avec Israël, y compris toute forme de collaboration militaro-industrielle ». Le TUC même, poursuit la déclaration, devrait travailler avec les syndicats concernés pour « exercer des pressions sur ces sociétés impliquées dans le soutien à l’armée israélienne, afin qu’elles cessent d’agir de la sorte ».

    Le congrès a réclamé « la suspension de l’Accord associatif entre l’UE et Israël tant que les droits des Palestiniens ne seraient pas établis », et s’est engagé à « accroître la pression sur les sociétés complices dans le commerce des armes, les colonies, l’occupation et le Mur » et ce, via des stratégies en ce sens – qui constituent un volet primordial de la campagne de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) dirigée depuis la Palestine.

    La Campagne de solidarité avec la Palestine (PSC) a fait remarquer que « la déclaration et les objectifs qui y figurent constituent désormais la politique officielle du TUC » et qu’il s’agit d’un coup de pouce important pour les activistes de la solidarité avec la Palestine et des BDS. La déclaration du TUC a été condamnée par le groupe de coordination contre le boycott, Fair Play, qui s’est plainte de ce que les boycotts ne font que « séparer davantage encore les travailleurs israéliens et palestiniens » (sic).

    Publié le 10 septembre 2014 sur Middle East Monitor. Traduction pour ce site : JM Flémal


  • M. K. BHADRAKUMAR - Obama Launches His War, Finally -
    Melkulangara BHADRAKUMAR | 12.09.2014
    http://www.strategic-culture.org/news/2014/09/12/obama-launches-his-war-finally.html

    (...) The New Middle East

    Nonetheless, will Obama’s strategy work? Clearly, Obama’s strategy a cost-effective one and largely self-financing and might, therefore, be sustainable over a period of time. To be sure, there isn’t going to be any dearth of resources – financial or material or human – for fighting this war, given the involvement of the petrodollar states that have been pushing for regime change in Syria.

    The American public may not militate anytime soon against this war, either. The American strategic community – especially, the think tankers and the media – will also be largely supportive, since this war explicitly dovetails with Israeli interests. In fact, the US is reassembling the same old axis in the Middle East, comprising Israel and the Sunni Arab oligarchies of the Gulf region. At the same time, the US will not be accountable to the UN Security Council. It is a «coalition of the willing» that is fighting this war and internal dissent within that coalition is highly improbable, which in turn would ensure that Washington kept the command and control of this war.

    However, imponderables lie ahead. First and foremost, it is hugely significant that Obama avoided holding out any categorical affirmation of the unity of Iraq. He is also delightfully vague about what his expectations are out of an «inclusive» government in Baghdad.

    The point is, although Washington could engineer the replacement of Prime Minister Nouri al-Maliki, whether it still leads to Sunni reconciliation is far from clear as of now. This is important because the US strategy can work only if there is wholesome Iraqi Sunni mobilization against the IS. Or else, it may turn even uglier as sectarian strife continues to tear apart Iraq’s unity.

    But then, on the other hand, this also involves the question of Shi’ite empowerment in Iraq. Suffice to say, the US needs to invent some magical formula that refines the concept of democratic principles allowing majority rule in Iraq. Put differently, this is also a war that involves nation-building in Iraq and the US’s record in such enterprises abroad has been very dismal, to put it mildly. This is one thing.

    The most disconcerting part of this war is going to be its Syrian chapter. Perhaps, the US estimates that now that Syria’s stockpiles of chemical weapons have been destroyed, it is a safe bet to launch attacks on that country. Even assuming it is so, the Syrian opposition still remains a revolving door for extremist groups, as the saga of the Islamic State proves. The US has learnt nothing and still hopes to use extremist elements as instruments of regional policies.

    Indeed, failure comes at a very heavy cost, as Iraq and Syria in their present form may well cease to exist at the end of it all. Of course, the really intriguing part is that such a denouement may well be the US’s geopolitical objective. In a recent interview with the New York Times, Obama himself put his finger on the unraveling of the Sykes-Picot agreement of 1916 as the core issue of the Middle Eastern politics.

    Equally, Obama’s intention to recruit as allies «Arab nations who can help mobilize Sunni communities» virtually acknowledges the sectarian dimension to the conflicts in Iraq and Syria. Now, there is a complicated backdrop of regional politics playing out here, involving these every same Sunni Arab nations as key protagonists. Would Obama have some recipe to heal the regional tensions? He’s had nothing to say. Interestingly, not once did Obama refer to Iran, either.

    Obama’s strategy completely bypasses the UN and, in reality, undermines the UN Charter. He failed to convincingly explain the raison d’etre of this particular variant of US military intervention in the Muslim world – unilateralist but ‘risk-free’ and low-cost – since the US’ homeland security is not even in any imminent or conceivable danger.

    At the end of the day, the impression becomes unavoidable that the US continues to arrogate to itself the prerogative to violate the sovereignty and territorial integrity of nation states on the basis of its self-interests. Indeed, that this hydra-headed war is going to assume many varied shapes as times passes and long after Obama disappears into history books is virtually guaranteed.

    Obama’s presidency has come full circle by reinventing the neocon dogmas it once professed to reject. On the pretext of fighting the IS, which the US and its allies created in the first instance, what is unfolding is a massive neocon project to remold the Muslim Middle East to suit the US’ geopolitical objectives. Call it by whatever name, it is an imperial war – albeit with a Nobel as commander-in-chief.


  • L’exploitation de la ferme des Mille Vaches a commencé
    Le Monde.fr avec AFP | 13.09.2014
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/09/13/l-exploitation-de-la-ferme-des-mille-vaches-a-commence_4487009_3244.html

    La première traite a eu lieu samedi 13 septembre au matin à la ferme des Mille Vaches, marquant le départ de l’exploitation de ce projet controversé. Comme le précise la direction de cet établissement situé à Drucat, près d’Abbeville, dans la Somme :

    « Cent cinquante des 500 vaches ont rejoint l’étable dans un climat serein, après un transfert organisé durant la nuit afin de garantir la sécurité des hommes et le confort des animaux. »

    Michel Kfoury, le président de Nos villages se soucient de leur environnement (Novissen), une association opposée à cette exploitation sans précédent par sa taille, a déclaré que « la gendarmerie était présente, une de ses patrouilles ayant notamment questionné certains de nos membres sur place ».

    « PASSAGE EN FORCE »

    Il s’est par ailleurs indigné de ce qu’il a qualifié de « passage en force » , alors que Novissen avait déposé un référé en suspension d’exploitation devant le tribunal administratif d’Amiens. Des questions relatives à l’accès routier à la ferme et des clôtures l’entourant sont en outre toujours en discussion entre les promoteurs du projet et le conseil général de la Somme.

    La Confédération paysanne, elle aussi opposée à ce projet, a dénoncé un acte « illégal » , et prévenu que la « mobilisation » qui s’est « immédiatement organisée, allait grossir pendant les heures qui viennent » .

    #novissen = NOs VIllages Se Soucient de leur ENvironnement


  • Une découverte archéologique majeure en Thrace.

    Sur le site de l’ambassade de France (traduction d’un article grec du 11/08/14)

    Tumulus Kasta
    http://www.amb-grece.fr/actualites/infosdujour/tumulus_kasta.htm

    La récente découverte de l’entrée de la tombe a enthousiasmé les archéologues qui ont eu le souffle coupé devant le linteau de la tombe où ils ont localisé les deux statues.

    Le tumulus était bien identifié mais n’a commencé à être fouillé qu’en 2012. Mettant à jour un péribole (mur délimitant le tumulus) en marbre dans un état de conservation proprement époustouflant — il a environ 25 siècles…
    http://www.amb-grece.fr/actualites/infosdujour/amfipoli1.jpg

    En août, l’accès à la tombe a été découvert…
    http://s.kathimerini.gr/resources/2014-08/skddjjdjd.jpg

    Évidemment, LA question est : QUI est enterré⋅e là ?

    Des hypothèses avancées, il faut retenir :
    • La tombe serait celle de Roxane, assassinée en 311 avant J.C. par Cassandre. C’est vrai, mais jamais un lion n’aurait été dressé sur la tombe d’une femme, même d’une reine veuve. Cela pourrait être vraisemblable si elle était enterrée avec le petit Alexandre. Mais dans ce cas qui est le prince enterré dans les tombes royales de Vergina ? Il s’agit de l’hypothèse énoncée par le défunt archéologue Dimitris Lazaridis.
    • Le mort serait Nearchos [habituellement, on dit Néarque, en français] qui accompagnait Alexandre en tant que chef de sa flotte. Il a vécu à Amphipolis en exil et il en est reparti quand Alexandre l’a réhabilité au commencement de la campagne contre les Perses.
    • Avec la même logique il peut s’agir de la tombe d’un fidèle et noble cavalier qui accompagnait Alexandre.
    • Il peut également s’agir de la tombe d’un souverain thrace.
    • Il semble peu probable qu’il s’agisse de la tombe du général Spartiate Vrasidas [là aussi, l’historiographie française le dénomme habituellement Brasidas], d’une part parce que les chronologies ne correspondent pas et de l’autre il semble impossible qu’une telle tombe macédonienne ouvragée soit construite pour un Lacédonien.
    • Enfin, scénario le plus invraisemblable la tombe serait celle d’Alexandre le Grand. Même si sa mère avait réussi à subtiliser la dépouille du roi (hypothèse qui va à l’encontre de toutes les sources antiques), elle ne l’aurait pas transporté à Amphipolis, région de son plus grand ennemi Cassandre.

    (Angeliki Kotti, journal Ethnos du 11/08/2014)

    >>>>>

    Pour suivre l’avancée des travaux, par exemple ce blog d’archéologie
    http://archaeologymatters2.blogspot.fr/2014/09/mesolakia-amphipolis-tumba-kasta-update.html

    http://www.protothema.gr/files/1/2014/09/09/amfidiagramma.jpg

    Les archéologues espèrent trouver des peintures murales, les seuls témoignages de cette époque provenant, justement, de Macédoine. Pour l’instant, c’est au plafond…
    http://www.protothema.gr/files/1/2014/09/07/amfi3.jpg


  • Des soldats israéliens refusent de participer à de nouveaux abus contre les Palestiniens
    http://seenthis.net/messages/293043
    @odilon

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Israël : les réservistes frondeurs sanctionnés ? | i24news -
    http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/43604-140913-israel-les-reservistes-frondeurs-sanctionnes
    Publié 13 Septembre 2014

    Plus de 150 soldats réservistes de l’unité d’élite du Renseignement 8200 ont signé vendredi soir une lettre de protestation contre le texte publié la veille par un autre groupe de réservistes qui dénonçaient les « abus » commis à l’égard des Palestiniens. Les réservistes anti « frondeurs » ont tenu à faire part de leur émotion à la suite de la lettre publiée par les « 43 ».
    (...)
    « Et même lorsque surviennent des dilemmes moraux dans le cadre de notre mission, et en particulier au cours des combats, nous avons toujours fait face de manière adulte et responsable en conformité avec les principes du droit international et des codes éthiques et moraux de l’armée », ajoute la lettre.
    (...)
    Les commandants de l’unité d’elite du Renseignement israélien 8200 devraient relever de leurs fonctions les 43 réservistes qui ont indiqué ne plus vouloir servir, refusant de participer aux « abus » commis selon eux contre les Palestiniens, dans une lettre publiée vendredi dans la presse, selon un rapport de la chaîne israélienne Aroutz 10.


  • Programmes TV - Un sketch des Guignols de l’info crée la polémique en Israël - Télévision - Le Figaro Télé
    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/83817/un-sketch-des-guignols-de-l-info-cree-la-polemique-en-israel-.html
    Publié le 12/09/2014

    Les téléspectateurs de Canal+ ont pu découvrir une parodie de jeu télé où des militaires s’amusent avec une famille de Gaza.
    (...)
    Les Guignols jugés « antisémites » sur les réseaux sociaux

    Habitués à pousser la caricature très loin, Les Guignols de l’info ont pourtant provoqué un tollé sur les réseaux sociaux avec ce sketch que certains ont jugé antisémite.

    Dans une interview pour la chaine i24news, la chercheuse en analyse du discours à Tel Aviv, Nadia Ellis a expliqué : « Ce qu’ils mettent en valeur c’est la filiation du meurtre rituel, cette accusation récurrente au cours de l’Histoire juive qui blâme les Juifs de tuer exprès des non-Juifs, ici dans le seul but de faire rire. »

    Voilà une polémique qui ne devrait pas faire beaucoup rire les auteurs des Guignols...


  • Etats-Unis : la famille de James Foley met en cause l’administration américaine
    Publié le 13.09.2014
    http://www.leparisien.fr/international/etats-unis-la-famille-de-james-foley-met-en-cause-l-administration-americ

    La mère de James Foley, l’otage américain récemment décapité par les jihadistes de l’Etat islamique (EI), a déclaré avoir senti que le cas de son fils avait constitué une « gêne » pour l’administration américaine.
    Dans un entretien diffusé par la chaîne CNN tard jeudi, Diane Foley a expliqué que sa famille avait été menacée de poursuites si elle avait essayé de lever des fonds pour le versement d’une rançon aux ravisseurs de son fils.

    La famille a également été informée qu’aucun prisonnier ne serait échangé contre James Foley, et que le gouvernement ne lancerait pas d’opération militaire, a-t-elle ajouté. La famille a été dissuadée d’« aller parler aux médias » et « rassurée sur le fait que l’on s’occupait du cas » du journaliste, a-t-elle dit. « En tant qu’Américaine, j’étais embarrassée et choquée », a-t-elle confié.

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    James Foley on the Dehumanization of War: Acclaimed Filmmaker Haskell Wexler Shares 2012 Interview
    Friday, September 12, 2014
    http://www.democracynow.org/2014/9/12/james_foley_on_the_dehumanization_of

    In his address on Wednesday night, President Obama invoked the memory of two American journalists, James Foley and Steven Sotloff, who were recently beheaded by the Islamic State, as he outlined his case for expanded military actions in Iraq and U.S. airstrikes against the group inside Syria. We speak to Academy Award-winning filmmaker Haskell Wexler, who worked with James Foley in 2012 in Chicago while he was making a film about protests against the NATO Summit. “For the President to use Jim’s name and other journalists as reason to pursue the stated military policy to ’degrade and destroy the Islamic State so that it is no longer a threat’ is an insult to the memory of James Foley and to the intelligence of the American people,”


  • Palestinian killed in Israel jail buried | Maan News Agency
    http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=727070

    HEBRON (Ma’an) — Palestinian detainee Raed al-Jabari, 35 , who allegedly died after being tortured while in Israeli prison custody, was laid to rest on Friday in Hebron.

    Palestinian mourners marched from al-Hussein Bin Ali mosque in central Hebron voicing their demands that Israeli leaders be held accountable in the International Criminal Court.

    Al-Jabari was detained by Israeli forces on July 26 when he turned himself in after running into several Israeli settlers with his car in Gush Etzion.

    He told Israeli forces that it was an accident, and a court decided to release him on bail.

    However, he later died in custody after what Palestinian officials described as torture.

    Issa Qaraqe, former minister of prisoner affairs, said in a news conference that the results of an autopsy showed that internal bleeding and a concussion were the cause of death.


  • The Untold Story of the Shejaiya Massacre in Gaza: A Former Israel Soldier Speaks Out | Democracy Now!
    http://www.democracynow.org/2014/9/12/the_untold_story_of_the_shejaiya

    On July 20, at least 90 Palestinians and 13 Israeli soldiers were killed in the Gaza City neighborhood of Shejaiya. Days later, former Israeli soldier Eran Efrati was arrested by Israel after he posted details about the massacre based on interviews he conducted with Israeli soldiers who were there. Today he speaks out about what he learned and talks about the killing of 23-year-old Salem Khaleel Shamaly. Activists with the International Solidarity Movement posted a video on YouTube showing the fatal shooting of an unarmed Palestinian civilian during the massacre. Family members later stumbled onto the video and identified the man as Shamaly. In the video, Shamaly is seen lying on the ground, apparently wounded by an unseen sniper. As Shamaly tries to get to his feet, two more shots ring out, and he stops moving. Efrati interviewed three of the Israeli soldiers who witnessed the killing of Salem Khaleel Shamaly. His sources within the Israeli Defense Forces reportedly informed him soldiers were deliberately targeting civilians as “punishment” and “retribution” for the deaths of fellow soldiers in their units. Efrati is a former Israeli combat soldier turned anti-occupation activist and investigative researcher.

    https://pbs.twimg.com/media/BxVz4pDCUAE13BT.jpg

    Eran Efrati , former Israeli combat soldier turned anti-occupation activist and investigative researcher. He recently interviewed several Israeli soldiers who participated in the Shejaiya massacre in Gaza. Later this month, Efrati will testify at the Russell Tribunal on Palestine in Brussels.

    Part 2: Former Israeli Soldier Eran Efrati Speaks Out About Documenting IDF Abuse in Gaza, West Bank
    http://www.democracynow.org./blog/2014/9/12/part_2_former_israeli_soldier_eran

    ERAN EFRATI: I’m a seventh-generation Jerusalemite, and very proud of it. My grandpa grew up in the old city of Jerusalem with other Palestinians. He knew Arabic before he knew Hebrew. He actually referred to himself as a Jewish Palestinian. He had Palestinian friends, and he fought with them against the colonial forces of Britain at the time. Of course, in some point, he became the colonial forces himself, because he had to choose if he’s more Arab or more Jewish. Of course, you can be American Jewish in Israel, or you can be European Jewish, but you cannot be Arab Jewish in Israel. Arab Jews in Israel, much like people of color here, like blacks in here in the United States, in Ferguson, is under the same kind of racism, systematic racism, as Palestinians. We are all really Palestinians. Here in the U.S., in Israel and in Palestine, we are under the same oppression.
    (...)
    ERAN EFRATI: Exactly. They’re doing it every day. The violence in Palestine is every day. The structural violence in Israel toward Palestinians, like here in the U.S., is more than just structural; it’s happening in a big masses. We’re hearing sometimes about massacres, like what happened in Gaza. But we don’t hear about the everyday situation of the occupation, the everyday beating, the everyday arrests. They administer the arrests of people without them knowing what they’re charged of, sometimes for months, sometimes for years, never going to a trial. That, of course, will not help them, because if they would go to a trial, it will be a military court with a military judge and a military lawyer. So, of course, they don’t have any chance, from the beginning with. Beating like this is happening every day in Israel, not only to Palestinians, also sometimes to Israeli activists, like the last summer showed us. The only difference was that this story came out to the news because he was an American citizen.


  • Des soldats israéliens refusent de participer à de nouveaux abus contre les Palestiniens
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/12/des-soldats-israeliens-refusent-de-participer-a-de-nouveaux-abus-contre-les-

    C’est une lettre envoyée par 43 officiers et soldats israéliens de réserve à leur premier ministre et à leur chef d’état-major. Ayant servi dans l’unité 8200, la plus prestigieuse unité de renseignement militaire israélien, ils ont décidé de ne plus servir, refusant de participer aux « abus » commis selon eux contre les Palestiniens.

    Cette lettre, dont des extraits sont parus dans le quotidien à grand tirage Yediot Aharonot, est l’une des plus importantes expressions d’#objection de conscience depuis longtemps en Israël. Les 43 signataires, hommes et femmes, ont servi dans cette unité, qui est souvent comparée à l’Agence nationale de sécurité américaine (National Security Agency, NSA). Réservistes, ils peuvent y être rappelés à tout moment.

    Dans leur lettre, ils évoquent leur rôle capital dans les opérations d’éliminations ciblées pratiquées par l’armée. Une femme parle de l’erreur d’identification qu’elle a commise et qui a conduit selon elle à la mort d’un enfant. D’autres s’émeuvent d’avoir à écouter les conversations les plus intimes de Palestiniens. « Nous appelons tous les soldats qui servent actuellement dans cette unité ou qui vont y servir, tous les citoyens d’Israël à faire entendre leurs voix contre ces abus et agir pour y mettre un terme », dit leur lettre. Les 43 objecteurs de conscience encourent des peines de prison.

    #armée #crimes

    • 43 soldats israéliens contre les injustices faites aux Palestiniens
      http://www.romandie.com/news/43-soldats-israeliens-contre-les-injustices-faites-aux-Palestiniens/516987.rom

      Il y est question de mise sous surveillance de millions de Palestiniens sans distinction, jusque dans leur vie privée.

      Ces refuzniks (Israéliens refusant de servir) dénoncent la « persécution politique » à laquelle contribue leur activité d’espionnage.

      Des tribunaux militaires rendent leurs jugements sans que les Palestiniens aient accès aux preuves rassemblées contre eux et certains agissements montent les Palestiniens les uns contre les autres.

      L’armée ignore
      Les signataires s’en prennent plus largement à la règle militaire sous laquelle des millions de Palestiniens vivent depuis plus de 47 ans, ainsi qu’à la colonisation et à l’hypocrisie d’une politique invoquant les nécessités de sécurité pour se justifier.

      L’armée a nié la réalité de ces accusations et a affirmé dans un communiqué ne « pas avoir d’informations selon lesquelles des violations spécifiques mentionnées dans cette lettre ont eu lieu ».

      (ats / 12.09.2014 16h45)

    • Israeli intelligence veterans refuse to serve in Palestinian territories
      http://www.theguardian.com/world/2014/sep/12/israeli-intelligence-reservists-refuse-serve-palestinian-territories

      The signatories include officers, former instructors and senior NCOs from the country’s equivalent of America’s NSA or Britain’s GCHQ, known as Unit 8200 – or in Hebrew as Yehida Shmoneh-Matayim.

      They allege that the “all-encompassing” intelligence the unit gathers on Palestinians – much of it concerning innocent people – is used for “political persecution” and to create divisions in Palestinian society.

      The largest intelligence unit in the Israeli military, Unit 8200 intercepts electronic communications including email, phone calls and social media in addition to targeting military and diplomatic traffic.

      The signatories say, however, that a large part of their work was unrelated to Israel’s security or defence, but appeared designed to perpetuate the occupation by “infiltrating” and “controlling” all aspects of Palestinian life.

      Written in uncompromising language the letter states: “We, veterans of Unit 8200, reserve soldiers both past and present, declare that we refuse to take part in actions against Palestinians and refuse to continue serving as tools in deepening the military control over the Occupied Territories.”

      They add: “The Palestinian population under military rule is completely exposed to espionage and surveillance by Israeli intelligence. It is used for political persecution and to create divisions within Palestinian society by recruiting collaborators and driving parts of Palestinian society against itself. In many cases, intelligence prevents defendants from receiving a fair trial in military courts, as the evidence against them is not revealed.”

      “It’s important to say, the reason I decided to refuse – and I decided to refuse long before the recent [Gaza] operation. It was when I realised that what I was doing was the same job that the intelligence services of every undemocratic regime are doing.

    • Reservists from elite IDF intel unit refuse to serve over Palestinian ’persecution’
      Forty-three signatories, including a major and two captains, in a letter to the prime minister: ’Intelligence is an integral part of Israel’s military occupation over the territories.’
      By Gili Cohen | Sep. 12, 2014 | 2:50 PM
      http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.615498

      Forty-three former members of Israel Defense Forces intelligence Unit 8200, including some officers, wrote an open letter to Prime Minister Benjamin Netanyahu and top military officials, saying they would refuse to do reserve service because of Israel’s `political persecution’ of the Palestinians.

      “We, veterans of Unit 8200, reserve soldiers both past and present, declare that we refuse to take part in actions against Palestinians and refuse to continue serving as tools in deepening the military control over the Occupied Territories.” the soldiers said in the letter, which was also addressed to IDF Chief of Staff Benny Gantz and Maj. Gen. Aviv Kochavi, the head of the Military Intelligence Directorate.

      Among the signatories are a major and two captains in the reserves. Also signing were other intelligence personnel, who include officers and non-commissioned officers who served in the unit in professional capacities.

      “It is commonly thought that the service in military intelligence is free of moral dilemmas and solely contributes to the reduction of violence and harm to innocent people" they said in the letter. “However, our military service has taught us that intelligence is an integral part of Israel’s military occupation over the territories.”

      The signatories claimed, among other things, that while surveillance of Israeli citizens is strictly limited, “the Palestinians are not afforded this protection.”

      The 43 unit members who signed the letter, some of whom serve in the reserves, say that the information that is gathered and stored in the army’s systems “harms innocent people. It is used for political persecution and to create divisions within Palestinian society by recruiting collaborators and driving parts of Palestinian society against itself.”

      For this reason, the signatories say, their consciences do not allow them to continue serving that system and depriving millions of human beings of their rights.

      Daniel, a captain in the reserves who lives in Jerusalem and signed the letter, said that the process of getting signatures for the letter, which took about a year, started with a small group of people who knew each other from the unit.

      “There were fears of how people, and friends from the unit, might respond — if they knew that it was I and if they didn’t know,” Daniel says. But he adds that they felt a sense of responsibility and urgency, so they wrote the letter, Daniel told Haaretz on Thursday. According to the letter’s organizers, most of the people who signed it are reservists, but some of them have adopted a kind of “gray-market dodge” and were not summoned to perform reserve duty.

      “I don’t feel comfortable in my conscience continuing to serve, and instead of dealing with the dilemmas and the ramifications, I chose to take a more evasive route,” Daniel said, describing the “gray-market dodge” he has used for the past three years.

      “Now, later on, we feel that evasion is wrong, and that we have to take responsibility. In the end, I served there for seven years. I believed in what we did there — and for all those reasons, I must take responsibility for what I see as the perpetuation of the cycle of violence. We hope that people will think critically about these things.”

      An official of the IDF Spokesman’s Office said that “Unit 8200 has worked since the day it was established to gather intelligence that allows the army and security agencies to perform their tasks, and each day it helps protect the citizens of the State of Israel.

      "The unit uses varied methods and many fields while using methods and rules directed toward those who consume the information and for its own uses only. Those who serve in the unit are trained after a meticulous search process using training methods that have no parallel in the intelligence community in Israel or in the world. The content of their training places special emphasis upon the fields of ethics, morals and work procedures. These are put into practice during their service as soldiers and officers of the unit, and they are under the constant supervision of commanding officers of various ranks.

      “The concrete claims made in the report are unknown in the Intelligence Directorate. The fact that the alleged signatories of this letter contacted the media before bringing their complaints to their commanding officers or relevant agencies in the army is surprising and raises doubts regarding the sincerity of their claims.

      "Over the years, and particularly in recent years, the unit daily has received appreciation that often takes the form of citations, medals and national-security awards. As for the claims about harm done to innocent people, the process of gaining approval for targets in the army, which is long and meticulous, also takes the topic of uninvolved parties into account.”

      The spokesperson for the Palestinian Authority’s security services, Adnan Damiri, said the reservists made a moral move, and that the Palestinians salute humanitarian ideas of this sort, which come to the aid of an oppressed people, Israel Radio reported.

    • ‘Any Palestinian is exposed to monitoring by the Israeli Big Brother’
      http://www.theguardian.com/world/2014/sep/12/israeli-intelligence-unit-testimonies

      Y compris du chantage contre les #homosexuels palestiniens et les personnes #malades qui ne peuvent obtenir le droit de se faire soigner en Israël qu’en acceptant de se transformer en #indics.

      Autant pour la #hasbara israélienne sur « nos #valeurs »...

      The period during which I collected information on people who were accused of attacking Israelis, trying to attack Israelis, the desire to harm Israelis, thinking of attacking Israelis, in addition to collecting information on completely innocent people, whose only crime was that they interested the Israeli defence establishment for various reasons. Reasons they have no way of knowing. If you’re homosexual and know someone who knows a wanted person – and we need to know about it – Israel will make your life miserable. If you need emergency medical treatment in Israel, the West Bank or abroad – we searched for you. The state of Israel will allow you to die before we let you leave for treatment without giving information on your wanted cousin.

      #pink_washing