person:etat

  • Etablir la vérité, en dépit d’israël

    http://www.lecourrier.ch/124235/etablir_la_verite_en_depit_d_israel

    via @cdb_77

    Etablir la vérité, en dépit d’israël
    MERCREDI 01 OCTOBRE 2014
    Christophe Koessler

    Comme son prédécesseur, Makarim Wibisono n’a pas été autorisé à entrer en Palestine. A l’instar de l’Etatsunien Richard Falk, le nouveau rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits humains dans les territoires palestiniens occupés a été d’emblée suspecté de parti pris par l’Etat hébreu. Israël avait aussi, on s’en souvient, refusé en août dernier qu’une commission internationale impartiale évalue si des crimes de guerre avaient bel et bien été commis à Gaza. Qu’à cela ne tienne, l’expert indonésien, rodé aux rouages onusiens depuis une quinzaine d’années, a néanmoins mené son enquête sur l’opération « bordure protectrice » qui a mis Gaza à feu et à sang du 7 juillet au 26 août dernier. A Amman et au Caire, Makarim Wibisono a pu rencontrer des représentants de la société civile, des ONG de droits humains et des victimes des bombardements, sur place ou par visioconférence.

    Le résultat de ces recherches, qui ne sera publié dans son intégralité qu’en mars prochain, n’apporte pour l’instant rien de très nouveau. Il permet néanmoins de dresser un bilan officiel de l’opération israélienne : 1479 civils palestiniens ont été tués sous le feu israélien pendant cette période, dont 506 enfants. Plus de 11 000 civils ont été blessés. Parmi eux : 3436 enfants, dont beaucoup souffriront de handicaps à vie. « Des dizaines de milliers d’enfants vivent avec le traumatisme d’avoir vu de leurs propres yeux des tueries de membres de leurs familles, d’amis et de voisins », souligne aussi le fonctionnaire onusien.

    Cette opération n’était-elle pas le seul moyen pour Israël de se protéger des roquettes ? Le rapporteur des Nations Unies balaie cet argument : « Prétendre qu’il s’agit d’actes d’autodéfense contre une population occupée vivant sous un blocus illégal selon le droit international ne tient pas. » Cesser l’occupation de la Palestine et lever l’embargo ne serait-il pas plus efficace contre les tirs du Hamas que de bombarder la population civile et les combattants palestiniens ?

    Difficile de croire aussi que les victimes palestiniennes sont restées chez elles à attendre les bombes, alors qu’elles auraient été averties par l’armée israélienne que leurs maisons allaient être prises pour cible. C’est pourtant la fable que veut nous vendre l’Etat hébreu, dont l’armée serait la « plus vertueuse du monde ».

    Benjamin Nentanyahu l’a encore répété devant l’assemblée générale des Nations Unies à New York lundi : « Quel auteur de génocide avertirait la population avant les tirs (comme nous l’avons fait) ? » a interrogé le premier ministre israélien qui répondait aux accusations portées dans la même enceinte par Mahmoud Abbas.

    Si Israël n’avait rien à se reprocher, pourquoi s’oppose-t-il donc systématiquement à toute enquête indépendante sur le terrain, que ce soit de la part de l’ONU ou d’ONG comme Amnesty International ou Human Rights Watch ? Poser la question, c’est y répondre.

    #israel #gaza #crimes_de_guerre


  • Lettre ouverte de Rudolf Bkouche au premier ministre : « Votre déclaration "philosémite" n’est qu’une forme sournoise d’antisémitisme » - [UJFP]
    dimanche 21 septembre 2014
    http://www.ujfp.org/spip.php?article3524

    Monsieur le Premier Ministre.
    Vous avez déclaré devant une assemblée de notables juifs :

    « Se dire antisioniste ou nier le droit à l’existence de l’Etat d’Israël en voulant éviter l’accusation d’antisémitisme n’est pas possible ».

    Je me permets de vous dire qu’une telle déclaration « philosémite » n’est qu’une forme sournoise d’antisémitisme. Que dites-vous à ces notables, si ce n’est ce qu’ils veulent entendre, savoir que l’antisionisme est une forme d’antisémitisme et que vous le combattez. Peut-être même le croyez-vous ce qui montre votre peu de connaissance de la question.

    Je comprends que cette confusion vous rassure, en soutenant le sionisme et l’Etat d’Israël vous pensez défendre une grande cause, la lutte contre l’antisémitisme, oubliant combien votre antiracisme est sélectif. Vous pratiquez à l’égard des étrangers, en particulier des Sans-Papiers, la même politique que vos prédécesseurs pratiquaient à l’égard des Juifs, vos déclarations sur les Rroms valent bien les déclarations de certains de vos prédécesseurs sur les Juifs. Mais comme tout bon Européen qui veut se libérer d’un passé désagréable, vous préférez aujourd’hui manifester un amour des Juifs pour mieux assouvir votre détestation d’autres populations. Votre philosémitisme, pour peu qu’on gratte pour voir ce qu’il cache, est peu reluisant. Mais il est vrai que le philo-truc n’est qu’une forme qu’anti-truc, et cela l’homme politique que vous êtes a appris à le manier. Comme je l’ai dit, je ne mets pas en doute votre sincérité, je dis seulement que si cette sincérité est réelle, elle a un goût amer.

    Vous avez déclaré devant cette même assemblée que votre gouvernement se devait de lutter contre « les candidats au djihad ». En un sens vous avez raison mais votre déclaration est biaisée parce que, pensant au djihad musulman, vous oubliez un autre djihad, le djihad juif, juif au sens sioniste du terme. Je suis d’accord avec vous lorsque vous voulez empêcher de jeunes français de rejoindre les massacreurs de l’Etat Islamique qui sèment la terreur aujourd’hui en Syrie et en Irak et peut-être ailleurs demain. Que leurs motivations soient religieuses ne les justifie en rien et vous avez raison de tenter de les empêcher de rejoindre une armée de tueurs. Mais pourquoi ne faites-vous pas la même chose contre ces jeunes qui, au nom du sionisme qu’ils confondent comme vous, avec le judaïsme, vont aider l’armée israélienne dans son œuvre meurtrière contre les Palestiniens. On entend même parler, à propos de ces jeunes français de soldats franco-israéliens, terme qui n’a aucun sens car il n’existe pas d’armée franco-israélienne, il existe tout au plus des Français qui se sont engagés dans l’armée israélienne et à ce titre sont des soldats israéliens. On n’a pas entendu parler de sanctions contre ces djihadistes juifs, comme on pourrait les appeler par une mauvaise métaphore mais qui à l’avantage de dire de quoi il s’agit. Et on sait que le gouvernement israélien envoie, via son Ambassade, des recruteurs pour enrôler ces jeunes djihadistes juifs, et ces recruteurs vont même prêcher dans les synagogues. Que dirait-on d’un recruteur qui viendrait dans les mosquées prêcher le djihad ?
    Vous comprendrez pourquoi je considère que vos déclarations qui se veulent philosémites ne sont qu’une forme d’antisémitisme, quand bien même elles seraient sincères.
    Vous comprendrez aussi pourquoi le juif antisioniste que je suis considère ces déclarations comme des injures envers les Juifs, même si certains croient y voir de la sympathie, mais de quelle sympathie s’agit-il ?
    En confondant, comme vous le faites, antisémitisme et antisionisme, vous identifiez Juifs et sionistes. En cela vous avez la même démarche que les antisémites même si vous voulez en déduire des conclusions contraires.

    Je vous prie de recevoir, Monsieur le Premier ministre, l’assurance du manque total de considération que m’inspirent vos déclarations.

    Rudolf Bkouche
    Juif antisioniste


  • Obama à l’assaut de l’Etat Islamique ou la stratégie du chaos (ou encore la Turquie prise à son propre piège) | Mounadil al Djazaïri
    http://mounadil.wordpress.com/2014/09/11/obama-a-lassaut-de-letat-islamique-ou-la-strategie-du-chaos-ou-encore-la-turquie-prise-a-son-propre-piege/#comment-7794

    Le dilemme de la Turquie devant la lutte contre l’Etat Islamique
    par Fehim Taştekin, Al-Monitor 7 septembre 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

    Le deuxième dilemme important pour la Turquie est le renforcement de la puissance du PKK et du PYG par leur combat contre l’EI et leur gain de légitimité aussi bien aux yeux des populations de la région que de la communauté internationale.

    Depuis que le Parti d’Union Démocratique (PYD) est apparu comme le catalyseur de l’autonomie de fait des Kurdes de Syrie, la Turquie a dû revoir son approche. Cette nécessité a été ressentie pour la défense des frontières avec l’Irak et la Syrie, et même pour assurer la sécurité de la tombe de Suleiman Shah qui est considérée comme territoire turc sur la rive de l’Euphrate [en Syrie]. Les mouvements militaires turcs pour ravitailler les soldats turcs qui gardent la tombe et pour la relève doivent se faire en concertation avec le YPG.

    La Turquie coopère-t-elle avec l’EI ou le YPG ou le PKK ? Le co-président du Parti Démocratie Populaire Kurde (HDP) Selahhatin Demirtas explique, « Ca pourrait sembler marginal, mais le PKK combat la barbarie de l’EI. S’il doit y avoir la paix avec la Turquie et si le PKK doit renoncer à la lutte armée contre la Turquie, pourquoi ne pas l’aider maintenant avec des armes ? » La question que la Turquie cherchait à éviter est ainsi revenue à l’ordre du jour. La Turquie doit décider si elle veut préserver le processus de paix [avec les Kurdes] en passant de l’animosité à la coopération ou tout perdre en exagérant les craintes de voir les armes que pourraient acquérir les Kurdes se retourner un jour contre la Turquie. Les craintes de la Turquie limitent bien sûr sa marge de manoeuvre pour accéder au statut d’acteur régional auquel aspire tant les dirigeants du Parti de la Justice et du Développement (AKP au pouvoir).

    Un dilemme de plus : La possibilité que l’Etat Islamique qui amasse pas mal d’argent avec le gas oil qu’il vend en contrebande en Turquie se serve des frontières turques comme route logistique pour orienter ses attaques contre la Turquie. L’EI qui a été en capacité de s’organiser dans les grandes villes turques pourrait très bien cibler ces villes. De nombreuses informations alertent sur une telle possibilité. Si l’EI se désintégrait , le pays vers lequel il se repliera en premier lieu pour s’y réorganiser sera la Turquie.


  • Les Palestiniens menacent de dissoudre l’Autorité en cas d’échec des pourparlers
    AFP / 20 avril 2014
    http://www.romandie.com/news/Les-Palestiniens-menacent-de-dissoudre-lAutorite-en-cas-dechec/469901.rom

    Ramallah (Territoires palestiniens) - Les Palestiniens n’excluent pas de dissoudre l’Autorité palestinienne en cas d’échec des négociations de paix avec Israël, a indiqué dimanche un haut responsable palestinien.

    L’équipe de négociateurs palestiniens a fait savoir au médiateur américain Martin Indyk que les Palestiniens pourraient décider de démanteler l’Autorité dirigée par le président Mahmoud Abbas afin de faire porter à Israël la responsabilité de la gestion de leur territoire en tant que puissance occupante, a précisé ce responsable.

    Les Palestiniens ont déjà évoqué ces dernières années la possibilité de dissoudre l’Autorité, créée à la suite des Accords d’Oslo (1993) pour administrer les zones autonomes des Territoires, mais c’est la première fois que la menace est brandie depuis la reprise des pourparlers de paix israélo-palestiniens sous l’égide du secrétaire d’Etat américain John Kerry en juillet dernier.

    Ces négociations sont complètement bloquées et l’initiative de M. Kerry apparaît de plus en plus compromise.

    Les Palestiniens ont informé Indyk que si l’intransigeance israélienne continuait, ils ont plusieurs options, a expliqué à l’AFP le responsable palestinien sous couvert de l’anonymat, en faisant référence à la dernière rencontre entre l’émissaire américain et les négociateurs palestiniens vendredi.

    D’abord, il y a l’option de rendre les clés de l’Autorité aux Nations unis afin qu’elles prennent en charge le peuple palestinien et l’Etat de Palestine, qui est sous occupation - ou bien qu’Israël assume à nouveau l’entière responsabilité de son occupation, a-t-il souligné.

    L’Autorité du président Abbas, soutenue par la communauté internationale, est confrontée en permanence à d’importantes difficultés financières et dépend, pour survivre, de l’aide étrangère.

    “““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
    Official : PA could be dismantled if talks fail
    http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=691650

    #dissoudre_AP_ou_pas


  • Espoirs et inquiétudes
    http://www.vacarme.org/article2549.html

    Après l’expropriation et la prise de possession officielle par l’Etat, son représentant, l’INCRA, est chargé du contrôle de l’assentamento. Les bénéficiaires d’une parcelle doivent faire l’apprentissage des contraintes d’un nouvel univers. L’INCRA impose la création d’une association des bénéficiaires dirigée par un bureau, forme juridique nouvelle. Il faut apprendre les règles de la discussion collective, et le vote des décisions. La plupart des démarches sont bureaucratisées, notamment pour obtenir des (...)

    #Pernambouc,_Brésil / #Dossiers, #Un_lieu, #Brésil, #Réforme_agraire


  • Bernard Stirn et Arno Klarsfeld sous protection policière
    http://www.brujitafr.fr/article-bernard-stirn-et-arno-klarsfeld-sous-protection-policiere-12209622

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2014/01/blog-arno-klarsfeld_12mai2009.jpg

    Selon nos informations, Arno Klarsfeld, membre du conseil d’Etat et Bernard Stirn, président de la section du contentieux au même Conseil d’Etat, bénéficient, par précaution, d’une protection policière depuis huit jours. Cette décision du ministère de l’Intérieur fait suite à la décision prise le 9 janvier dernier par la plus haute juridiction administrative d’interdire le spectacle de Dieudonné M’Bala M’Bala au Zénith de Nantes. L’ordonnance avait été prononcée par Bernard Stirn, juge des référés au conseil d’Etat. Une position vivement contestée par l’humoriste et son entourage qui plaidaient « la liberté d’expression ». 2ème MAJ = Révélations explosives sur les raisons du lynchage de Dieudonné Dieudonné : pourquoi la (...)

    #ACTUALITES


  • Le sauvetage raté de Dexia a coûté 6,6 milliards à la France
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/07/18/le-sauvetage-rate-de-dexia-a-coute-6-6-milliards-a-la-france_3449712_3234.ht

    Outre les 6,6 milliards d’euros dépensés pour le sauvetage raté de la banque (2,7 milliards pour l’Etat lui-même et 3,9 milliards pour son bras armé financier, la Caisse des dépôts), « des risques élevés et durables persistent pour les finances publiques », selon le premier président de l’institution, Didier Migaud.


  • Kissinger, ce grand idéaliste démocrate...

    L’ancien secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger a aussi salué sa mémoire. « C’était une personnalité courageuse, une femme qui avait appris qu’un dirigeant doit avoir des convictions fortes parce que les gens n’ont aucun moyen de se décider par eux-mêmes à moins que leurs dirigeants ne leur donnent la direction à suivre », a déclaré le secrétaire d’Etat de Richard Nixon et Gerald Ford sur CNN.

    http://www.liberation.fr/monde/2013/04/08/margaret-thatcher-est-morte_894547


  • Pour ceux qui ont raté la diffusion France 3 du documentaire « Mme La Ministre », il sera rediffusé sur Public Sénat dans une émission suivie d’un débat animé par Benoît Duquesne les :

    – Samedi 24/11/2012 à 22H00
    – Dimanche 25/11/2012 à 18H00
    – Samedi 01/12/2012 à 15H15
    – Dimanche 02/12/2012 à 09H00

    http://www.publicsenat.fr/emissions/documentaire

    Elles sont sept femmes, sept femmes ministres. Devant les caméras de Michèle Dominici, elles nous confient leur expérience de femme d’Etat.

    C TON FILM PRODUCTIONS


  • L’inévitable retrait des Etats Unis du Moyen Orient

    Par Pankaj Mishra, New York Times (USA) 23 septembre 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri

    http://mounadil.wordpress.com/2012/09/29/le-temps-long-lhistoire-le-temps-de-la-presse-et-celui-des-urgen

    Le drame du déclin de la puissance américaine est en phase de se répéter au Moyen Orient et en Asie du Sud après deux guerres futiles et l’affaiblissement ou l’effondrement de régimes pro-américains.

    En Afghanistan, des soldats et des policiers autochtones ont tué leurs formateurs Occidentaux, et des manifestations ont éclaté là-bas et au Pakistan contre les frappes d’avions sans pilote américains et des informations sur des profanations du Coran. Fait étonnant, ce regain d’hostilité et de méfiance envers les puissants envahisseurs occidentaux ont une fois de plus provoqué un choc chez beaucoup de décideurs et de commentateurs politiques aux Etats Unis qui se sont promptement retranchés derrière un discours paresseux du genre « ils détestent nos libertés. »

    C’est comme si les Etats Unis, bercés par les échecs idéologiques comme ceux du nazisme et du communisme dans une idée exaltée de leur force morale et de leur mission, avaient raté l’évènement central du 20ème siècle : l’éveil politique inexorable, et souvent violent, de peuples qui ont été soumis pendant des dizaines d’années à la brutalité des puissances occidentales. Cette étrange omission explique pourquoi les décideurs politiques Américains ratent les occasions qui se présentent à eux pour des règlements post-impériaux pacifiques en Asie.


  • Anne Romney travaille-t-elle ? | Katha Pollitt (Les mots sont importants)
    http://lmsi.net/Anne-Romney-travaille-t-elle

    On se souvient des sorties aux relents pétainistes sur le « vrai travail » de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. On connaît depuis longtemps le refrain sur les devoirs et obligations de ceux, et de celles surtout, qui perçoivent des allocations et qui coûtent cher sans qu’on sache vraiment si ils et elles le méritent. Depuis janvier 2012 aux Etats Unis, le candidat à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, mormon, diplômé d’Harvard, homme d’affaires richissime, blanc, hétérosexuel et père de cinq enfants, contre le droit à l’avortement mais pour la peine de mort, s’est illustré en s’attaquant aux mères « assistées » qui devraient « travailler ». Dans ce contexte, la chroniqueuse au magazine The Nation et poétesse étasunienne Katha Pollitt apporte un éclairage précieux, et féministe, sur le débat suscité par la question : « la femme de Romney travaille-t-elle vraiment » ? Source : Les mots sont importants

    • Le vertueux Mitt Romney est fondateur du fonds d’investissement #Bain_Capital, actionnaire de #Samsonite au moment de la cession de l’usine française.
      L’usine a été cédée en 2005 à des repreneurs qui l’ont liquidée en 2007, envoyant au tapis 205 salarié-e-s licencié-e-s.
      Les patrons liquidateurs ont été condamnés en 2009 à des peines de prison ferme pour avoir sciemment provoqué la faillite de l’entreprise, en détournant 2,5 millions d’euros.
      Depuis, les ex-ouvrier-e-s sont déterminé-e-s à poursuivre les responsables de cette liquidation frauduleuse jusqu’aux Etats-Unis, où ils poursuivent le fondateur et ancien actionnaire de Bain Capital, Mitt Romney. Cette affaire commence à faire des vagues si l’on encroit ce clip de campagne d’#Obama sur les conséquences des activités spéculatives de Mitt Romney.
      http://www.youtube-nocookie.com/embed/yhQlnx1NSUw?rel=0


  • L’Inspection du travail française tiers-mondisée | Bruno Labatut-Couairon (Actu > Chômage)
    http://www.actuchomage.org/2012051220782/Mobilisations-luttes-et-solidarites/linspection-du-travail-francaise-tiers-mondisee.html

    Comme dans les grandes entreprises publiques récemment privatisée, c’est l’Etat lui-même qui a organisé la dégradation des conditions de travail de ses agents, les conduisant parfois à la mort, déchirés entre le stress du service bien fait et la pression insupportable de la diminution des effectifs, ajoutés à la rentabilité à tout prix, au dénigrement et à l’absence de soutien de la hiérarchie. (...) Source : Actu > Chômage


  • Etats-Unis : Twitter refuse de livrer à la justice des données sur ses utilisateurs
    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jv5JvYHkvV6gDRV5IuPgdzZ-Q-6Q?docId=CNG.45f2548cf8e55d1a875c36c253c721a

    Lundi, Twitter a fait valoir dans une motion de justice déposée devant un tribunal d’Etat de New York, que le forcer à livrer des données de ses utilisateurs irait à l’encontre du droit fédéral et priverait les internautes de droit de propriété sur les messages qu’ils publient sur Twitter.

    Le dossier concerne un utilisateur du service de microblogs, Malcolm Harris, qui est poursuivi par les autorités pour trouble à l’ordre public à la suite d’une manifestation du mouvement Occupy Wall Street sur le pont de Brooklyn l’an dernier.

    #police #USA #Twitter #Occupy


  • Chronique des EU : La Signification de l’affaire Trayvon Martin

    Chè/res ami/es et camarades,

    L’impunité de l’ assassinat de Trayvon Martin, ado noir de Floride,
    tué par un justicier armé, vigil auto-proclamé travaillant avec la
    police, continue à agiter le pays. On se rappelle que la police locale
    de Sanford a accepté l’explication “d’auto-défence” du tueur
    Zimmerman, alors que ce chasseur de suspectes armé pesait 40 K de plus
    que le gamin qu’il traquait en 4X4. Alors qu’on a entendu le jeune
    Trayvon, en communication par portable avec sa petite copine, dire
    qu’il avait peur et qu’il fuyait. Alors qu’une voisine l’a entendu
    pleurer et demander merci.

    Voilà plus d’un moi que Zimmerman est en liberté, soutenu pour les
    autorités à tous les niveaux, alors que les parents du gamin, soutenu
    par des manifestations grandissantes, réclament la justice
    (avant-hier devant un comité du Congrès à Washington). Partout on
    proclame ‘Nous sommes tous Trayvon Martin.’ Deux millions de personnes
    de toute éthnicité ont signé une pétition exigeant la justice pour
    Trayvon. Le ‘hoodie’ (capuche que portait Trayvon) et les ‘Skittles’
    (marque des bonbons qu’il apportait à sa petite soeur au moment d’être
    assassiné) sont devenus des icons, symbols de l’injustice raciale dont
    Trayvon fut la Nième victime.

    Dans le Congrès, le Président de la Chambre a fait éjecter de
    l’hémicycle un législateur noir qui, ayant pris la parole pour
    dénoncer cette insigne injustice a mis sur la tête un hoodie par geste
    de solidarité. A travers le pays, des étudiant/es noires vendent des
    ‘Skittles’ pour financer des caisses de solidarité, et on les
    distribuent pendant les manifs. (J’en ai eus : imangables !). Je
    m’émerveille à la manière dont les mouvements populaires peuvent
    s’organiser spontanément à partir de ce genre de symbolisme social.

    Avec la pression montante de la campagne ‘Justice pour Trayvon
    Martin,’ sortent de nouveaux faits. D’une part, on apprend que le
    déctective homicide qui a interpellé le tueur avait recommandé une
    inculpation pour homicide volontaire, mais que cette recommandation
    avec été rejettée par le Parquet de l’Etat de Floride, qui a accepté
    l’explication d’auto-défense et fermé le dossier.

    D’autre part, la police municipale (dont le chef a dû s’écarter) mène
    une campagne de propagande pour présenter la victime en aggresseur,
    monstre conforme au stéréotype raciste de du mâle noir surpuissant
    déchainé à battre (stéréotype qui date de l’époque des chasseurs
    d’esclaves professionnels). Le journal local de Sandford, Floride a
    publié le témoignage intégral (trouvé on ne sait comment) du tueur
    Zimmerman : scénario invraisemblable où le gamin, enragé, l’aurait
    interpellé, foncé, sauté dessus, lui faisait coups et blessures
    (pourtant invisibles sur les photos). De plus, Trayvon aura été un
    drogué (il a été suspendu une semaine du lycée à cause de traces de
    marijuane trouvées dans son sac à dos).

    L’impunité scandaleuse

    C’est l’impunité scandaleuse de ce chasseur de ‘personnes suspectes’
    (c’est à dire de mâles noirs) qui est le fond de l’affaire, car cela
    fait 400 ans qu’aux EU il y a ‘chasse ouvert’ sur les mâles noirs, et
    une nouvelle loi en Floride donne le droit aux porteurs d’armes ‘qui
    se sentent agressés’ de tirer en ‘auto-défense.’ Les EU semblent
    revenus en arrière à l’époque d’avant les réformes des ‘Droits
    civiques’ imposées par les grands mouvements anti-racistes pendant les
    année 60.

    Or, c’est de nouveau ‘chasse ouverte’ sur les mâles noirs,
    stéréotypés, ciblés, exclus. Partout aux EU la police les interpelle
    et les humilie systématiquement les mâles noirs dans les rues. Selon
    le témoignage d’une mère noire, son fils a été interpellé 28 fois en
    2011, cas pas atypique. Un noir sur trois fera de la prison avant ses
    30 ans. Il y a davantage de mâles noirs dans les prisons américains
    actuelles qu’il n’y avait d’esclaves noirs avant l’Emancipation. Un
    million à l’heure actuelle, la plupart pour crimes non-violentes
    (possession ou vente de drogue). C’est contre une lente génocide que
    s’insurgissent les masses noires, déçus d’Obama et du ‘progrès’
    démocratique.

    Comme le mouvement ‘Occupy Wall St.’ de l’automne, le mouvement
    ‘Justice pour Trayvon’ met à nu les mensonges du système capitaliste
    ‘démocratique’ américain. Les habits neufs de l’Empreur (fût-il un
    Noir sympa ancien organisateur de quartier comme Obama) ne trompent
    plus personne. Privé d’hégémonie morale, le système n’a plus rien à
    offrir en sa défence que la violence crue. Voilà le signal qu’il
    envoit.

    Historiquement, cette réponse ne fait que provoquer la généralisation
    de la révolte, quand la justice de la cause est évidente et la
    situation est mûre. Mille examples viennent à l’esprit — du massacre
    des manifestants du Père Gapon devant le palais du Tzar en 1905 qui a
    déclanché une révolution aux brutalités des CRS devant la Sorbonne en
    1968, origine d’une grève générale en France. Mais pour profiter du
    desaroi de nos maîtres, il faut que les masses soient unies, et le
    racisme les a toujours permis de diviser pour règner. Si le movement
    ‘Occupy’ soutient à fond la lutte anti-raciste ‘Justice pour Trayvon’
    et se joint aux Noirs en mouvement, de nouvelles possibilités de
    résistance peuvent s’ouvrir. On a le droit espérer.

    Richard Greeman
    New York, 31 mars 2012


  • On est les champion, on est les champions, on est… oh. Wait. | redaction
    http://reflets.info/on-est-les-champion-on-est-les-champions-on-est-oh-wait

    Si l’on classe les technologies de surveillance dans 6 catégories : la surveillance d’internet, des téléphones mobiles, des sms, des système GPS, l’analyse automatique de la voix, et les virus-trojan destinés à espionner un ordinateur ou un mobile, trois pays se distinguent : la France, l’Angleterre et l’Allemagne. Ces trois pays disposent d’entreprises suceptibles de leur fournir l’ensemble des technologies necessaires à la mise en place d’un big brother. Une forme d’indépendance pour la mise en place d’une dictature numérique, aussi connue sous le nom d’internet civilisé. Il manque à priori les Etats Unis, qui ne devraient pas tarder à rejoindre le groupe des champions à l’occasion d’une prochaine fuite, on imagine que la Chine fait également partie du peloton de tête, mais là aussi, on manque encore de preuves flagrantes. C’est donc ça l’économie numérique Française ? Ben oui. En tout cas, c’en est une partie significative. Depuis le temps qu’on vous dit qu’on est des champions