city:le havre

  • _Informatique. Jean-Noël Lafargue, expert en technologies, analyse l’attitude de consommateurs passifs des 16-25 ans, moins bidouilleurs-hackers que leurs aînés_ :
    On les croyait geek jusqu’au tréfonds de leur mémoire. On les tenait pour des surdoués du clavier. Première génération à avoir grandi avec le numérique, les digital natives (natifs numériques) seraient, dit-on, intuitivement à l’aise avec les nouvelles technologies (ordinateur, téléphone portable, Internet). Un mythe aujourd’hui relativisé par plusieurs études, dont celle réalisée récemment par la fondation Travail et Technologie de Namur (Belgique), qui rapporte que les pratiques des 16-25 ans sont dominées par la communication et la récréation. Un regard que partage Jean-Noël Lafargue, 42 ans, expert en technologies et maître de conférence depuis 1996, notamment à l’université Paris-8 et à l’école supérieure d’Arts du Havre. Selon lui, les jeunes seraient davantage des « digital naives ».
    http://www.liberation.fr/vous/2010/03/10/les-jeunes-ne-sont-plus-interesses-par-l-outil-ordi_614226
    #informatique #logiciel #outil

    • Tiens tiens, même constat chez les profs de fac ou format·rices que je connais dans le domaine de l’informatique : ils se disent tristes de la passivité naïve qu’ils voient dans les jeunes étudiants.

    • @touti, et l’article date de 4 ans, mais est d’une réalité consternante. C’est peut-être pour cela qu’il n’y a pas de révolte chez les jeunes. Alors que l’informatique est elle-même devenue plus simple, que ce soit sur Ubuntu ou Fedora...

    • C’est moi qui doit parfois démerdé les djeunzs...! Et pourtant, que de mises en garde avant de se retrouver pieds et poings liés par Windaube et Apple, Bon sang de bonsoir !

    • L’article était un peu dur ! En tout cas des étudiants que j’avais à l’époque l’ont très mal pris, et il y en a même deux-trois avec qui je ne me suis réconcilié que deux ans plus tard, en passant au Grand Journal (magie de la télé).

    • Et comment ne pas être d’accord avec ceci :

      Une telle évolution n’est sans doute pas inattendue et suit un scénario logique puisque pour l’industrie, il est vital de confisquer aux utilisateurs/clients les moyens de production (ou la simple compréhension du fonctionnement de ces moyens de production) qui lui permettraient de se passer d’elle. Le processus, poussé à bout, va parfois jusqu’à la mise en place de réglementations corporatistes qui interdisent à un simple particulier d’être autonome vis à vis d’une technologie.

      Et après @seenthis, tu arrêtes de me titiller le cerveau oui !!!

    • @Jean-no, mais ces articles datent de 1996, alors que l’article du Libé date de 2010. En 1987, il n’y avait pas encore Windows et il n’y avait que ceux qui avaient du blé qui avait un ordi à la maison.
      Mais actuellement, je viens de faire des pieds et des mains pour pouvoir acheter un petit note-book de 11" sans rien dessus et il était un peu plus cher que les autres. Mais au moins, je suis libre d’installer n’importe quoi et avec Fedora, c’est une fusée et je fais n’importe quoi !
      Sauf que je suis privée de DVD et ça, ça m’emmerde un peu, car le CD est condamné à court terme et je n’ai pas le courage de convertir toutes mes ziks....
      @Touti, c’était prévu depuis un moment et il y a plusieurs assoc du logiciel libre qui font qu’on puisse être compétitif avec les autres bécanes. Merci à eux d’ailleurs ! Juste une crainte du côté de Mozilla, mais je crois qu’ils ont peut-être trouvé une parade...à suivre !

    • @geneghys amha ce n’est pas un rajout de technologie, fut-elle libre qui modifiera la faculté d’être curieux ou le comportement consumériste. A ce propos voir les discussions seenthis sur #Ellul et la technologie, sur la dépossession de l’autonomie et des moyens d’y accéder, comme la perte de connaissance de la fabrication de son pain, de ses vêtements, etc
      Par contre je découvre la motivation importante qui s’exerce sur tout pionnier, la recherche du graal, de la malle au trésor, d’un nouveau jardin à défricher, serait-elle le moteur premier ?

    • @ Il faut se rappeler la phrase de Zuckerberg qui prédit que le simple pingouin n’aura plus de vie privée et que cela fera partie des us et coutumes. Genre : "je n’ai pas peur parce que je n’ai rien à cacher !"
      Il n’empêche qu’actuellement, lorsqu’on fait du sport, des loisirs ou quoique ce soit d’autre, on y met les mesures sur son smartphone pour faire des comparatifs avec les performances d’hier. Toutes ces données finissent dans le cloud d’Apple ou des autres smartphones, si ces applis existent pour cette bêtise qui s’appelle ironiquement "progrès" .
      Il n’empêche qu’il y en a d’autres qui ne veulent pas être pourris par des amas de pubs ou de spams calibrées exprès pour eux ou elles. De plus, ces données ne nous appartiennent plus. Les gens sont dépossédés de leur propre identité, et je ne crois pas que c’est la quête du graal qui rend curieux, mais le fait de se protéger tout en continuant à se partager des idées ou des articles qui sont autre chose que de grosses âneries auxquelles on pourrait croire...
      Je ne sais pas si je me fais bien comprendre...

    • Je fais des supputations ! et cherchais surtout à comprendre l’apathie (non désir, non curiosité) dans laquelle semble plonger les jeunes informaticiens en me demandant si ce ne serait pas parce que le monde des possibles leur semble déjà saturé de connaissances.
      Où bien, l’histoire se répète et de la même façon que les 68tards ont squatté les postes de pouvoir, médiatique, politique et parole, les plus jeunes ont peu de place pour exister.

    • @geneghys : quels articles datent de 1996 ? En 1987, les ordinateurs étaient-ils si chers ? Les Atari 520ST ne coûtaient pas rien, mais on était loin des Macintosh, et mon premier ordinateur, le ZX81, se vendait 100 euros vers 1983 (bon, je compte pas l’inflation, hein. Mais c’était sans doute un marqueur social quand même, non pour le prix, mais simplement pour l’accès à l’information.

    • @Jean-no je cite le premier lien que tu as donné, je n’ai pas regardé le 2ème...mais Macintosh était notre concurrent et je travaillait à l’époque sur Unix s/IBM sauf erreur de ma part. On travaillait sur un des premiers logiciels 3D. Et Bill Gates a permis de démocratiser l’informatique en vendant des appareils à près de 5’000 frs alors que la bécane sur laquelle je travaillais, plotter compris, était de 120’000 frs (suisses).
      Ceci en 87. Et Macintosh a été sauvé par Bill Gates pour que Windows n’ait pas le monopole aux States. Mais comme Mac n’a jamais voulu faire les choses comme les autres et n’a jamais été un open-source, il a failli se planter grave....Zut, il faut que je file

    • @geneghys : L’article commence par « en 1996... », mais il ne date pas de 1996 ;-)
      Il existait déjà des ordinateurs moins chers que les macs ou les PCs/Ms-Dos en 1987 ! Par exemple les 520 ST d’Atari ! En fait, il y a longtemps eu une vraie concurrence : Sinclair, Atari, Matra, Thomson, Tandy, Commodore,... Et puis au tournant 1990, l’ordinateur de bureau est devenu l’ordinateur de la maison aussi, et tout ce qui n’était pas Mac ou intel a disparu...

    • @ Jean-no J’avoue que je n’ai pas lu l’entier de l’article. Mais je me souviens des chambres froides où l’on mettait les serveurs à grosses bandes qui enregistraient les données. ça devait être autour de 1984, sauf erreur...ou en 1982 ?! Purée, ça fait si longtemps déjà...Et je me souviens des noms dont tu parles, mais c’étaient surtout des ordis de jeux, non ? Avec soit le fameux ping pong, soit le truc qui tire sur des bidules qui descendent du haut de l’écran ?

      Sinon, Mac était un peu notre concurrent quoiqu’à l’époque, il n’avait pas encore le 3D. Le logiciel de dessin était...purée, quelle mémoire de con, j’ai travaillé plus de 5 ans avec ce logiciel. ça me tue, mais ça me tue. J’ai beau me mettre des barrettes, je n’ai pas de ram supplémentaire pour la sauvegarde...ça va me revenir...

    • Bien sûr, il existait des mainframes monstrueux dans des chambres réfrigérées, d’ailleurs, ça existe toujours, mais la micro-informatique existait aussi, dès 1977 avec l’Apple II et le TRS-80. Ce n’étaient pas des jouets, même s’il y avait, bien entendu, des jeux vidéos - qu’il fallait souvent programmer soi-même.
      Le logiciel de dessin du mac, ben c’était MacPaint. Et sur PC, il y avait MS Paint.

    • AutoCad....voilà le nom que je cherchais ! Sinon, Mac faisait cavalier seul avec ses logiciels Adobe, mais les transformait pour Windows afin d’en vendre plus, mais ça, c’est bien plus tard.

    • Ah, Autocad, pour le coup, c’était cantonné au monde professionnel, à sa sortie. Les logiciels Adobe n’avaient pas vraiment le même usage, et effectivement, ils étaient Mac-only au départ.

    • @Jean-no Merci pour ces infos. ça me fait rappeler que j’avais une connection internet par fibres optiques dès 1993 et j’étais sur Windows (merde ! pas le 95, mais l’autre) et je ne pouvais avoir que des connections rapides avec les universités, les USA et le Canada...heureusement, un site francophone, car pour la France, c’était encore en analogique et on pouvait faire un tas de trucs en attendant que la page s’affiche.
      Toujours est-il que vers 1987, on s’était déjà projeté dans le futur et on avait imaginé un monde plus oisif où les machines feraient les boulots le plus ingrats, nous laissant ainsi des grandes plages où nous pourrions faire autre chose.
      Peut-être est-ce même depuis là que nous avions imaginé une rente universelle de base...thème qui nous revient en pleine poire, tel un boomrang, mais sur lequel il faudra bien réfléchir. Car je me souviens d’avoir visité, fin des années 1980, une briqueterie terre cuite gérée par 5 pelés + le boss. 1 concierge, 2 informaticiens, et deux pelés qui chargeaient les briques dans le camion...L’avenir, je l’avais devant les yeux !
      Et on était que 6 milliards sur la planète, à l’époque...
      Amicalement


  • Que sont les trains annulés devenus ? - Train Train quotidien
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/88745105312

    Sur Tran train quotidien, le blog des usagers des trains Le Havre-Rouen-Paris, les usagers reviennent sur la publication par la SNCF d’un rapport montrant l’amélioration de la qualité du service en Normandie. En récupérant le rapport et les données (fournies par la SNCF), surprise de constater qu’entre juin 2013 et mars 2014, aucun train n’aurait été annuelé entre Saint-Lazare et Rouen ! Hors, en récupérant les messages du service d’alertes SMS d’Intercités, on compte 11 train annulés entre janvier et mars 2014 ! 11 défaillances qui n’apparaissent pas dans les statistiques que la SNCF a remis à l’autorité de la qualité des transports ! Un exemple très concret et qui montre bien la limite des données et leurs possibles manipulations et qui posent la question de la surveillance des indicateurs établis par les (...)

    #open_data #politiques_publiques


  • Regarder passer les bateaux, sur son écran
    http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile-regarder-passer-les-bateaux-s

    Dates/Horaires de Diffusion : 11 Juin, 2014 - 08:45 - 08:50

    Pour un ensemble de raisons pas forcément passionnantes, il se trouve que j’ai passé de nombreuses heures de ma vie à contempler Le Havre. Le contempler de loin, depuis l’autre rive de la Seine, la «  côte fleurie  » du Calvados, «  ce vert bocage où je macérais  », comme l’écrivit un jour Patrick Grainville, qui en sait quelque chose. Vu de là, ce qui impressionne surtout, ce sont les cuves ...

    date de remontée fiction : Mercredi 11 Juin (...)

    #Information #Innovation #Internet #Technique #Direct



  • 1910 : Jules Durand, charbonnier et martyr
    http://www.article11.info/?1910-Jules-Durand-charbonnier-et

    Le 25 novembre, le jury se retire pour délibérer. Il reconnaît les journaliers Mathien, Couillandre et Lefrançois coupables de meurtre sur la personne de Dongé, avec circonstances atténuantes. Durand, lui, est reconnu coupable d’avoir provoqué les trois journaliers à commettre cette action par « promesses, menaces, abus d’autorité et de pouvoir, machinations ou artifices coupables ». Le verdict tombe : quinze ans de travaux forcés pour Mathien, huit pour Couillandre et Lefrançois. Durand, lui, est condamné à avoir la tête tranchée sur une place publique de Rouen. Les trois autres accusés, mis hors de cause, sont immédiatement libérés. L’auditoire est sidéré. Abasourdis, les jurés affirment au Président qu’en déclarant Durand coupable sans circonstances atténuantes, ils n’avaient jamais envisagé une telle peine. Sitôt le verdict connu, une grève générale de 24 heures est décidée par l’Union locale du Havre. À Saint-Nazaire, Brest, Marseille, Dunkerque, et dans les principaux ports d’Angleterre, charbonniers et dockers cessent le travail. Partout en France, des meetings rassemblant des milliers de participants sont organisés. Deux cents parlementaires signent une pétition en faveur de la grâce. La protestation s’étend bientôt au monde entier. Aux États-Unis, en Australie et dans plusieurs pays d’Europe, des motions de soutien sont votées, des pétitions circulent, des manifestations sont organisées. Le pourvoi en cassation, déposé par le défenseur de Durand, Maître René Coty, est rejeté le 22 décembre 1910. Mais le 31 décembre, le président Fallières, usant de son droit de grâce, commue la peine de Durand en sept ans de détention. Une demi-mesure de clémence qui ne calme pas les esprits. La pression sur le chef de l’État s’intensifie.

    #histoire #France #Le_Havre


  • « Les représentations du corps humain. Expressions littéraires, manifestations artistiques, témoignages historiques et enjeux idéologiques » (Appel à communication)

    Date limite : 1er décembre 2013

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/16/Hieronymus_Bosch_056.jpg

    « Le blog de l’APAHAU
    http://blog.apahau.org/appel-a-communication-les-representations-du-corps-humain-expressions-l

    L’Université du Havre organise une journée d’études interdisciplinaire qui, cette année 2014, sera consacrée aux diverses représentations du corps humain, au cours des siècles et selon les différentes cultures. Les études porteront aussi bien sur les expressions littéraires, les manifestations artistiques, les témoignages historiques et les enjeux idéologiques.

    Les domaines de recherche sont donc ouverts. La diversité des champs d’études aura pour objectif de montrer la richesse du sujet, son importance et son impact au cours des siècles, tout en essayant de trouver des points communs dans les diverses visions et représentations dont il a fait l’objet. Le corps pourra être vu en tant qu’objet culturel, le langage du corps dans le contexte quotidien et rituel étant suffisamment riche et développé pour pouvoir produire du sens.

    Autrement dit, le corps peut être représenté comme un système de signes, ce qui permet d’aborder le sujet sous angles différents et de proposer des sujets variés et enrichissants.

    Sa représentation a été plus au moins acceptée aux cours des âges et dans les diverses cultures, et les valeurs qui s’y attachent vont de la simple image anonyme ou personnifiée, où les hommes se regardent comme dans un miroir rassurant, jusqu’aux représentations religieuses, mythologiques ou allégoriques.

    visuel : Jérôme Bosch - détail du Portement de croix

    #représentations #art #histoire #corps #idéologie #littérature #peinture #figures #allégories #culture #langage #Bosch #Jérôme_Bosch


  • #Perturbations #trafic #sncf grandes lignes les 28-29 septembre #2013
    http://www.transports-en-commun.info/perturbations-trafic-sncf-grandes-lignes-les-28-29-septembre-

    #travaux du pont du Havre (Paris Nord) du jusqu’au 29/11. Jusqu’au 29 novembre, SNCF et RFF rénovent le pont du Havre situé à Saint-Denis, (à la sortie de la gare du Nord. Ces travaux ont... Cet article Perturbations trafic SNCF grandes lignes les 28-29 septembre 2013 est apparu en premier sur Point Info Transports.

    #Infos_Trafic #Infos_Trafic_Grandes_Lignes #28_septembre #Elipsos #greve #Intercités #lunea #retards #Teoz #TGV #trains


  • le bidonville de la soie, une ville détruite par des hommes en uniforme - makhnovtchina

    Je l’ai déjà dit, il y a du génie chez Echelle inconnue

    http://makhnovtchina.org/journal/?166-le-bidonville-de-la-soie-une-ville-detruite-par-des-hommes-en-un

    ♦ le bidonville de la soie, une ville détruite par des hommes en uniforme

    Par Julie Bernard, vendredi 7 juin 2013 , Le Havre :: #166
    La fabrique du nomade. Le territoire des chassés

    Ne cédons pas au fantasme des « Fils du vent » à moins que nous ne désirions qualifier ce vent : un souffle de pelleteuse encadrée de policiers.

    Les Rroms ne sont pas nomades, ils le deviennent. Et ce sont étrangement les déraisons d’état qui les poussent, un peu plus loin, toujours.

    Tel fut le cas à Villeurbanne quand la police rasa ce qui était, en 2007, le plus grand bidonville de France. Tel sera le cas de celui installé quartier de l’Eure au Havre. N’en restera, ici comme ailleurs, que quelques débris, vêtements, ustensiles et meubles de fortune abandonnés derrière eux par les sinistrés de la violence urbaine. On ne déménage pas d’un bidonville !

    A Villeurbanne nous arrivions après la guerre et dressions avec les rescapés des cartes, archéologies de notre présent pour en comprendre l’histoire.

    FILM DIEPPE - makhnovtchina
    http://makhnovtchina.org/journal/?126-film-dieppe.html

    ieppe

    Cartographie rupestre de la mobilité.
    Ici, la mobilité émaille le territoire autant que l’histoire. Des marins bien sur, jusqu’aux campeurs ou aux nomades du nucléaire d’aujourd’hui en passant par les habitants réfugiés dans les gobes (grottes des falaises calcaires) qui, pour certains, peupleront plus tard camps de transit et cité provisoire. À l’échelle d’une ville se retrouvent et se lisent alors, toutes les mobilités contemporaines ainsi que leurs racines qui plongent dans l’histoire familiale autant que collective. La mobilité est ici notoirement composante de la ville.

    #résistance #documentaires #cartographie #visualisation #Mobilité #roms


  • L’État français aurait-il peur de trouver des solutions durables
    pour les Roms ?

    Stany Cambot

    http://www.lavoiedujaguar.net/L-Etat-francais-aurait-il-peur-de

    Le 16 juillet, quatre-vingts personnes dont quarante-cinq enfants ont été expulsés du bidonville du quartier de l’Eure, au Havre. Depuis plusieurs mois, des associations locales s’attachaient avec ces habitants « à aménager collectivement l’enfer ». Dix jours plus tôt, elles avaient soumis à la sous-préfecture un projet alternatif d’accompagnement global de ces familles roms. Il prévoyait notamment l’établissement d’un permis précaire d’un an. Comme seule réponse, « des uniformes, le siège du bidonville, puis l’expulsion », témoigne Stany Cambot, du groupe culturel Échelle inconnue.

    Le mardi 16 juillet 2013, à 6 heures, les habitants du bidonville du quartier de l’Eure ont été expulsés, en dépit des propositions d’accompagnement des familles roms, avancées par plusieurs associations travaillant avec les habitants, dont le groupe Échelle inconnue, présent lors de l’expulsion. Ce que nous pensions pouvoir éviter est arrivé : célébration d’une nouvelle noce du bulldozer et de l’uniforme, le siège du bidonville, et « l’extraction » des familles. (...)


  • Mary Louise Roberts : « Le sexe a été une manière d’assurer la domination américaine » - Liens en vrac de Cochise - Les liens du JEEK
    http://www.korezian.net/liens/?KMGrew

    Comment ça s’est passé en septembre 44 au Havre ? Imaginez des vagues successives d’avions... A chaque début de vague, des chasseurs-bombardiers qui lâchaient des plaquettes incendiaires pour délimiter une zone de bombardement (en fait c’est simple, ils le faisaient quartier par quartier) puis arrivaient les bombardiers qui pulvérisaient tout dans la zone délimitée ! Ils ont commencé de la plage et de la zone portuaire vers l’est... Ça a duré plusieurs jours.

    Toute la ville basse a été rasée...de près ; de Graville aux environs de la mairie, on pouvait voir la plage et...la tour de l’église Notre Dame du Havre, l’une des seules constructions encore debout (sur une carte, regardez l’emplacement de l’édifice, situez là par rapport à la plage et situez après sur cette même carte l’emplacement de la mairie-annexe de Le Havre-Graville...voilà).

    L’ancien tunnel Jenner, défoncé... Les tranchées couvertes, vraiment recouvertes... Etc... Croyez moi, ça fait drôle aux tripes quand vous discutez avec une vieille dame (qui avait moins de 7 ans au moment des faits) et que celle-ci se met à pleurer quant elle en parle car à chaque fois, elle revivait les scènes ; d’un autre côté, peu de personnes ne posaient de questions aux survivants, surtout de nos jours.

    Pour « coller au sujet du lien », d’après ce que cette même dame a pu me raconter de l’après libération...il ne faisait pas bon être une fille, voire...une petite fille...et les parents (quand ils étaient vivants) devaient faire très attention à leur progéniture si l’enfant portait une jupe !
    Je ne donne pas plus de détails, je n’ai pas envie de devoir distribuer des sacs à vomir ou des kits de nettoyage pour claviers.
    Oui, je confirme... Ils « baisaient » vraiment n’importe où, n’importe quand et... Bref...

    Détails sordides ?
    – les alliés encerclaient Le Havre et empêchaient quiconque de sortir, que ce soit civils ou soldats allemands...y compris entre les bombardements ;
    – les soldats allemands étaient majoritairement sur les hauteurs de la ville...zone qui n’a quasiment pas été bombardée, du moins par rapport à la ville basse (par contre, ils avaient une vue imprenable sur la ville lors des vagues de bombardement) ;
    – des soldats alliés se sont « offusqués » car à leur entrée dans la ville...personne ne les applaudissait et que les regards étaient plutôt haineux !

    #histoire #WW2 #sexe #viols


  • #Perturbations #trafic #thalys et #eurostar le #11_juillet #2013
    http://www.transports-en-commun.info/perturbations-trafic-thalys-et-eurostar-le-11-juillet-2013

    Travaux sur l’infrastructure près de Paris Nord du mardi 24 septembre 2013 au lundi 4 novembre 2013. DU 24 septembre au 4 octobre, RFF et SNCF rénovent le PONT DU HAVRE a la sortie de la Gare ...Cet article Perturbations trafic Thalys et Eurostar le 11 juillet 2013 est apparu en premier sur Point Info Transports.

    #Infos_Trafic #Trafic_Thalys_Eurostar #neige


    • Sans aller jusqu’à « c’est faux », oui, il s’était dit pas mal de choses sur le sujet. En particulier le fait que ça avait été romancé dans le film, afin d’aboutir au message souhaité. Dans mon souvenir, au départ était un article dans Politis... puis ensuite d’autres... via rezo j’imagine. Forcément. :-)

    • http://www.scienceshumaines.com/38-temoins-un-mythe-scientifique_fr_28676.html

      Ce point de départ est bien réel : en pleine nuit, une jeune américaine de 29 ans est agressée, violée et poignardée en pleine rue. Pendant une demi-heure, le criminel va s’acharner sur sa victime. Derrière les fenêtres, de nombreux témoins – 38 selon l’enquête de la police – ont entendu les cris de la jeune femme, mais aucun n’a donné l’alerte.

      Retrouvé via http://rezo.net/themes/38+t%e9moins

    • ah merci, il me semblait bien avoir lu un truc en effet… seulement, il me semble que ce que dit Politis n’est pas juste (pas 100% juste) non plus :

      Au contraire : au moins un des témoins a ouvert sa fenêtre et a sommé l’agresseur de laisser la jeune femme. Se sachant découvert, l’agresseur s’est alors enfui. Seulement après s’être caché, il a suivi la victime et quelques minutes plus tard, il est revenu à la charge pour la poignarder non loin de là, mais dans un endroit caché, de sorte qu’aucun des témoins ne pouvait voir ni entendre depuis sa fenêtre.

      car c’est bien ce que décrit le film ; mais la personne qui a gueulé par la fenêtre n’a pas appelé les secours, ni n’est descendue voir si la victime avait besoin d’aide.

      Sinon, si je résume le film, c’est des gens qui se font la gueule pendant 1h30 ; un peu chiant, mais la scène de la reconstitution est vraiment puissante


  • Echelle Inconnue : désordre culturel

    http://www.echelleinconnue.net

    Doctorat sauvage en architecture
    Conférence de Marc Bernardot/ Jeudi 28 mars 2013 / 18h30 /

    Marc Bernadot est professeur en sociologie à l’Université du Havre, il présentera son livre : Captures

    Depuis quelques décennies le contrôle des frontières et l’accès à la citoyenneté ont été considérablement renforcés et durcis. Alors même que se poursuit et s’accélère un puissant processus de globalisation, les mobilités humaines sont pour partie entravées. Si l’hyper mobilité des élites mondiales est facilitée, les circulations migratoires des populations exposées aux forces du marché, de la nature et des armes sont rendues de plus en plus ardues par des dispositifs étatiques de sélection et de répulsion. Cet ouvrage propose d’interpréter les politiques anti-migratoires et l’émergence de la figure du « sans-papiers » ou du « clandestin », qui n’est en fait qu’un étranger privé de ses droits, à la lumière des anciennes guerres de capture d’esclaves. Ce modèle permet de résoudre la contradiction apparente d’une part entre les besoins avérés de main d’œuvre dans les pays occidentaux et ces politiques et d’autre part entre les fondements humanistes des démocraties et le recours à l’internement et la déportation de civils. Il aborde successivement les questions que posent ces politiques quant au fonctionnement des Etats contemporains, au développement d’un complexe économique carcéralo-migratoire et aux redéfinitions des cadres identitaires des sociétés multiculturelles.

    • Le clandestin, le sans-papier, l’étranger sont les derniers représentants de l’homme libre en compagnie des poètes et des picaros.
      Les puissances politiques, économiques, ont accordé toute la place à « l’individu », c-a-d. au porteur d’une identité contrôlée, admise et surveillée, comme toute frontière : c’est la mondialisation ou mise au pas de tous les peuples.
      On voit que la liberté de ce gus est fictive, comme son identité : homme-sandwich des pouvoirs, il est un pantin utile : il soutient la consommation, fournit les armées et vote utile. Accessoirement, sans emploi il grossit les statistiques du chômage. Il est là aussi pour ça.
      « L’autre » est refusé. Il entre dans la catégorie des dangers définis par les Etats : « terroriste, membre de minorité, asocial, autonome, outsider », etc.
      Ainsi l’homme est-il radicalement nié. Ce n’est pas d’aujourd’hui.
      Ici on peut remarquer en passant l’effet aggravant causé par « l’information » dominatrice autant que globalisée, au détriment du savoir de chacun.


  • L’#architecte brésilien #Oscar-Niemeyer est mort hier à 104 ans.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Oscar_Niemeyer

    Une pensée pour les heures et les heures passées à escalader le plus haut possible son Volcan au Havre avec un ami, durant mes deux années d’études là-bas.

    J’en garde de très bons souvenirs, aussi bien pour l’extérieur courbé exponentiellement que pour les soirées jazz et le #cinéma d’art et essai qu’abritait cet espace. Nous allions boire des rhums arrangés, puis, partiellement éméchés, nous prenions de l’élan pour courir le plus haut possible sur la paroi du Volcan.

    http://www.normandie-tourisme.fr/docs/1661-3-volcan-le-havre-ot-le-havre-pixell-jpg.jpg

    Quasiment le seul lieu arrondi d’une ville extrêmement carrée.
    http://www2.archi.fr/DOCOMOMO-FR/Images/volcan3.jpg

    Une galerie Flickr sur le Volcan :
    http://www.flickr.com/photos/43355952@N06/galleries/72157626698296624

    #beau #nostalgie #Le-Havre #étudiant #Normandie


  • (Encore un) Colloque (de) Cartographie (des traces) qui sera supe intéressant et auquel je ne pourrai me rendre

    Si quelqu’un avait la bonne idée de faire des enregistrement, de mettre en ligne les présentations...

    IUFM de Haute-Normandie - Université de ROUEN
    http://www.rouen.iufm.fr/colloque-cartographie-des-traces.html

    Colloque Cartographie des traces
    mis à jour le mardi 27 novembre 2012

    Mercredi 19 décembre 2012 IUFM de Haute Normandie - Amphi 100

    Jeudi 20 décembre 2012 Université du Havre (UFR LSH, amphi 3)

    Entrée libre

    GRR SCN/CACI - RIGHT - ISCN


  • La pollution atmosphérique coûte plus de 5 milliards d’euros par an
    http://carfree.free.fr/index.php/2012/09/20/la-pollution-atmospherique-coute-plus-de-5-milliards-d%e2%80%99euros-pa
    http://carfree.free.fr/images/no-pardon-mini.jpg

    « 3000 : C’est le nombre de décès que la pollution atmosphérique engendre chaque année dans neuf grandes villes de France – Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse. »


  • Le sens des cartes - Les essais - Publications - Fondation Jean-Jaurès
    http://www.jean-jaures.org/Publications/Les-essais/Le-sens-des-cartes

    Un clivage de plus en plus marqué entre régions « ouvertes » et régions « fermées »
    La cartographie de l’évolution du rapport gauche/droite au cours des trente dernières années renvoie à un clivage de plus en plus structurant entre ce que Pascal Perrineau qualifie de régions « ouvertes » et « fermées ». Des diversités d’opinion existent bel et bien selon le lieu dans lequel on réside. En outre, toutes les régions situées à l’Est de la fameuse ligne Le Havre/Valence/Perpignan (délimitant la zone de haute influence du FN) sont caractérisées par les indices de fermeture les plus élevés (part de la population supérieure à la moyenne pensant qu’il y a trop d’immigrés en France, que les chômeurs pourraient trouver un travail s’ils le voulaient vraiment, et que la peine de mort doit être rétablie). Inversement, les « terres de mission » du Front national comme l’Ile-de-France, la Bretagne ou l’Auvergne ont de forts indices d’ouverture.

    La France se trouve donc travaillée par de lourdes mutations qui produisent des effets électoraux différents selon les territoires. Des fractures de plus en plus profondes entre les différentes régions se font sentir, dues entre autres à la crise et à la mondialisation. Le nouveau président devra alors tenir compte de cette nouvelle géographie sociale et politique, en s’adressant à la fois à cette France « ouverte » de l’Ouest et des grandes villes, mais aussi à cette France « fermée » de l’Est, du Sud-Est et du grand péri-urbain.

    #présidentielle #géographie #sociologie #analyse_du_vote


  • Centre pénitentiaire du Havre (76) : un couple sanctionné pour une fellation au parloir
    http://www.oip.org/index.php/component/content/article/997

    Centre pénitentiaire du Havre (76) : un couple sanctionné pour une fellation au parloir

    G.M. et son amie J.S. viennent de déposer un recours pour obtenir l’annulation d’une suspension de permis de visite d’un mois, intervenue en juillet dernier, pour sanctionner une fellation au parloir. Des faits qu’ils ont toujours niés. Au delà des problèmes de preuve, la situation de ce couple soulève la question du droit à l’intimité des personnes détenues.❞

    #prison #sexualité


  • Il s’appelait Jules DURAND.
    C‘est comme cela, il y a des gens qui s’appellent Jules Durand comme d’autres Jacques Martin. Des vieux noms bien franchouillards qui sentent le calendos et le beaujolpif. Des noms à vous réconcilier avec l’identité nationale, des noms qui sentent bon le terroir, la baguette et le bérèt, des noms capables de procurer une érection à Claude GUEANT. Mais, ainsi que j’essaie de le montrer dans cette galerie de portraits, derrière ces noms, des hommes et des femmes, méconnus, oubliés… Ils pourraient se nommer Jean ou Peter ou Ivan ou Paolo, ils ont depuis longtemps aboli les frontières, ils appartiennent à la grande communauté des gens de « bien » qui ont lutté contre les gens de « biens ».
    Le 20 février 1926, mort de Jules Gustave DURAND, né le 6 septembre 1880 au Havre.
    Anarchiste, syndicaliste révolutionnaire, secrétaire du syndicat des charbonniers du Havre.

    http://lescenobitestranquilles.fr/2012/02/bienvenue


  • 22 janvier 1888 : l’anarchiste Louise Michel échappe miraculeusement à un attentat - Le Point
    http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/22-janvier-1888-l-anarchiste-louise-michel-echappe-miraculeusement-a-un-atte

    À 58 ans, la Vierge rouge est toujours sur la brèche. Rien ne peut étouffer ni la rage ni la flamme qui l’animent. Pas même une déportation en Nouvelle-Calédonie ni de nombreux séjours en prison. En ce 22 janvier 1888, elle arrive au Havre, non pour souffler la paix, mais pour donner deux grandes conférences publiques : la première, dans l’après-midi, au théâtre-concert la Gaîté, rue Royale. La deuxième, le même soir, dans la salle de l’Élysée. Le thème : « Les scandales et l’idée révolutionnaire ». Son pain quotidien.

    Pierre Lucas, 32 ans, un Breton fervent catholique et un peu simplet, décide d’aller voir de ses propres yeux à quoi ressemble le diable en jupon. Il commence par assister à la première conférence, dont l’atmosphère est houleuse. Déchaînée, Louise traite le gouvernement de « ramassis de dupeurs et de voleurs ». Des contradicteurs présents dans la salle hurlent et l’insultent. Certains disent qu’il faut la foutre à l’eau et qu’elle ne fait que s’enrichir à donner ce type de conférence. Débarquant de sa cambrousse, notre bon Lucas a le cerveau complètement retourné par l’ambiance. Il se prend pour le héros chargé de débarrasser la France de cette enragée qui hurle à la tribune. Il quitte la conférence pour aller acheter un revolver, et, en route, il s’arrête pour boire quelques verres avec des amis de rencontre qui le chauffent à mort. Dans un état second, il se rend à la deuxième conférence de Louise Michel, qui se tient à l’Élysée.


  • Nucléaire : la simulation d’incident majeur au Havre et à Bordeaux est un fiasco

    Le 30 novem­bre à 19h00, le direc­teur de la cen­trale de Paluel (Seine-Maritime) est sommé d’effec­tuer la simu­la­tion d’un inci­dent majeur : la perte totale d’ali­men­ta­tion électrique du réac­teur [1]. Cette simu­la­tion est ini­tiée par des par­le­men­tai­res qui nom­ment cette ins­pec­tion sur­prise des cen­tra­les nucléai­res de Paluel et du Blayais, l’opé­ra­tion « Opéra ».

    http://rebellyon.info/nucleaire-la-simulation-d-incident.html


    • On notera tout de même la proposition de Léa (ci-dessus), qui s’est demandée comment les semences conservées au Svalbard Global Seed Vault pourraient être utilisées, si la population humaine était un jour amenée à disparaître. Son travail à consisté à réaliser des modes d’emploi sans légende : comment planter, faire croître et utiliser les graines.

      http://hyperbate.fr/dernier/files/2011/10/workshop_4.jpg


  • Téléchargement : le site Liberty Land fermé, ses responsables arrêtés
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/telechargement-le-site-liberty-land-ferme-ses-responsables-arretes-28-05-

    Liberty Land, l’un des sites internet les plus consultés en France, qui donnait accès à des dizaines de milliers de liens vers des contenus piratés, a été fermé et ses trois administrateurs interpellés, a-t-on appris samedi auprès de la gendarmerie.

    Les trois hommes, âgés de 25 à 30 ans, ont été interpellés mardi à Marseille (sud-est), près du Havre (nord-ouest) et à Montreuil (Seine-Saint-Denis), et mis en examen pour « contrefaçon en bande organisée », selon la gendarmerie de Rennes qui a fait l’enquête.

    #propriété_intellectuelle #téléchargement_illégal #Hadopi #Liberty_Land #skynet

    • Je ne connaissais pas, et du coup je trouve tous les articles assez approximatifs : il faisait quoi, exactement, ce site ?

      De ce que je comprends de diverses sources, il répertoriait des liens vers Megaupload, mais n’hébergeait rien.

      Du coup, c’est quoi la base juridique exactement sur la « contrefaçon en bande organisée », et cette histoire de 500.000 euros ? Je vois sur ZDnet le lien vers le flux Twitter de Liberty Land. Flux qui toujours en ligne, et qui comporte les mêmes milliers de liens vers les mêmes fichiers que ce qui se trouvait sur le site qui vient d’être fermé.

      Liste de liens pour liste de liens, quelle est la différence juridique entre le site « illégal » Liberty Truc, et le flux Twitter qui est toujours en ligne des mêmes Liberty Bidule. Et ZDnet qui publie aujourd’hui un lien vers le flux Twitter qu’il sait parfaitement être un site Warez diffusant des liens vers des copies pirates, ne se rend-il pas lui-même complice de « contrefaçon en bande organisée » ?

      Bref : toujours le problème de criminaliser les liens hypertexte. Certes ne pas faire mine de tomber des nues, mais tout de même, je trouve la logique juridique peu claire.

    • C’est cela même qui est “intéressant” : trois gars qui se font arrêtés pour avoir diffusé des liens vers des fichiers copiés illégalement, ou supposés tels... Alors que ZDnet fait juste de l’information. C’est donc clairement l’intension qui est réprimée.

      Pour le côté juridique j’aimerais bien, effectivement, en savoir un peu plus.


  • « Il n’y a rien à attendre du G8 ou du G20 » (Relevé sur le net)
    http://alter-echos.org/sur-le-vif/%c2%ab%c2%a0il-ny-a-rien-a-attendre-du-g8-ou-du-g20%c2%a0%c2%bb

    Interviewé dans le cadre du projet Alter-Echos (www.alter-echos.org) à l’occasion du Forum Social de Dakar, Moussa Tchangari, d’Alternative Niger, revient sur ses attentes envers les G8-G20 et les mouvements citoyens. Sur fond de crises économique, financière et alimentaire, il explique pourquoi se limiter à réguler le système est une impasse. A quelques jours du G8 de Deauville (26 et 27 mai) et du contre-sommet au Havre (21 et 22 mai), il appelle à construire un « rapport de force mondial », avec des « mouvements intenses, presque insurrectionnels », pour « inverser réellement la tendance ». (...)
    http://rezo.net/local/cache-vignettes/L120xH106/arton185764-31625.jpg


  • Sur la route du G8 (Collectif à-vif[s])
    http://www.a-vifs.org/routes-g8/index.html

    Le collectif à-vif(s) prend la route pour suivre la caravane militante organisée par Attac, l’Aitec et Solidaires dans le cadre du contre-sommet du G8. Du 11 au 15 mai, cette caravane a pour objectif de faire le lien entre les mobilisations anti-G8 et les luttes locales, de participer à la mobilisation populaire pour la grande marche du 21 mai au Havre et le Forum des alternatives locales, nationales et internationales organisés le 22 dans le même port.