• L’ombre du géant chinois sur la déprime du bitcoin
    http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0203796876205-lombre-du-geant-chinois-sur-la-deprime-du-bitcoin-1045445.php

    La baisse de près de 40% de la monnaie virtuelle depuis juillet a été accentuée par un «  effet Alibaba  ». Le groupe chinois a provisoirement détrôné la devise cryptographique comme «  objet spéculatif non identifié  », privilégié par les spéculateurs du monde entier.

    #Alibaba_Group #Bitcoin #Cameron_Winklevoss #Finance #Securities_and_Exchange_Commission #Spéculation #Tyler_Winklevoss #Wall_Street #Économie #États-Unis


  • Centre de recherche en #éducation de Nantes - Université de Nantes - Le N°17 des Notes du Cren est en ligne. « Marre de l’école » : les motifs de #décrochage scolaire - Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut
    http://www.cren.univ-nantes.fr/1395048641542/0/fiche___actualite/&RH=CREN

    « Qu’est-ce qui amène les jeunes à interrompre, au moins temporairement, leurs #études : l’envie de rejoindre la vie professionnelle, des difficultés personnelles ou financières, des relations conflictuelles au sein de l’établissement, une formation non choisie, etc. ? Une recherche conduite auprès de 1155 jeunes ayant interrompu leurs études secondaires dresse les principales raisons du décrochage directement évoquées par les jeunes concernés. Ces derniers condamnent fortement le système #scolaire qu’ils considèrent comme inadapté, sélectif et injuste. »

    http://www.cren.univ-nantes.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHE=225411&OBJET=


  • Mapping Migration in the United States - NYTimes.com

    http://www.nytimes.com/2014/08/16/upshot/mapping-migration-in-the-united-states-since-1900.html?_r=1&abt=0002&abg=1

    Une représentation visuelle vraiment bizarre du NYT

    Mapping Migration in the United States

    AUG. 15, 2014

    https://farm3.staticflickr.com/2942/15142711737_bb6b42a6d6_o.png

    Where people who lived in each state in 2012 were born
    Each shape represents where the people living in a state were born. Within a state, larger shapes mean a group makes up a larger share of the population.

    #états-unis #migrations_internes

    • Le défi est stimulant : chaque état de naissance est représenté dans l’état de résidence.
      Et l’idée est originale en effet, apparemment un truc genre #tessellation_de_Voronoï pour chaque état.

      C’est juste dommage qu’il n’ait pas été tenu compte des contraintes géographiques…

      Exemple (dans les états rectangulaires, ça saute aux yeux) : le Wyoming :
      – l’ouest s’étale sur l’est et le sud-est,
      – le sud (dont le Texas) est calé au nord-est,
      etc.


  • Christianity in Iraq is finished
    http://www.washingtonpost.com/opinions/christianity-in-iraq-is-finished/2014/09/19/21feaa7c-3f2f-11e4-b0ea-8141703bbf6f_story.html

    ... it is because, for Christians in Iraq, the past three months have been the climax of 11 years of hell. We Americans have short memories (that goes for you, too, in the “#Bush Was Right” crowd), but it’s worth noting that Christians began having serious problems within a year after the fall of Saddam Hussein in 2003.

    #enfer #désastre #Irak #Etats-Unis


  •  » Ukraine, journalisme corrompu et foi atlantiste, par Karel van Wolferen
    http://www.les-crises.fr/ukraine-journalisme-corrompu-et-foi-atlantiste-par-karel-van-wolferen

    Karel van Wolferen est un journaliste Néerlandais et un professeur émérite de l’Université d’Amsterdam. Depuis 1969, il a publié plus de vingt livres sur les politiques publiques, qui ont été traduits en onze langues et vendus à plus d’un million d’exemplaires dans le monde. En tant que correspondant étranger pour NRC Handelsblad, l’un des journaux-phares de la Hollande, il a reçu la plus haute récompense néerlandaise pour le journalisme, et au cours des années, ses articles ont été publiés dans le New York Times, le Washington Post, The New Republic, The National Interest, Le Monde, et de nombreux autres journaux et magazines.

    ...

    Ce qu’il faut garder présent à l’esprit, c’est qu’à l’échelle européenne, il n’y a aucune publication, aucun journal qui soutienne un espace public européen et fournisse aux Européens intéressés par la politique un moyen de réfléchir et discuter entre eux des grands événements internationaux

    ...

    Mais Washington a toujours eu l’avantage dans cette guerre de propagande qui l’oppose à un adversaire très réticent, contrairement à ce que les médias grand public ont voulu nous faire croire. La propagande, qui prend sa source à Washington, est construite de manière à coller à l’hypothèse d’un Poutine qui, guidé et soutenu par un nationalisme exacerbé par la chute de l’empire soviétique, tente de repousser les frontières de la Fédération de Russie jusqu’aux anciennes limites du défunt empire.

    ...

    Il ne fait aucun doute que la propagande de Moscou, à laquelle il est souvent fait référence, existe réellement. Mais il y a des moyens, pour les journalistes sérieux, de mettre en balance les propagandes des différents bords et de discerner la part de vérité ou de mensonges ou de foutaises qu’elles contiennent. De ce que j’ai pu voir, cet exercice n’a été fait qu’en Allemagne, et de manière restreinte. Pour le reste, nous devons reconstituer la réalité politique en nous reposant sur les sites web américains, maintenant plus que jamais indispensables, qui accueillent des lanceurs d’alertes et des journalistes d’investigation à l’ancienne et qui, spécialement depuis l’avènement de la « guerre contre le terrorisme » et l’invasion de l’Iraq ont constitué une forme continue de publication samizdat [NdT : « samizdat » d’après Wikipédia : « Le samizdat (en russe : самиздат) était un système clandestin de circulation d’écrits dissidents en URSS et dans les pays du bloc de l’Est, manuscrits ou dactylographiés par les nombreux membres de ce réseau informel. »]

    ...

    De nos jours, la sécurité de l’emploi dans le monde du journalisme est assez incertaine et aller à contre-courant équivaut presque à se retrouver sur une voie de garage avec le diable, car c’est nuire à sa « crédibilité » de journaliste.

    Ce qui frappe une ancienne génération de journalistes sérieux et les fait douter de la crédibilité des médias grand public, c’est le fait d’ignorer les indices qui pourraient miner ou démolir la version officielle ; une version officielle qui a déjà imprégné la culture populaire comme en témoignent les commentaires désinvoltes qui ornent les critiques de livres, de films, et beaucoup d’autres choses.

    Aux Pays-Bas la version officielle est déjà gravée dans le marbre, ce à quoi on devait s’attendre lorsqu’elle a été répétée dix mille fois. Elle ne peut être écartée, bien sûr, mais elle n’est pas basée sur le moindre morceau de preuve.

    ...

    Pour situer le degré de fidélité médiatique à Washington dans le cas ukrainien, et aussi mettre en perspective le comportement servile des politiciens européens, nous devons connaître et comprendre l’Atlantisme. C’est une foi européenne. Il n’a pas produit une doctrine officielle, bien sûr, mais il fonctionne comme tel.

    Il est bien résumé par le slogan néerlandais au moment de l’invasion de l’Irak : « zonder Amerika gaat het niet » (sans les Etats-Unis les choses ne marcheront pas).

    ...

    L’atlantisme est une grave maladie de l’Europe : elle génère une amnésie historique, un aveuglement têtu et une colère politique dangereusement déplacée. Mais elle s’épanouit sur un mélange de certitudes sur la protection qui perdurent depuis la guerre froide, de fidélités issues de la guerre froide intégrées à la culture populaire, d’inculture européenne pure et simple, et d’une réticence compréhensible à admettre qu’on a été, ne serait-ce qu’un petit peu, conditionné. Washington peut se permettre tous les excès sans que l’atlantisme ne soit remis en cause, du fait de la distraction de chacun, que les médias font tout pour entretenir. Je connais des néerlandais dégoûtés par la campagne de diabolisation de Poutine, mais pour eux, l’idée de pointer un doigt accusateur sur Washington, dans l’affaire de l’Ukraine, est quasiment inacceptable. De telle sorte que les publications néerlandaises, tout comme beaucoup d’autres en Europe, n’arrivent pas à se résoudre à placer la crise de l’Ukraine dans sa juste perspective en admettant que la responsabilité en revient à Washington, et que Washington, et non Poutine, a la clé de sa résolution.

    ...

    La vieille Europe réalise-t-elle que les USA ont des ennemis qui ne sont pas les ennemis de l’Europe, parce qu’elle en a besoin pour des raisons de politique intérieure, pour sauvegarder une industrie de guerre économiquement importante, et pour tester la bonne foi politique des candidats à la fonction publique.

    ...

    D’autres obstacles à un réveil restent gigantesques ; la financiarisation et les politiques néolibérales ont produit un enchevêtrement transatlantique d’intérêts ploutocratiques. Ajoutées à la foi atlantiste, elles ont aidé à contrecarrer le développement politique de l’Union européenne, et avec cela, la capacité de l’Europe à prendre des décisions politiques indépendantes. Depuis Tony Blair, la Grande-Bretagne est tombée dans l’escarcelle de Washington, et depuis Nicolas Sarkozy, la même chose peut plus ou moins être dite de la France.

    Ce qui laisse l’Allemagne. Angela Merkel était ouvertement mécontente des sanctions, mais elle a fini par suivre le mouvement parce qu’elle veut rester du bon côté du président américain, et parce que les États-Unis, en tant que vainqueurs de la Seconde guerre mondiale, ont encore du poids à travers un certain nombre d’accords. Le ministre des affaires étrangères allemand, Frank-Walter Steinmeier, cité dans les journaux et à la télé, a répudié les sanctions et dénoncé l’Irak et la Lybie comme autant d’exemples de résultats désastreux des escalades et des ultimatums, et malgré cela, lui aussi change d’avis et, au bout du compte, suit le mouvement général.

    Der Spiegel est l’une des publication allemandes qui offrent un espoir. L’un de ses chroniqueurs, Jakob Augstein, attaque les « somnambules » qui sont tombés d’accord sur les sanctions, et blâme ceux de ses collègues qui montrent Moscou du doigt. Gabor Steingart, qui publie Handelsblatt, s’en prend à la « tendance américaine à l’escalade verbale, puis militaire, à l’isolement, à la diabolisation et à l’attaque d’ennemis » et conclut que « le journalisme allemand est passé de la pondération à l’agitation en quelques semaines. Le spectre des opinions s’est réduit au champ de vision d’une lunette de tireur d’élite ». Il doit y avoir d’autres journalistes, en Europe, qui disent la même chose, mais leurs voix ne passent pas la cacophonie de la diabolisation.

    #journalisme #presse #atlantisme #États-Unis #Ukraine #Europe #Karel_van_Wolferen



  • Entretien avec #John_McTiernan, un cinéaste au bord du gouffre - Cinéma - Télérama.fr
    http://www.telerama.fr/cinema/john-mctiernan-un-cineaste-au-bord-du-gouffre,116716.php

    En 2015, j’envisage sérieusement de quitter les #États-Unis, dont le régime politique est devenu illégal. Nous avons aujourd’hui plus de prisonniers qu’en Corée du Nord, plus de policiers qu’en Allemagne en 1938. Il n’y a plus de procès avec un jury aux États-Unis. Si vous demandez un procès équitable, avec un jury, vous passerez plus de temps en prison que si vous avouez un meurtre. Et je parle d’expérience. [Sa voix s’effondre] Ceci vaut pour les hommes blancs. Les Noirs et les Hispaniques sont encore moins bien traités.

    L’itw est nulle mais pas ce que dit Mc Tiernan #cinema #plo @lucile (meilleure itw dans SoFilm apparemment)

    • Depuis 20 ans, 15% de la population américaine a été mise en prison. Et la constitution américaine prive de ses droits civiques toute personne ayant été derrière les barreaux. En enlevant ces 15% d’électeurs pauvres et de couleur, le gouvernement peut tout faire, tout contrôler, et continuer à enrichir l’élite, ces fameux 1%.

      Sinon cette itw est juste insupportable en effet ! une suggestion #aidez_les_journalistes serait d’apprendre à écouter.


  • University of Illinois victimizes professor critical of Israel’s policies - World Socialist Web Site

    http://www.wsws.org/en/articles/2014/09/22/sala-s22.html

    On September 11, the University of Illinois Board of Trustees voted 8-1 to reject the appointment of Professor Steven Salaita to the American Indian Studies department. A job offer approved by Salaita’s colleagues was revoked last month by University Chancellor Phyllis Wise after Salaita’s social media commentaries against the Israeli government’s policies were publicized.

    The university’s position was expressed in a hypocritical statement by President Robert Easter: “In our pluralistic society it is increasingly obvious that forward progress is impeded by polarization, bigotry and hurtful dialogue that inhibits reasoned discourse. I’ve come to the conclusion that Professor Salaita’s approach indicates that he would be incapable of fostering a classroom environment where conflicting opinions need to be given equal consideration regardless of the issue being discussed. I’m also concerned that his irresponsible public statements would make it more difficult for the university and particularly the Urbana-Champaign campus to attract the best and brightest students, faculty and staff.”

    #israël #états-unis


  • 40 députés demandent la dissolution des « antifas »
    http://lahorde.samizdat.net/2014/09/22/40-deputes-demandent-la-dissolution-des-antifas

    Mercredi 17 septembre, 40 députés ont déposé une proposition de loi « tendant à élargir les conditions de dissolution des associations ou groupements de fait tels que les groupes « antifas » » ; on pourrait en rire, si la démarche ne s’inscrivait pas dans un mouvement plus vaste de criminalisation de l’antifascisme de la part de ses ennemis déclarés, qu’ils appartiennent ou pas aux partis de gouvernement. La proposition est un [&hellip

    #Extrême_droite_institutionnelle #anti-antifascisme #Droite_forte #Droite_populaire #Etienne_Blanc #Gérald_Darmanin #Guy_Teissier #Jacques_Myard #Lionel_Luca #Meyer_Habib #Thierry_Mariani #UMP #Véronique_Besse #Yannick_Moreau


  • Ebola, le Pentagone s’installe en Afrique, par Manlio Dinucci
    http://www.voltairenet.org/article185348.html

    Face à l’« épidémie sans précédent d’Ebola, qui se répand de façon exponentielle en Afrique occidentale », le président Obama a annoncé que « à la demande du gouvernement libérien », les États-Unis établiront « un centre de commandement militaire au Liberia ». Il s’agit d’un « quartier général de commandement de la force conjointe » spécifie l’AfriCom (dont l’ « aire de responsabilité » couvre tout le continent, sauf l’Égypte). Le quartier général, aux ordres du général Darryl Williams (déjà sur le terrain au Libéria) disposera d’au moins 3 000 militaires états-uniens, d’un pont aérien et d’un centre de tri au Sénégal. C’est ce quartier général qui exercera la fonction de « commandement et contrôle » de l’opération internationale anti-Ebola, qui prévoit l’envoi de personnel médical et d’hôpitaux de campagne. Selon Obama, c’est « un exemple de ce qui se passe quand l’Amérique prend le leadership pour affronter les plus grands défis mondiaux ».

    ...

    Pour conserver sa propre influence dans le continent les USA ont constitué en 2007 l’AfriCom qui, derrière le paravent des opérations humanitaires, recrute et forme dans les pays africains des officiers et des forces spéciales locales par l’intermédiaire de centaines d’activités militaires. Une base importante pour ces opérations est celle de Sigonella (Sicile), où a été déployée la Task force du Corps des Marines qui, dotée d’avions hybride Ospreys, envoie en rotation des escadrons en Afrique, notamment occidentale.

    Là où commence la campagne d’Obama « contre le virus Ebola ».

    #États-Unis #Afrique #Ebola


  • U.S.- Mexico Border Project

    My current work, The Border Project is an intervention—at once aesthetic, archaeological, and archival—into the spaces and objects associated with the great migration north across the Rio Grande and into the United States. Since 2007 I have photographed the possessions left behind by migrants crossing the U.S.-Mexican Border near Brownsville, Texas, and Matamoros, Mexico and west to Laredo and Eagle Pass, Texas. Migrants swim across the Rio Grande and then quickly change from wet clothes into dry clothes and disappear into the general population. If stopped by the Border Patrol, they are asked to empty their pockets of everything non-essential. I see the resultant personal items strewn along the border as symbols or relics not only of a changing culture but also of a longing for a better life, security for one’s family, a safer environment.

    http://1.bp.blogspot.com/-iy-RtYpHxVM/TvKgc9CJfoI/AAAAAAAABXI/kN5XW_Om0nc/s320/1a.jpg
    http://2.bp.blogspot.com/--lTV3vXyfNs/TvKgdDofjqI/AAAAAAAABXQ/T2f39zMFsFw/s320/1b.jpg
    http://1.bp.blogspot.com/-T7Sz0-9SlX8/TvKgfuyayZI/AAAAAAAABXg/YoXv2aaGcBw/s320/2.jpg
    http://3.bp.blogspot.com/-3hHI_X2fLUw/TvKgg3unkgI/AAAAAAAABXo/GxHmSKoKnrI/s320/3.jpg
    http://3.bp.blogspot.com/-UjsFVcZ032U/TvKglBJju9I/AAAAAAAABX4/FPJ_xg8iF0s/s320/5.jpg
    http://4.bp.blogspot.com/-VbwsBzBfUKU/TvKgtoMV8xI/AAAAAAAABYQ/UKo41tOFGn0/s320/5c.jpg
    http://4.bp.blogspot.com/-71NR6v7a1mA/TvKhDe_Gz8I/AAAAAAAABY4/Aeer52O447g/s320/9.0663.jpg
    http://susanharbagepage.blogspot.ca/p/us-mexico-border.html

    #frontière #Susan_Harbagepage #Mexique #USA #Etats-Unis #photographie #restes #migration #habits
    cc @albertocampiphoto


  • #Libye : les dirigeants du #fond_souverain attaquent #Goldman_Sachs
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140920-libye-dirigeants-fond-souverain-attaquent-banque-americaine-goldman-sac

    La banque américaine Goldman Sachs reconnaît avoir eu recours aux « petits cadeaux » pour s’attirer la clientèle du fonds souverain libyen sous le régime de Mouammar Kadhafi, selon le Financial Times. Les nouveaux dirigeants du fonds souverain libyen attaquent la banque devant la justice.

    Dans le cadre de la plainte déposée à Londres contre Goldman Sachs par le fonds souverain libyen, la banque américaine reconnaît que des voyages offerts à des dirigeants du fonds ou des stages proposés à leurs proches ont servi à s’attirer leurs bonnes grâces.

    Par la suite et c’est l’objet de la plainte libyenne, Goldman Sachs aurait empoché des profits faramineux de 350 millions de dollars pour un milliard de dollars de #transaction. Ceci en profitant délibérément de l’inexpérience des dirigeants libyens du fonds. Par ailleurs, le Wall Street Journal a fait savoir qu’une enquête a également été ouverte, aux #Etats-Unis cette fois, sur le stage accordé par Goldman Sachs au frère d’un ex-dignitaire du régime Kadhafi. Ce que la loi américaine interdit expressément.

    Ce fonds créé en 2006 pour faire fructifier les revenus pétroliers de la Libye, pèse actuellement 60 milliards de dollars. Et des enquêtes pour abus au détriment de la Libye ont également été ouvertes aux Etats-Unis contre la #Société_Générale, #JP_Morgan, le #Crédit_Suisse et plusieurs fonds d’investissement.

    #banques #banksters #escrocs


  • “Dégoûtée”, la #photographe Newsha Tavakolian renonce au prix Carmignac

    #Arts et scènes | Lauréate du prix du photojournalisme de la fondation Carmignac, la photographe iranienne Newsha Tavakolian a préféré rendre l’argent et renoncer à l’expo prévue. En cause, l’attitude du propriétaire du fonds de gestion, qui voulait refaire le reportage à sa sauce.

    #récupération

    http://www.telerama.fr/scenes/polemique-newsha-tavakolian-prix-carmignac,116999.php#ETLCibmXCfLqHLts.01


  • Le piège #éthique des machines - New Scientist
    http://alireailleurs.tumblr.com/post/97953619063

    Enseigner l’éthique au machine est un problème complexe. Peut-on leur apprendre à distinguer le vrai du faux ? Fasciné par l’idée, le roboticien Alan Winfield (blog, @alan_winfield) du Laboratoire de #robotique de Bristol au Royaume-Uni a construit un piège éthique pour robot - et a été surpris par la réponse de la machine, rapporte le New Scientist. Winfield et ses collègues ont programmé un robot dont le rôle était d’éviter que d’autres robots tombent dans un trou (vidéo). L’idée était de reproduire ici la première loi de la robotique d’Asimov : un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger - le second robot représentant les humains donc. Le robot a très bien réussi sa tâche, se précipitant sur les robots humains pour les expulser de leur (...)


  • For-profit immigrant family detention center planned in Texas - World Socialist Web Site

    http://www.wsws.org/en/articles/2014/09/19/texa-s19.html

    Print

    For-profit immigrant family detention center planned in Texas
    By Kevin Martinez and Jake Dean
    19 September 2014

    Included in the official US response to the “humanitarian crisis” of unaccompanied children fleeing violence and poverty in Honduras, Guatemala, and El Salvador, is the proposal to create a new for-profit family detention center for jailing the children and their families in Texas. The center, along with other planned detention facilities, is meant to hold the refugees as the Obama administration prepares to fast track their deportations.

    According to U.S. Immigration and Customs Enforce (ICE), the agency is working to “finalize contracts with construction and service providers.” In typical fashion, the agency has refused to release much information as to when the facility will open or how much it will cost.

    #états-unis #migrations #texas


  • US police kill 104 people in August - World Socialist Web Site

    http://www.wsws.org/en/articles/2014/09/19/poli-s19.html

    C’est beaucoup.

    US police kill 104 people in August
    By Tom Hall
    19 September 2014

    In August, US police killed 104 people nationwide, according to a compendium of local press reports compiled by volunteers on Wikipedia. Dozens more have been killed in the first half of September alone as the wave of police violence continued.

    These killings are part of a general pattern of abuse carried out by an increasingly militarized police force. These notes are the first in a series on the World Socialist Web Site documenting police violence in America.

    Police put Missouri teen in coma with taser during traffic stop

    Bryce Masters, a 17-year-old high school student from Kansas City, Missouri, was put into a medically-induced coma after police used a taser on him during a routine traffic stop.

    #états-unis #sécurité #police #militarisation


  • Apartheid Wall in Arizona? Israeli Company Contracted to Build U.S.-Mexico Border Fence

    The company behind the West Bank separation wall was awarded a $145 million contract to further militarize the border.

    http://www.alternet.org/files/styles/story_image/public/story_images/shutterstock_151338593.jpg
    http://www.alternet.org/civil-liberties/apartheid-wall-arizona-israeli-company-contracted-build-us-mexico-border-f

    #barrière_frontalière #mur #business #USA #Mexique #migration #Etats-Unis


  • Palestine #2014 / #Discours de Nurit Peled au #Parlement_européen le 11-09-2014
    http://www.larevuedesressources.org/palestine-2014-discours-de-nurit-peled-au-parlement-europeen-l

    [ À l’école de Gaza (août-septembre 2014) éditorial et sommaire des articles liés ⇐ ] Parlement Européen. 11 septembre 2014 Sous-commission des Droits de l’Homme #Session_spéciale_sur_les_enfants_de_Gaza. Nurit Peled-Elhanan, Prix Sakharov 2001 Merci madame la présidente et les membres du comité des droits humains de m’avoir invitée à cette session extraordinaire sur Gaza aujourd’hui. Je suis très triste de ne pas voir ici quelqu’un de la bande de Gaza qui pourrait témoigner au sujet des pogroms qu’ils (...)

    #Interventions

    / #Droits_de_l'homme_de_la_femme_et_de_l'enfant, #Linguistique, #Israël, #Activisme, #Mouvement_pour_la_paix, #Bande_de_Gaza,_Gaza_ville, #Guerre_coloniale, #Génocide, 2014, #Bordure_Protectrice, Nurit Peled-Elhanan, Discours, Parlement européen, Session spéciale sur les (...)

    #_Nurit_Peled-Elhanan #Holocauste #Les_enfants #Ethnocide


  • Assad a violé l’accord sur les armes chimiques, accuse Kerry | #Syrie
    http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/syrie/201409/18/01-4801458-assad-a-viole-laccord-sur-les-armes-chimiques-accuse-kerry.php

    « Il existe des preuves d’utilisation de chlore par Assad », a déclaré M. Kerry devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants. Il avait déjà évoqué de tels soupçons contre Damas, mais n’avait jamais été aussi affirmatif.

    Les #États-Unis ont également des « interrogations sur une série d’autres faits » qui font l’« objet d’une enquête et pourraient violer la convention internationale sur les armes chimiques, a ajouté le chef de la diplomatie américaine.

    • La Syrie possèderait encore de nombreuses armes chimiques
      http://fr.timesofisrael.com/la-syrie-possederait-encore-de-nombreuses-armes-chimiques

      L’establishment sécuritaire israélien soutient que l’armée syrienne possède encore des stocks « importants » d’armes chimiques prêtes à l’emploi, en violation de l’engagement du régime de démanteler ou de renoncer à l’ensemble de son arsenal d’armes chimiques, a déclaré jeudi à Reuters un des responsables de la sécurité israélienne.

      « Il y a, à mon avis, encore entre les mains de la Syrie une capacité significative… qui pourrait être utilisée dans certaines circonstances et s’avérer potentiellement très grave » a déclaré le responsable.

      Selon cette source, qui parlait sous couvert d’anonymat, les stocks, qui ont été cachés par l’armée syrienne dans des lieux secrets à travers un pays déchiré par la guerre, incluent notamment des têtes de missiles, des bombes, et des lance-roquettes. Le responsable a ajouté, cependant, que le renseignement israélien avait été en mesure de découvrir le sort des armes cachées.

      (...)

      Le renseignement israélien a exposé l’utilisation des armes chimiques par le régime d’Assad au début de l’année dernière. Un analyste du renseignement militaire de Tsahal, Itai Brun, en avril 2013, a donné une conférence qui a fait sensation et dans laquelle il a déclaré publiquement qu’Assad avait utilisé du gaz neurotoxique contre les forces rebelles.

      « Au mieux de ce que l’on puisse savoir, ce régime a utilisé des armes chimiques mortelles » a-t-il confié à l’époque, en précisant que l’armée israélienne avait estimé que l’élément toxique était le sarin.

      Son affirmation a d’abord été mise en doute par les États-Unis, mais elle a ensuite été acceptée. La conclusion israélienne était fondée sur « un travail de spécialiste » et par une équipe qui « a examiné les choses très clairement » a fait savoir Itai Brun.

      #usisrael


  • Un collectif rachète près de 4 millions $ de #dette étudiante
    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201409/17/01-4801202-un-collectif-rachete-pres-de-4-millions-de-dette-etudiante.php

    Près de 3000 Américains qui traînaient depuis des années le poids de leur dette étudiante ont eu la récente surprise de voir leur créance rachetée par des anciens d’Occupy Wall Street.

    Le collectif Strike Debt a ainsi annoncé mercredi avoir remboursé l’équivalent de près de 4 millions de dollars de dette étudiante contractée par 2761 personnes à travers les #États-Unis auprès de l’université Everest College.

    Le groupe, composé d’économistes militants, n’en est pas à son coup d’essai : en novembre 2013, il annonçait avoir racheté l’équivalent de 13,5 millions de dollars de dettes médicales contractées par plusieurs centaines de personnes auprès d’hôpitaux ou de cabinets médicaux.

    Leur idée est simple : racheter à très bas prix des portefeuilles de dettes pour remettre à flot des personnes qui ont dû prendre des crédits pour se payer des soins ou des études.

    « Nous tirons avantage d’un phénomène que peu de personnes connaissent : certains types de dette sont revendus par des créanciers pour quelques centimes par dollars », explique Astra Taylor, membre du collectif. « Ainsi une facture de 1000 dollars pour un passage aux urgences ne peut valoir que 30 à 50 dollars sur le marché secondaire de la dette ».

    En l’occurrence, le collectif n’a déboursé que 100 000 dollars, issus de dons, pour racheter l’équivalent de 3,856 millions de dollars de crédits étudiants auprès de cette université.

    L’établissement compte parmi les cent universités du Corinthian Colleges, l’un des plus grands réseaux universitaires privés du pays, selon le collectif Strike Debt.

    Le bureau de protection des consommateurs a annoncé mardi qu’il déposait plainte contre ce réseau universitaire. Il l’accuse de tromper des « dizaines de milliers d’étudiants en les poussant à contracter des emprunts pour financer des frais de scolarité élevés en leur promettant des emplois bidons ».

    Après l’emprunt immobilier, la dette étudiante est la deuxième source d’#endettement aux États-Unis.

    En juin 2014, quelque 39,9 millions d’Américains étaient détenteurs d’un prêt étudiant, selon le ministère de l’#Education.

    La dette étudiante représente un total de 1,3 mille milliards de dollars à cette date, selon une estimation de l’organisation Project on Student Debt.


  • Ethiopian government campaign of murder in Gambela
    http://farmlandgrab.org/post/view/23949

    In the past few months, tension begun between indigenous Majengir community and Ethiopian highlanders at Godere district, Gambela region. Ethiopian highland settlers in the area have been killing innocent civilians and the retaliations continued. The situation escalated during Ethiopian New year. On Thursday, 11 September 2014 eight (8) Majengir ethnic were indiscriminately murdered in cold blood in their own ancestral land. The highlanders went door to door hunting for Majengir ethnic community and displaced more than 3000 Majengir people.

    About 835 people are in hiding in community church faced with lack of food, water and warm clothing. Godere district being one of the area with thick forest and fertile land in the region, is extremely cold exposing children and elderly people to diseases and hardship.

    The cause of this high level insecurity and loss of innocent peoples’ lives is the Ethiopian government policy that is taking away the indigenous communities land and giving the land to so called investors both foreigners and Ethiopian highlanders. The Majengir like many other indigenous communities; mainly, Anuak, has been pushed off from their traditional land and are left with no option. The Majengir area is a rich area in coffee plantation and the Ethiopian highland settlers want to take this fertile area from the indigenous community. In the recent years, the number of Ethiopian highlanders has increased considerably, threatening the indigenous communities’ livelihoods and way of live. The area was a target for about 70,000 Ethiopian settlers from northern part of the country during brutal military regime.

    #Ethiopie #colonisation #évictions #meurtres #terres


  • Israel’s N.S.A. Scandal
    http://www.nytimes.com/2014/09/17/opinion/israels-nsa-scandal.html

    L’unité 8200 d’#Israël http://seenthis.net/messages/293043 peut faire chanter des Palestiniens innocents grâce à la #NSA des #Etats-Unis,

    Among his most shocking discoveries, [#Snowden] told me, was the fact that the N.S.A. was routinely passing along the private communications of Americans to a large and very secretive Israeli military organization known as Unit 8200. This transfer of intercepts, he said, included the contents of the communications as well as metadata such as who was calling whom.

    Typically, when such sensitive information is transferred to another country, it would first be “minimized,” meaning that names and other personally identifiable information would be removed. But when sharing with Israel, the N.S.A. evidently did not ensure that the data was modified in this way.

    Mr. Snowden stressed that the transfer of intercepts to #Israel contained the communications — email as well as phone calls — of countless Arab- and Palestinian-Americans whose relatives in Israel and the Palestinian territories could become targets based on the communications. “I think that’s amazing,” he told me. “It’s one of the biggest abuses we’ve seen.”

    It appears that Mr. Snowden’s fears were warranted. Last week, 43 veterans of Unit 8200 — many still serving in the reserves — accused the organization of startling abuses. In a letter to their commanders, to Prime Minister Benjamin Netanyahu and to the head of the Israeli army, they charged that Israel used information collected against innocent Palestinians for “political persecution.” In testimonies and interviews given to the media, they specified that data were gathered on Palestinians’ sexual orientations, infidelities, money problems, family medical conditions and other private matters that could be used to coerce Palestinians into becoming collaborators or create divisions in their society.

    The veterans of Unit 8200 declared that they had a “moral duty” to no longer “take part in the state’s actions against Palestinians.” An Israeli military spokesman disputed the letter’s overall drift but said the charges would be examined.

    It should trouble the American public that some or much of the information in question — intended not for national security purposes but simply to pursue political agendas — may have come directly from the N.S.A.’s domestic dragnet. According to documents leaked by Mr. Snowden and reported by the British newspaper The Guardian, the N.S.A. has been sending intelligence to Israel since at least March 2009.


  • Ce qui attire Modi vers la Chine
    Par MK Bhadrakumar. Publié le 16 septembre 2014 dans Asia Times Online : What draws Modi to China (traduction JFG-QuestionsCritiques).
    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-francois-goulon/170914/ce-qui-attire-modi-vers-la-chine

    (...) Le milieu social non-élitiste de Modi, son intime familiarité avec l’horreur et l’humiliation de la pauvreté et de l’ignorance, sa connaissance intuitive du peuple indien et, par-dessus tout, son sens affûté du destin (« Dieu a choisi certaines personnes pour faire le travail difficile. Je pense que dieu m’a choisi pour accomplir ce travail ») – tout ceci entre en jeu ici, le plaçant à part par rapport à ses prédécesseurs de l’élite dirigeante indienne.

    Ce n’est absolument pas un hasard s’il a souligné la dignité humaine comme vecteur de développement dans son fameux discours du 15 août dernier à New Delhi, célébrant l’Indépendance.

    Il ne faut pas non plus oublier qu’il insiste sur le fait d’attirer autant d’investissement étranger que possible pour des projets qui peuvent créer des emplois sur une grande échelle, tandis qu’il a ignoré de façon explicite le projet WalMart en tant que projet pilote de l’Inde pour attirer les investissements étrangers.

    L’une des premières décisions de politique étrangère prises par Modi – prise, faut-il le noter, peu après son retour du sommet des BRICS, qui s’est tenu en juillet au Brésil – a été de tracer une « ligne rouge » sur la façon dont l’Inde agirait pour contenir la poussée désespérée et fracassante de l’Ouest en vue d’un nouveau régime de l’OMC.

    Jusqu’à maintenant, Modi s’est agrippé fermement à la ligne selon laquelle l’Inde ne peut participer à un régime commercial qui ne protège pas de façon appropriée la sécurité alimentaire de l’Inde. Le fait est que la vie de plusieurs centaines de millions d’Indiens est suspendue à ce fil ténu de subventions du gouvernement pour la répartition alimentaire.

    Les Américains ont été stupéfiés, car il était censé être la coqueluche des multinationales et de la grande industrie et non un dirigeant « populiste » se préoccupant des masses. Mais Modi est resté inflexible.

    La violence s’est faite jour dans les attaques virulentes depuis lors contre Modi dans les médias occidentaux. Le Financial Times a écrit le week-end dernier que la « lune de miel » entre les multinationales et Modi est terminée.

    En somme, à ce stade, Modi considère ses partenaires asiatiques comme des interlocuteurs beaucoup plus importants pour satisfaire les besoins de l’Inde. Modi pense ce qu’il a dit récemment à Tokyo, « si le 21ème siècle est un siècle asiatique, alors la future direction que prendra l’Asie façonnera l’avenir du monde »

    (...)

    A n’en pas douter, la conviction de l’Inde qu’elle a un rôle déterminant à jouer dans cette région ne fera l’objet d’aucun marchandage.

    Toutefois, le résultat est que ces modèles de politique étrangère pourraient devenir vraiment pertinents seulement si le pays parvient à se débarrasser du fléau de la pauvreté. L’influence de l’Inde dans cette région et sa réputation en tant qu’acteur mondial dépendrait en fin de compte de sa solidité nationale globale et de l’exemple qu’elle donnerait en tant que puissance émergente attachée à la paix en créant une société juste.

    Donc, à travers un couloir de temps couvrant une ou deux décennies au plus, le programme de développement devrait être d’obtenir une prééminence incontestée. C’est là où Modi à une vision à long terme dans la réorientation de la politique étrangère indienne.

    Subsiste une grande question : laissera-t-on Modi poursuivre sa feuille de route pour l’Inde ? L’histoire du monde moderne est remplie d’exemples, s’il en fallait, de capitalisme prédateur par l’interférence du monde occidental afin de contraindre les pays en développement qui montrent des signes de déviance à corriger leur cap.

    L’Inde, une fois encore, est un très gros poisson et l’on peut difficilement la laisser suivre son propre chemin.

    #chine #Etats-unis #Japon #Narendra_Modi
    #Xi_Jinping

    • Modi says sky’s the limit with Xi
      By M K Bhadrakumar – September 17, 2014

      The transcript of Modi’s media interaction shows three things. First, Modi visualizes the development of India-China relationship as far beyond a bilateral partnership. He wishes it to develop as a major factor in regional and world politics and the emerging world order, augmenting the capacity of the two Asian powers to influence the international system in a profound fashion.
      Second, Modi underscored the urgency and desirability of a border settlement as an imperative need for realizing the optimal potential of the relationship. Third, no doubt, Modi intends to provide an enabling environment in India for Chinese investments.
      Modi came tantalizingly close to expressing India’s willingness to participate in China’s Maritime Silk Road project. Notably, he kept harping on people-to-people relations. Is Home Minister Rajnath Singh listening?
      Indeed, a liberalization of the visa regime by India for Chinese citizens is overdue. Times have changed and it’s silly to look for Chinese spies under every bush.
      Ironically, the ruling party’s senior leaders keep visiting China with such abandon. The BJP-RSS leader Ram Madhav has just been to China on yet another visit. Surprisingly, the Chinese invited Madhav who has a reputation for being a trenchant critic of China and its policies and calls for eternal vigilance over China casting an evil eye at Bharat.
      Yet if the Chinese can show such self-confidence and maturity and large-heartedness, surely, the Indian security establishment too needs to grow up — and grow up fast.
      Modi spoke at length and in a personal way regarding the civilizational bonds of Buddhism. This will become important if the two countries were ever to recapture the flavor of a forgotten memory of what their relationship would have been. From the minutiae that Modi narrated, he has delved deep into the cultural history that binds India and China.
      What struck me, finally, is how little we know our prime minister himself. This was a new face of Modi altogether when he disclosed that he and the ancient Chinese traveller Zuanzang used to live in the same village in Mehsana district in western Gujarat. Did you know it? I didn’t.


  • Ce qu’il se passe à Ferguson ne reste pas à Ferguson - Investig’Action
    http://www.michelcollon.info/Ce-qu-il-se-passe-a-Ferguson-ne.html

    La semaine dernière, le gouverneur du Missouri a déclaré l’état d’urgence et a déployé la Garde Nationale à Ferguson, dans la banlieue de Saint Louis, afin de mettre un terme aux agitations qui duraient depuis deux semaines à la suite du meurtre par la police de Michael Brown, un adolescent noir non armé.

    ...

    Dans cet état d’exception permanent et mondialisé, la traditionnelle distinction entre le public et le privé devient ici de plus en plus floue. À Fallujah, les fournisseurs privés avaient été appelés afin de maintenir l’ordre public, tandis que l’armée américaine, au détriment de la dette publique, veillait à protéger les intérêts privés 24 heures sur 24.

    ...

    Les États-Unis dépensent l’argent public en menant des guerres à l’étranger à des fins privés, et, dans le même temps, ils permettent que les intérêts privés financent directement les services de police locaux, qui disposent aujourd’hui des armes excédentaires provenant de ces mêmes guerres, afin de maintenir l’ordre public national. La sécurité devient la préoccupation première du gouvernement, bien que celui-ci cède presque toujours aux intérêts privés en faisant fi de la sécurité sociale.

    ...

    Là où la richesse se concentre entre un nombre toujours plus restreint de personnes, où la population est reléguée dans certains quartiers ou vit dans la misère des bidonvilles, la « démocratie » tant vantée du marché mondial rejoint les ambitions totalitaires de l’État Nation. « L’état d’exception », explique G. Agamben, « apparaît comme le seuil d’indétermination entre la démocratie et l’absolutisme. »

    ...

    Selon G. Agamben, l’état d’exception peut clairement être comparé à un camp, qui « délimite un espace où l’ordre est de facto interrompu et où le fait de commettre ou non des atrocités dépend non pas de la loi mais du caractère civilisé et éthique de la police qui agit provisoirement en tant que souverain. »

    ...

    Pour les Afro-américains, donc, l’état d’urgence a toujours été un état permanent, il n’a pas commencé avec le meurtre de Michael Brown et il ne se terminera certainement pas avec le retrait de la Garde Nationale de Ferguson par le gouverneur Nixon. Cette fois, la différence réside dans le fait que les gens se sont révoltés contre le meurtre, à une nouvelle reprise, d’un autre jeune adolescent noir par la police, et ils ont choisi de répondre à la violence légitime de la répression policière qui s’en est suivie par un violence « extra » légitime dont ils se sont permis l’usage.

    ...

    la prétendue « violence » des manifestations de Ferguson, qui fait pâle figure à côté de la violence du capital financier et de celle de l’État, peut se révéler hautement productive. Et tandis que l’idée d’une violence « pure » en dehors de la loi peut paraître menaçante pour certains, il ne faut pas oublier que l’émeute urbaine, malgré les destructions sans raisons apparentes et l’évanescence spectaculaire, a été dans le passé un grand moyen vers le progrès.

    Ce que nous appelons aujourd’hui la démocratie n’existerait pas sans ces émeutes.

    #Ferguson #États-Unis

    • Je re-cite le dernier paragraphe :-)

      Et tandis que l’idée d’une violence « pure » en dehors de la loi peut paraître menaçante pour certains, il ne faut pas oublier que l’émeute urbaine, malgré les destructions sans raisons apparentes et l’évanescence spectaculaire, a été dans le passé un grand moyen vers le progrès.

      Ce que nous appelons aujourd’hui la démocratie n’existerait pas sans ces émeutes.


  • #US-Israel Accord to Support Coordinated Air Ops in Syria
    http://www.defensenews.com/article/20140916/DEFREG04/309160023

    TEL AVIV — A US-Israel defense agreement will support coordinated air power in Syria if and when the Israel Air Force (IAF) is tasked to operate in close proximity to American-led coalition air forces.

    The bilateral accord was signed more than a year ago, sources here said, as part of Pentagon planning for prospective air strikes against chemical weapon-related sites then serving the Syrian regime.

    In interviews here, defense sources said the agreement codified coordination procedures for scenarios where US and Israeli aircraft may need to operate simultaneously in Syrian airspace.

    It was put on the “shelf,” an Israeli official here said, after the Russian-led effort to remove, destroy and otherwise deny Syrian President Bashar el-Assad’s illegal use of mass destruction weaponry.

    But in the run-up to US President Barack Obama’s air power-based strategy to degrade and deny terrorist hegemony of the militant group Islamic State (IS), the official said the accord provides “a relevant mechanism” for potential operations in Syria.

    The official underscored that while Israel principally supports Obama’s call for a united front against IS and all forms of radical terror, Israel’s primary concern is preventing Assad’s strategic arsenal from reaching the hands of Hezbollah allies fighting on behalf of the Syrian regime.

    #Etats-Unis #Israel #Israël #Syrie