• U.S. Plans Base for Surveillance Drones in Northwest Africa http://www.nytimes.com/2013/01/29/us/us-plans-base-for-surveillance-drones-in-northwest-africa.html?_r=1&

    L’intervention française au Mali permet à l’AFRICOM de poursuivre (1) son quadrillage du continent africain selon la stratégie du nénuphar [« Lily pads »] (2, 3)

    The immediate impetus for a drone base in the region is to provide surveillance assistance to the French-led operation in Mali. “This is directly related to the Mali mission, but it could also give Africom a more enduring presence for ISR,” one American military official said on Sunday, referring to intelligence, surveillance and reconnaissance.

    (1) http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/08/21/Expansion-militaire-de-l-Empire-Am%C3%A9ricain-en-Afrique

    (2) http://www.csmonitor.com/2004/0810/p06s02-wosc.html

    (3) http://www.elcorreo.eu.org/Le-Pentagone-cree-une-nouvelle-forme-de-guerre-La-strategie-du-nenuphar

    #AFRICOM #Lily-pads #Drones

    • http://www.ipsinternational.org/fr/_note.asp?idnews=7412

      Le Pentagone a confirmé mardi qu’il avait conclu un nouvel accord militaire avec le gouvernement du Niger pour mettre en place une base de drones ’Predator’ afin de mener des missions de surveillance sur les vastes zones désertiques de la région.

      Les responsables américains n’ont pas exclu la possibilité que ces drones puissent être finalement déployés pour mener des raids contre des militants présumés d’AQMI, comme ils ont été utilisés contre les homologues idéologiques du groupe au Pakistan, au Yémen et en Somalie.

    • The Lure of Oil and the Drug War: Why Washington Has Joined the Battle For West Africa | Alternet
      http://www.alternet.org/world/lure-oil-and-drug-war-why-washington-has-joined-battle-west-africa

      Avec la réduction progressive des guerres en Irak et en Afghanistan, Washington jette son dévolu ailleurs. Discrètement, l’administration Obama se constitue un vaste éventail de moyens militaires en Afrique de l’Ouest, et plus particulièrement dans les pays lusophones. Selon certaines sources, le Pentagone veut établir une station de surveillance dans les îles du Cap-Vert, tandis que plus au sud, dans le golfe de Guinée, navires et personnel américains patrouillent les eaux locales. Inquiet que cela puisse trop attirer l’attention sur lui, le Pentagone a évité la construction de grandes installations militaires et met plutôt l’accent sur une stratégie de petites bases dites "feuille de nénuphar". A São Tomé et Príncipe, une chaîne d’îles dans le golfe de Guinée et ancienne colonie portugaise, le Pentagone peut installer une telle base « sous le radar », ...

      http://www.alternet.org/files/styles/story_image/public/story_images/705px-map_of_west_africa.gif



  • Gaza : mensonges et vérités factuelles, désinformation et indignations
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/11/22/Gaza-:-mensonges-et-v%C3%A9rit%C3%A9s-factuelles,-d%C3%A9sinforma

    La brutale offensive contre la Bande de Gaza par l’armée israélienne a déclenché une propagande intense dans tous les grands médias, et, en particulier, à la BBC dont il est beaucoup question ici.
    Parallèlement, les médias indépendants et certaines personnalités du monde entier se sont indignés des mensonges débités sur cette nouvelle agression violente dont est victime la population de Gaza.
    Je citerai quelques exemples, mais, d’abord, voici la traduction partielle d’un texte de Medias Lens, l’observatoire des médias britannique.

    [...]


  • Etats-Unis – prochain arrêt : le Tiers-Monde - Des bassines et du zèle.
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/11/16/Etats-Unis-%E2%80%93-prochain-arr%C3%AAt%3A-le-Tiers-Monde

    Dans les années 1960, un Américain sur trois travaillait dans le secteur industriel, produisant des objets qui créaient une prospérité durable. Aujourd’hui, depuis qu’on a sauté la tête la première d’un accord de libre échange à l’autre, il n’y a plus qu’un Américain sur 10 qui travaille dans l’industrie manufacturière.
    Au cours de ces dix dernières années, 50.000 usines ont fermé aux Etats-Unis et il y a eu 5 millions de pertes d’emplois. Ceux-ci n’ont pas disparu, ils sont simplement partis vers des usines à bas salaires, comme Foxconn, dans des pays étrangers.
    Avant que Reagan n’arrive à la Maison Blanche, les Etats-Unis étaient les plus gros importateurs de matières premières et les premiers exportateurs de produits manufacturés, ainsi que le créditeur le plus important dans le monde. Mais aujourd’hui, nous sommes les plus gros exportateurs de matières premières et importateurs de produits manufacturés. Sans surprise, nous sommes également les plus grands débiteurs mondiaux.
    Quand la production industrielle meurt, l’économie la suit.


  • Obama-Romney : la bataille entre le « mal » et le « moindre mal » (Des bassines et du zèle)
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/11/05/Obama-Romney:-la-bataille-entre-le-"mal"-et-le-"moindre-mal"

    J- quelques heures Le candidat Romney est une caricature des candidats républicains précédents à la présidence (les colistiers, et surtout la colistière comme Sarah Palin, étant hors concours, évidemment). Milliardaire, menteur, fourbe, malhonnête, bigot, méprisant pour le peuple, inculte et fier de l’être, etc., il réunit tous les vices des candidats aux élections des pays démocratiques actuels. Ses propositions sont tellement grossières et tellement ouvertement en faveur des grandes entreprises que même Bush n’avait pas osé et avait enrobé cela avec des considérations morales et l’ode à la taprie ... euh ... patrie. Et les progressistes, devant l’horreur que représente la présidence de cet idéologue de Wall st, en sont réduits à appeler à voter pour le « moindre mal ». Et, qu’est-ce que le « moindre mal », dans ces élections ? James Petras développe la politique d’Obama pendant son mandat, celle qu’il compte mener quand il sera réélu et nous explique comment les militants libéraux en sont venus à taire le bilan catastrophique d’Obama pour éviter que Romney se retrouve à la Maison Blanche. Ca me rappelle quelque chose … Une élection très serrée, selon les sondages, sans doute à cause du jet de l’éponge de ceux, dont les pauvres et les minorités, qui avaient mis tous leurs espoirs dans l’arrivée un président noir et qui en sont largement revenus. Nous en sommes tous là et tant que cela ne changera pas radicalement, ce sera toujours pire. Source : Des bassines et (...)


  • Sandy, un ouragan à New-York (Des bassines et du zèle)
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/11/02/Sandy,-un-ouragan-%C3%A0-New-York

    une fois que l’effervescence sera retombée, que les caméras se seront éteintes et les médias affairés à nouveau à attirer notre attention sur un autre trompe-l’œil. Les pauvres seront alors abandonnés à leur triste sort, devant écoper l’eau avec une canette, ou abandonner leur domicile et leurs maigres possessions, et, soit, s’entasser chez des gens compatissants et généreux, soit prendre la route pour gonfler encore davantage le nombre des sans-abri dont personne dans les médias ne songera à faire le décompte. Pendant ce temps, les vautours de la finance pourront s’emparer des quartiers sinistrés, les rénover, les « gentrifier » (en faire des quartiers bourgeois), augmenter les prix des loyers et des ventes de logements, remplacer les écoles publiques par des écoles privées et éloigner à jamais les pauvres. (...) Source : Des bassines et du zèle


  • Printemps arabe, fureur musulmane (Des bassines et du zèle)
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/10/05/Printemps-arabe,-fureur-musulmane

    A la suite de la diffusion d’extraits d’un film amateur d’un obscur réalisateur vivant aux Etats-Unis, et qui ridiculisait le prophète Mohamed, un certain nombre de manifestations ont eu lieu dans des pays musulmans devant les ambassades américaines. Des manifestations à l’ampleur variable selon les pays. Car, si ces manifestations ont eu les faveurs des médias, si elles ont marginalement généré des violences graves (comme au Pakistan, où il y a eu 17 morts), la mobilisation est restée bien faible à l’échelle de chaque pays. Le 11 septembre, une manifestation rassemblant 2 à 3 milliers de protestataires, prétendument hostiles au « film », avait lieu devant l’ambassade US du Caire. D’autres suivaient en Tunisie, au Maroc, à Gaza, au Soudan et ailleurs. Parallèlement, le 11 septembre, toujours, en Libye, un groupe d’extrémistes attaquait le consulat des Etats-Unis, tuant l’ambassadeur et trois employés. Les médias occidentaux ont, au départ, tous joué la carte de la réaction au blasphème. Mais cette hypothèse n’a pas tenu la route bien longtemps. Les raisons de cette contestation dépassent largement le cadre d’une offense à la religion, et si le film a servi de catalyseur, les « musulmans » ont bien d’autres motifs de manifester leur colère contre les Occidentaux, avec, à leur tête, les Etats-Unis. Source : Des bassines et du (...)


  • Sur les films anti-musulmans, les caricatures et mon voisin à Gaza - Des bassines et du zèle.
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/09/28/Sur-les-films-anti-musulmans,-les-caricatures-et-mon-voisin-à-Gaz

    Au moment même où les manifestations prenaient de l’ampleur, une frappe de l’OTAN tuait, le 16 septembre, huit femmes dans la province afghane de Laghman. Des milliers d’Afghans en colère, impuissants devant ces attaques mortelles récurrentes, défilaient dans les rues, en pleurs, scandant des slogans antiaméricains, brûlaient des drapeaux US, etc. leur « fureur » contre le film étant accrue par cette frappe mortelle.
    Rares ont été ceux dans les grands médias qui ont même pris la peine de relier ces deux événements, comme si l’objectif n’était que d’affirmer que les musulmans sont des gens irrationnels et que leur logique fallacieuse n’est pas digne de considération.


  • Sur les films anti-musulmans, les caricatures et mon voisin à Gaza | Ramzy Baroud (Des bassines et du zèle)
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/09/28/Sur-les-films-anti-musulmans,-les-caricatures-et-mon-voisin-%C3%A

    Quand la vie devenait si dure que Ghassan ne voyait plus comment faire face, il allait dans la cour de sa maison et hurlait les insanités les plus inventives contre tout ce qui était sacré. Ses hurlements se terminaient souvent par des cris étouffés et des larmes, surtout quand il se rendait compte qu’il avait franchi les limites permises en maudissant tout ce qui était sacré, y compris dieu, les prophètes (aucun en particulier) et tous les textes sacrés. Mais quand les soldats israéliens, après avoir sorti de force Ghassan de chez lui, lui ont ordonné de maudire Allah et d’insulter le prophète Mohammed — sinon, ils allaient le passer à tabac – il a refusé obstinément. Source : Des bassines et du zèle


  • Système éducatif : mobilisation à Chicago contre la privatisation programmée du service public - Des bassines et du zèle.
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/09/24/Syst%C3%A8me-%C3%A9ducatif%3A-mobilisation-%C3%A0-Chicago-contre-

    Un récent rapport de l’OCDE qui compare les systèmes éducatifs de plus de 30 pays riches montre les carences du système aux Etats-Unis. Pourtant, les USaméricains croient dur comme fer (à cause du matraquage : « on est les champions en tout ! ») que leur pays est le plus performant au monde en matière d’Education, comme on les a persuadés que les Etats-Unis étaient les meilleurs en matière de santé et dans tous les autres domaines.


  • Séries de tueries aux Etats-Unis, mais « ce sont les gens qui tuent, pas les armes » (Des bassines et du zèle)
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/09/17/S%C3%A9ries-de-tueries-aux-Etats-Unis,-mais-"ce-sont-les-gens-qui"

    « People kill, not guns » : c’est le leitmotiv des responsables de la NRA (National Rifle Association) et que répètent à l’envi les partisans de la « liberté de posséder des armes à feu ». Tout cela en vertu du deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique qui dit qu’"une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé", et garantit, donc, à tout citoyen américain le droit de posséder une arme, du moins tel que l’interprète la NRA. Source : Des bassines et du zèle


  • Afghanistan : Amnesty en faveur de l’Occupation ? (Des bassines et du zèle)
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/08/13/Amnesty-en-faveur-de-l-Occupation

    La plupart des gens associent Amnesty International à la lutte contre la torture, la contestation de la peine de mort et les campagnes pour la libération de prisonniers politiques. En plus de ces importantes campagnes, Amnesty s’est opposée ces dix dernières années à la guerre en Irak et a milité pour la fermeture du camp de concentration US à Guantánamo Bay, Cuba. Source : Des bassines et du zèle


  • Amnesty en faveur de l’Occupation ?
    Des bassines et du zèle.

    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/08/13/Amnesty-en-faveur-de-l-Occupation

    Amnesty en faveur de l’Occupation ?

    Par Ashley Smith / 9 août 2012

    Amnesty for Occupation ?

    La plupart des gens associent Amnesty International à la lutte contre la torture, la contestation de la peine de mort et les campagnes pour la libération de prisonniers politiques. En plus de ces importantes campagnes, Amnesty s’est opposée ces dix dernières années à la guerre en Irak et a milité pour la fermeture du camp de concentration US à Guantánamo Bay, Cuba.

    L"’affichage pro-occupation d’Amnesty International sur un abribus de Chicago (Amnesty International)

    Et donc les militants contre la guerre se sont indignés lors du sommet de l’OTAN en mai dernier à Chicago quand ils se sont rendu compte qu’Amnesty International USA avait couvert les abribus de la ville d’affiches sur lesquelles était écrit : « Droits humains pour les femmes et les jeunes filles en Afghanistan : OTAN, continuez les progrès ! ».
    Pire encore, Amnesty USA avait organisé son propre « sommet parallèle » au cours des réunions de l’Otan avec, comme intervenante, Madeleine Albright, la secrétaire d’Etat tristement célèbre de Bill Clinton, dont on n’oubliera jamais la réponse terrifiante qu’elle avait faite à une question sur 60 Minutes concernant les sanctions infligées à l’Irak dans les années 1990.
    Le journaliste Lesley Stahl lui avait dit : « nous avons appris qu’un demi-million d’enfants sont morts. C’est-à dire plus qu’à Hiroshima. Pensez-vous que cela en vaille le prix ? » Albright avait répondu : « je pense que c’est un choix très difficile, mais nous pensons que c’est le prix à payer ».

    […]



  • MégaUpload fermé d’autorité : les imbéciles applaudissent (Des bassines et du zèle)
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/01/21/M%C3%A9gaUpload-ferm%C3%A9-d%E2%80%99autorit%C3%A9-:-les-imb%C3%A !

    C’est un ami (bien plus au courant que moi) qui m’a fourni ces informations que je retranscris ici, à ma façon, et aussi, à la sienne. Le site Numérama explique : En s’attaquant à MegaUpload, ça n’est pas seulement un site utilisé par les internautes pour accéder à des contenus illicites qui est visé par une procédure judiciaire. C’est l’un des tous premiers sites les plus visités au monde qui est brutalement fermé pour l’ensemble du globe par les autorités américaines, alors-même que l’ensemble des protagonistes arrêtés et mis en examen n’ont aucun rapport avec les Etats-Unis et sa législation. Et alors-même que beaucoup d’utilisateurs, certes très certainement minoritaires, utilisaient les services de MegaUpload pour stocker des contenus personnels ou professionnels auxquels ils ne peuvent plus aujourd’hui accéder … (C’est moi qui souligne). Source : Des bassines et du zèle


  • Réforme du système d’assurance-maladie aux Etats-Unis : le point sur l’"ObamaCare"
    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2012/01/04/R%C3%A9forme-du-syst%C3%A8me-d-assurance-maladie-aux-Etats-Unis%3

    Quelle attitude ont les Américains envers l’assurance maladie universelle ?

    Ils ne se rendent pas compte qu’ils se font beaucoup plus arnaquer par le secteur privé qu’ils ne le seraient par le secteur public.
    Ils ne veulent pas payer d’impôts, mais ils se rendent pas compte que nos impôts « santé » sont plus élevés que dans la grande majorité des pays à assurance universelle (Aux USA, les impôts payent déjà, directement ou indirectement, environ 60% des coûts médicaux. Seulement, nos coûts, incontrôlés, sont tellement plus élevés qu’ailleurs que nos impôts « santé » excèdent ceux des pays à couverture universelle.).
    Ils ont peur que le gouvernement leur dise quel médecin il faut consulter, dans quel hôpital et pour quels soins. Ils ne se rendent pas compte que c’est précisément ce que font les compagnies d’assurance privées et qu’ils ont nettement moins de choix que les assurés des autres pays développés (il est courant qu’un salarié américain ait à changer de médecin tous les deux ou trois ans, à chaque fois que son employeur change de couverture médicale et, donc, de liste de médecins conventionnés, ou bien à chaque fois qu’il change de boulot.).
    Ils ne veulent pas payer pour les chômeurs, pour les Noirs, pour les Mexicains, pour les immigrés, bref, pour ceux qui « n’ont pas réussi dans la vie faute d’efforts » et qui ne méritent, donc, aucune aide. Ils se rendent pas compte que cela leur reviendrait moins cher « d’aider » les « sans mérite », ni qu’ils pourraient fort bien se trouver dans cette situation un jour.
    Ils sont matraqués par la propagande de la « Big Health » (grands groupes privés qui gèrent le secteur de la Santé, NDLR), et c’est devenu pratiquement impossible de faire valoir des faits et opinions contraires dans les médias à grande diffusion.
    La « Fairness Doctrine » (« principe d’impartialité » qui imposait aux médias de présenter des avis divergents et des débats contradictoires sur un sujet donné, NDLR) a été révoquée (à partir de ’87) et les chaînes de télé et de radio ne sont plus tenues de présenter des informations équilibrées et impartiales. De plus, le secteur santé - surtout les groupes pharmaceutiques et les hôpitaux - achète des milliards de dollars de pub par an et les médias sont devenus très soucieux de ne pas cracher dans la soupe.