#alain_gresh


  • Que faire en Syrie ? - Les blogs du Diplo
    http://blog.mondediplo.net/2012-08-29-Que-faire-en-Syrie

    Excellente analyse d’Alain Gresh, comme toujours en ce qui concerne le Proche Orient...

    La crise syrienne s’éternise. Pour l’instant, en tout cas, ni les discours du pouvoir annonçant qu’il va écraser l’opposition, ni les espoirs des Occidentaux que le régime s’effondre ne se sont réalisés. Et le pays paie un prix élevé pour cette impasse, coût qu’il est difficile de chiffrer – des dizaines de milliers de morts, un nombre incalculable de blessés, bientôt 200 000 réfugiés à l’étranger. Cette descente dans l’abîme érode la fabrique même de la société, dressant les communautés les unes contre les autres, les villageois contre leurs voisins.

    On l’a dit à plusieurs reprises ici : le pouvoir porte la responsabilité majeure du bain de sang et de la spirale de violence qu’il a largement alimentée. Mais la crise syrienne se réduit-elle à un pouvoir dictatorial affrontant l’ensemble de son peuple ? Si tel était le cas, le régime serait tombé depuis longtemps. D’autre part, peut-on comprendre la crise en dehors de sa dimension géopolitique, en dehors de l’action d’acteurs aux motivations diverses ?

    #Alain_Gresh


  • A propos de la Syrie - Les blogs du Diplo
    http://blog.mondediplo.net/2012-02-23-A-propos-de-la-Syrie

    La bataille pour la Syrie est aussi une bataille de propagande. Le régime l’a perdue depuis longtemps, tellement ses affirmations sont souvent grotesques, ses mensonges patents et ses pratiques barbares. Pour autant, les informations qui déferlent 24 heures sur 24 sur toutes les chaînes de radio et de télévision, et qui n’ont souvent qu’une seule source, l’opposition à l’extérieur du pays, sont-elles vraies ? Longtemps les médias ont rejeté les informations sur la mort d’officiers et de policiers, elles sont aujourd’hui avérées ; depuis un an, régulièrement, les médias annoncent que la contestation a atteint Damas. On ne peut que regretter la mort de deux journalistes à Homs et rappeler que le régime, en interdisant la plupart du temps aux journalistes de venir ou de se déplacer, contribue à ce qu’il prétend dénoncer.

    #syrie #alain_gresh


  • #Egypt: Systematic Crackdown Days Before Elections | Human Rights Watch
    http://www.hrw.org/en/news/2010/11/24/egypt-systematic-crackdown-days-elections

    “Egypt has carried out mass arbitrary arrests, wholesale restrictions on public campaigning, and widespread intimidation of opposition candidates and activists in the weeks leading up to parliamentary elections on November 28, 2010, Human Rights Watch said today. In a report released today, Human Rights Watch argues that the repression makes free and fair elections unlikely.”

    • #Alain_Gresh revient sur la différence de traitement médiatique occidental entre les #élections_iraniennes et les #élections_égyptiennes :
      http://blog.mondediplo.net/2010-11-27-Egypte-Iran-deux-poids-deux-mesures
      "Mais, si tous les commentateurs sont d’accord sur l’analyse, on ne sent aucune indignation semblable à celle qui a saisi nos médias lors de l’élection présidentielle de juin 2009 en #Iran ; aucune condamnation officielle [des élections truquées en #Égypte], alors que le ministère des affaires étrangères dénonce régulièrement les atteintes aux droits de la personne en Iran. Pas de grandes analyses sur la démocratie, les droits humains, la liberté, mais un constant « froid », détaché. Pourquoi cette différence ? Après tout, l’Egypte comme l’Iran sont les deux pays les plus peuplés du Proche-Orient, ceux dont l’avenir pèsera le plus sur les évolutions de la région."