person:sarkozy

  • François Hollande et Jean-Marc Ayrault s’exposent pour défendre la fidèle collaboratrice de Sarkozy Christine Lagarde :

    Lors d’une réunion secrète à l’Elysée, le lundi 8 avril, François Hollande et Jean-Marc Ayrault, entourés de plusieurs conseillers, ont fait le point avec Stéphane Richard, PDG de France Télécom, qui fut le directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy. Objet de cette rencontre : les contre-feux à mettre en place après la décision de la Cour de Justice de la République.

    Faut dire que quand on touche au grisbi, les inutiles en cravate se réveillent toujours :

    « Au stade d’incompétence et d’autoflagellation où l’on en est, on est tout à fait capable de pousser dehors le seul Français – en plus c’est une Française – qui reste dans les organisations internationales et de la remplacer par un quelconque -Pakistanais pour lequel nous voterons des deux mains », grince un proche de Brice Hortefeux, le plus fidèle ami de Nicolas Sarkozy.

    http://www.challenges.fr/economie/20130522.CHA9820/affaire-tapie-christine-lagarde-doit-elle-vraiment-porter-le-chapeau.html


  • Parution de « Métro, boulot, chimio – Débats autour du cancer industriel » | Pièces et main d’œuvre
    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=394

    En marge d’une campagne présidentielle vouée au débat sur le « redressement industriel », Le Monde des 15-16 avril 2012 chronique une polémique entre Là-bas si j’y suis, l’émission du Front de Gauche sur France Inter (600 000 auditeurs !), et Pièces et main d’œuvre, site de bricolage pour la construction d’un esprit critique (quelques lecteurs) : « [Sur France Inter], un reportage de François Ruffin (…) raconte le sort du pôle vinylique de la grande société chimique Arkema, sa vente pour un euro symbolique au fonds Klesch, l’impuissance affichée de l’équipe de M. Hollande et l’indifférence totale de celle de M. Sarkozy. Bon. Mais voilà que Pièces et main d’œuvre (PMO), un groupe anti-industrialiste de Grenoble, signale un aspect oublié par le reportage : ces usines produisent du chlorure de vinyle, un produit aux propriétés cancérigènes et toxiques avérées, et dont la production entraîne fréquemment des cancers du foie chez les travailleurs. Quant à ses usages, ils peuvent se révéler très nocifs pour l’environnement, comme quand on incinère le polychlorure de vinyle. Il n’est pas raisonnable de défendre des emplois aussi toxiques, affirme PMO. » Un syndicaliste d’Arkema proteste contre PMO dans un forum du Front de Gauche. François Ruffin riposte sur le site de son journal Fakir. En quelques semaines, des dizaines de commentaires de syndicalistes, d’écologistes, de luddites et libertaires s’entrecroisent sur divers sites. L’ensemble formant un dossier (...)

    #Nécrotechnologies


  • Communiqué des CAFards de Montreuil,
    collectif de chômeurs et précaires

    http://cafard93.wordpress.com/2012/05/15/lenfer-des-bonnes-intentions
    pdf : http://cafard93.files.wordpress.com/2012/05/inferno4.pdf

    http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz-left1.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz-left1.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz-left1.png

    L’ENFER DES BONNES INTENTIONS
    Du 14 au 22 Mai, à Paris, s’ouvre le premier procès sous juridiction antiterroriste de 6 camarades désignés comme appartenant à la « mouvance anarcho-autonome. »

    La Justice leur reproche des faits s’inscrivant dans diverses luttes de ces dernières années : la révolte des migrants enfermés dans le Centre de Rétention Administrative de Vincennes, qui aboutit à sa destruction par le feu ; l’opposition à la construction des Établissements Pour Mineurs ; les manifestations de rage et de dégoût suite à l’élection de Sarkozy, ministre de l’intérieur devenu président ; et le mouvement de refus massif du CPE, contrat de travail destiné aux jeunes, qui permettait de les virer à tout moment en guise de bienvenue sur le marché.

    La Justice fait son travail. Isoler, constituer des groupes pour les rendre responsables de pratiques largement partagées (grèves et manifestations sauvages, sabotages…), et ainsi redéfinir la frontière entre dialogue social acceptable et pratiques de luttes à réprimer ; enfermer quelques-uns pour faire peur à tous. Mais aussi, ici par l’invocation de l’imaginaire sanglant du « terrorisme », dépolitiser toute critique radicale, en la mettant sur le terrain moral du Bien et du Mal. Car puisque des mauvaises intentions suffisent à définir « l’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », le « terroriste » n’est au fond qu’un mauvais citoyen qui veut cracher dans la soupe, et mérite ainsi le régime carcéral.

    Des drames comme la tuerie de Toulouse – contre lesquels l’augmentation des pouvoirs de police ne peut pas grand chose – sont pain béni pour justifier les procédures antiterroristes, et plus généralement pour renforcer tous les dispositifs de gouvernement par la peur. En créant des épouvantails (islamistes, anarcho-autonomes…), de telles procédures permettent aussi de fabriquer, en creux, une nouvelle définition de la bonne citoyenneté, où chacun est enjoint non seulement de respecter la loi, mais aussi de faire preuve de bonne volonté, de se mobiliser activement pour la perpétuation de l’ordre social, c’est-à-dire pour l’économie, le capitalisme triomphant.

    Toute institution ayant en charge de gérer des populations crée de bonnes catégories à faire vivre et de mauvaises à corriger. En tant que collectif de chômeurs et précaires, nous connaissons bien les deux faces de cette politique où s’entrelacent en permanence bonne vieille discipline et technologie high-tech du contrôle. Ce qui nous menace aujourd’hui n’est pas seulement ce qui est interdit et réprimé, mais ce que la société valorise et exige de nous ; à côté de la pénalisation des formes de refus et de résistance se renforce sans cesse une exigence de participation, de mobilisation pour l’ordre social (l’économie).

    Que voyons-nous chaque jour dans ces officines de l’entreprise du « social » que sont les Pôle Emploi et les CAF ? Que le chômeur, et plus généralement tout usager d’une institution sociale, est d’emblée soupçonné de fraude, de refus d’insertion, bref de mauvaise volonté. Et que cette présomption de culpabilité transforme des droits collectifs en faveurs à mériter au cas par cas, chaque allocataire ayant à prouver sa mobilisation dans la course à l’emploi, à donner des gages d’insertion, de bonne volonté envers « l’intérêt général », sous peine de perdre ses allocations.

    Et si depuis des années, on assiste (on désigna un temps par « sarkozisme » ce phénomène) à une banalisation des arrestations, des garde-à-vue, des perquisitions, des interrogatoires, comment ne pas la rapprocher de la multiplication, dans le même temps, des contrôles domiciliaires, des rdv obligatoires d’évaluation et autres contrôles humiliants que subissent tous ceux qui touchent une allocation sociale ? Petite terreur de l’agent de la CAF s’immisçant chez nous pour chercher à nous piéger, à nous couper nos moyens de subsistances, et grande terreur du juge antiterroriste qui peut te mettre en prison des années pour des textes contestataires et des fumigènes bricolés, s’opposent moins qu’elles ne se complètent. Dans une société qui ne promet plus grand chose – on parle de « crise » – , reste le gouvernement par la peur, par l’individualisation, par l’intériorisation de force de ce qui doit être la bonne conduite, le bon comportement. Qu’importe que l’inégalité règne, que la subordination de classe reste le fondement de l’économie, puisqu’il est à la portée de chacun de s’impliquer, d’être motivé, de rester employable ou de travailler à le devenir, c’est-à-dire avoir un projet de vie inscrit dans l’horizon du travail salarié. Qu’importe si rien n’est vrai, puisque c’est (la bonne) intention qui compte.

    Il nous faut construire les moyens collectifs de s’attaquer à ces dispositifs qui cherchent, au tréfonds de nous, dans un binarisme absurde, soit à nous faire plaider coupable, en faute et en dette face à cette société, prêts à subir le châtiment, soit à nous épuiser à donner des preuves de notre innocence et de notre bonne volonté.

    Et si nous sommes solidaires des 6 camarades dont le procès commence en même temps que la nouvelle présidence, c’est au nom d’un refus commun de ces figures qu’on voudrait nous voir incarner : le bon citoyen et le bon pauvre, le bon français entreprenant et délateur, xénophobe et travailliste.
    Nous, chômeurs et précaires, continuerons à refuser de nous faire insérer de force, et à porter de bien mauvaises intentions envers cette société qui ne promet rien que nous désirions. CRACHONS DANS LA SOUPE, ELLE EST DÉGEULASSE !

    LIBERTÉ POUR TOUS LES MAUVAIS PAUVRES ET MAUVAIS CITOYENS EMPRISONNÉS !

    http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz-left1.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz-left1.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz.png http://cafard93.files.wordpress.com/2011/12/cafard-horiz-left1.png


  • Les militaires nord-africains pendant la Seconde Guerre mondiale

    Le 8 mai est une date anniversaire qui marque la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945. Les médias français se sont contentés de relayer une “belle image” : les deux présidents, Hollande et Sarkozy, posant “ensemble” une gerbe sur la tombe du soldat inconnu. Mais le 8 mai 1945 marque aussi une journée sanglante : le massacre de Sétif en Algérie. Ironie de l’histoire (il y en a d’autres). La victoire des Alliés contre les Nazis a été possible aussi grâce aux militaires nord-africains qui ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale pour libérer l’Europe.

    L’historien Belkacem Recham nous livre une tranche d’histoire sur « Les militaires nord-africains pendant la Seconde Guerre Mondiale ».
    mémoire._

    http://eastwestwesteast.wordpress.com/2012/05/08/les-militaires-nord-africains-pendant-la-seconde-guerre- _


  • Sarkozy, de l’« intrusion » à la chute…

    “When I was King, and Mason - in the open noon of my pride,
    They sent me a word from the darkness.
    They whispered and called me aside.
    They said : " The end is forbidden " ;
    They said : " The use is fulfilled. This Palace shall stand as that other’s,
    The spoil of a King who shall build.” Rudyard Kipling

    Comme tout palais, le palais éphémère de M. Nicolas Sarkozy s’est écroulé ce soir du 6 mai 2012. Une leçon d’histoire avant tout. Une leçon de démocratie surtout.

    I- L’erreur fatale de Sarkozy

    « Quand le peuple vote mal, il faut dissoudre le peuple » disait Brecht. Le peuple français n’a pas voté mal. Il a décidé de sanctionner un Sarkozy qui n’a jamais été fait pour cette fonction sérieuse et prestigieuse pour un pays qui vacille, qui n’a plus droit à l’erreur et qui est menacé par la gangrène de l’extrême droite, antithèse de la démocratie et donc de la civilisation.

    Sarkozy n’était qu’une fâcheuse « intrusion » dans la démocratie, la démocratie française. Il aurait pu être tout sauf Président de la République, mais les Français ont commis une erreur en 2007. Ils ont appris une leçon et ils ont réagi ce 6 mai historique. Le mécanisme d’un corps qui réagit car il est encore en vie.

    La sombre France , cette France « des vieux pépés » qui a voté la droite et l’extrême droite et qui menace de récidiver lors des législatives, est un corps qui ne réagit pas mais qui pue la mort.

    L’erreur majeure et fatale de Sarkozy est d’avoir gouverné en Sarkozy, en « star de cinéma qui met en scène son ego » . Oubliant la France, outrageant la France, brisant la France et martyrisant la France.

    Mais la France semble libérée ce soir, ce matin…

    II- Le palais du roi Sarkozy

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • Obscénité. Sarkozy récupère la douleur des victimes de la tragédie de Toulouse et écrit aux Français de l’étranger inscrits sur Facebook

    La tragédie de Toulouse n’aura pas longtemps "suspendu" la campagne. Sarkozy, le premier président de la République qui ne peut pas se déplacer en France sans être accompagné d’une armada policière [sans quoi, on l’a vu à Bayonne, des émeutes éclateraient], sait qu’il ne sera pas réélu. Ou s’il ne le sait pas encore, il le sent. Comme un chien qui flaire que sa dernière heure approche. Comme tous les chiens aux abois, Sarkozy a peur. Alors il aboie… De loin… Parce qu’il n’aime pas les gens… Qu’ils soient juifs, musulmans, catholiques, bouddhistes, athées, Sarkozy n’aime pas les gens (à part, peut-être, les riches, cette "caste" à laquelle il a accédé par procuration, en se faisant élire à l’Elysée).
    A celles et ceux qui auraient encore la naïveté de croire à la sincérité de sa douleur après la tragédie de Toulouse (ou plutôt les tragédies de Montauban-Toulouse), voici la lettre que tous les Français résidant à l’étranger présents sur Facebook viennent de recevoir :

    Mes chers amis,

    La semaine que nous venons de vivre a été particulièrement éprouvante.

    Un assassin a voulu, selon ses propres mots, « mettre la France à genoux » en enlevant la vie de trois enfants, de quatre militaires et d’un enseignant.

    Comme vous le savez, j’ai immédiatement interrompu ma participation à la campagne présidentielle pour assumer pleinement mon devoir de Président de la République et de chef des armées. Je me suis rendu le jour même à Toulouse pour être aux côtés des enfants, des familles des victimes et pour donner au ministre de l’intérieur et aux forces de sécurité les instructions les plus fermes pour identifier et retrouver l’auteur de ces actes monstrueux. J’ai réuni, ensemble, en signe d’unité nationale, des représentants de la communauté juive et du culte musulman. Une minute de silence a été organisée dans toutes les écoles de France à la mémoire de ces enfants martyrisés et des mesures drastiques ont été prises pour lutter contre les propagateurs de haine et de violence, des mesures que je ferai immédiatement voter en mai, si les Français me font confiance. Mercredi, j’étais à Montauban pour rendre un hommage solennel à nos trois soldats français abattus parce qu’ils étaient l’armée française, parce qu’ils incarnaient la République. J’ai tenu également à rendre hommage aux hommes du RAID qui ont risqué leur vie pour mettre ce tueur, qui a voulu semer la haine et la terreur dans notre pays, hors d’état de nuire.

    Face à cette tragédie nationale, la France rassemblée a donné une magnifique image de dignité.

    http://jesuispartout2010.blogspot.fr/2012/03/comment-sarkozy-recupere-la-douleur-des.html


  • La fuite des cerveaux - L’Armurerie
    http://larmurerie.over-blog.com/article-la-fuite-des-cerveaux-102080356.html
    Collection en cours d’acquisitions, de tweets en rapport avec Toulouse et Mohamed Merah, à but scientifique (comment peut-on taper sur un clavier avec si peu de neurones).

    @tozzztozzz : Quand je vois l’affaire mohamed Merah je me dis que bachar n est pas assez radical avec les rebelles de son pays …

    • ces deux là me semblent plus être à l’image de ce que peuvent penser les français :

      @Grangerjolle : félicitation au RAID pour son intervention sans dommages collatéraux et de tout coeur avec les policiers bléssés.merci a vous et Mr Sarkozy

      @theflmo : De la part de tout ses homonymes, un grd merci à Mohamed Merah pr avoir pourri leurs vie pour les 5 ou 10 prochaines années. #Toulouse


  • French President’s Residence ‘Busted’ For BitTorrent Piracy | TorrentFreak
    https://torrentfreak.com/french-presidents-residence-busted-for-bittorrent-piracy-111215

    Located near the Champs-Élysées in the French capital, Paris, the Élysée Palace is the official residence of President Sarkozy. As husband of ‘first lady’ and musician Carla Bruni, Sarkozy has helped promote and push through some of the toughest anti-filesharing legislation to be found anywhere in Europe.

    Those provisions include Internet disconnections for persistent pirates, and as of October this year 60 French Internet subscribers were on their third and final strike.

    This morning, however, we’re left wondering if Sarkozy, his family and French ministers will be able to answer any emails in the months to come.

    As reported to TorrentFreak this morning by Nicolas Perrier of Nikopik, people using IP addresses allocated to the Élysée Palace (62.160.71.0 – 62.160.71.255) have been very naughty indeed.


  • La farce politique bat son plein à gauche comme à droite | kitetoa
    http://reflets.info/la-farce-politique-bat-son-plein-a-gauche-comme-a-droite

    Pas moyen de passer au travers. Les primaires socialistes sont sur tous les écrans, sur toutes les ondes. François Hollande est en tête au sortir du premier tour. Il annonce qu’il est « le candidat du changement. » De son côté, l’UMP va nous servir son Nicolas Sarkozy, les président qui a déjà sauvé l’Union européenne trois fois (la dernière le 21 juillet) et qui s’apprête à le faire une quatrième fois. Soyons clair, le capitalisme tel que nous le connaissons est au bord de l’effondrement. Et « candidat du changement » ou pas, personne n’y pourra rien. Cette situation favorise les extrêmes et condamne donc les électeurs à faire un choix cornélien : ne pas voter pour les guignols qui se présentent et favoriser les partis extrémistes comme le Front National ou voter pour des guignols qui promettent encore et toujours ce qu’ils ne peuvent pas tenir. Les plans de soutien à la Grèce se succèdent. A chaque fois, la situation empire. Les CDS de la Grèce sont à un niveau tellement hilarant q


  • The e-G8 Summit, Unveiled | Nova Spivack - Minding the Planet
    http://www.novaspivack.com/technology/the-e-g8-forum-unveiled

    I was recently honored to be invited by President Sarkozy of France to participate in the e-G8 Summit — a new and potentially useful summit of global Internet leaders, right before this year’s G8 Summit in Paris.

    #net-neutrality #net-gouvernance #internet


  • « 900 chômeurs de plus, merci patron » | AgoraVox
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=46611

    Le salarié précarisé, flexibilisé et méprisé devient de plus en plus pauvre. Les ouvriers d’aujourd’hui n’arrivent que difficilement à satisfaire leurs besoins les plus élémentaires alors qu’ils produisent de plus en plus de richesses. Et plus ils en produisent, plus ils s’appauvrissent ! La classe dominante est incapable d’assurer à l’ouvrier des conditions de vie décentes. Le président de la république, certains journalistes, intellectuels, économistes, moralisateurs et experts en tout genre expliquent aux salariés à longueur de journée que les intérêts des banques et des entreprises qui ont reçu des milliards d’euros coïncident exactement avec leurs propres intérêts. M. Sarkozy, dans son discours à Rethel (Ardennes), n’affirmait-il pas d’ailleurs que les travailleurs sont, avec les entreprises, « les bénéficiaires » de l’argent débloqué en faveur des banques, car ce soutien « est fait pour les salariés ». Les patrons ont donc les mêmes intérêts que les ouvriers ! Ce qui est bon pou

    #inégalités #capitalisme