country:japon


  • Alors que dans toutes les grandes régions du monde les nations arment leurs Etats, la France désarme le sien. La Chine, les Etats-Unis, l’Inde, le Japon ou même la Turquie et l’Iran poursuivent l’adaptation tactique de leur puissance publique, tant civile que militaire, au nouveau monde multipolaire, rude et réaliste qui est en train de naître. La France brade son Etat.

    Elle est prise aussi dans l’étau d’une construction européenne qui elle-même refuse structurellement le rôle des Etats. Sous les coups de boutoir d’une Commission européenne qui a réussi le coup d’Etat institutionnel d’une mise sous tutelle de la politique budgétaire des Etats, la construction européenne favorise elle-même une régionalisation du pouvoir. L’Europe veut des collectivités territoriales nombreuses refaisant par le bas le pacte européen que les Etats empêcheraient par le haut. Cette Europe anti-étatique a elle-même engendré une France anti-étatique.

    Nos gouvernants croient toujours à la mondialisation jointe à la vertu de la réciprocité. Nous pourrions abandonner la force de notre Etat puisque les autres le feraient également. L’erreur historique est une erreur de diagnostic. Nous vivons dans un monde sans réciprocité. La France et toutes les nations européennes doivent urgemment en prendre conscience : les Etats sont la seule réplique aux Etats dans le nouveau rapport de forces mondial.

    Michel Guénaire, dans Le Monde aujourd’hui


  • Au Japon, les vêtements s’essayent en magasin et s’achètent en ligne - LesEchos.fr
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/82669625288

    Au Japon, la chaîne de centres commerciaux Parco a lancé une opération avec le site de vente de vêtements en ligne Zozotown pour que ses clients puissent acheter les produits qu’ils essayent dans le centre commercial sur le magasin en ligne, via une application et le code-barre des produits qui leurs plaisent. Si la décision d’achat est prise depuis les vêtements scannés, Zozotown reverse une commission au magasin… rapporte les Echos. L’affiliation B2B, une solution pour mettre fin à la guerre entre commerce physique et commerce en ligne ?

    #ecommerce


  • Liste du BFI des 50 films à voir avant d’avoir 14 ans
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_du_BFI_des_50_films_%C3%A0_voir_avant_d%27avoir_14_ans

    E.T. the extra-terrestrial 1982 USA
    Fucking Åmål 1998 Suède
    Kes 1969 Royaume-Uni Royaume-Uni
    The Night of the Hunter 1955 USA
    The Wizard of Oz 1939 USA
    Ladri di biciclette 1948 Italie
    千と千尋の神隠し Sen to Chihiro no Kamikakushi 2001 Japon
    Les Quatre Cents Coups 1959 France
    خانه دوست کجاست ؟, Khāneh doust kojāst ? 1987 Iran
    Toy Story 1995 USA
    ...

    Outre leur penchant pour les films anglo-saxons - ce qui est normal - pour les membres du British Film Institute il n’est pas urgent d’aller regarder des films récents le dernier de la liste datant de 2003. C’est quand même une collection intéressante.


  • Revue de presse - - - - - - - - - Semaine du 05.04 au 11.04.14

    https://collectiflieuxcommuns.fr/spip/spip.php?article672

    - Solidarité ou assurance ? Les fondements de la sécurité sociale en France

    – Richard Hoggart (1918-2014), sociologue des cultures populaires

    – 2002-2014, voyage en terres frontistes

    – Pourquoi Hollande et Valls veulent fusionner les régions

    – Russie : Nous sommes dirigés par des missionnaires fanatiques

    – Carte des parcelles OGM en France

    – Le Japon revient au nucléaire

    – La pollution de l’air intérieur tue et coûte cher à la France

    – Les infrastructures d’Internet : quelle géopolitique ?

    – Le Nigeria désormais première économie africaine devant l’Afrique du sud

    – Libye : l’armée affirme avoir pris le contrôle de deux ports pétroliers

    – « Les stéréotypes sur la Haute-Egypte ont la vie dure »

    Bonus


  • Toyota devient plus efficace... en remplaçant ses robots par des humains - Quartz
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/82180044623

    Les constructeurs automobiles ont été les premiers adeptes de l’automatisation. Le Japon est le second pays (derrière la Corée du Sud) en terme d’équipement en robots industriels. Mais cela n’a pas empêché Toyota de revenir en arrière en recréant des lignes de productions manuelles, explique Quartz. Pour Toyota, l’automatisation fait disparaître la qualification des employés. Si les robots savent faire rapidement des choses à faible coût, les hommes apportent une compréhension des processus de conception, de la cohérence et de la qualité. Pour Toyota, la course à la réduction des hommes abouti au développement de procédés moins efficaces. Seuls des employés au fait des processus pourront permettre d’améliorer les (...)

    #robot #innovation #emploi #travail


  • Toyota est en train de devenir plus efficace... en remplaçant les robots par des humains - Quartz
    http://qz.com/196200/toyota-is-becoming-more-efficient-by-replacing-robots-with-humans

    Les constructeurs automobiles ont été les premiers adeptes de l’automatisation. Le Japon est le second pays (derrière la Corée du Sud) en terme d’équipement en robots industriels. Mais cela n’a pas empêché Toyota de revenir en arrière, en créant des lignes de productions manuelles. Pour Toyota, l’automatisation fait disparaître la qualification des employés. Si les robots savent faire rapidement des choses à faible coût, les hommes apportent une compréhension des processus de conception, de la cohérence et de la qualité. Pour Toyota, la course à la réduction des hommes abouti au développement de procédés moins efficaces. Seuls des employés au fait des processus pourront permettre d’améliorer les machines. Tags : fing internetactu (...)

    #robot #économie #production #refaire #industrie


  • « Climategate », le réchauffement climatique et la théorie du complot.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2126

    En Europe, les français disent qu’il n’a pas eu d’hiver en 2014. Et avant même que la nouvelle année ne commence, les thermomètres ont accroché hauts leurs mercures. Les risques climatiques, exprimés par le réchauffement, deviennent périlleux. Selon un autre nouveau rapport de l’ONU, publié 31 mars 2014 au Japon, parmi de plus en plus nombreux thèses et arguments d’observateurs qui l’ont précédé, la situation s’aggrave et le pire nous attend. Même avec la réduction de bien plus de la moitié des glaciers de (...)

    écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, intérêts collectifs, humanité,

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, Ecologie, environnement, nature, (...)

    #écologie,_planète,_mer,_sauvegarde,_générations_futures,_avenir,_verts,_intérêts_collectifs,_humanité, #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux


  • La représentation de la nature dans les mangas (3) : La végétation et l’arbre dans la ville japonaise dessinée : La nature dans la ville (II) | Sciences Dessinées
    http://labojrsd.hypotheses.org/1801

    Ce billet fait suite au précédent : « A la rencontre de la nature dans la ville dessinée japonaise : pistes introductives (I) », dans la série des billets « La nature dans les mangas ». Cette série est proposée comme introduction à notre journée d’études du 17 avril 2014 : « Quand les cases se mettent au vert. Nature et bande dessinée » avec Etienne Davodeau.

    #mangas #végétation #villes #Japon


  • Projet » Industrie européenne : l’heure des choix
    http://www.revue-projet.com/articles/2014-04-defraigne-industrie-europe-heure-des-choix

    Fonder la prospérité européenne sur les services est un leurre. Mais face à la désindustrialisation, l’UE réagit de façon désordonnée, avec des moyens dérisoires. Elle met ses États membres en compétition, au lieu d’investir dans l’intégration de ses grands groupes industriels et dans la promotion des PME à travers un appui massif à l’innovation, à l’économie circulaire et au capital humain.
    http://www.revue-projet.com/wp-content/blogs.dir/33/files/2014/04/industrie_europe_efilpera.jpg
    L’Europe a subi le choc de la globalisation dans ses œuvres vives, l’industrie manufacturière dont elle partageait, avec les États-Unis et le Japon, le monopole vis-à-vis des pays du Sud. Mais à quel point l’Europe s’est-elle désindustrialisée ? Faut-il le regretter ? Quelles réponses apporter ? Nous aborderons ici ces questions et nous esquisserons les contours d’une politique industrielle européenne, ainsi que ses conditions politiques, avec la conviction que l’industrie reste la colonne vertébrale incontournable du développement d’une économie avancée.....

    <>

    L’Allemagne impose des restrictions sur les salaires pour réaliser des profits réinvestis au-dehors.

    Est-ce cette évolution que l’on envisage pour l’Europe ? N’est-il pas plus raisonnable de songer à un recyclage des déficits et des surplus courants intra-européens, à travers un budget central pour l’eurozone, pour améliorer la convergence interne et réaliser un équilibre au niveau européen ? Plutôt que de pousser la compétitivité plus loin encore, n’est-il pas préférable d’exploiter la demande interne pour stimuler la réindustrialisation, par des investissements en recherche et développement, en infrastructures, en économie d’énergie, financés par des project bonds à travers le budget de l’eurozone ?

    Une politique industrielle européenne verticale se justifie pour trois raisons. Il s’agit de réaliser l’unité du marché unique (énergie, infrastructure de réseaux) là où elle reste à finaliser. D’assurer une percée technologique dans des secteurs à fort impact économique (énergie, digital), sociétal (vieillissement, santé) et stratégique (industries de défense), parce que les forces de marché n’assurent pas de progrès suffisant en raison de leur myopie intrinsèque. De progresser, enfin, dans les technologies à applications multiples et trans-sectorielles (nanotechnologie, technologies digitales, bio-ingénierie, matériaux avancés, photonique, systèmes avancés de fabrication).

    La globalisation intra-européenne rend les politiques nationales obsolètes et appelle une forte coordination des capacités innovatrices pour les différents segments de la chaîne de production. Cette réindustrialisation de l’Europe reposera sur trois piliers : l’élévation de la capacité d’innovation bien sûr, dans ses deux fondements scientifiques (recherche et développement) et institutionnels (financement communautaire et accompagnement public par les normes et les marchés publics). Mais aussi la dé-carbonisation et la promotion d’une production circulaire qui exploite le recyclage des déchets et l’efficience énergétique maximum. Et finalement la valorisation du capital humain. La réindustrialisation de l’Europe doit donc s’articuler à la fois sur ses avantages comparatifs propres (le potentiel de connaissance, les terroirs, les savoir-faire dans la culture, l’artisanat et le luxe) et sur les enjeux de société (soutenabilité environnementale, vieillissement, cohésion d’une société métissée) qui vont dominer les prochaines décennies......

    #Europe
    #industrie
    #globalisation
    #désindustrialisation



  • Le Japon sommé d’arrêter la chasse à la baleine dans l’Antarctique

    http://www.lemonde.fr/japon/article/2014/03/31/le-japon-somme-d-arreter-la-chasse-a-la-baleine-dans-l-antarctique_4392902_1

    Saisie en 2010 par l’Australie, qui accusait le Japon de pratiquer une chasse à l’échelle commerciale sous couvert d’un programme de recherche scientifique, la Cour internationale de justice (CIJ) a donné raison au plaignant et ordonné l’arrêt de la chasse à la baleine dans l’océan Antarctique par les Japonais. Dans un avis lundi 31 mars, le juge Peter Tomka a expliqué :

    « Le Japon doit révoquer tout permis, toute autorisation ou toute licence déjà délivrée dans le cadre de [son programme de recherche] Jarpa II [Japanese Whale Research Program under Special Permit in the Antarctic] et s’abstenir d’accorder tout nouveau permis au titre de ce programme. Les permis spéciaux ne sont pas délivrés en vue de recherche scientifique. Des considérations financières, plutôt que des critères purement scientifiques, sont intervenues dans la conception du programme. »

    La CIJ a notamment pointé du doigt le « manque de transparence » dans l’établissement de quotas « non raisonnables ». Bien que « profondément déçu », le Japon a affirmé qu’il « respectera la décision de la Cour ».


  • Sur le site de @tranbert : « Tracts largués sur le Japon suite à Hiroshima, 1945 »
    https://sniadecki.wordpress.com/2014/03/29/tracts-hiroshima

    À L’ATTENTION DU PEUPLE JAPONAIS
    L’Amérique demande que vous prêtiez immédiatement attention à ce que vous allez lire sur cette feuille.
    Nous sommes en possession de l’explosif le plus destructeur jamais conçu par l’homme. Une seule de nos #bombes atomiques, que nous avons récemment développées, est équivalente à la puissance explosive de 2 000 B-29 lors d’une seule mission. Cette affreuse affirmation doit vous faire réfléchir et nous pouvons vous assurer solennellement qu’elle est terriblement exacte.
    Nous venons juste de commencer à utiliser cette arme contre votre patrie. Si vous avez un quelconque doute, faites une enquête et demandez ce qui s’est passé à #Hiroshima quand une seule de nos bombes est tombée sur la ville.
    Avant d’utiliser cette bombe pour détruire toutes les ressources militaires qui permettent de continuer cette guerre inutile, nous vous demandons de faire une pétition à l’attention de l’empereur pour cesser la #guerre.

    #Etats-Unis #histoire #nucléaire #propagande


  • Soldats russes entraînés en territoire américain : OPÉRATION AUBE ROUGE ?
    http://www.brujitafr.fr/article-soldats-russes-entraines-en-territoire-americain-operation-aube-ro

    http://4.bp.blogspot.com/-mpenDAHAhgs/UzN2yHuB-fI/AAAAAAAAFzU/j4Lf5vbssFA/s1600/spetnaz.jpg

    Les États-Unis sont actuellement en exercices navals avec 22 pays (dont le Japon et la Russie), les plus importants jamais menés jusqu’à ce jour http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2012/06/les-etats-unis-sont-actuellement-en.html Selon un informateur de la CIA, de 30 000 à 100 000 soldats des forces spéciales russes arriveraient en Amérique pour rester ! http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2012/05/selon-un-informateur-de-la-cia-de-30.html Des troupes russes sur le sol américain pour des exercices anti-terroristes http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2012/04/des-troupes-russes-sur-le-sol-americain.html New DHS Informant Leaks a Shocker (...)


  • Les Russes décrochent l’argent aux Mondiaux de patinage artistique de Saitama
    http://www.lecourrierderussie.com/2014/03/russes-argent-mondiaux-patinage-artistique-saitama

    Jeudi 27 mars, les patineurs russes Ksenia Stolbova et Fedor Klimov ont décroché la médaille d’or en couple au championnat du monde de patinage artistique à Saitama, au Japon.The post Les Russes décrochent l’argent aux Mondiaux de patinage artistique de Saitama appeared first on Le Courrier de Russie.



  • Le Japon va renvoyer des centaines de kilos d’#uranium aux Etats-Unis
    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/03/24/le-japon-va-renvoyer-de-l-uranium-enrichi-et-du-plutonium-aux-etats-unis_438
    C’est sûr qu’on est tout à fait soulagé d’apprendre ça !

    C’est le premier accord de ce type annoncé lors du Sommet sur la sécurité nucléaire (NSS). Le Japon s’est engagé lundi 24 mars à renvoyer aux Etats-Unis des centaines de kilos d’uranium et de plutonium, nécessaires à la fabrication d’une #bombe_atomique, qui lui avaient été fournis pendant la guerre froide.

    « En cédant ces matériaux nucléaires, nous pouvons réduire le risque de terrorisme #nucléaire », a déclaré le conseiller spécial du Japon sur le nucléaire, Yosuke Isozaki, lors d’une conférence de presse en marge du NSS, qui réunit plus de 50 chefs d’Etat et de gouvernement jusqu’à mardi à La Haye.

    Cette annonce est considérée comme une victoire importante pour le président américain, Barack Obama, qui préconise de sécuriser les stocks radioactifs à travers le monde. Washington s’était montré pressant ces dernières années auprès de Tokyo pour le retour de ces matériaux de qualité militaire. Ils sont stockés dans des bâtiments à 140 kilomètres au nord-est de Tokyo, une cible facile pour des terroristes, selon les experts.


  • La nouvelle #procureure de #Crimée devient une star au Japon - Femmes dans la société - La Parisienne
    http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/la-nouvelle-procureure-de-crimee-devient-une-star-au-japon-21-03-2014-369
    http://www.leparisien.fr/images/2014/03/21/3694475_nat6.jpg

    Chevelure blonde et silhouette de mannequin, la Russe Natalia Poklonskaya a été bombardée procureure de la République de Crimée, après quatre refus d’autres candidats pour ce poste. La région a été reconnue comme état souverain par la Russie dès le 17 mars, à la suite du référendum d’autodétermination tenu la veille.

    Natalia Poklonskaya est entrée en fonction le 11 mars. Quelques heures après, la nouvelle femme forte de Simferopol a donné une conférence de presse. « Ce qui s’est passé à Kiev était, avant tout, un coup d’état anti-constitutionnel et une saisie armée du pouvoir. J’en ai toujours eu la conviction, et c’est une opinion que je n’ai pas eu peur de clamer tout haut, au bureau du procureur général ukrainien » explique Natalia Poklonskaya en uniforme.

    Croquée sur des mangas

    Magie ou misère du web, un twitto japonais poste le lien de cette vidéo sans les sous-titres avec ce commentaire explicite : « Voici la nouvelle ministre de la justice [sic] oh oh oh... ». Le message a été retwitté plus de 10 000 fois, indique le site Kotaku. La vidéo est vue plus de 400 000 fois sur le Youtube japonais. Le succès est tel que le site de manga Pixiv ouvre une page spécialisée sur la procureure. La beauté au pouvoir est croquée sous toutes les coutures par des fans issus du Japon, de Corée du Sud et de Chine......

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4I3vCT9ss5E

    #procureur
    #Crimée


  • Revue de presse - - - - - - - - - Semaine du 15.03 au 21.03.14

    https://collectiflieuxcommuns.fr/spip/spip.php?article672

    - « Nous assistons à l’autodestruction de la politique »

    – Retour sur l’œuvre d’un grand historien : Edward Palmer Thompson

    – Des « indignés » candidats aux européennes pour incarner la démocratie directe

    – Les Français veulent plus de logements, mais loin de chez eux…

    – Les éco-quartiers ne sont pas vraiment écologiques

    – Tunisie : les campagnes en souffrance restent hors champ

    – Au Nigeria, « Boko Haram élimine des villages entiers suspectés d’avoir collaboré avec le pouvoir »

    – Nouvelle chute en 2013 de la production de brut des « majors », désormais contraintes à désinvestir

    – Le gaz de schiste sera exempté d’étude d’impact environnemental en Europe

    – Fukushima 3 ans après : le Japon peine à sortir la tête de l’eau

    – Et si une bombe nucléaire explosait sur Lyon ?

    – La NASA prévoit la fin de la civilisation

    Bonus



  • #Japon : riposte antifasciste
    http://lahorde.samizdat.net/2014/03/20/japon-riposte-antifasciste

    Lu sur Le blog d’Antifa-net.fr (on s’est contenté de traduire le passage en anglais et de faire quelques renvois pour en savoir plus sur le racisme anti-coréen au Japon) : Contre la montée du racisme au Japon, la lutte antifasciste s’organise. Le 16 mars s’est tenu un Tokyo Antifa Human Wall pour protester contre une parade du Zaitokukai, [&hellip

    #Autres #International #Non_classé #antifascisme #Zaitokukai


  • Scythe lance le Iori, c’est qu’on est fans de la chanteuse Lorie au Japon !
    http://www.comptoir-hardware.com/actus/refroidissement/24457-scythe-lance-le-iori-cest-quon-est-fans-de-la-chanteuse-lor

    http://www.comptoir-hardware.com/images/stories/_cooling/scythe/scythe_iori.jpg

    Après des titres magistraux comme « C’est le WE », « Je vais vite », ou encore « Ma meilleure amie », faisant de cet album un Master Piece que Scythe a décider de nommer son ventirad Iori (attention, la blagounette vient du fait que c’est pas un L mais un i majuscule). On n’est pas sûrs que l’inspiration vienne de notre Lorie à nous dans le choix du nom, l’agent de la star ne nous a pas encore répondu, mais on sait des trucs sur le bouzin de Scythe... [Tout lire]

    #Refroidissement
    http://www.comptoir-hardware.com/images/stories/_cooling/scythe/scythe_iori.jpg


    • #twister #tourbillon

      Tourbillon de poussière — Wikipédia
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourbillon_de_poussi%C3%A8re#Tourbillon_de_feu

      Ces tourbillons peuvent être très dangereux. Par exemple, à la suite du tremblement de terre de Kantō de 1923, au Japon, l’île de Honshū a été frappée d’un embrasement généralisé éclair dans lequel un énorme tourbillon de feu a tué 38 000 personnes en quinze minutes dans le secteur de Hifukusho-Ato de la ville de Tokyo. On peut également mentionner les nombreux tourbillons de ce type qui se formèrent après que la foudre eut mis le feu au dépôt de pétrole de San Luis Obispo (Californie) le 7 avril 1926, produisant des dommages structuraux et tuant deux personnes. Des milliers de ces tourbillons furent vus durant les quatre jours que dura le brasier, dont le plus gros propulsa des débris à 5 kilomètres du site.
      Un autre exemple est celui du 26 août 2010 au Brésil, alors qu’un tourbillon de feu a été filmé dans l’état de São Paulo. Suite à une longue période de sécheresse, un feu près de la ville d’Araçatuba a servi de déclencheur au tourbillon qui a duré une vingtaine de minutes. Il a atteint plusieurs centaines de mètres de hauteur et les vents ont été estimés à 160 km/h. Il s’agissait d’un événement rare dans ce pays.


  • Fukushima 3 ans après : le Japon peine à sortir la tête de l’eau

    http://www.fukushima-blog.com/2014/03/fukushima-3-ans-apres-le-japon-peine-a-sortir-la-tete-de-l-eau.html

    La catastrophe vient à peine de commencer. Le Japon n’est pas près de sortir la tête de l’eau. L’ACRO, qui suit au jour le jour les évènements sur son site Internet, peut en témoigner : il ne s’est pas encore passé un jour sans que la presse japonaise ne parle de l’accident nucléaire et de ses conséquences. Peu de sujets de société peuvent se targuer d’un tel impact. Des citoyens ont dû prendre les choses en main. En s’emparant de la mesure de la radioactivité, ils ont obligé les autorités et les producteurs à s’y mettre aussi et ont généralisé les contrôles. Les cartes de la pollution sont maintenant bien établies et il n’y a plus de scandale alimentaire dû à la vente d’aliments dépassant les normes. En revanche, le processus décisionnel est toujours verrouillé. Il est indispensable de démocratiser les choix relatifs à la protection des populations.


  • Il était une fois les #mythes : dans les rêves de Cro-Magnon
    http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/03/13/il-etait-une-fois-les-mythes_4382701_3246.html

    The Origins of the World’s Mythologies, « Les origines des mythologies du monde » (Oxford University Press), a paru en janvier 2013, et, hors de petits cercles de spécialistes, il est passé remarquablement inaperçu. Le projet et la théorie de Michael Witzel, professeur de sanskrit à Harvard (Massachusetts), sont pourtant d’une extraordinaire portée.

    Qu’on en juge : l’éminent linguiste dit avoir retrouvé rien de moins que les bribes de nos premières histoires, celles qui peuplaient l’imaginaire des quelques centaines d’Homo sapiens qui venaient de quitter l’Afrique de l’Est, voici 65 000 à 40 000 ans, avant de se répandre à la surface de la Terre.

    De ces légendes primordiales, ou plus exactement de ces représentations de l’homme et de l’Univers, dit Michael Witzel, il reste encore les échos dans les grandes mythologies du monde. La thèse est ambitieuse et fascinante : une part de nos réflexes mentaux, la manière dont nous nous représentons l’Univers, nous viendrait de cette époque où Homo sapiens ornait les parois de Lascaux ou d’Altamira, et avait pour seuls instruments des outils taillés dans l’os, le bois ou le silex…

    (...)

    « La mythologie comparée, précise celui-ci dans un entretien accordé au Monde lors d’un passage à Paris, a produit énormément de travaux depuis le XIXe siècle, mais ce qui n’avait pas été fait, c’est de comparer l’ensemble des grandes mythologies dans une perspective historique. J’ai pris, pour les comparer, la théogonie grecque d’Hésiode, l’Edda islandais, le Popol-Vuh maya, mais aussi les mythologies de l’Egypte antique, de la Mésopotamie, du Japon ou encore de l’Inde. Et une fois que l’on fait cela, on réalise à quel point ces mythologies se ressemblent, à quel point elles partagent une story line commune, un enchaînement d’une quinzaine d’éléments qui se retrouvent à peu près toujours dans le même ordre, depuis la création de l’Univers. »

    Cette structure narrative commune, Michael Witzel l’a baptisée « laurasienne ». Le mot dérive d’un terme géologique, Laurasie : le nom du supercontinent qui regroupait l’Eurasie et l’Amérique il y a quelque 200 millions d’années.

    (...)

    La thèse, assez vertigineuse, est donc celle d’une origine commune des mythes de création de l’ensemble du domaine laurasien, remontant au paléolithique supérieur. A en croire Michael Witzel, ceux que l’on imagine volontiers grognant au fond de leur grotte en taillant des silex développaient surtout des histoires raffinées et complexes, liées dans une trame si bien ficelée qu’elle a perduré partout, malgré toutes les innovations sociales ou techniques des millénaires suivants.

    Partout ? Pas tout à fait. Si tel était le cas, on pourrait croire, comme le psychiatre et psychanalyste Carl Jung (1875-1961) l’a proposé le premier, à une émergence spontanée des mêmes motifs, des mêmes thèmes. Selon Jung, les ressemblances frappantes entre mythologies s’expliqueraient par la structure même de la psyché humaine. Des histoires identiques pourraient indépendamment apparaître, ex nihilo, un peu partout à la surface de la Terre. Si elle se vérifiait, cette théorie, dite des archétypes, rendrait inutile et parfaitement vaine la recherche, dans une perspective historique, d’origines mythologiques communes. Et les quelque 700 pages des « Origines des mythologies du monde » n’auraient été que jeu de l’esprit.

    En bon scientifique, Michael Witzel a donc cherché à tester sa théorie laurasienne sur des populations issues d’une autre vague migratoire. Il faut, là encore, s’appuyer sur les sciences expérimentales, et en particulier la génétique. Celle-ci pose que l’une des premières populations d’Homo sapiens à s’être répandues hors d’Afrique a quitté le continent noir voici 65 000 ans environ et qu’elle n’est pas partie vers le nord, vers l’Europe. Arrivée au carrefour proche-oriental, elle a mis le cap à l’est et a suivi les rivages de la mer d’Oman et du golfe du Bengale, traversant ensuite les îles de la Sonde pour poursuivre et coloniser durablement l’Australie, la Tasmanie et une partie de la Mélanésie.

    Michael Witzel a colligé un grand nombre de mythes de ces régions et a constaté que les principaux éléments de la structure laurasienne en étaient absents. De même qu’ils sont absents des traditions orales d’une grande part de l’Afrique subsaharienne. Le linguiste américain a donné un autre nom (lui aussi dérivé de la géologie) à cette autre grande aire mythologique : le Gondwana. « Dans le Gondwana, au contraire de l’un des traits caractéristiques du monde laurasien, il n’y a pas de création de l’Univers, dit-il. Les mythologies du Gondwana s’intéressent essentiellement à la manière dont les hommes évoluent. Il y a des variations : les hommes peuvent être façonnés à partir d’argile ou de bois, on rencontre également des animaux qui se transforment pour devenir des hommes… Mais toujours l’Univers est déjà là. » Autre grande vague migratoire, autres mythes : l’argument pèse lourdement en faveur de la théorie witzélienne d’un enracinement très ancien des mythologies actuelles.

    Ainsi se dessinent deux grands ensembles mythologiques. Deux mondes aux conceptions radicalement différentes. Une vision laurasienne, conçue par un petit groupe de quelques centaines ou quelques milliers d’Homo sapiens partis coloniser l’Europe il y a 40 000 ans pour se répandre ensuite autour du globe ; une vision gondwanienne, plus ancienne, retrouvée dans la mythologie des populations qui ont quitté 25 000 ans plus tôt l’Afrique – ou qui ne l’ont pas quittée. D’un côté, une vision dans laquelle l’Univers est soumis au même destin que les hommes, à la nécessité de naître sous les auspices d’un couple puis de subir la tragédie du temps qui s’écoule et qui le précipite vers sa destruction ; de l’autre, une vision dans laquelle l’Univers est plat et immanent, imperméable à la marche du temps, et existe de toute éternité sous la houlette d’un haut dieu.

    Michael Witzel ne se risque cependant pas à proposer une story line caractéristique des mythologies du Gondwana. Celles-ci sont trop disparates, mal documentées car rarement écrites, leur pérennité étant tributaire du travail des rares ethnologues de terrain qui les recueillent.

    Mais à côté des différences – majeures – entre Laurasie et Gondwana, il y a aussi des traits communs. Comme, par exemple, la présence du dieu ou de l’esprit « décepteur » qui apporte aux hommes la culture. Ou, plus fascinant encore, l’omniprésence du déluge ou de l’inondation. Qu’ils soient issus de Laurasie ou du Gondwana, la presque totalité des mythes de création contiennent cet épisode de punition des hommes, coupables d’hubris aux yeux d’une ou de plusieurs divinités… Le motif d’un déluge tuant la plupart des hommes à l’exception de quelques-uns, survivant au sommet d’une montagne ou réchappant au désastre grâce à la construction d’une embarcation, est ainsi présent chez les peuples aborigènes d’Australie. Quantité de variations autour de ce thème se retrouvent dans les traditions orales de l’ensemble du Gondwana.

    Pour Michael Witzel, ces éléments communs sont peut-être des mythes « pangéens », c’est-à-dire forgés de très longue date, bien avant les premières migrations hors d’Afrique de notre espèce (dont les premiers fossiles sont datés de 200 000 ans environ). Des histoires vieilles de 100 000 ans ou plus et dont chacun, au XXIe siècle, a en tête les grandes lignes…

    Bien sûr, la construction de Michael Witzel n’est qu’une théorie. Certains de ses pairs lui opposent déjà des contre-exemples, des exceptions. D’autres vont plus loin. Un anthropologue de l’université de Californie du Sud lui fait même un procès en racisme, l’accusant de chercher à segmenter l’humanité en deux groupes. Personnalité d’une grande modestie, Michael Witzel présente surtout son travail comme une œuvre programmatique qu’il livre à la communauté scientifique. Sans faire mystère des objections qui ne manqueront pas d’être soulevées, le linguiste Frederick Smith conclut que « l’approche interdisciplinaire [de Witzel] a non seulement un avenir prometteur, mais elle parvient aussi à ce que l’on puisse enfin parler d’une science de la #mythologie ».