organization:tsahal

  • Ça ne marche pas très bien votre truc : le « Dome de fer » « antimissile » bombarde accidentellement la ville israélienne d’Eilat.
    http://alyaexpress-news.com/2014/04/trois-roquettes-ont-ete-tirees-sur-eilat-deux-interceptees-par-le-

    Ce matin les habitants de Eilat ont entendu de fortes explosions, et les rumeurs concernant trois roquettes se sont répandues dans la ville. La police et Tsahal ont recherché les restes de roquettes, mais par la suite il s’agit d’une mauvaise manipulation du Dome de fer.

    Selon le porte-parole militaire de Tsahal, le système « Iron dome » a été actionné accidentellement suite aux contrôles effectués, aucune roquettes ont été envoyées dans la ville d’Eilat ce matin .


  • Goa, loin de Tsahal
    http://www.vacarme.org/article2450.html

    Un état indien, mais d’une Inde adoucie, comme en apesanteur. des touristes venus de loin pour mettre entre parenthèses une vie happée par le service militaire, pour échapper aux frontières d’un pays vécu comme une forteresse assiégée. Pour une partie de la jeunesse israélienne, Goa est plus qu’une villégiature : un territoire pour en oublier d’autres. Source : Vacarme

    • Plus près de Tsahal, on pourra aller voir en salle deux « films d’action », Omar - #film #palestinien pas mal et exceptionnellement, pour l’époque, avec un authentique #héros dedans - et Bethléem -film israélien qui reste tributaire d’un point de vue qui montre Tsahal comme une armée plutôt « civilisée » d’un pays « démocratique » - faut dire que le plus visiblement sale boulot est confié à d’autres, supplétifs ... - si on aime à l’occasion les histoires de #manipulation et d’indics archi coincés entre de nombreux feux ; avec pas mal de paysages, de ville, de situations intéressantes dedans...


  • Deux raids aériens israéliens sur la bande de Gaza
    Le Monde.fr avec AFP | 11.02.2014
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/02/11/deux-raids-aeriens-israeliens-sur-la-bande-de-gaza_4363899_3218.html

    L’aviation israélienne a mené deux raids dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 février dans la bande de Gaza, qui n’ont pas fait de victime. La première attaque s’est produite près du camp de réfugiés de Nuseirat dans le centre de la bande de Gaza et a visé un camp d’entraînement des brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du Hamas, au pouvoir à Gaza.

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Était-ce pour procurer "une expérience très forte" au commandant de l’Armée de l’Air française, le général Denis Mercier ?
    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    La France en visite dans les bases aériennes de Tsahal
    Publié le : février 17, 2014 `
    http://tsahal.fr/2014/02/17/la-france-en-visite-dans-les-bases-aeriennes-de-tsahal

    Le commandant de l’Armée de l’Air française, le général Denis Mercier, a atterri la semaine dernière en Israël. Au cours de sa visite, il a rencontré le commandant de l’Armée de l’Air israélienne, le général de division Amir Eshel, s’est rendu dans les bases aériennes de Tsahal et a même participé à un vol. Venez en apprendre plus sur cette coopération franco-israélienne.

    La visite du général Denis Mercier a été l’occasion de rencontres avec le général de division Amir Eshel et d’entretiens concernant les défis quotidiens présents au Moyen-Orient. La coopération existante ainsi que les intérêts communs entre les deux puissances aériennes ont également été évoqués. Le commandant de l’Armée de l’Air a pu décoller à bord d’un avion F-15L de la flotte israélienne et a déclaré : “c’est un grand avion doté de beaucoup de puissance. C’était une expérience très forte de voler avec pour la première fois.”

    #collaboration_franco-israélienne



  • Cisjordanie : le vandalisme des colons, un dessein d’Israël
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2042

    Les agressions des colons israéliens à l’encontre des palestiniens sont quasi quotidiennes. Celles de Tsahal sont présentées comme des ripostes à la lutte et la résistance des colonisés qui se font voler leur patrie. Tel est le dernier et seul colonialisme encore existant sur la planète Terre. Ces derniers mois et semaines, une série d’actes de vandalisme comme des incendies criminels et des écritures de graffitis sur les maisons appartenant aux palestiniens, ont été commis. Apparemment ils sont (...)

    Monde, informations, actualité, international, politique, relations, diplomatie, affaires étrangères,

    / Netanyahou, François Hollande, Toulouse, Canard Enchaîné, Israël, élections , #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, Israël, Proche-Orient, EPU, droits de l’homme, (...)

    #Monde,informations,_actualité,_international,_politique,_relations,_diplomatie,_affaires_étrangères, #Netanyahou,_François_Hollande,_Toulouse,_Canard_Enchaîné,_Israël,_élections #Israël,_Proche-Orient,_EPU,_droits_de_l’homme,_ONU


  • Est-ce que la marine française a participé aux tirs sur les bateaux des pêcheurs de GAZA ?

    Israël/France - rencontre amicale des deux armées en mer • Armée de Défense d’Israël
    http://tsahal.fr/2013/11/25/les-marines-francaise-et-israelienne-en-exercice-conjoint

    La semaine dernière, Tsahal a goûté à des saveurs étrangères. En effet, mardi dernier, les bateaux de la Marine française ont été amarés au port de Haifa dans le but de réaliser un exercice bilatéral avec la Marine israélienne. C’est en images que vous pouvez revivre le déroulement de cette coopération en mer.

    Ce n’est pas la première fois que les armées israélienne et française rassemblent leurs forces dans des exercices bilatéraux. Ces formations communes leur permettent d’apprendre les techniques de l’autre et de toujours se perfectionner.


  • Tu sais que moi aussi, mes enfants, je les ai prénommés « Israël », « Tsahal » et quand au petit dernier, on l’a sobrement appelé : « Hasbara ».
    http://www.i24news.tv/fr/actu/international/asie-pacifique/131115-philippines-l-armee-israelienne-deploie-un-hopital-de-campagne

    Jeudi les secouristes de l’’armée israélienne dont de nombreux médecins ont commencé à déployer leur hopital de campagne dans la ville de Bogo une des localités devastée par le passage du typhon. Près de 100 tonnes d’aide humanitaire et d’équipement médicaux dont du matériel pédiatrique et pour les salles d’accouchements ont été acheminés depuis Israël dans un jumbo d’El Al. Cette installation de très haut niveau peut traiter jusquà 500 malades à la fois.

    Quelques heures après son installation un bébé est né vendredi matin dans cet hôpital et les parents en signe de reconnaissance l’ont nommé « Israël », rapporte le porte-parole de Tsahal sur le site de l’armée.

    Ah, j’aime l’odeur du paternalisme colonial : #typhon_washing


  • Marion Fesneau-Castaing, diplomate Française, sera expulsée d’Israël

    Pourquoi la France se plie-t-elle toujours aux diktats israéliens ?

    http://blogs.mediapart.fr/blog/rachid-barbouch/280913/marion-fesneau-castaing-diplomate-francaise-sera-expulsee-disrael

    Nous sommes en Cisjordanie, les fameux territoires occupés illégalement par Israël depuis 1967 où règne la loi de la jungle. Malgré les condamnations onusiennes pour violation du droit international, comme le sait tout un chacun, les colonies israéliennes y fleurissent comme des champignons.

     

     Toujours en quête d’espaces pour implanter des logements au profit des nouveaux colons, les troupes du Tsahal rasent en toute impunité depuis plus de deux semaines à Khirbet Al-Makhul les habitations des Bédouins Palestiniens en les mettant devant le fait accompli. Et gare à celui ou à celle qui protestera ! Tout le monde sait que la soldatesque israélienne a la gachette facile

     A contre-courant, un groupe d’indignés composé de militants humanistes, de membres d’ONG et de diplomates européens décident de venir en aide à ces laissés-pour-compte bédouins en leur acheminant à bord d’un petit camion des tentes et du matériel de survie. Pour Israël, ce genre d’aides aux Palestiniens a tout l’air d’un crime impardonnable.

     Des soldats israéliens surgissent du désert et font barrage au petit camion transportant entre autres Marion Fesneau-Castaing, Attachée de Coopération Humanitaire, Sociale et Décentralisée auprès du Consulat de France à Jérusalem. Marion Fesneau-Castaing et ses compagnons de route sont forcés à descendre manu militari.

     Tout se passe rapidement. Le groupe composé de diplomates, de militants humanistes, de membres d’ONG et des locaux a été vite encerclé de soldats armés jusqu’aux dents. On entend soudain une femme crier. Marion Fesneau-Castaing est allongée par terre. Que s’est-il passé ? Pourquoi est-elle dans cette position ? A-t-elle été agressée derrière le mur formé par la soldatesque israélienne ? A-t-elle été insultée ? Elle, seule, pourrait nous fournir les premiers éléments de réponse.

     Le léger coup de poing donné par Marion Fesneau-Castaing à l’élément de la soldatesque israélienne suscite moult questions réveillant dans la foulée un sentiment victimaire chez la presse israélienne : Notre soldat a-t-il été blessé ? Et si tel est le cas, de combien de jours d’arrêt de travail a-t-il bénéficié ? Pauvre chéri...

     Sur la même vidéo, on voit avec quelle violence ces mêmes soldats se comportent avec les Palestiniens ! Mais, non cette violencelà, elle n’est pas dans le compteur.. Mais alors pourquoi Marion Fesneau-Castaing a-t-elle levé la main spécialement sur ce soldat et non sur celui qui était tout près d’elle ? L’a-t-elle « choisi » parce que c’était une tête à claques ? Généralement, quand une femme tente de frapper un homme c’est qu’il l’a vraiment cherché..

     En tout état de cause, d’énormes pressions ont, semble-t-il a posteriori, été exercées sur le Quai d’Orsay pour que la jeune femme soit punie. Et aujourd’hui, on apprend que la diplomate française sera expulsée d’Israël d’ici la fin de l’année. Quelle galanterie ! Le message est clair : on n’aide pas les Palestiniens dépossédés de leurs habitations. On les laisse crever. Merci à Monsieur Laurent Fabius.

     

     NB : Je tiens à remercier vivement les journalistes présents sur place sans qui nous n’aurions pas eu ces images. Leur présence permet aussi et surtout d’éviter les « bavures »...


  • Canut-infos du jeudi 26 septembre 2013 (#Radio_Canut)
    http://blogs.radiocanut.org/canutinfos/2013/09/26/canut-infos-du-jeudi-26-septembre-2013

    Avec la suite de la très intéressante série « Tu ne convoiteras pas ma terre », sur la #Palestine.

    Monde

    Tu ne convoiteras pas ma terre 3 : « Le camp de Dheisheh, une ville dans la ville » avec IBDAA, un entretien réalisé à Bethléem (voir la page « tu ne convoiteras pas ma terre« )

    #Israël & Palestine : Colons à Hébron, victoire BDS / Véolia, Zochrot attaqué
    – Israël / Palestine : Les soldats israéliens n’aiment pas les diplomates : le coup de poing qui fâche Tsahal.fr
    – Diplomatie / Iran : Pour un monde sans nucléaire ?
    – Prisons / USA : Grève de la faim à #Guantanamo
    #Capitalisme / #Sport / #Russie : Sotchi sous les eaux mais tout va bien

    France

    #Travail / Victoires : Sephora, Castorama, Leroy Merlin devront appliquer des horaires d’ouverture « normaux »
    – Fachos / Lyon : Toto, le procès en attente
    – Les unes de la presse de septembre 2013 : La presse locale, le Top des conseils, la fiscalité, facho, la surveillance, la une du mois

    Environnement

    – Répression / Russie : Les pirates de Greenpeace en détention
    #Energie / propagande : La France & la propagande anti-énergie renouvelable (#EDF, ERDF…)

    http://blogs.radiocanut.org/canutinfos/files/2013/09/Canut_infos_jeudi_26sept2013.mp3

    #terres #extrême_droite #audio #radio


  • Tsahal dénonce la désinformation autour des images de la diplomate française Marion Castaing

    http://tsahal.fr/2013/09/22/desinformation-visuel-verite-se-cache-derriere-les-images-manifestations-en-j

    La véritable situation est donc faussement retranscrite et la vérité de la scène est loin d’être celle capturée par la lentille d’un appareil photo. Les photos de la diplomate française Marion Castaing en sont l’exemple.

    #Tsahal #information


  • Aide confisquée par Israël : l’UE demande des explications - Yahoo Actualités France
    http://fr.news.yahoo.com/aide-confisqu%C3%A9e-par-isra%C3%ABl-lue-demande-des-explications-203

    BRUXELLES (Reuters) - L’Union européenne a demandé samedi des explications à Israël après la saisie la veille d’une cargaison d’aide humanitaire destinée à des Palestiniens de Cisjordanie.

    Des diplomates européens ont été malmenés par des soldats de Tsahal qui s’opposaient à la distribution d’aide à des familles palestiniennes dont les habitations ont été démolies cette semaine par les Israéliens.

    Un camion transportant des tentes et de l’aide a été saisi.

    « Les représentants de l’UE ont déjà contacté les autorités israéliennes pour exiger une explication et faire part de leur préoccupation à la suite de cet incident », ont déclaré les services de Catherine Ashton, haute représentante de l’Union européenne pour la politique étrangère, et de Kristalina Georgieva, commissaire européenne à l’Aide humanitaire.

    Martin Santa, Guy Kerivel pour le service français

    Quant à France Diplo ? même pas préoccupée ?


  • https://twitter.com/emilie_baujard

    Confrontation entre diplomates étrangers et armée israélienne dans Vallée du Jourdain où une communauté de bédouins à été détruite lundi ...

    ... Les diplomates escortent un convoi d’aide humanitaire mais l’armée israélienne refuse, veut confisquer. Diplomates s’interposent.
    https://twitter.com/emilie_baujard/status
    /381015622282674176

    Le camion d’aide humanitaire a été confisqué par l’armée israélienne, les diplomates tirés manu militari hors du camion #jordanValley

    ““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““

    https://twitter.com/PFPalestine

    voiture et convoi de @FranceJerusalem bloqués en ce moment par @Tsahal_IDF avec aide humanitaire pr village bédouin de Makhul 1/2

    Le village de Makhul avait été détruit lundi dernier par @Tsahal_IDF 2/2

    Diplomates français avec collègues européens escortent convoi d’aide pr le village, @Tsahal_IDF veut confisquer aide

    https://twitter.com/PFPalestine/status/381016121152778240

    “““““““““““““““““““““““““““““““

    http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/w37-3.jpg
    Lundi également, 4 h 45, les FOI, avec 10 véhicules et 3 bulldozers, entrent sur la zone de Makhoul, au nord de Tubas, dans le nord de la vallée du Jourdain. Elles commencent immédiatement la démolition de la communauté palestinienne où vivent 10 familles d’agriculteurs et de bergers, comprenant 48 personnes, dont 17 enfants. Dans cette opération, les FOI abattent 12 tentes et des habitations en tôle, un certain nombre de cuisines dépendantes et de salles de bains ambulantes et 28 basses-cours.

    http://www.info-palestine.net/spip.php?article13997




  • « J’ai mis en joue un enfant de 8 ans » / le mouv’
    http://www.lemouv.fr/diffusion-j-ai-mis-en-joue-un-enfant-de-8-ans

    Plusieurs dizaines de femmes soldats israéliennes brisent la loi du silence. Elles racontent leur service militaire dans les Territoires occupés. Intimidations, humiliations à l’encontre de la population palestinienne... Témoignages d’un quotidien qui vire parfois à l’absurde.

    C’est un geste rare. En Israël, critiquer l’action de Tsahal revient à trahir son pays. Adi et Gil en ont payé le prix, accusées de mensonge et d’anti-patrotisme. Ces deux jeunes femmes d’une trentaine d’années ont choisi de témoigner publiquement par le biais de l’association Breaking the Silence. Comme toutes les jeunes israéliennes, elles ont servi pendant deux ans au sein Tsahal (trois ans de service militaire pour les hommes.)

    Les anciennes soldates évoquent les longues heures de garde dans les Territoires occupés. Intifada ou pas, il faut bien tromper l’ennui. Alors on joue avec des pétards. Des gros pétards.

    http://www.lemouv.fr/player/reecouter?play=92322

    "Un jour, on était en patrouille près du mur de séparation près d’un village palestinien. On s’ennuyait à mourir, vraiment. Et d’un coup mon commandant nous dit : « allez, on a qu’à lancer des grenades assourdissantes ! » Pour cela, le commandant a appelé la base et il a menti et il a dit que des enfants palestiniens nous lançaient des pierres et qu’on devait répliquer. Donc on a pris des grandes assourdissantes et on les a jetés sur les Palestiniens de l’autre côté du mur."

    A l’époque, Adi avait 19 ans. Elle raconte aussi comment elle a mis en joue un enfant de 8 ans qui refusait de faire reculer son âne et sa cariole, simplement sous le coup de l’agacement. Des épisodes qui laissent à ceux qui temoignent un sentiment de honte et de culpabilité.


  • Les Inrocks - Qui sont ces Israéliens qui militent côté palestinien ?

    http://www.lesinrocks.com/2013/08/27/actualite/qui-sont-ces-isrealiens-qui-militent-cote-palestinien-11420123

    Ils sont Israéliens et se rendent dans les territoires occupés sans l’habit de colon ou l’uniforme de Tsahal. Visites “politiques” de Hébron la ville colonisée, manifestations face à leur propre armée, entraide alimentaire… La sociologue Karine Lamarche a étudié ces militants dans un livre tiré de sa thèse : “Militer contre son camp ? Des Israéliens engagés aux côtés des Palestiniens”, à paraître le 11 septembre aux Presses universitaires de France. Entretien.

    La première question, même avec les guillemets, c’est limite la question qui tue : Comment vous êtes-vous intéressée aux Israéliens qui en viennent à militer “contre leur camp” ?

    on aurait pu dire pour militer "pour le droit, la justice et l’égalité" ? non ?

    #israël #palestine #colonisation #occupation


  • Il y a quelques jours, c’était l’anniversaire de la bataille de Marjayoun (10 août 2006). C’est une bataille très importante quant à la signification et aux comportements de la « guerre de Juillet ».
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Marjayoun

    C’est, avant tout, le symbole d’une résistance invraisemblable face à plus d’une vingtaine de chars Merkavas et une centaine de soldats israéliens. Alors qu’on sait qu’un cessez-le-feu va être adopté, les Israéliens tentent désespérément d’obtenir un acquis sur le terrain (ainsi 90 % des frappes de bombes à fragmentation se sont produites dans les dernières 72 heures du conflit) et se ruent vers le fleuve Litani.

    Tsahal s’engage dans la ville vers 16h. Il n’y a aucune riposte et il atteint la place principale sans problème. L’armée israélienne tombe dans une embuscade du Hezbollah et perd 7 Merkavas. Il se replie en dehors de la ville où ils perdent 4 autres Merkavas.

    Pensant que les combattants ne possèdent que des armes lourdes, Tsahal décide de retourner combattre dans la ville mais cette fois à pied. Après une grosse bataille dans la ville, la centaine de soldats israéliens tentent de se replier mais ils se font encercler par le Hezbollah venant de Khiam d’un côté et le PSNS (parti social nationaliste syrien) de Marjayoun de l’autre.

    C’est important : lorsque le cessez-le-feu intervient, Israël ne peut mettre dans la balance aucune « conquête » réelle sur le terrain, mais uniquement des avancées parfaitement intenables avec des soldats traumatisées. Souviens-toi des troupes d’élite israéliennes déclarant à Libé : « Si on repart au Liban, on sait qu’on n’en sortira pas, on va mourir »
    http://www.liberation.fr/evenement/010156580-si-on-repart-au-liban-on-va-mourir

    Un point qui n’est pas anecdotique : Marjayoun marque aussi le fait que la Résistance ne se limite pas au seul Hezbollah et aux villes chiites.

    En revanche, la bataille est aussi un symbole de la trahison politique :

    Les soldats israéliens ne pouvant plus s’enfuir se réfugient[ dans la caserne de l’armée libanaise du général Adnan Daoud, commandant une force de 350 soldats libanais en mission humanitaire.

    […]

    Le 16 août 2006, le général Daoud est arrêté pour haute trahison après qu’une chaîne israélienne, suivie de la chaîne du Hezbollah Al-Manar et de la chaîne New TV, reprise plus tard par plusieurs chaînes du monde comme CNN, a diffusé un reportage montrant le général Daoud offrir du thé aux Israéliens. C’est Ahmed Fatfat, ministre de l’Intérieur, qui décide de l’arrêter.

    Le Hezbollah et ses alliés considèrent que Daoud n’a fait que suivre les ordres de ses supérieurs, et condamnent ainsi le premier ministre Fouad Siniora et surtout le ministre de l’intérieur Ahmed Fatfat. Ils considèrent que la bataille aurait été la plus grande du conflit israélo-arabe si les cent israéliens avaient été tués ou enlevés. D’un autre côté, le Hezbollah et ses alliés accusent aussi Daoud de ne pas avoir réagi en tirant sur les israéliens, car d’après la constitution libanaise, un général a le droit de prendre une décision sans demander l’accord à ses supérieurs s’il est en danger.

    En septembre 2006, il est relâché et reprend son poste à Marjayoun. Certains opposants aux gouvernements pensent que Daoud a menacé de dénoncer ses supérieurs.

    Lorsque, au Liban aujourd’hui, un politicien (comme le Président Sleiman) affirme que l’armée est prête à remplacer la Résistance, et que c’est aux représentants politiques de diriger les opérations, cet épisode n’est évidemment jamais oublié et les Libanais ricanent douloureusement.

    Et enfin, l’évacuation de la ville marque une nouvelle trahison israélienne et un nouveau massacre de civils (et, au passage, l’inefficacité totale de la FINUL et le refus de l’ONU de protéger les civils libanais) :

    Le 11 août 2006, un accord est passé entre la Force intérimaire des Nations unies au Liban, le Hezbollah et Israël. Les habitants, civils et militaires, peuvent partir vers le Nord en toute sécurité.

    Un convoi de 759 voitures escorté par 2 véhicules de la FINUL emportant 3000 personnes quitte la ville. Le convoi dépasse Hasbaya, à 13 km de Marjayoun, lorsqu’il subit un bombardement aérien israélien 30 km plus loin.

    Les autorités libanaises parlent de 9 bombes, les 2 premières ayant frappés la première et la dernière voiture. On compte 7 morts et 36 blessés parmi les occupants du convoi.

    Traduction d’un article du Safir :
    http://english.alahednews.com.lb/essaydetailsf.php?eid=15939&fid=55

    At the break of dawn, on Thursday 10/8/2006, the Israeli army took its ground expansion decision into action, and started expanding from the eastern strip of Khiyam towards Marjayoun. When we met in Ain el Tini, flamed Merkavas footages in Khiyam and Marjayoun were broadcasted on satellite channels, and after talking with youth staying in that region, we spread the facts of the Israeli groups’ collapse that got muddled as soon as they went in and then took shelter in Marjayoun barrack.

    Joint Lebanese security forces were in that barrack, when they received orders not to act against the Israeli incursion into the barrack, which allowed the Israelis to search it all, seize weapons, and took a seat aside to Lebanese officers. The official political stance to this incident put down many Lebanese, for it belittled the image of Lebanese security officers, after watching their humiliating reaction on TV. Given that many phone calls were made among PM Siniora, MP Saad Hariri and the ministers of interior and defense in order to fix it, but President Berri and Hezbollah weren’t satisfied with the results.





  • Israël conteste un ancien reportage de France 2 à Gaza

    Charles Enderlin a réagi, notamment sur les réseaux sociaux.

    http://fr.news.yahoo.com/israël-conteste-un-ancien-reportage-france-2-à-082903283.html

    Dans un rapport de 36 pages publié dimanche, les autorités israéliennes estiment que l’affirmation de France 2 selon laquelle Tsahal serait responsable de la mort du petit garçon est « destructive » et a alimenté pendant des années des attaques par des islamistes radicaux contre des intérêts israéliens et américains.
    Cette accusation, lit-on aussi dans le rapport, « a servi d’inspiration et de justification au terrorisme et à l’antisémitisme ».


  • L’intervention israélienne affaiblit Damas militairement mais pas politiquement
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/05/06/l-intervention-israelienne-affaiblit-damas-militairement-mais-pas-politiquem

    Il y a peu de chance, en effet, que l’armée syrienne réplique à Israël, de peur d’une intervention de Tsahal qui serait probablement fatale au régime. Le pouvoir a en effet lancé une offensive d’envergure pour sécuriser son « territoire utile » allant de Damas, la capitale, à Lattaquié, au nord de la côte méditerranéenne, en passant par Homs et Qusair, tout en tentant de contenir la poussée rebelle au sud, dans la région de Deraa. Malgré l’appui de milliers de combattants du Hezbollah, l’armée n’est pas parvenue à reprendre entièrement Qusair, ni à chasser les rebelles de la Ghouta, plaine agricole de la banlieue de Damas.

    Plus inquiétant, des informations font état de l’infiltration de plusieurs milliers de combattants rebelles sunnites dans la région côtière, censée être un fief alaouite, la communauté chiite dont est issu Bachar Al-Assad. Vendredi et samedi, la région de Baniyas a été le théâtre de deux massacres de civils sunnites de grande ampleur. « C’est un nettoyage confessionnel, souligne Ziad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris. Le régime a très peur de ne plus disposer de base de repli s’il devait quitter Damas. »

    Dernière mauvaise nouvelle pour le régime, la rébellion s’est emparée, samedi 4 mai, de la plus grande partie de la base aérienne de Menagh, entre Alep et la frontière turque, à l’extrême nord du pays. Le commandant de la base a été tué, apparemment par un soldat déserteur. Le pouvoir ne dispose plus que de deux bases aériennes dans la région d’Alep, en proie à des combats depuis dix mois.


  • « La seule préoccupation de Tsahal est de préserver avec amour et courage l’idée d’humanité et de liberté pour tous les hommes »

    (Gilles Bernheim, ex-grand rabbin de France, plagiaire avéré, faux agrégé et apologiste de l’armée israélienne, lors de l’agression israélienne contre Gaza, en 2008-2009)

    Grand rabbin de France : Des emprunts et des oublis - Politis
    http://www.politis.fr/Grand-rabbin-de-France-Des,21670.html

    #Gilles_Bernheim #Israël #Gaza #armée_israélienne


  • Et si on soupçonnerait #TSAHAL de #pédophilie ? -Mais on ne le dit pas-
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article1669

    Accablant #rapport de l’ #UNICEF sur les traitements de centaines de #mineurs #détenus en #Israël

    Selon un rapport de mars #2013 de l’UNICEF, ils sont quelques 700 #enfants #palestiniens, c’est-à-dire âgés de moins de 17 ans, qui croupissent dans le sinistre #système #pénitencier du dernier #colonialisme du "Monde . L’ #Etat #hébreu appréhende quelques quelques 6000 #jeunes palestiniens par an, les seuls sur la planète #Terre à subir cette traque qui vise aussi l’ #extermination, puisque l’expatriation est imposée comme méthode de dépeuplement...


  • Sortie de l’Epine Noire n°II

    Novembre 2012

    Tsahal, l’armée israélienne annonce sur Twitter le début de l’opération « Pilier de défense » sur la bande de Gaza. Offensive militaire après celle de « Plomb Durci » en Janvier 2009 afin de terroriser pour dominer les palestiniens dans leur entreprise coloniale. C’est sans doute là où l’État israélien est supérieur, ça n’est pas tant dans le nombre de morts et dégâts matériels que dans sa capacité de contrôler tous les aspects de la vie des palestiniens dans des territoires réduits.
    La maîtrise de la géographie est une science redoutable qui, aux mains de l’État et de ses bureaucrates prend le nom « d’aménagement du territoire ».
    Ici, de l’autre coté de la Méditerranée cela passe par la prolifération des grands travaux d’infrastructures : lignes THT, autoroutes terrestres et maritimes, aéroports, LGV, centrales nucléaires, prisons, etc. Tout ce qui fait que les flux de cette économie marchande et les rapports sociaux de classes qui en découlent tiennent.

    Cependant, des luttes populaires émergent (comme celle contre l’aéroport de Notre-Dames des Landes, ou celle contre le train a grande vitesse entre Lyon et Turin) contre ces « évidences », ces « nécessités » et autres injonctions structurelles et économiques de « Temps de Crise ». La crise que nous vivons sera peut être le tombeau du gouvernement socialiste au pouvoir, à l’image de la Grèce ou de l’Espagne, incapable d’amorcer le changement promis à ses électeurs. Ce qui ne nous surprend guère car nous n’attendions rien de cette « alternance » politique, mais nous ne sommes pas les seuls. La légitimité de l’économie capitaliste
    (et du pouvoir politique), qu’elle se pare du vernis démocratique, du visage autoritaire ou du cadre islamique, est remise en cause partout dans le monde par des mouvements populaires : Égypte, Chine, Tunisie, Afrique du Sud, Espagne, Grèce, etc.

    Apériodique et local est l’Épine Noire, nous n’oublions cependant pas le monde dans lequel nous vivons.
    Ici, à Poitiers, l’opération « ville propre » suit son cours : les travaux de la rénovation urbaine « Coeur d’Agglo », les patrouilles de flics omniprésentes à pied ou en voiture, les traques aux sans-papiers, les prisonniers déplacés à Vivonne, la technopole du Futuroscope (et ses centres d’appel), des squats qui prennent feu comme par enchantement, le TAP pour amuser le « Plateau », les constructions de LGV, flics partout, zonards nulle part. L’heure est toujours à la neutralisation des gens qui luttent, au nettoyage des indésirables, pour tirer son épingle du jeu dans la compétition entre les grandes villes (Métropole mon amour !), afin d’attirer la petite bourgeoisie branchée qui vient consommer du divertissement, du bar lounge, des rues sûres et propres.

    Mais ce n’est pas fini car les indésirables sont encore là, ils s’autoorganisent de différentes manières dans cette guerre sociale, pour ne pas plier face aux notables locaux, aux camelots et à leurs forces armées, qui semblent un peu trop sûrs de leurs prérogatives.

    Téléchargez le journal :

    http://epinenoire.noblogs.org/?page_id=413

    #Rénovationurbaine #Coeurdagglo #Métropole #Poitiers #LGV #Notav #NDDL