person:isaac newton

  • LA MAGIE DU COSMOS

    - L’ILLUSION DU TEMPS :

    Quand le physicien Brian Greene invite à une exploration du temps, de l’espace et de l’univers. Une série documentaire époustouflante sur les infinis mystères du cosmos.

    Si l’homme s’échine à mesurer le temps avec une précision croissante depuis des millénaires et à se construire autour, il serait bien en mal de le définir, tant il demeure encore l’un des plus grands mystères de la physique. Car la perception de son flux continu n’est rien d’autre qu’une illusion. C’est Albert Einstein qui, le premier, fait voler en éclats l’hypothèse d’Isaac Newton sur un temps universel et met en lumière qu’il s’agit en réalité d’une expérience subjective. Pourquoi ? « Simplement » parce que le mouvement dans l’espace affecte son écoulement. Einstein révèle ainsi la connexion fondamentale entre espace et temps, induisant au passage que passé, présent et futur existent de la même manière et sans distinction !

    REMETTRE LES PENDULES À L’HEURE
    Ainsi, si la machine à voyager dans le temps reste à inventer, il est déjà théoriquement possible d’accélérer un « aller » vers le futur. Le retour vers le passé, en revanche, serait impossible, mais les physiciens n’arrivent pas encore à le prouver… Brillant physicien autant que vulgarisateur virtuose, Brian Greene livre ici une vision cathodique de son livre best-seller La magie du cosmos. Expliquer la passionnante complexité du temps, quand même les physiciens confessent une perplexité sur la notion, relève de la gageure. À force d’images, de comparaisons et d’animations, le « professeur » parvient pourtant à remettre les pendules (de notre ignorance) à l’heure. Car ce voyage dans le temps sape avec habileté nos certitudes quotidiennes. Et si la physique n’y apparaît pas, loin de là, comme un jeu d’enfants, le tout compose un formidable cours d’initiation.

    http://www.youtube.com/watch?v=-xyxvt2NsCM&feature=share&list=PLSF0mGL-wYClTJK8o0DFqF5ebFMLNkCon

    - QU’EST-CE QUE L’ESPACE ? :

    L’espace sépare aussi bien deux galaxies que deux atomes. Il est partout dans l’univers. Le physicien Brian Greene révèle qu’il s’agit d’un tissu dynamique qui peut s’étirer, se tordre, se déformer, onduler sous les effets de la pesanteur. Plus étrange encore : la découverte récente d’un mystérieux ingrédient qui constituerait 70 % de l’univers et que les physiciens nomment « énergie sombre ». Même s’ils admettent son existence, ils ignorent encore ce que c’est. Et l’examen de l’espace à des échelles infiniment petites ne fait que rendre le mystère plus profond…

    http://www.youtube.com/watch?v=PTM-FdeJXYs&feature=share&list=PLSF0mGL-wYClTJK8o0DFqF5ebFMLNkCon

    - LE SAUT QUANTIQUE :

    Brian Greene nous emmène - dans une boîte de nuit - à la découverte de la physique quantique, qui régit l’univers à l’échelle de l’infiniment petit. Il y a un siècle, quand la théorie quantique fut élaborée, les plus grands esprits, comme Albert Einstein et Niels Bohr, s’affrontaient pour l’âme de la physique. Pourquoi les règles du monde quantique, qui semblent si bien décrire le comportement des atomes et leurs composants, sont-elles si différentes de celles qui s’appliquent aux individus, aux planètes et aux galaxies ? Aujourd’hui encore, le débat autour de l’impact de la mécanique quantique sur la véritable nature de la réalité fait rage.

    http://www.youtube.com/watch?v=LbSMhZvs18g&feature=share&list=PLSF0mGL-wYClTJK8o0DFqF5ebFMLNkCon

    - UNIVERS OU MULTIVERS ? :

    Et s’il n’y avait pas un seul univers, mais un nombre infini de mondes parallèles constituant un « multivers » ? À quoi pourraient ressembler ces réalités alternatives ? Brian Greene nous explique cette toute nouvelle théorie aux frontières de la physique. Certains de ces univers seraient presque impossibles à distinguer du nôtre ; d’autres pourraient contenir des versions différentes de chacun de nous, où nous existerions mais avec des familles, des carrières et des histoires différentes. Dans d’autres encore, la réalité serait si différente de la nôtre qu’on ne pourrait plus la reconnaître. Cette théorie ne sera pas facile à vérifier, mais si elle s’avère juste, elle changera radicalement notre compréhension de l’espace, du temps et notre place dans l’univers…

    http://www.youtube.com/watch?v=7p4XMTQQmYY&feature=share&list=PLSF0mGL-wYClTJK8o0DFqF5ebFMLNkCon

    #astronomie, #cosmos, #documentaire, #arte, #Brian_Greene


  • Isaac Newton a prophétisé la fin du monde pour 2060 | Big Browser
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/02/17/apocalypse-isaac-newton-a-prophetise-la-fin-du-monde-pour-20

    « Contrairement à son image publique, la plupart des travaux de Newton n’étaient pas consacrés à la science mais davantage à la théologie, au mysticisme et à l’alchimie », avance pourtant Haaretz. Le quotidien israélien en veut pour preuve les archives que vient de rendre publiques la Bibliothèque nationale d’Israël. Quelque sept mille cinq cents pages manuscrites d’archives, numérisées et mises en ligne en libre consultation dans le cadre du Projet Newton de l’université de Cambridge, qui dévoilent l’autre facette du grand scientifique britannique. Celle d’un influent théologien qui appliquait son approche scientifique à l’étude des textes sacrés, et notamment du mysticisme juif.

    #it_hasn't_begun #religion


  • Newton Papers
    http://cudl.lib.cam.ac.uk/collections/newton

    Cambridge University Library holds the largest and most important collection of the scientific works of Isaac Newton (1642-1727). We present here an initial selection of Newton’s manuscripts, concentrating on his mathematical work in the 1660s. Over the next few months we will be adding further works until the majority of our Newton Papers are available on this site.

    http://cudl.lib.cam.ac.uk/images/index/newtondoc.jpg


  • Royal Society frees up journal archive | Nature News Blog
    http://blogs.nature.com/news/2011/10/royal_society_frees_up_journal_1.html

    Ben Franklin’s account of his electric kite experiment (1752) and Isaac Newton’s first ever paper (1672) are among 60,000 historical scientific papers now freely accessible online, after Britain’s Royal Society opened up its journal archive.

    The archive goes all the way back to 1665, when Philosophical Transactions of the Royal Society first appeared – probably the world’s first peer-reviewed scientific journal. It’s now fully searchable, and all papers published more than 70 years ago are free to view. (You’ll still have to pay for the newer ones). The BBC picks out some weird and wonderful papers, including the woman who swallowed a bullet (in 1668), and an experimental canine blood transfusion (1666).

    #histoire #science #numérisation #archives #internet

    As digitization of print works gets easier and cheaper, “we do not feel it is justifiable to continue charging for access [to out-of-copyright material]”, Taylor said. The Royal Society’s pay-per-view income for the entire archive (including papers after 1941) amounts to less than 0.5% of their total publishing revenues.