organization:autorité palestinienne

  • Déclaration conjointe à la presse avec le président de l’Autorité palestinienne, M. Mahmoud Abbas - Présidence de la République
    http://www.elysee.fr/videos/declaration-conjointe-a-la-presse-avec-le-president-de-l-rsquo-autorite-pales
    http://www.elysee.fr/assets/_resampled/ac2de7131b80f5de0521ccb8439b3238a0e314c6.jpg

    A l’issue de leur entretien, le président de la République, François Hollande, et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, ont fait une déclaration conjointe à la presse.

    • FH :

      "(...) Je veux aussi lui dire le soutien de la France à la fois sa solidarité par rapport aux populations mais aussi notre contribution pour la reconstruction de Gaza .
      Néanmoins, c’est la troisième fois que Gaza est détruite... Ce qui fait que ... nous ferons bien volontiers notre travail de solidarité... mais ce que nous devons rechercher c’est un accord de paix durable (...)


  • Comment Israël a saboté la réconciliation Hamas-Fatah
    par Abdel Bari Atwan le 20 août 2014
    http://www.info-palestine.net/spip.php?article14891
    Traduction : Info-Palestine.eu - AMM

    (...) Après l’échec de l’agression visant cet objectif – le sabotage de la réconciliation - nous ne sommes donc pas surpris que les services secrets israéliens tentent de semer la sédition entre les deux termes de l’équation politique palestinienne en annonçant l’arrestation - en mai dernier - de 93 militants du Hamas en Cisjordanie, qui auraient projeté de renverser l’Autorité Palestinienne et de lancer des attaques sur Tel Aviv.

    Ofir Gendelman, porte-parole du Premier Ministre Netanyahou, a posté sur son compte twitter : « Une cellule de 93 membres du Hamas a été arrêtée, elle avait prévu de renverser l’Autorité [Nationale] Palestinienne, de s’emparer de la Cisjordanie et de lancer des attaques terroristes contre Israël qui auraient déstabilisé la Cisjordanie ».

    De son côté, la radio israélienne citait le Service de Sécurité Intérieure israélien, le Shabak [ou Shin Bet] disant « un fusil M-16, des pistolets et des lance-roquettes avaient été saisis avec de grandes quantités de munitions et une somme de 6.000 shekels [1.285€], une voiture et une maison dans le village d’al-Awjah près de Jéricho, lesquels avaient été préparés dans des buts terroristes ».

    Le moment choisi pour révéler cette prétendue cellule en insistant bien sur le fait que Khaled Meshaal, chef du Bureau politique du Hamas, était au courant, et que Riyad Nasir, chef de la cellule, avait été recruté par Saleh al-Arouri, un dirigeant du Hamas qui réside en Turquie : tous ces facteurs pris ensemble confirment qu’il existe un plan pour assassiner les deux hommes, Meshaal et Arouri ensemble, sur la base de leur implication dans cette opération.

    De hauts responsables de la ligne dure de l’extrême droite israélienne, dont certains parlementaires, ont appelé à assassiner Meshaal en envoyant un commando à Doha où il se trouve, afin de le liquider physiquement en raison de sa direction du Hamas et de son approbation des attaques de missiles lancés vers les colonies israéliennes au nord de la bande de Gaza.

    Il n’est pas inhabituel que l’évocation du nom de l’homme dirigeant une prétendue cellule soit une préliminaire à sa liquidation, et nous devons nous rappeler que Netanyahou était Premier Ministre quand la tentative d’assassinat de Meshaal a été conduite par une cellule du Mossad dans la capitale jordanienne, il y a 15 ans.

    La maladresse de ce médiocre scénario ne convaincra même pas les plus naïfs ; en effet, comment cette cellule renverserait-elle l’Autorité de Ramallah avec 6 pistolets, un fusil M-16 et 7 lance-roquettes, sans parler des 1.285€ ? Et en toute naïveté, si cette cellule a été arrêtée en mai dernier, pourquoi l’annoncer trois mois plus tard, juste pendant l’agression contre Gaza et la formation d’une délégation unifiée pour négocier au Caire sous médiation égyptienne ?

    Israël n’est pas juste un état qui a raté son agression contre une petite bande terre comme l’enclave de Gaza et contre les factions de la résistance qui la défendent, il a également échoué dans ses mensonges médiatiques et politiques ainsi que dans sa guerre psychologique, parce ce plan allégué est de facture et de production médiocres.

    Malgré tout nous devons attirer l’attention, vu l’état de défaite et de rupture qu’expérimente le gouvernement Netanyahou, et vu la confusion qui en résulte, sur la nécessité de rester vigilants quant à une opération d’assassinat possible de dirigeants du Hamas visant à compenser sa sévère défaite à Gaza.
    Abdel Bari Atwan

    et le lendemain :

    Trois martyrs de la Résistance, tombés au champ d’honneur
    Jeudi 21 août 2014 - Mohammed Omer
    http://www.info-palestine.net/spip.php?article14884

    L’aile militaire du mouvement Hamas a annoncé la mort de trois de ses plus hauts dirigeants dans un bombardement israélien sur la bande de Gaza ce jeudi matin.


  • Oui la France de François Hollande débloque :

    #Gaza : la France débloque des aides d’urgence

    annoncé sur un tweet prétentieux
    https://pbs.twimg.com/media/BtuGZpiCEAE67SK.png

    https://twitter.com/Elysee/status/494136360811241474

    Entretien téléphonique avec M. Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne

    http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/entretien-telephonique-avec-m-mahmoud-abbas-president-de-l-autorite-palestini

    une trêve durable, qui réponde aux besoins légitimes des Palestiniens en matière de développement économique et de protection des civils comme des Israéliens en matière de sécurité.

    Pour la sécurité, les Palestiniens n’ont eux rien à craindre.



  • Gaza : La France débloque 11 millions d’euros d’aide humanitaire
    http://www.romandie.com/news/Gaza-La-France-debloque-11-millions-deuros-daide-humanitaire/500735.rom

    Paris - Le président François Hollande a annoncé jeudi à des ONG reçues à l’Elysée le déblocage par la France de 11 millions d’euros pour l’aide humanitaire à Gaza, a annoncé la présidence dans un communiqué.

    Sur ces 11 millions d’euros, huit seront versés à l’Autorité palestinienne, installée en Cisjordanie, et trois aux Nations unies et à des ONG, a précisé à la presse une conseillère du président.

    Outre cette somme, M. Hollande a annoncé la mise en place par le ministère des Affaires étrangères d’un fonds dédié qui permettra de mutualiser les moyens des collectivités territoriales qui souhaitent se mobiliser pour venir en soutien aux populations, selon le communiqué.

    Cette aide d’urgence s’inscrit dans le cadre d’un engagement constant de la France aux côtés de l’Autorité palestinienne, a souligné l’Elysée, alors que François Hollande a été accusé de partialité en faveur d’Israël, avec ses premières déclarations au début du conflit.

    Lors de leur rencontre avec le chef de l’Etat, les représentants d’une dizaine d’ONG mobilisées à Gaza, lui ont fait part de la gravité de la situation, de l’ampleur des besoins humanitaires de la population civile palestinienne et de la difficulté pour les humanitaires d’accéder aux victimes sur ce territoire.

    Parmi les organisations reçues par M. Hollande, en présence du chef de la diplomatie française Laurent Fabius, figuraient : la Croix-Rouge française, Médecins du monde (MDM), Médecins sans frontières (MSF), le Secours islamique de France, Première urgence - Aide médicale internationale, Handicap international.

    #faux-cul


  • لأول مرة على دوار المنارة في قلب رام ألله : رايات حماس ترفرف بحماية الشعب ..عجز أمني وشبيبة فتح تختلط بأنصار حماس والشعار” قاوم..قاطع .. إنتفض”
    http://www.raialyoum.com/?p=125413

    Ce n’est rien de dire que l’Autorité palestinienne a perdu le soutien de l’opinion... En Palestine seulement ? La question mérite d’être posée au regard du tri de barrage des bouffons médiatiques du régime Sissi, et des contorsions de celui-ci vis-à-vis de gaza et de l’ouverture de Rafah.

    Traduction du titre :
    Pour la première fois sur le rond-point Manara au coeur de Ramallah les drapeaux du Hamas flottent sous la protection du peuple. Impuissance des forces de sécurité. Des membres du Mouvement des jeunes du Fatah se mêlent aux partisans du Hamas. Le slogan : "Résiste, coupe-leur la route (qâti3 ???) et soulève-toi !"

    http://www.raialyoum.com/wp-content/uploads/2014/07/20140721094417afpp-ts-nic6351926.h.jpg

    TOPSHOTS Palestinians celebrate in the West Bank city of Ramallah, late July 21, 2014, after Hamas’ armed wing, the Ezzedine al-Qassam Brigades, said it had captured an Israeli soldier during fighting in the Gaza Strip. A spokeswoman for the Israeli military said they were aware of the claim and were investigating. The Palestinian death toll had risen to 501 on the fifth day of the Israeli ground operation. AFP PHOTO / ABBAS MOMANI


  • Le Hamas remet les conditions d’une trêve
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/19/97001-20140719FILWWW00143-le-hamas-remet-les-conditions-d-une-treve.php

    Après une journée sanglante à Gaza, le Hamas a remis les conditions d’une trêve avec Israël à l’Egypte, au Qatar, à la Turquie, à la Ligue arabe et au président palestinien Mahmoud Abbas, a indiqué samedi le mouvement islamiste.

    « Le Hamas a donné les revendications de la Résistance (palestinienne) à toutes les parties intéressées, y compris le Qatar, la Turquie, la Ligue arabe ainsi que Mahmoud Abbas », a déclaré à l’AFP un porte-parole du Hamas à Gaza, Fawzi Barhoum, précisant que l’Egypte, précédemment médiatrice entre Israël et le Hamas, avait été aussi informée.

    Abbas enterrine les demande du Hamas

    C’est la première fois que le président Abbas, chef de l’Autorité palestinienne qui administre les zones autonomes de Cisjordanie, est publiquement cité comme partie prenante du processus par le Hamas, de facto au pouvoir à Gaza.

    A Ramallah, Yasser Abed Rabbo, le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dirigée par M. Abbas, a entériné les demandes du Hamas au nom du programme national palestinien pour aboutir à un Etat souverain. « Les demandes de la Résistance sont aussi nos demandes », a dit M. Abed Rabbo dans une interview à la télévision palestinienne. « Si Gaza est brisée, tous les Palestiniens seront brisés », a-t-il ajouté.

    7 conditions pour un cessez-le-feu

    Un haut responsable palestinien à Gaza a rappelé samedi les conditions nécessaires à un cessez-le-feu :

    – « La fin de l’agression contre le peuple palestinien ».
    – La levée complète du blocus de Gaza, en place depuis 2006.
    – L’ouverture du poste-frontalier de Rafah avec l’Egypte.
    – La liberté de mouvement pour les habitants de Gaza dans la zone frontalière avec Israël.
    – La suppression de la « zone tampon », interdite aux habitants de Gaza, à la frontière.
    – L’autorisation de pêcher jusqu’à 12 milles marins des côtes de Gaza.
    – La libération des prisonniers arrêtés de nouveau avoir été relâchés dans le cadre de l’accord d’échange avec le soldat israélien Gilad Shalit en 2011.

    Par ailleurs, le président palestinien Mahmoud Abbas doit rencontrer dimanche le chef en exil du Hamas Khaled Mechaal à Doha pour parler d’une trêve à Gaza.

    L’Egypte a présenté cette semaine une initiative de cessez-le-feu, acceptée par Israël mais rejetée par le Hamas, exigeant une levée du blocus de Gaza, l’ouverture de la frontière avec l’Egypte et la libération de dizaines de détenus. Le Hamas a affirmé ne pas avoir été mis au courant de cette proposition et l’avoir apprise par les médias, ce qui l’a rendu furieux. Le mouvement islamiste veut impliquer ses alliés turc et qatariote dans toute initiative de trêve.

    #israël #gaza_massacré


  • « Les conditions ne sont pas réunies pour une troisième intifada palestinienne »
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/03/les-conditions-ne-sont-pas-reunies-pour-une-troisieme-intifada-palestinienne

    Pour une majorité de Palestiniens, l’enlèvement des trois Israéliens est vu comme une réaction normale à l’occupation israélienne. Il y a un fort ressentiment contre l’occupation israélienne et l’opération militaire menée depuis trois semaines.

    L’Autorité palestinienne (AP) et son président, Mahmoud Abbas, essaient à tout prix de maintenir le calme et de garder une distance critique face à l’action des Israéliens et des colons. Mais cela suscite un fort ressentiment contre l’AP et de nombreuses critiques contre le discours tenu par M. Abbas. Il est vu comme destiné à la communauté internationale et totalement déconnecté de l’opinion publique palestinienne.


  • Israël : Lieberman menace d’expulser l’envoyé de l’ONU pour le processus de paix
    AFP , 21 juin 2014
    http://www.romandie.com/news/Israel-Lieberman-menace-dexpulser-lenvoye-de-lONU-pour-le/490181.rom

    Jérusalem - Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a menacé samedi d’expulser Robert Serry, le coordinateur de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, pour avoir proposé son assistance au transfert de fonds qataris à Gaza, selon la télévision israélienne.

    Selon M. Lieberman cité par la télévision, M. Serry a tenté en vain de convaincre l’Autorité Palestinienne de transférer 20 millions de dollars débloqués par le Qatar pour résoudre la crise des salaires des fonctionnaires du Hamas à Gaza, puis a proposé l’assistance directe des Nations-Unies.

    M. Serry a rejeté samedi ces allégations et précisé que c’était l’Autorité Palestinienne qui l’avait approché de manière informelle sur cette question, a-t-il indiqué dans un communiqué.

    La position de l’ONU est claire, il n’y aura d’assistance (à ce transfert) qu’avec l’accord de toutes les parties concernées, y compris Israël, a-t-il précisé dans ce communiqué, expliquant qu’Israël avait immédiatement été tenu informé de toutes ces discussions et se disant blessé que son intégrité et son impartialité soient remises en cause.

    Mais selon la télévision, M. Lieberman (droite ultra-nationaliste) va proposer dimanche, lors d’une réunion d’urgence au sein du ministère, que M. Serry soit déclaré persona non grata en Israël.


  • L’existence compliquée de la Palestine sur Internet - Information - France Culture

    http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile-l-existence-compliquee-de-la-

    Il y a un an presque exactement, c’était le 1er mai 2013, Google, en associant Google.ps au mot « Palestine » et non plus au syntagme « Territoires palestiniens », reconnaissait l’existence de la Palestine. L’Autorité palestinienne saluait immédiatement cette décision. Israël réagissait froidement et Ze’ev Elkin, le ministre délégué aux Affaires étrangères, se fendait d’une lettre à Google expliquant que cette décision pouvait mettre en cause le processus de paix.

    Pourquoi de telles réactions ? Pourquoi accorder à cet événement – la reconnaissance de la Palestine par Google – une telle importance ? Pour le comprendre, il faut revenir un peu en arrière dans l’histoire des rapports entre Internet et la Palestine, travail passionnant que mène depuis des années Anat Ben-David, chercheuse en Media Studies à l’Université d’Amsterdam, c’est sur ce travail que je m’appuie.

    #palestine #représentation #israël #manipulation #propagande #cartographie #visualisation


  • #Venezuela to send Palestinians quarter million barrels of #Oil
    http://english.al-akhbar.com/content/venezuela-send-palestinians-quarter-million-barrels-oil

    http://english.al-akhbar.com/sites/default/files/imagecache/4cols/leading_images/944152-01-08.jpg

    Venenzuelan President Nicolas Maduro (R) and #Palestinian_Authority leader Mahmoud #Abbas, sign agreements at Miraflores presidential palace in Caracas on May 16, 2014. (Photo: AFP - Juan Barreto) Venenzuelan President Nicolas Maduro (R) and Palestinian Authority leader Mahmoud Abbas, sign agreements at Miraflores presidential palace in Caracas on May 16, 2014. (Photo: AFP - Juan Barreto)

    Venezuelan President Nicolas Maduro pledged Friday to send oil and diesel to the Palestinian Authority, as part of agreements signed with its leader Mahmoud Abbas during his visit to Caracas. Venezuela, which sits atop the world’s largest oil reserves, said it would provide an initial shipment of 240,000 barrels of oil, but gave no (...)

    #Madura #Palestine #Top_News

    • Le Venezuela va livrer du pétrole et du diesel à la Palestine
      AFP 17 mai 2014
      http://www.liberation.fr/monde/2014/05/17/le-venezuela-va-livrer-du-petrole-et-du-diesel-a-la-palestine_1019480

      Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a indiqué vendredi que son pays allait livrer du pétrole et du diesel à l’Autorité palestinienne, dans le cadre d’accords conclus avec son président Mahmoud Abbas, en visite à Caracas.

      « Cet accord permettra de concrétiser la livraison depuis le Venezuela du diesel dont a besoin la Palestine pour pouvoir continuer à croître », a déclaré M. Maduro lors d’une conférence de presse en présence de M. Abbas, à l’issue d’une rencontre entre les deux hommes.

      Le Venezuela, qui dispose des plus importantes réserves mondiales de pétrole, expédiera un premier chargement de 240.000 barils de diesel, et du pétrole en quantité non encore défini.

      « Merci au Venezuela pour son soutien à la Palestine (...) pour rompre ainsi le monopole d’Israël sur notre économie, pour sa réponse à nos nécessités, pour sa disposition à continuer à offrir davantage de soutien au peuple palestinien », a déclaré de son côté le président palestinien, selon la traduction officielle.

      Au cours de cette réunion, M. Maduro a indiqué qu’il était prêt également à soutenir l’entrée de l’Autorité palestinienne, en tant qu’observateur, dans l’Union des nations sud-américaines (Unasur), l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (Alba) et dans la Communauté des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes (Celac).


  • L’existence compliquée de la Palestine sur #Internet
    http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile-l-existence-compliquee-de-la-

    Dates/Horaires de Diffusion : 28 Avril, 2014 - 08:45 - 08:50

    Il y a un an presque exactement, c’était le 1er mai 2013, Google, en associant Google.ps au mot « #Palestine » et non plus au syntagme « Territoires palestiniens », reconnaissait l’existence de la Palestine. L’Autorité palestinienne saluait immédiatement cette décision. Israël réagissait froidement et Ze’ev Elkin, le ministre délégué aux Affaires étrangères, se fendait d’une lettre à Google expliquant que cette décision pouvait mettre en cause le processus de paix.

    Pourquoi de telles réactions ? Pourquoi accorder à cet événement – la reconnaissance de la Palestine par Google – une telle importance ? Pour le comprendre, il faut revenir un peu en arrière dans l’histoire des rapports entre Internet et la Palestine, travail passionnant que mène depuis des années Anat Ben-David, chercheuse en Media Studies à l’Université d’Amsterdam, c’est sur ce travail que je m’appuie.
    http://www.uva.nl/over-de-uva/organisatie/medewerkers/content/b/e/a.ben-david/a.ben-david.html

    #Proche_Orient


  • Les Palestiniens menacent de dissoudre l’Autorité en cas d’échec des pourparlers
    AFP / 20 avril 2014
    http://www.romandie.com/news/Les-Palestiniens-menacent-de-dissoudre-lAutorite-en-cas-dechec/469901.rom

    Ramallah (Territoires palestiniens) - Les Palestiniens n’excluent pas de dissoudre l’Autorité palestinienne en cas d’échec des négociations de paix avec Israël, a indiqué dimanche un haut responsable palestinien.

    L’équipe de négociateurs palestiniens a fait savoir au médiateur américain Martin Indyk que les Palestiniens pourraient décider de démanteler l’Autorité dirigée par le président Mahmoud Abbas afin de faire porter à Israël la responsabilité de la gestion de leur territoire en tant que puissance occupante, a précisé ce responsable.

    Les Palestiniens ont déjà évoqué ces dernières années la possibilité de dissoudre l’Autorité, créée à la suite des Accords d’Oslo (1993) pour administrer les zones autonomes des Territoires, mais c’est la première fois que la menace est brandie depuis la reprise des pourparlers de paix israélo-palestiniens sous l’égide du secrétaire d’Etat américain John Kerry en juillet dernier.

    Ces négociations sont complètement bloquées et l’initiative de M. Kerry apparaît de plus en plus compromise.

    Les Palestiniens ont informé Indyk que si l’intransigeance israélienne continuait, ils ont plusieurs options, a expliqué à l’AFP le responsable palestinien sous couvert de l’anonymat, en faisant référence à la dernière rencontre entre l’émissaire américain et les négociateurs palestiniens vendredi.

    D’abord, il y a l’option de rendre les clés de l’Autorité aux Nations unis afin qu’elles prennent en charge le peuple palestinien et l’Etat de Palestine, qui est sous occupation - ou bien qu’Israël assume à nouveau l’entière responsabilité de son occupation, a-t-il souligné.

    L’Autorité du président Abbas, soutenue par la communauté internationale, est confrontée en permanence à d’importantes difficultés financières et dépend, pour survivre, de l’aide étrangère.

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Official : PA could be dismantled if talks fail
    http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=691650

    #dissoudre_AP_ou_pas


  • La Palestine devient partie aux Conventions de Genève

    http://www.atlasinfo.fr/La-Palestine-devient-partie-aux-Conventions-de-Geneve_a51507.html

    Les Conventions de Genève et leurs Protocoles additionnels sont des textes fondamentaux du droit humanitaire.

    Les Palestiniens sont attachés en particulier à la IVe Convention sur la protection des civils, qui définit les devoirs de la puissance « occupante ». Cette Convention, qui a vu le jour 12 août 1949, est souvent citée par l’Autorité palestinienne en raison de son applicabilité aux Territoires palestiniens comme « territoires occupés » et à la colonisation juive.

    Parmi les obligations de la puissance occupante, spécifiées dans l’article 49 de la Convention, figurent l’interdiction des transferts forcés et des déportations de masse ou individuelles, celle de la destruction des biens mobiliers ou immobiliers, sauf si celle-ci est rendue « absolument nécessaire par les opérations militaires » et celle de la modification du statut des fonctionnaires ou des magistrats.

    Jeudi, l’ONU a jugé « conformes aux procédures internationales » les demandes d’adhésion de la Palestine à treize traités ou conventions internationales dont les Nations Unies sont dépositaires.
    Vendredi 11 Avril 2014 - 22:06


  • Israël impose des sanctions financières aux Palestiniens
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/04/10/israel-gele-le-transfert-des-taxes-aux-palestiniens_4399553_3218.html

    Par mesure de rétorsion après la récente demande d’adhésion des Palestiniens à une quinzaine de #traités_internationaux, #Israël a annoncé, jeudi, des sanctions financières contre les autorités de Ramallah. Le reversement des taxes collectées par Israël pour le compte des Palestiniens est gelé jusqu’à nouvel ordre, selon un responsable de l’Etat hébreu qui s’est confié à l’AFP sous couvert d’anonymat.
    Cette décision a des conséquences importantes pour les Palestiniens. Les taxes douanières et la TVA prélevées sur les marchandises transitant par Israël, qui les rétrocède à l’Autorité palestinienne, s’élèvent à quelque 80 millions d’euros par mois. Un montant qui représente plus des deux tiers des recettes budgétaires propres de Ramallah et contribue au paiement de plus de 150 000 fonctionnaires et aux coûts de fonctionnement des ministères.

    #Palestine #répression

    • L’ONU a annoncé jeudi avoir jugé conformes aux procédures internationales les demandes palestiniennes d’adhésion à 13 traités ou conventions internationales dont les Nations unies sont dépositaires.

      Ces demandes avaient été transmises au secrétariat général de l’ONU le 2 avril dernier par le représentant palestinien à l’ONU, Riyad Mansour. Les services juridiques de l’ONU « ont déterminé que les instruments (d’adhésion) reçus étaient rédigés en bonne et due forme, avant de les accepter pour dépôt », a expliqué le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric.

      Conformément à la procédure, la section des traités de l’ONU en a également informé les Etats membres. La responsabilité du secrétariat général de l’ONU en la matière est « de nature administrative », a souligné M. Dujarric : « Il appartient à chaque Etat membre individuellement de se prononcer sur les problèmes juridiques » que pourraient poser ces adhésions. Les demandes d’adhésion prennent en principe effet 30 jours après leur dépôt.

      http://www.lalibre.be/actu/international/l-onu-a-accepte-les-demandes-d-adhesion-des-palestiniens-a-13-traites-5346e5

    • ah voilà, les quinze traités
      http://jssnews.com/2014/04/03/les-15-traites-internationaux-que-les-palestiniens-veulent-signer-si-seulem
      Les quatre Conventions de Genève du 12 Août 1949 et ainsi que le premier protocole additionnel
      La Convention de Vienne sur les relations diplomatiques
      La Convention de Vienne sur les relations consulaires
      La Convention relative aux droits de l’enfant et le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés
      La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes
      La Convention de La Haye ( IV) concernant les lois et coutumes de la guerre sur terre et son Annexe : Règlement concernant les lois et coutumes de la guerre terrestre
      La Convention relative aux droits des personnes handicapées
      La Convention de Vienne sur le droit des traités
      La Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale
      La Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels , inhumains ou traitements inhumains ou dégradants
      La Convention des Nations Unies contre la corruption
      La Convention sur la prévention et la répression du crime de génocide
      La Convention internationale sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid
      Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques
      Le Pacte international relatif aux droits économiques , sociaux et culturels .


  • EU diplomats warn of regional conflagration over Temple Mount - Diplomacy and Defense Israel News | Haaretz
    http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/.premium-1.582532

    In a tacit message to the United States, the report says genuine peace can only be achieved if Jerusalem’s status is resolved as the capital of both Israel and a future Palestinian state.

    Les diplomates européens dénoncent la colonisation « sans précédent » à Jérusalem-Est
    http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/28/01003-20140328ARTFIG00221-les-diplomates-europeens-denoncent-la-colonisatio

    Les diplomates européens en poste à Jérusalem dénoncent, dans leur rapport annuel, l’« accélération sans précédent de la colonisation » intervenue depuis la reprise du processus de paix, fin juillet dernier, sous le patronage de John Kerry. Entre août 2013 et janvier 2014, les autorités israéliennes ont, selon leur calcul, donné leur feu vert à la construction d’autant de logements à Jérusalem-Est qu’au cours des quatre années précédentes.

    Contrairement à ce qu’espérait l’Autorité palestinienne, le gouvernement de Benyamin Nétanyahou a en effet refusé de geler la colonisation dans les territoires occupés durant la période des négociations. Il s’est en revanche engagé à élargir 104 prisonniers détenus pour des faits commis avant la signature des accords d’Oslo. Or, chacune des trois premières vagues de libération a été accompagnée de nouveaux appels d’offre, provoquant la colère des Palestiniens.

    Alors que les sept premiers mois de 2013 avaient été marqués par une mise en silence des constructions à Jérusalem-Est, les diplomates relèvent ainsi que la création de 1695 nouveaux logements a été autorisée durant les cinq mois qui ont suivi. Des appels d’offres infructueux portant sur quelque 1400 logements ont par ailleurs été republiés.

    L’instrumentalisation de l’archéologie à des fins politiques

    Le rapport des chefs de mission de l’Union européenne, document à usage interne dont le quotidien Haaretz dévoile les grandes lignes, décrit plus généralement les mesures prises par Israël afin de « renforcer l’annexion unilatérale et illégale de Jérusalem-Est ».

    Comme les années précédentes, il s’émeut de l’instrumentalisation de l’archéologie à des fins politiques et pointe la création de parcs nationaux dont l’une des finalités, souligne-t-il, est manifestement de rompre la continuité entre les quartiers palestiniens de la ville.
    Le document insiste aussi sur les obstacles mis à l’attribution de permis de construire aux habitants palestiniens de Jérusalem-Est, seuls 13% de sa superficie leur étant réservée par le plan d’occupation des sols. Il souligne que 98 immeubles y ont été détruits l’an dernier, entraînant le déplacement de quelque 300 personnes dont 153 enfants. Il rappelle enfin qu’un tiers environ des logements édifiés à Jérusalem-Est l’ont été sans permis de construire, si bien que 90.000 Palestiniens peuvent à tout moment être expulsés.

    Ce rapport, rédigé comme chaque année depuis 2005 par les vingt-huit diplomates européens accrédités auprès de l’Autorité palestinienne, reflète une vision de terrain, plus critique des politiques israéliennes que ne le sont généralement les positions officielle de l’UE. Son expression tend cependant à s’assagir depuis que les pays membres ont pris l’habitude de le voir « fuiter » dans la presse.

    « Il existe un risque significatif pour que des incidents sur l’esplanade des mosquées (...) ne suscitent des réactions extrêmes aussi bien localement qu’à travers le monde arabo-musulman »
    Les diplomates européenns s’inquiètent d’une remise en cause du statu quo concernant le troisième lieu saint de l’islam.

    Dans leur dernière livraison, les diplomates européens mettent garde avec une gravité particulière contre les risques qu’impliquerait une remise en cause du statu quo sur l’esplanade des mosquées. Troisième lieu saint de l’islam, celle-ci est placée depuis 1967 sous le contrôle des autorités jordaniennes mais un nombre croissant de parlementaires israéliens plaident pour que les Juifs soient également autorisés à y prier. « Il existe un risque significatif pour que des incidents survenant sur ce site très sensible, ainsi que les craintes de remise en cause du statu quo, ne suscitent des réactions extrêmes aussi bien localement qu’à travers le monde arabo-musulman, qui risqueraient de faire dérailler le processus de paix », s’inquiètent les auteurs du rapport.

    En conclusion de leur travail, ceux-ci reprennent un certain nombre de recommandations formulées les années précédentes. L’Union européenne et ses États membres sont notamment invités à approfondir leur réflexion sur l’étiquetage des produits venant des colonies, ainsi que sur la sensibilisation des acteurs économiques aux risques juridiques induits par leurs activités dans les territoires occupés. Il est aussi conseillé à ces pays de ne plus délivrer de visas aux colons reconnus coupables de violences, envers les Palestiniens, à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.


  • Obama appelle Abbas à prendre des risques pour la paix
    http://www.romandie.com/news/n/_Obama_appelle_Abbas_a_prendre_des_risques_pour_la_paix81170320141653.asp

    WASHINGTON - Barack Obama a appelé le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à prendre des risques pour la paix, en le recevant lundi à la Maison Blanche pour tenter de débloquer le processus avec Israël.

    Il ne peut s’empêcher de galéjer le président des USA.


  • Jordanie : normalisation économique avec Israel
    (source : revue de presse de l’Ambassade de France en Jordanie)
    Maher Abou Tayr (Al Doustour 20/2) :

    Il est évident que la normalisation économique su niveau de la
    Jordanie, de l’Autorité Palestinienne et d’Israël est à pied d’œuvre, alimentée par les besoins de la Jordanie en énergie et les pertes essuyées par les compagnies établies dans le Royaume.

    Je cite à titre d’exemple l’accord d’importation du gaz que les Compagnies de Potasse et celle de Bromine ont conclu avec Israël. Ceci signifie que la situation économique conduire à la conclusion de nouveaux accords, dont un accord d’approvisionnement de la Jordanie en gaz pour générer de l’électricité, ce qui débouchera sur la mise en place d’un triangle économique dont Israël occupe la tête. La Jordanie est acculée à embrasser cette option car des problèmes se posent au niveau de la régularité des livraisons du gaz égyptien et au niveau du coût exorbitant de construction de réservoirs de gaz à Aqaba.

    #Jordanie
    #électricité
    #Israël

    • Revue de presse de l’ambassade de France (23:2)

      Le Parti de l’Unité Populaire a affirmé son refus du plan Kerry et a considéré que l’accord gazier conclu avec la Compagnie de Potasse est une forme de normalisation économique. (Doustour 11). Le Comité Syndical de Lutte contre la Normalisation : l’accord conclu par la Compagnie de Potasse pour importer du gaz israélien est anticonstitutionnel. (D 13).


  • Israël intercepte le convoi du Premier ministre palestinien pour « conduite dangereuse » - La Libre.be
    http://www.lalibre.be/actu/international/israel-intercepte-le-convoi-du-premier-ministre-palestinien-pour-conduite-da

    International « Il n’est pas vrai qu’il a été arrêté pour excès de vitesse », a déclaré à l’AFP M. Bseiso, porte-parole du gouvernement palestinien.

    La police israélienne a arrêté mardi le convoi du Premier ministre palestinien Rami Hamdallah pour « conduite dangereuse », un incident vivement condamné par le gouvernement de l’Autorité palestinienne qui a accusé Israël de s’en être pris délibérément à son chef.

    S’adressant aux journalistes à Ramallah (Cisjordanie), le porte-parole du gouvernement palestinien, Ihab Bseiso, a affirmé que le convoi avait été arrêté par des soldats, des policiers et des colons juifs sur une autoroute au nord de la ville palestinienne, précisant que M. Hamdallah avait été retenu pendant une heure.

    Le porte-parole a ajouté que les forces israéliennes avaient permis au chef du gouvernement palestinien de partir mais en exigeant que ses sept gardes du corps restent sur place, ce que M. Hamdallah a refusé.

    « Il n’est pas vrai qu’il a été arrêté pour excès de vitesse », a déclaré à l’AFP M. Bseiso. « C’était une action délibérée menée par l’armée et la police », a-t-il accusé.

    « Il n’ y a eu encore aucune explication de la part des responsables israéliens », a regretté le porte-parole, assurant que le convoi de M. Hamdallah avait été stoppé à dessein par les forces israéliennes qui sont responsables de la sécurité dans plus de 80% de la Cisjordanie occupée.

    La police israélienne a confirmé que le convoi palestinien avait été intercepté mais a démenti que M. Hamdallah ait été empêché de partir, lui reprochant d’avoir insisté pour recevoir d’abord des excuses.

    « Des agents de police et des soldats ont arrêté un convoi qui roulait imprudemment et mettait en danger les autres usagers de la route », selon un communiqué de la police.

    Le soldat qui a arrêté le convoi palestinien a été « agressé » et les policiers qui sont arrivés en renfort ont été « insultés » par les gardes du corps de M. Hamdallah, a indiqué une porte-parole de la police israélienne, Louba Samri.

    Cette dernière a expliqué que le Premier ministre palestinien s’était querellé avec les forces de sécurité israélienne, refusant de s’en aller jusqu’à ce qu’elles s’excusent de l’avoir arrêté.


  • إسرائيل تقترح تسليم الفلسطينيين جزءً من منطقة ‘المثلث’ التي يسكنها 300 ألف عربي
    http://www.alquds.co.uk/?p=118656

    إسرائيل تقترح تسليم الفلسطينيين جزءً من منطقة ‘المثلث’ التي يسكنها 300 ألف عربي

    Trop sympa les sionistes ! Ils proposent de filer à la prétendue « Autorité palestinienne » un petit bout de Galilée, avec plein d’Arabes dedans (300 000) ! On progresse parce qu’avant ils « filaient » les gens mais gardaient la terre... On peut imaginer que vers 2100-2110, on arrivera à une proposition encore plus généreuse...


  • Déception en Israël : pour sa prochaine visite le Pape a choisi les territoires de l’Autorité palestinienne…
    http://www.brujitafr.fr/article-deception-en-israel-pour-sa-prochaine-visite-le-pape-a-choisi-les-

    http://alyaexpress-news.com/wp-content/uploads/2013/12/pape.jpg

    C’est la déception en Israël, depuis que le gouvernement a appris le programme de la prochaine visite du Pape François en Terre Sainte, le 25 mars pour une visite éclair de moins de 48 heures. Le pontife argentin devrait arriver dans la matinée du dimanche et repartir la nuit suivante. Ce sera le premier voyage du Pape François. La visite de l’Etat juif est une première, mais beaucoup sont déçus de la brièveté de son séjour et des lieux choisis. La visite du pape débutera samedi en Jordanie, puis il se déplacera par hélicoptère à l’aéroport Ben Gourion, où il sera reçu de façon officiel. Jorge Bergoglio s’entretiendra avec le président Shimon Peres, et plusieurs chefs religieux. La plus haute autorité de l’Eglise catholique se rendra à Yad Vashem, le musée (...)

    #RELIGIONS


  • Avant son pèlerinage en Terre sainte, le pape cherche à aplanir les relations avec Israël | La-Croix.com
    http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Avant-son-pelerinage-en-Terre-sainte-le-pape-cherche-a-aplanir-les-relatio

    Recevant Benyamin Netanyahou, chef du gouvernement israélien, au Vatican ce lundi 2 décembre, le pape François a discuté des relations entre le Saint-Siège et Israël et des négociations de paix en cours avec l’Autorité palestinienne.
    (...)
    Le Vatican espère une « prochaine conclusion » de l’accord juridico-financiers avec Israël

    Depuis 1999, les deux États sont engagés dans de laborieuses négociations sur les propriétés ecclésiastiques, les exonérations fiscales sur le revenu des activités commerciales des communautés chrétiennes et le statut juridique de l’Église catholique en Israël. Le Saint-Siège réclame la reconnaissance pleine et entière des droits juridiques et patrimoniaux des congrégations catholiques et la confirmation des exemptions fiscales dont bénéficiait l’Église au moment de la naissance de l’État hébreu en 1948 et que l’ONU avait demandées à Israël d’honorer.

    #Vatican #1948


  • La chimérique « solution à deux Etats » est moribonde
    par Ian S. Lustick / New York Times « Two-State Illusion » / traduction : Luc Delval / lundi, 16 Septembre 2013
    http://www.pourlapalestine.be/index.php?option=com_content&view=article&id=1609:la-chimerique-qsol

    Les postulats nécessaires au maintien en vie du slogan de la « solution à deux Etats » nous a rendus aveugles à d’autres scénarios plus probables. Avec un statut mais aucun rôle, ce qui reste de l’Autorité Palestinienne va disparaître. Et Israël sera confronté au redoutable défi de devoir contrôler toute l’activité économique et politique et toutes les ressources foncières et en eau, entre le Jourdain et la Méditerranée. La scène sera dressée pour le spectacle d’une oppression impitoyable, pour des mobilisations de masse, des émeutes, la brutalité et la terreur qui provoqueront l’émigration tant de Juifs que d’Arabes, et une marée montante de condamnations internationales d’Israël.

    Et face à l’indignation croissante, les Etats-Unis ne seront plus capables de maintenir leur soutien inconditionnel à Israël. Dès l’instant où l’illusion d’une solution nette et acceptable au conflit disparaîtra, les dirigeants israéliens commenceront à voir, comme avant eux ceux de l’Afrique du Sud l’ont vu dans les années 1980, que leur comportement conduit à l’isolement, à l’émigration et au désespoir.

    Une nouvelle pensée pourrait alors voir le jour quant à la place d’Israël dans une région du monde qui évolue très rapidement. Il pourrait y avoir de généreuses indemnisations pour les propriétés perdues. Et des négociations avec les Arabes et les Palestiniens basées sur la satisfaction de leurs aspirations politiques essentielles, et non plus sur la maximalisation des prérogatives israéliennes, ce qui pourrait induire plus de sécurité et plus de légitimité. Peut-être le fait d’admettre publiquement les erreurs et les responsabilités israéliennes dans les souffrances infligées aux Palestiniens pourrait-il conduire la partie arabe à accepter moins que ce qu’elle considère comme la justice pleine et entière. Et peut-être l’arsenal nucléaire israélien, puissant et redoutable mais essentiellement inutilisable, pourrait-il être sacrifié pour l’avènement d’une zone sans aucune arme de destruction massive, de manière stricte et contrôlée, dans l’ensemble du Moyen-Orient.

    De telles idées ne peuvent même pas être évoquées, aussi longtemps que la chimère d’une « solution négociées à deux Etats » monopolisera toutes les attentions. Mais une fois que la chimère s’évanouira et que les yeux s’ouvriront, la politique peut susciter d’étrangers compagnonnages.

    cité par @nidal http://seenthis.net/messages/175781


  • Hollande en Israël et en Palestine les 18 et 19 novembre - Libération
    http://www.liberation.fr/politiques/2013/09/13/hollande-en-israel-et-en-palestine-les-18-et-19-novembre_931635

    François Hollande se rendra, pour la première fois depuis son élection de mai 2012, en Israël et en Palestine les 18 et 19 novembre prochains, a-t-il annoncé jeudi.

    Le président de la République a fait cette annonce à l’issue d’un entretien à l’Elysée avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

    Lors de cette rencontre, M. Hollande a confirmé au dirigeant palestinien « tout (le) soutien (de la France) au processus de négociation qui est en cours entre Palestiniens et Israéliens pour trouver une paix durable fondée sur la reconnaissance mutuelle des deux Etats ».

    « Je lui ai également confirmé notre aide sur le plan économique, sur le plan budgétaire et j’aurai l’occasion, en me rendant en Israël et en Palestine les 18 et 19 novembre, de confirmer à la fois ces principes et les modalités de ce soutien », a-t-il indiqué.

    AFP

    Question pour le président de la République française :
    – Monsieur le président de la République française , vous dîtes haut et fort votre aversion de l’utilisation des armes chimiques contre les populations civiles, allez-vous profiter de votre voyage dans l’état d’Israël les 18 et 19 novembre prochains pour préciser que cette aversion s’étend aussi au phosphore blanc que l’armée israélienne a lancé sur la population sans défense de la bande de Gaza ?


  • Israeli forces kill 3 Palestinians in Qalandia camp
    http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=624010

    Israeli undercover forces killed three Palestinians overnight Sunday in Qalandia refugee camp in Ramallah, locals said.

    Robin al-Abed, 32, was shot in the chest and died instantly, medics said. Younis Jihad Abu al-Sheikh Jahjouh, 22, was also shot dead.

    Jihad Asslan, 20, died Monday morning from his injuries after being pronounced brain dead at a Ramallah hospital.

    All three men were killed when Israeli forces opened fire on a crowd during clashes with camp residents following an arrest raid.

    At least 15 Palestinians were injured by live fire, with six said to be in a critical condition. Most of the injured were shot in the head, chest and upper body, medics said.

    Mohammad Abed Badran, Mohammad Mteir, Abdo Mteir, Ali Adawi, and Samer al-Mansour were identified as some of those wounded.

    Witnesses told Ma’an that Israeli forces dressed in civilian clothes raided the camp at around 5 a.m. and arrested recently released prisoner Yousef al-Khatib, who had spent 10 years in an Israeli jail.

    #oasis_de_paix

    • Mideast peace talks cancelled over deaths: official
      http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ikls27Y9Px22dx4YBaLKhGNKvN4w?docId=CNG.9068d3a3bc43f89e8bd9dbb05b05d25

      On Sunday, Jerusalem city council’s finance committee approved a budget of $17.3 million (13 million euros) for infrastructure work at the site of the planned new east Jerusalem settlement of Ramat Shlomo.

      The site hit the headlines in March 2010, when Israel sparked the ire of the US administration by announcing, during a visit by Vice President Joe Biden, that 1,600 new homes would be built there.

      #le_paisible_selon_fabius

    • L’occupant israélien assassine trois Palestiniens dans le camp de réfugiés de Qalandya
      http://www.info-palestine.eu/spip.php?article13891

      Ramallah, le 26 août 2013 – Une unité d’infiltration israélienne (soldats déguisés en arabe) a tué trois Palestiniens dans la nuit de dimanche à lundi dans le camp de réfugiés de Qalandya à Ramallah, nous apprennent des habitants.

      Robin al-Abed, 32 ans, a été abattu d’une balle dans la poitrine et il est mort sur le coup, indiquent les médecins. Younis Jihad Abu al-Sheikh Jahjouh, 22 ans, a lui aussi a été abattu.

      Jihad Asslan, 20 ans, est mort ce lundi matin de ses blessures, après avoir été déclaré en mort cérébrale à l’hôpital de Ramallah.

      Tous les trois ont été assassinés quand les forces d’occupation ont ouvert le feu sur la foule, lors d’un affrontement avec les résidents du camp, affrontement qui a été déclenché suite à un raid d’arrestations mené par l’occupant.

      Ce sont au moins quinze Palestiniens qui ont été blessés par des tirs à balles réelles, dont six sont déclarés en état critique. La plupart des blessés ont été visés et touchés à la tête, à la poitrine, ou dans le haut du corps, indiquent les médecins.

      Mohammad Abed Badran, Mohammad Mteir, Abdo Mteir, Ali Adawi, et Samer al-Mansour comptent parmi ces blessés.

      Des témoins ont déclaré à Ma’an que des forces d’occupation israéliennes, habillées avec des vêtements civils, avaient investi le camp vers 5 h du matin et arrêté l’ancien prisonnier, libéré récemment, Yousef al-Khatib, qui a passé 10 ans dans une prison israélienne.

      Des dizaines de résidents du camp ont très vite entouré les forces israéliennes, et celles-ci ont ouvert le feu.

      Une autre patrouille de l’occupation israélienne a alors pénétré dans le camp.

      Le porte-parole d’Abbas, Nabil Abu Rudeinah, a condamné avec force l’incident, parlant de crime contre le peuple palestinien. Ces assassinats montrent les véritables intentions d’Israël envers le processus de paix, a-t-il ajouté, appelant les États-Unis à réagir et à empêcher que les tentatives de paix échouent.

      Le Premier ministre par intérim de l’Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, a lui aussi condamné ce crime et a adressé ses condoléances aux familles des victimes.

      Quant au porte-parole de l’armée sioniste d’occupation, il n’avait rien à dire.