• CIP-IDF > Éléments pour un bilan : La table concertative « intermittence » du 18 septembre. On en est où ? Quand est-ce qu’on dit non ?
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=7360

    Des textes de Recours #Radiation, Samuel Churin et du Collectif les #Matermittentes.

    La table concertative « intermittence » du 18 septembre

    Ce texte n’est pas un compte-rendu de commission, mais une information, au départ rédigée à l’intention des camarades avec qui nous avions travaillé pour convenir de ce que nous devions dire dans cette instance.
    Pour donner les éléments du contexte, il s’agit plus pour moi de « justifier » le fait que je n’ai pas pu TOUT DIRE, alors que nous avions préparé un gros pavé ! Ceci explique le « je » récurrent.

    En ce qui concerne l’atelier #Pôle_Emploi [1], ils ont décidé de mettre les employeurs d’un côté et les salariés de l’autre. La raison officieuse : nous étions trop nombreux car certains ont décidé de venir, malgré les consignes, à deux par orga… « pas vous... mais... ». Alors, j’ai attaqué dans le vif du sujet : « Ça commence mal ». Après la suppression de l’atelier formation, voilà qu’on divise cet atelier en deux… Atelier commencé tardivement (plutôt plus de 10h que moins) avec une info relative à la fin des travaux qui devait avoir lieu vers midi.

    Avec mon tableau de 24 pages sur lesquelles nous avions tenté de lister tout ce qui ne va pas à Pôle Emploi, à Pôle Emploi Service et au GUSO, comment sont traités les #chômeurs, comment les règles sont interprétées de manière restrictive, comment les chômeurs #intermittents_ou_pas deviennent #suspects (contrôle en tout genre, contrôle mandataire, etc…)… et en face, à chaque fois, les textes qui sont bafoués dans chacune des situations – ce qui doit s’appliquer selon la loi, le règlement, le code du travail… Avec mon tableau de 24 pages j’en ai bavé les amis.

    L’homme à la mèche disciplinée a commencé par faire un laïus pour tenter de calmer le jeu, a proposé un tour de table ce qui nous a bien occupés pendant un petit moment (Je porte, je porte, la clé de saint Georges, quand j’l’aurai assez portée, je la laisserai tomber ♫ ♫ au pied d’un rocher ♫)...


  • Chômeurs contrôlés , patrons #assistés : la démagogie, mode d’emploi ( précaire) - AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité
    http://www.ac.eu.org/spip.php?article2195

    Les déclarations de François Rebsamen sur le contrôle des chômeurs ont été suivies d’un tollé qui a amené le Ministre à déclarer qu’aucune nouvelle mesure n’était prévue, et qu’il s’agissait simplement d’appliquer la loi.

    Il n’y a en effet nul besoin d’ajouter des dispositions à un ensemble législatif et administratif qui permet au #Pôle_Emploi comme aux #départements chargés du contrôle des allocataires du #RSA, de moduler #radiations et #sanctions selon les besoins du moments.

    Depuis le début des années 2000, en effet, de multiples textes ont été adoptés par les gouvernements successifs : chacun d’entre eux a élargi les possibilités de contrôle, les obligations diverses de pointage et de justification imposées aux demandeurs d’emploi et aux plus #précaires. Dans le même temps, les possibilités concrètes de formation et d’insertion sociale se sont réduites comme peau de chagrin.

    La réalité, tout le monde la connaît : même en reprenant le chiffre tronqué de 350 000 emplois non pourvus, le mettre en rapport avec le nombre de demandeurs d’emploi suffit à démontrer qu’il n’y a pas de possibilité immédiate pour des millions de gens.

    Exiger des gens qu’ils recherchent quelque chose qui n’existe pas est donc devenu une politique publique à part entière, avec ses victimes , mais aussi ses bénéficiaires, dont on parle peu.


  • Rhône | Lyon : #action musclée devant une agence #pôle_emploi pour contester une #radiation
    http://www.leprogres.fr/rhone/2014/09/05/lyon-action-musclee-devant-une-agence-pole-emploi-pour-contester-une-radia

    L’association Recours radiation et le collectif unitaire 69 ont perturbé l’inauguration de l’agence Pôle emploi du cours Albert Thomas à Lyon 8e fermée pour l’occasion. Refusant de partir tant que la menace de radiation d’une demandeur d’emploi ne serait pas levée, les présents ont obtenu gain de cause après avoir tapé à la porte vitrée pour se faire entendre et réussi à obtenir des interlocuteurs.

    La radiation pour manque de recherche active d’un emploi contestée concernait Clémentine Lafon 44 ans qui en ce mois de septembre a trouvé un poste d’employé vie scolaire de 20h. Pour autant, la jeune femme doit demeurer inscrite à pôle emploi faute d’un véritable contrat. « Le renversement de culpabilté est toujours sur les demandeurs d’emploi. Pourquoi doivent ils sans cesse prouver qu’ils sont en recherche alors qu’on sait bien qu’il n y a pas de travail pour tout le monde », s’est insurgé Rose Marie pechallat présidente de Recours radiation.

    http://www.recours-radiation.fr
    http://collectif-unitaire-69.tumblr.com

    et aussi http://seenthis.net/messages/290151


  • CIP-IDF > La courbe monte... les #chômeurs trinquent - Recours radiations
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=7340

    Après les cadeaux (Crédits d’Impôts pour la Compétitivité et l’Emploi, pacte de responsabilité...) et les déclarations d’amour du Premier ministre aux #entreprises ; après la signature de la convention d’assurance chômage (véritable projet de société du #MEDEF) qui fait payer une partie du déficit de l’#UNEDIC par les chômeurs [1], le ministre du Travail vient, encore une fois, prêter main forte au MEDEF [2]. Monsieur #Rebsamen exige de #Pôle_Emploi qu’il #contrôle plus les chômeurs, et les sanctionne quand ils ne cherchent pas d’emploi ou quand ils n’acceptent pas les offres qu’on leur propose [3].

    Nous nous y attendions.

    Juste avant cette pression mise sur Pôle Emploi et les chômeurs, le 1er Ministre, Monsieur Valls chargeait le Ministre du travail de l’exécution d’un décret (article 12) sorti en catimini en mai 2014. Ce décret a sonné la fin de l’obligation pour Pôle Emploi d’accompagner les chômeurs en les rencontrant au moins une fois tous les 3 mois.

    Moins d’accompagnement pour aider à concrétiser leur projet d’accès à l’emploi, plus de contrôles et de sanctions pour inciter à prendre n’importe quel emploi [4] au prétexte que des milliers d’offres ne seraient pas pourvues... On connaît la ritournelle !

    Face à la fin du plein emploi qu’ils feignent d’ignorer, ils organisent la répression contre ceux qui refusent de prendre ces innombrables miettes de petits boulots qui jonchent le marché du travail et les résidus de salaires allant avec.. Quand on a faim, on n’a pas le droit de faire la « fine gueule » ! Cette convention d’assurance chômage insécurisante, pleine de pièges pour les demandeurs d’emploi, associée aux menaces de sanctions, vient à point : les voilà poussés à accepter un emploi ne correspondant pas à leur choix (qualification, durée, rémunération et temps de travail) sous peine de #radiation [5].

    http://www.cip-idf.org/local/cache-vignettes/L279xH313/mcpl-2-dabc4.jpg

    #précarisation #plein_emploi_précaire


  • Les enfants de Fukushima sont en train de mourir
    http://www.nautiljon.com/actualite/daily+life/les+enfants+de+fukushima+sont+en+train+de+mourir-4501.html
    http://www.nautiljon.com/images/actualite/00/10/medium/les_enfants_de_fukushima_sont_en_train_de_mourir_4501.jpg?1403682520

    Quelque 39 mois après les multiples explosions à Fukushima, le taux de #cancers de la thyroïde chez les enfants des environs sont montés en flèche, dépassant de 40 fois la normale.

    Plus de 48 % des 375.000 jeunes – presque 200.000 enfants – testés par l’Université de Médecine de Fukushima, vivant à proximité des réacteurs souffrent aujourd’hui d’anomalies pré-cancéreuses de la thyroïde, principalement de nodules et de kystes. Le taux est en voie d’accélération.

    • @bug_in je me suis fait la même remarque.
      D’autant plus, qu’en suivant ces sites militants, on constate que les chiffres sont parfois recopiés un peu rapidement. Ainsi, sur le site (sans doute) original, on trouve bien les 48% mentionnés, mais les effectifs sont sensiblement différents.

      Fukushima children thyroid cancer cases spreading to their lymph nodes and lungs | Evacuate Fukushima
      http://evacuatefukushimanow.wordpress.com/2014/06/12/福島県の甲状腺がん-fukushima-children-thyroid-cancer-cases-sp

      370,000 children under 18 at the time of the nuclear accident are subject to thyroid examination and so far, 50 have been confirmed to have cancer and 39 are suspected.

      90 cases in total – When you hear “90 cases or suspected cancers”, don’t bother. 98% of the “suspected” cases turned out to be CONFIRMED last time around. So, not be insensitive, it is 90 cases confirmed .

      51 had surgeries as of March 31, 2014

      Total number of children whose initial examination results are confirmed: 287,056
      Assessment
      A1 = 148,182 (51.6%) (no nodules or cysts found)
      A2 = 136,804 (47.7%) (nodules 5.0 mm or smaller or cysts 20.0 mm or smaller)
      B = 2,069 (0.7%) (nodules 5.1 mm or larger or cysts 20.1 mm or larger)
      C = 1 (0.0%) (requiring immediate secondary examination)

      J’ai cherché des prévalences en population générale, mais c’est difficilement comparable. Le taux augmente sensiblement avec l’âge.

      Pour les taux de cancer de la thyroïde, les chiffres présentés donnent environ 90 cancers sur 300 000 enfants, soit 150 par million (sur 3 ans, ce qui n’est pas précisé).

      Si on compare avec le graphique fourni sur un autre billet du même blog
      http://evacuatefukushimanow.wordpress.com/2014/02/08/breaking-news-75-children-have-now-being-diagnosed-w、こどもの甲状腺がん75/
      http://evacuatefukushimanow.files.wordpress.com/2014/02/cancer-registry.jpg
      on est assez loin des « 40 fois plus élevé ».

      Les Hôpitaux Universitaires de Genève donnent aussi des éléments de comparaison (de l’ordre de 25 nouveaux cas par an et par million, en population générale).
      http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/atelier_mpr/080416_nodule_thyroidien.pdf

      Enfin, on trouve une référence solide sur la procédure de dépistage, ses résultats et des éléments de comparaison dans le rapport 2013 du Comité scientifique des Nations Unies sur l’Effet des Radiations Atomiques (UNSCEAR) publié le 2 avril 2014.
      http://www.unscear.org/docs/reports/2013/13-85418_Report_2013_Annex_A.pdf (p. 79, §180)

      180. Thyroid ultrasound examinations were to be made for all individuals in Fukushima Prefecture who were aged 18 years or younger on 11 March 2011 (about 360,000) and were expected to be completed within 3 years (by March 2014). Thereafter, children would undergo thyroid examinations every 2 years until age 20 and every 5 years thereafter [Y5]. By the end of July 2013, about 175,000 children living in Fukushima Prefecture had received thyroid examinations using modern, highly sensitive ultrasound equipment [F3]. Thyroid nodules had been detected in about 1% of those surveyed and thyroid cysts in about 40% of those surveyed. A survey, using similar equipment, of about 4,000 children and adolescents had also been made in the prefectures of Aomori, Yamanashi and Nagasaki [T5] which were largely unaffected by the accident; the observed incidence of thyroid nodules and cysts there was even larger than that observed in Fukushima Prefecture. This indicates that the high detection rate of nodules and cysts in all of these surveys is a consequence of the intensive screening and the highly sensitive nature of the equipment being used, and not of additional radiation exposure resulting from the accident.


  • Fukushima : la décontamination de l’eau entièrement stoppée
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/20/fukushima-la-decontamination-de-l-eau-entierement-stoppee_4421684_3244.html

    Le système de décontamination d’eau ALPS de la centrale accidentée de Fukushima est entièrement stoppé depuis mardi 20 mai au matin, après l’arrêt de la troisième ligne de traitement.
    Le dispositif, qui sert à éliminer une soixantaine de radionucléides des eaux qui ont été utilisées pour refroidir les réacteurs, est constitués de trois lignes parallèles de décontamination.

    Les deux premières (A et B) avaient cessé de fonctionner il y a quelques jours. La troisième (appelée C) s’est arrêtée en début de matinée en raison de la dégradation de ses performances.

    La cause de tous ces problèmes reste inconnue et non expliqué par la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) qui gère les opérations. Le système ALPS est censé fonctionner depuis plusieurs mois, mais dans les faits il ne cesse de rencontrer des problèmes divers.


  • CIP-IDF > L’interluttants n° 32, mars 2014 est de sortie
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=6880

    C’est un 8 pages au format A3 et à prix libre (0 et +).
    • Nous ne voulons pas être sauvés / Nous sommes tous des « #intermittents »
    • Royal / Parisot, avant, après / Unédic 2014-2017 : ni régression, ni statu quo, des #droits nouveaux !
    • Quelques arguments pour se défendre / Exemple de réponse au courrier des lecteurs
    • Des #indus à la pelle, Recours #radiations / Alerte intermittents ! APS et AFD : le piège se referme déjà ! CAP
    • Matermittentes vs CPAM, extraits d’audience
    • Le régime des intermittents du spectacle : ni déficit, ni surcoût, Mathieu Grégoire / Nous ne crachons pas dans la soupe, nous voulons juste la partager équitablement
    • Annexe à la plateforme de propositions / Pour une réforme juste et équitable / A l’Assemblée le 25 février 2004 / Comité de suivi de la réforme du régime d’assurance-chômage des intermittents
    • Déshabiller Paul pour déshabiller Jacques ? Mon poing dans tes chiffres / Pendant ce temps se discute le « pacte de responsabilité »

    Prélèvements et reproduction encouragés, avec l’indication : http://www.cip-idf.org svp.

    Usines à gaz partout, respiration nulle part ?

    Alors que contre les provocations patronales et la non indemnisation, la mobilisation en cours exige une refonte de l’Unedic, une « réforme » du #RSA se prépare… C’est pour notre bien ! que la réforme remédiera à l’ampleur #non-recours parmi les salariés pauvres. Nous aurons à y revenir, D’ici là, voici quelques éléments. Peu après l’instauration du RSA, voilà ce que nous écrivions à propos de ce dispositif : "Il faudrait donc accepter n’importe quelle offre « raisonnable » d’emploi sous peine de radiation et suppression de revenu, subir la suspicion des départements et les intrusions de la CAF en dépendant du RSA, avoir capitalisé des droits et être un artiste de l’entreprenariat de soi pour ouvrir droit au chômage, souscrire à l’obligation de s’activer que la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC en un Pôle emploi doit conforter, bref, vouloir « gagner plus » et se soumettre pour un minimum. »
    Voir : Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère - #L’Interluttants
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4124

    #journal #chômeurs


  • SURPRISE: You’re Eating Fukushima Radiation and Bloody, Cancerous Tumors in Fish Contaminated By Radiation
    http://www.turnerradionetwork.com/news/232-pat

    “In all the years I’ve been fishing I never caught any fish like this. Caught 3 more sick fish with same markings and this time one had some kind of growths coming out from its mouth  Most people in our community eat this fish.”

    #fukushima #pacificocean #radiation #cancer #fishing #alaska #westcoast #glups


  • « Comment je #contrôle que les #chômeurs cherchent bien du travail » | En quête d’#emploi
    http://emploi.blog.lemonde.fr/2014/01/27/comment-je-controle-que-les-chomeurs-cherchent-bien-du-travail

    Allant voir cet article publié en pleine "négociations" Unedic histoire de dire que l’argent va ic aussi être bien géré, vous serez éventuellement en mesure de dire par des post sur le site du journal ce que vous pensez de quelques saloperies ("Ce matin, j’ai radié une personne qui était à deux ans de la retraite... ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de travail qu’il ne faut pas chercher"), ce que vous savez, ce que la presse ne dira pas…

    En supplément, un #papier_piqué :

    Pôle emploi renforce le contrôle des chômeurs

    L’organisme multiplie, en toute discrétion, les dispositifs pour lutter contre la #fraude

    Comme souvent à #Pôle_emploi, l’organisme a choisi de ne pas communiquer sur le sujet. Mais depuis plusieurs mois, la direction renforce, en toute discrétion, le contrôle des chômeurs. Depuis le 20 janvier, tous les conseillers Pôle emploi peuvent par exemple savoir automatiquement et de façon quasi immédiate si les chômeurs de leur « portefeuille » ont retrouvé un emploi. Jusqu’ici, ils devaient se contenter des déclarations spontanées des chômeurs, forcément imprécises. Désormais, les Urssaf envoient chaque jour à Pôle emploi les déclarations préalables à l’embauche (DPAE) qui sont remplies obligatoirement par tout employeur.

    Pôle emploi affirme sur son site que cette transmission permet « de mesurer l’impact de son offre de service sur le chômage et l’emploi ». Mais plusieurs documents internes, consultés par Le Monde, indiquent que les DPAE permettront également « d’identifier des fraudes ou des #indus potentiels ». Les « indus » désignent les trop-perçus qui découlent généralement d’oubli ou de décalage de déclaration des chômeurs qui reprennent un emploi. Chaque année, 800 millions d’euros versés par erreur doivent être récupérés par l’organisme. Avec la déclaration #automatique, Pôle emploi espère éviter de verser a priori ces sommes.

    Si les documents internes précisent bien que la DPAE « ne permet pas de suspendre l’indemnisation des demandeurs d’emploi », un chômeur pourra être sanctionné s’il s’avère qu’il n’a délibérément pas déclaré qu’il reprenait un emploi. Comme les DPAE ne sont pas totalement fiables – seules 90 % d’entre elles débouchent sur une embauche effective –, la CNIL a imposé à Pôle emploi qu’un conseiller intervienne avant toute demande de remboursement ou sanction. « Les DPAE serviront à instruire des procédures pour soupçon de fraude, mais en aucun cas ne pourront servir à suspendre les allocs sur cette simple information. Pôle emploi marche sur des œufs », explique un conseiller.

    Un autre projet, mené dans le plus grand secret, est encore plus sensible. Depuis mars 2012, dans douze agences un peu partout en France (Fécamp, Besançon, Evreux, Toulon...), des conseillers consacrent la totalité de leur temps à contrôler que les chô- meurs cherchent bien du travail. Si la direction juge cette #expérimentation concluante, elle pourrait être étendue à l’ensemble du territoire à partir de juin. Cette mission de contrôle était exercée par l’inspection du travail et les Assedic, mais elle avait été abandonnée avec la fusion de ces dernières avec les ANPE et la création de Pôle emploi.

    Si le code du travail impose aux chômeurs « d’accomplir des actes positifs et répétés de recherche d’emploi », la plupart des conseillers ont du mal à sanctionner ceux qu’ils suivent régulièrement pour ce motif. La direction de Pôle emploi refuse d’ouvrir à la presse les portes de ces cellules de contrôle, mais une conseillère a accepté de témoigner sous le couvert de l’anonymat. « Nous recevons tous les jours des listes de chômeurs à contrôler, sélectionnés de manière #aléatoire, explique-t-elle. Nous examinons d’abord si le chômeur a suivi tous les projets d’accompagnement, s’il a créé un espace personnel en ligne, s’est abonné aux offres. Il y a ensuite un entre- tien téléphonique . Si les éléments ne sont pas satisfaisants, nous lui envoyons un questionnaire en lui demandant des pièces justificatives, comme des mails de candidature ou une copie de son journal de bord de recherche d’emploi. En cas de non-réponse, ou pour ceux qui ne font aucune démarche ou qui nous mènent en bateau, nous pro- nonçons une #sanction de 15 jours de #radiation. »

    Les contrôleurs de Pôle emploi n’ont, pour l’instant, pas le droit de se rendre au domicile des chômeurs , ils ne peuvent que les convoquer ou les appeler aux horaires de bureau. Et cette conseillère assure agir avec bienveillance. « On tombe parfois sur des gens qui nous disent qu’ils sont au fond du trou et qui ont complètement baissé les bras. Je ne suis pas là pour les sanctionner et le fait de les contrôler va souvent les faire redémarrer. On leur laisse alors le temps de se relancer dans leur recherche en venant par exemple à un entretien avant de décider de sanctionner », assure-t-elle.

    A la direction générale, on refuse d’avancer un bilan. « Il sera fait en juin, nous regarderons à ce moment-là », se défend un dirigeant. Selon la conseillère, environ 10 % des chômeurs contrôlés dans son agence sont radiés pour deux semaines. Le directeur d’une autre agence assure radier environ 12 chômeurs par mois sur la base de ces contrôles.

    « Dans un Etat de droit, on doit appliquer le code du travail, et cela me semble plus intelligent de radier pour manque de recherche d’emploi que pour absence à un rendez-vous », assure ce cadre. Mais cette expérimentation suscite quelques remous syndicaux. « Si on était en plein-emploi, la question du contrôle se poserait peut- être, mais aujourd’hui on n’a pas d’offres d’emploi. On va encore appuyer sur la tête des chômeurs », s’inquiète Véronique Riesco, au nom de la CGT Pôle emploi Haute- Normandie, une des régions « tests ».

    Dernier élément dans la lutte tous azimuts contre la fraude, Pôle emploi va mettre en place d’ici au printemps des processus de détec- tion automatique des profils de chômeurs les plus susceptibles de frauder. Via des processus de « #data_mining » (exploration de données), déjà appliqués dans les #CAF, l’organisme va identifier les caractéristiques les plus fréquentes des fraudeurs et contrôler les chômeurs qui en sont les plus proches.

    Depuis cet automne, l’organisme dispose également de cartes montrant les types de fraudes les plus fréquentes selon les régions. Enfin, des réflexions ont actuellement lieu à la direction de la lutte contre la fraude autour du pistage des internautes via leur adresse IP . L’organisme pourrait ainsi repérer les chômeurs qui s’actualisent régulièrement depuis l’étranger. « Il n’y a aucun projet d’utilisation des adresses IP à des fins de contrôle », promet toutefois Thomas Cazenave, le numéro 2 de Pôle emploi.

    Jean-Baptiste Chastand

    http://www.cip-idf.org/IMG/mp3/02_Clefs_De_La_Prison.mp3

    #précarité #opacité #dette

    http://www.recours-radiation.fr


  • #Arandis: The #uranium capital of the world - Features - Al Jazeera English
    http://www.aljazeera.com/indepth/features/2014/01/arandis-uranium-capital-world-2014119174134196746.html
    http://daylifeimages.newscred.com/imageserve/29af4c72c92fb69f910dd85cc21bfb6b/666x405.jpg?fit=scale&background=000000

    Somewhere in the middle of the vast Namib desert is a settlement by the name of Arandis. It has been here since 1975, ever since the Anglo-Australian mining firm Rio Tinto came to set up its Rössing uranium mine.

    It needed a place to house its black workforce.

    Almost forty years later, the glamour of the olden days has passed, when uranium prices were high and competition low. Arandis is still the home of the workers, but has lost the financial support of the company. It looks like it is doomed to decay. The town lies like an island in the middle of endless rocks, sand and dust. The streets are dull and lifeless and the houses only distinguishable by the colours in which they’ve been painted.

    There’s a saying here: “If you leave Arandis, you will die.” One of those who repeat the phrase is Hoseas Gaomab, who worked in the mine’s laboratory for 23 years. He knows many men who have died. But he doesn’t know why.

    #santé #nucléaire #radiation


  • Pôle Emploi : des #radiations expéditives qui embellissent les statistiques - charentelibre.fr
    http://www.charentelibre.fr/2014/01/08/pole-emploi-ne-chome-pas-sur-les-radiationsmotifs-variesrecours-possib

    Quand ils s’inscrivent, tout va très vite. On utilise un jargon qu’ils ne comprennent pas forcément."

    Ils doivent notamment dire s’ils acceptent de recevoir les informations qui les concernent dans un espace personnel sur le net. Certains cochent la case alors qu’ils n’ont pas de connexion ou qu’ils ont une maîtrise très insuffisante de l’outil. Dès lors, le #courrier_papier n’est plus obligatoire. Par ailleurs, les politiques sont différentes d’un site à l’autre. Certains relancent par SMS ou par mail, d’autres pas.

    Les motifs jugés recevables donnent l’impression d’être examinés au doigt mouillé. Virginie Sutter, malade, avait prévenu par mail qu’elle ne pourrait pas se rendre à sa #convocation, gardant le lit chez elle à Champniers. « On m’a demandé d’envoyer un certificat médical. Ce que j’ai fait. J’ai quand même été radiée parce qu’ils voulaient un arrêt maladie. J’avais déjà été exclue pour avoir choisi d’aller au chevet de ma mère très malade plutôt que d’aller à mon rendez-vous. »

    La panne n’est pas non plus une excuse recevable. « Quand on est en fin de droits, on est dans la galère financière, raconte Vanessa, de Saint-Yrieix. Ma voiture est tombée en panne, je n’ai pas pu aller au rendez-vous. Il aurait fallu que je fournisse un certificat du garagiste. »

    #chômeurs #Pôle_emploi

    Un site de référence, doté d’un forum, pour se défendre (modèles de lettres de recours, échanges entre les concernés, etc.) : http://www.recours-radiation.fr

    Des éléments pour mettre en oeuvre un rapport offensif à la #légalité et aux institutions chargées de la mettre en oeuvre : Se défendre, Michel Foucault et alii
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=6191


  • Compte rendu de l’action "Non aux #radiations du RSA" - Paris-Luttes.info
    https://paris-luttes.info/compte-rendu-de-l-action-non-aux

    Suite à une radiation du #RSA par la DASES (dépendant du conseil général de #Paris) sous le motif d’avoir des activités bénévoles, un allocataire se retrouve sans aucun revenu pour vivre. Il ne peut plus faire ses courses ni payer son loyer. La commission pluridisciplinaire (une assemblée d’affameurs nommée par le maire de Paris) forme un tribunal pour sanctionner les allocataires qui leurs déplaisent.

    « Absurdité », « torture morale », une enquête sur le RSA à Paris
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5996

    Nous, RSAstes Parisiens,
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=6016


  • Personnel irradié, bébés exposés : les dérives d’un hôpital marseillais - Terra eco
    http://www.terraeco.net/Personnel-irradie-bebes-exposes,51903.html

    Pascal (1) travaille au Samu, au rez-de-chaussée de l’hôpital, juste en-dessous du service de #médecine_nucléaire. Il a appris en septembre que des salles de son service étaient exposées à une #radioactivité bien supérieure aux normes autorisées. En cause, l’iode 131 utilisé à l’étage supérieur pour soigner les malades du cancer de la thyroïde. Une fois ingéré par le patient, ce produit radiotoxique est éliminé principalement par les urines et évacué dans des canalisations spécifiques vers le sous-sol, où il est stocké dans des cuves dédiées. En chemin, ces gaines radioactives traversent les urgences pédiatriques et le Samu en émettant un rayonnement permanent. D’après un document transmis en interne (voir ci-dessous), il atteint certains mois des valeurs jusqu’à neuf fois supérieures à la limite autorisée. La salle la plus exposée accueille des enfants et des nouveaux-nés, qui y sont soignés par aérosols. Les directions successives connaissent le problème depuis sept ans. Mais pas les salariés, pourtant indûment exposés.

    #santé #radiation


  • WWW.SUDEMPLOI7627.ORG : POLE EMPLOI CREE EN INTERNE UNE POLICE PRIVEE CONTRE LES CHÔMEURS.
    http://www.sudemploi7627.org//09/pole-emploi-cree-en-interne-une-police.html

    Pôle emploi modifie en profondeur son organisation autour du #contrôle de la recherche d’emploi.

    Eté 2013, deux ans avant le fin du #Pôle_emploi 2015 (outil opérationnel de la convention tri-partite Etat / Unédic / Pôle emploi ), les tests préalables à la mise en place de la "police privée de PÔLE EMPLOI “ sont en phase de lancement avec un retard sans surprise d’environ 2 mois.

    Trois régions participent à ce laboratoire.

    • le lien a changé
      http://www.sudemploi7627.org/2013/09/pole-emploi-cree-en-interne-une-police.html

      et commentaire de SUD :

      Nous prétendons qu’en recherchant une meilleur efficacité dans l’application de l’article L5412-1 1 sur le contrôle de la justification de recherche d’emploi, c’est Pôle emploi dans son ensemble qui renforce sa position de « juge et partie ».

      Nous prétendons que Pôle emploi n’hésite plus à centrer son action sur les aspects comptables et financiers tout en communiquant publiquement sur l’efficience supposée de son nouvel accompagnement (très proche d’ailleurs de celui que l’ANPE pratiquait avant le SMP).

      Nous prétendons qu’il est certain qu’en instaurant une distance émotive entre le Conseiller Contrôleur et la personne privée d’emploi, Pôle emploi vise un gain des #radiations.

      Nous prétendons qu’en annonçant aux Conseillers de terrain que leur travail est allégé des tâches liées au contrôle de la recherche d’emploi, il leur sera demandé un meilleur #rendement qui se traduira par une pression pour l’obtention de meilleurs résultats en terme de sorties (c à d, sorties des statistiques sur le nombre des Demandeurs d’Emploi inscrits en Fin de Mois DEFM).

      Nous prétendons que la manœuvre se traduira aussi, soit par la diminution de la durée des entretiens, soit par l’ajout de tâches à réaliser en cours d’entretien.

      Nous prétendons que c’est bien auprès de son Agence Pôle Emploi habituelle, et en particulier à l’accueil, que le Demandeur d’Emploi, cible d’enquêtes intrusives de plus en plus nombreuses, viendra exprimer avec plus ou moins de retenue son mécontentement.

      Nous prétendons que les accueils des Pôle emploi ne peuvent plus faire face aux risques engendrés par les montés d’agressivité quotidiennes.

      #chômage #précarité #travail



  • How the #smartphone boom could damage your health and the environment - The Ecologist
    http://www.theecologist.org/News/news_analysis/1596133/how_the_smartphone_boom_could_damage_your_health_and_the_environment.h

    Known for their beauty, aspens have been in decline across North America, with some dramatic losses in recent years. Aware of the rapid growth of radiofrequency (RF) #radiation, particularly from mobile-phone ‘towers’, Colorado researcher Katie Haggerty had an inspiration: she planted three test plots of aspen seedlings. Carefully matched in all other respects, one plot was shielded from a nearby town’s RF radiation, one was ‘mock’ shielded, and the other was left unprotected. The difference, recorded in the International Journal of Forestry Research, was startling: the fully shielded saplings were vigorous and healthy, but both the ‘mock’ shielded and the exposed plants were small, lacked pigments, and had sickly leaves.

    #santé #environnement


  • Des papillons modifiés génétiquement par les radiations de Fukushima
    http://www.lemonde.fr/japon/article/2012/08/14/des-papillons-modifies-genetiquement-par-les-radiations-de-fukushima_1745872

    Des papillons vivant aux alentours de la centrale de #Fukushima ont souffert de #mutations_génétiques sur trois générations à cause de la radioactivité, ont découvert des chercheurs japonais. Environ 12 % de petits papillons bleus de la famille des lycénidés exposés à la radioactivité à l’état de larves lors de la catastrophe nucléaire de mars 2011 ont développé des anomalies, notamment des ailes plus petites et une malformation des yeux, ont expliqué des chercheurs. [...] Six mois après le désastre, un nouveau lot de papillons a été attrapé près de Fukushima Daiichi et, cette fois, le taux d’anomalie de la génération suivante a été mesuré à 52 %, a précisé M. Otaki.

    #nucléaire #radiations


  • #Fukushima : niveaux records de #radiations dans le bâtiment du réacteur n° 1
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/06/27/fukushima-niveaux-records-de-radiations-dans-le-batiment-du-reacteur-n-1_172

    Les niveaux de radiations enregistrés juste au-dessus de l’eau radioactive présente dans le sous-sol atteignent jusqu’à 10 300 millisieverts/heure, soit une dose par laquelle l’homme devient malade au bout de quelques minutes et meurt en peu de temps. Il ne faut qu’une vingtaine de secondes pour que soit dépassée la dose annuelle admissible en un an pour les ouvriers du site.

    #nucléaire


  • Le 7 décembre 2011 - juif.org

    Israël : « Les travailleurs de l’usine de Dimona exposés à des niveaux élevés de radiation »

    http://www.juif.org/img/rss/les-travailleurs-de-l-usine-de-dimona-exposes-a_164339.jpg

    Les travailleurs du centre de recherche nucléaire du Néguev ont été exposés à des niveaux extrêmement élevés de rayonnement, certains aussi élevés que la limite annuelle, selon un expert en protection contre les radiations.

    La déclaration du docteur Thelma Byrne a été faite lors d’une audience devant le tribunal du travail qui a pour but de déterminer si les anciens employés de l’institut doivent être reconnus comme des victimes d’accidents de travail après s’être vu diagnostiquer un cancer.

    Les poursuites ont été entamées par 44 employés du réacteur de Dimona et du centre de recherche nucléaire de Soreq au milieu des années 1990. Certains membres de ce groupe sont déjà décédés depuis.

    « Nous étions contaminés à chaque fois, » a déclaré le docteur Byrne dans son témoignage. Elle était à la tête du département de la sécurité radiologique au centre de Soreq. « J’ai travaillé avec des matériaux dont la nature était inconnue. Ils ne nous disent pas ce à quoi nous avons été exposés. »

    « La sécurité autour des radiations n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, elle était marginale, » a-t-elle ajouté. Byrne fonde son témoignage sur les dépositions des employés.

    Byrne affirme que certaines victimes du cancer auraient pu être épargnés si elles avaient subi des tests préventifs d’exposition aux radiations, mais ces tests n’ont pas été ordonnés.

    Effie Blecker, dont le père travaillait au centre de Dimona et est décédé d’un cancer, a exhorté l’état à reconnaître les anciens salariés comme des victimes d’accident de travail. Il a dit que son père lui a dit sur son lit de mort : « il y a eu beaucoup d’accidents à l’usine dont on n’a pas parlé. »

    Il a dit qu’une fois, son père n’est pas rentré du travail pendant plusieurs jours, plus tard seulement il est devenu évident que lui et ses collègues ont été obligé de rester à l’usine pour être décontaminés.

    « Chaque fois que je lui demandais ce qui se passait à l’usine, il disait ’il y a des choses que je ne peux pas vous dire,’ » dit Blecker. « Je suis certain qu’il y a des secrets d’état qu’il ne voulait pas exposer, et c’est très bien comme cela. Mais l’injustice faite à ces personnes doit être corrigée. »

    http://www.juif.org/sciences-technologies-israel/164339,les-travailleurs-de-l-usine-de-dimona-exposes-a-des-niveaux-eleves.php

    #Israël, #Dimona, #radiation, #nucléaire



  • La Gazette Santé Social - Actualité - L’actu - Difficile sortie du #RSA vers l’emploi, selon une enquête de la Fnars
    http://www.gazette-sante-social.fr/actualite/actualite-generale-Difficile-sortie-du-RSA-vers-l-emploi-selon-

    Le passage du RSA socle (sans emploi) au RSA activité (complément de revenu du travail) est plus fréquent : 28% des travailleurs sociaux interrogés déclarent que, pour les allocataires du RSA qu’ils accompagnent, le passage du RSA socle au RSA activité est « fréquent ou très fréquent ». Autrement dit, les allocataires du RSA socle reprennent une activité quand c’est possible.
    De fait, 96% des travailleurs sociaux constatent que les #radiations pour refus d’#emploi sont « très peu ou peu fréquentes » et 81% constatent que les allocataires souhaiteraient travailler davantage. Cela confirme que les bénéficiaires du RSA ne refusent pas de travailler, mais que c’est l’emploi qui manque.
    Enfin, l’accompagnement vers l’emploi reste problématique. 65% des travailleurs sociaux ayant répondu observent des difficultés d’accompagnement par les référents uniques (ceux de Pôle Emploi notamment) pour les bénéficiaires du RSA qui relèvent d’une obligation d’accompagnement.

    Vous croyez que les #Wauquiez, #Copé, #Daubresse et consorts vont lire les résultats de cette enquête ?


  • Pôle emploi : Convocation pour « entretien téléphonique », pas de sanction possible ; quelques conseils pour faire face aux radiations, au suivi...
    http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5630

    Une conseillère relate une réunion de service en agence à laquelle elle a assisté. « Notre aimable direction nous a sermonné sur l’insuffisance des #radiations observées, notamment concernant les suites à propositions d’offres d’emploi (non envoi de CV, absence de candidatures, etc.) et absences à rendez-vous téléphoniques avec un argument ………… étonnant : On lance la procédure, si le demandeur proteste ou fournit un argument valable, on abandonne la procédure de radiation mais sinon, “ça en fera toujours un de moins” (l’expression n’a pas été employée, mais c’était clairement le message !)... »


  • Convocation pour « entretien téléphonique » : pas de sanction possible

    Une conseillère relate une réunion de service en agence à laquelle elle a assisté. « Notre aimable direction nous a sermonné sur l’insuffisance des #radiations observées, notamment concernant les suites à propositions d’offres d’emploi (non envoi de CV, absence de candidatures, etc.) et absences à rendez-vous téléphoniques avec un argument ………… étonnant : On lance la procédure, si le demandeur proteste ou fournit un argument valable, on abandonne la procédure de radiation mais sinon, “ça en fera toujours un de moins” (l’expression n’a pas été employée, mais c’était clairement le message !)... »

    Par ailleurs, Recours Radiation dénonce le fait que ces abus sont permis par le système informatique de Pôle Emploi, qui a été conçu en intégrant les convocations pour « entretien téléphonique » alors qu’il ne l’aurait pas du... Ce qui permet ainsi d’expédier à tort et à travers des « avertissement avant radiation pour absence à entretien mensuel » ou des avis de sanction sur ce motif pourtant illégal.

    Xavier Bertrand l’a dit : son objectif, c’est de faire passer le taux de #chômage en dessous de 9% d’ici la fin de l’année... Amis chômeurs, ne vous laissez pas abuser !

    Et pour toute situation inextricable, n’hésitez pas à saisir le nouveau Médiateur :
    Jean-Louis Walter
    Direction Générale de Pôle Emploi
    1 avenue du Docteur Gley
    75987 Paris Cedex 20
    mediateur.national@pole-emploi.fr

    Par Sophie Hancart
    http://www.actuchomage.org/2011051515732/Social-economie-et-politique/convocations-pour-lentretien-telephoniquer-pas-de-sanction-possible.htm