• http://www.slate.fr/story/91683/sondage-secret-sarkozy-valeurs-actuelles

    Dans la plupart des cas, l’idée du sondage fuité est d’alimenter les ralliements ou le soutien des électeurs au candidat déjà donné comme le mieux placé pour gagner. Les chercheurs en sciences politiques appellent cela le bandwagon effect, comme on saute dans un train en marche.

    Oui Sarkozy sait que c’est cela qui permet de remporter la primaire. Royal en 2007 puis Hollande en 2012 ont remporté la primaire PS car les sondages les plaçait en tête, quelle que soit la qualité de leur campagne interne.
    Un militant c’est comme un supporter de foot, il n’est pas là pour voir du beau jeu. Il veut juste que son camp sorte vainqueur...

    #bandwagon_effect
    #panurge
    #partisans
    #opinion
    #sondage
    #sarkozy



  • Malakoff Mederic /assurance retraite : du public au privé à la plus grande joie de la famille Sarkozy ? - Le Blog Finance
    http://www.leblogfinance.com/2014/07/malakoff-mederic-assurance-retraite-du-public-au-prive-a-la-plus-gran
    http://www.leblogfinance.com/files/2014/07/business-guillaume-sarkozy-malakoff-mederic-017e0-300x169.jpg

    Souvenez-vous … C’était en octobre 2010 … Alors qu’une bonne partie de la France était dans la rue pour s’insurger contre le passage de l’âge minimum de la retraite à 62 ans … les flashs publicitaires diffusés à l’heure des plus grandes écoutes nous vantaient les mérites de la société Malakoff Mederic.

    Cela avait au moins le mérite d’être clair : quand Sarkozy – Nicolas – faisait « frissonner » à sa manière les Français en laissant craindre qu’ils devront travailler plus – longtemps – pour avoir une retraite décente, Sarkozy – Guillaume – tentait de récupérer l’argent qu’il nous reste … pour que nous le placions dans sa société, laquelle – oh coïncidence – vend de l’épargne retraite … Le monde est parfois si petit ….

    Rappelons à toutes fins utiles qu’à cette date, Aviva, sixième assureur mondial, estimait que les 27 pays de l’Union Européenne devraient trouver 1.900 milliards d’euros pour assurer une « retraite décente » à ses citoyens qui prendront leur retraite entre 2011 et 2051. Dont 243 milliards pour la France. Selon ladite société, le Français moyen devrait épargner 8 000 euros par an pour compléter sa retraite future.

    Mais comme souvent, le malheur des uns pourrait faire le bonheur des autres et plus particulièrement des assureurs.......

    >>>

    En effet, quelques amendements intégrés discrètement dans le texte de la nouvelle loi sur les retraites allaient permettre de développer les « plans d’épargne collectifs pour la retraite » (PERCO) et les « plans d’épargne-retraite populaire » (PERP).

    Une manière comme une autre – ou presque –

    de transférer des fonds du système par répartition vers la capitalisation individuelle

    et une opportunité, pour les assureurs, qui multiplient les offres d’assurance retraite par capitalisation.

    <<<

    #malakoff_médéric
    #retraite
    #sarkozy


  • Philippe Bilger : "Le roi Sarkozy est de plus en plus nu"
    http://www.marianne.net/Philippe-Bilger-Le-roi-Sarkozy-est-de-plus-en-plus-nu_a239885.html

    Pour l’ancien magistrat, la posture victimaire de Nicolas Sarkozy et de ses proches n’a pas lieu d’être. Selon lui, ce que l’ancien président dénonce comme une épreuve n’est que le retour de l’Etat de droit. Et plutôt que de s’agiter, Philippe Bilger estime qu’il devrait « être prié de rester auprès de son épouse et de continuer à donner des conférences au plus offrant » !

    http://www.marianne.net/photo/art/default/983787-1166170.jpg?v=1404414245

    Marianne : L’offensive à l’encontre des magistrats peut éventuellement avoir un impact positif pour Sarkozy auprès de l’opinion publique. Néanmoins, est-ce que cette méthode peut aggraver son cas pour ses futures échéances judiciaires ?
    Philippe Bilger : S’il n’était impliqué que dans une ou deux affaires, cette offensive pourrait être bénéfique. Or, il est mis en cause dans sept procédures. Sa stratégie devient usée et quand on traine autant d’affaires derrière soi la présomption d’innocence devient peu à peu une présomption de culpabilité. Ensuite, d’après mes informations, la magistrature commence enfin à réagir face à ses attaques et ne devrait plus — comme à l’accoutumée — tendre l’autre joue.

    La magistrature a été mise en cause par Nicolas Sarkozy lors de son intervention sur TF1 et Europe 1, mais aussi par ses supporters la veille, et notamment Claire Thépaut, l’une des deux juges d’instruction, membre du Syndicat de la magistrature à qui l’on associe désormais le célèbre « mur des cons ». Pensez-vous qu’il faut, comme le propose Eric Ciotti, interdire aux magistrats d’être syndiqués ?
    Non, bien sûr. Cependant, les syndicats doivent donner une image de rectitude en rapport avec leur profession. J’ai dénoncé vigoureusement le « mur des cons » qui confirme la chute libre intellectuelle du Syndicat de la magistrature. Mais cette imbécillité ne doit pas anéantir la crédibilité de l’ensemble d’une profession. .....

    >>>

    Selon lui, ce que l’ancien président dénonce comme une épreuve n’est que le retour de l’État de droit

    <<<

    #azibert,
    #bilger
    #herzog
    #justice
    #le_borgne
    #sarkozy
    #thépaut



  • Quand Copé dissuadait Sarkozy de faire son dernier meeting sur le Champ-de-Mars
    http://www.marianne.net/Quand-Cope-dissuadait-Sarkozy-de-faire-son-dernier-meeting-sur-le-Champ-de

    Selon nos informations, lors de la campagne présidentielle, Jean-François Copé a personnellement convaincu Nicolas Sarkozy d’organiser son dernier grand meeting en haut du Trocadéro plutôt que sur le Champ-de-Mars pour éviter de payer une facture à la mairie de Paris… L’argent était donc bien un sujet de conversation entre les deux hommes.

    http://www.marianne.net/photo/art/default/983461-1165724.jpg?v=1403205135

    Le 1er mai 2012. C’était le dernier grand meeting de la folle campagne de Nicolas Sarkozy. Une nuée de drapeaux bleu-blanc-rouge envahissait l’esplanade supérieure du Trocadéro. Nicolas Sarkozy exultait devant des milliers de sympathisants. Les caméras le filmaient sous tous les angles devant la tour Eiffel. Le soleil était au rendez-vous, la fête aussi.

    Et l’argent coulait à flot. Facture : 576 421 euros pour Event & Cie, la filiale de Bygmalion, dirigée par des proches de Jean-François Copé. Environ 500 000 euros pour Agence Publics, la société sollicitée par Franck Louvrier, le conseiller en communication de Nicolas Sarkozy.

    Selon nos informations, la facture aurait pu être beaucoup plus salée. En effet, Nicolas Sarkozy aurait souhaité, dans un premier temps, organiser son dernier grand meeting sur... la pelouse du Champ-de-Mars. « Mon ami Johnny » y organise bien des concerts, alors…

    #UMP
    #bygmalion
    #copé
    #lambert
    #lavrilleux
    #meetings
    #sarkozy
    #trocadéro,


  • Fillon le « collaborateur » se rêve en Homme de fer
    http://www.marianne.net/Fillon-le-collaborateur-se-reve-en-Homme-de-fer_a239593.html

    François Fillon, pour sa première sortie depuis la mise en place du triumvirat à la tête de l‘UMP, a décidé de se rendre à Londres pour un hommage au général de Gaulle et son « Appel du 18 juin ». Entre deux rencontres avec le vice-premier ministre anglais, des hommes d’affaires et des militants UMP, il a accordé un entretien au « Telegraph » dans lequel, il tire à boulet rouge sur Nicolas Sarkozy et, plus inattendu, avoue son admiration pour Margaret Thatcher.

    http://www.marianne.net/photo/art/default/983454-1165712.jpg?v=1403186222

    François Fillon, qui s’était pourtant déclaré contre la théorie du genre, se verrait bien enfiler les célèbres robes imprimées en crêpe de soie ou laine unie de la défunte Baronne Thatcher. C’est ce qui ressort d’un entretien de l’ancien Premier ministre donné au journal anglais le Telegraph, à l’occasion de son séjour à Londres pour commémorer l’Appel du 18 juin 1940. Opération trois en un, puisque le député de Paris réussit l’exploit de se comparer à Charles de Gaulle, de savonner la planche de Nicolas Sarkozy et de déclarer sa flamme à la Dame de fer.

    « Au fond de l’abîme, les hommes et les femmes se cherchent. Ceux qui se disent puissants se découvrent faibles, et ceux qui se croyaient humbles se découvrent plus grands », a-t-il déclaré dans son discours en hommage au chef de la France libre, libérateur de Paris. Référence entre les lignes à sa place d’outsider au sein de l’UMP dans la compétition qui s’annonce rude et sans pitié à la course à l’Élysée. Autre passage qui en dit long sur sa détermination et sa volonté de ne pas abdiquer devant Nicolas Sarkozy, « Au plus profond de soi-même, résister, c’est avoir tranché une question suprême : faut-il prendre le risque de mourir pour la liberté ou faut-il accepter de vivre soumis ? ». Il semble que la question ne se pose plus pour lui. .....

    #De_Gaulle
    #fillon,
    #sarkozy,
    #séguin
    #thatcher
    #ump


  • Politique : Adolf Ogi cloue le bec de Sarkozy - Suisse - lematin.ch
    http://www.lematin.ch/suisse/Adolf-Ogi-cloue-le-bec-de-Sarkozy/story/28988414

    Adolf Ogi souhaitait indiquer qu’il y avait un pied d’égalité à respecter. Et a donné la parole à Sarko. Qui en a bien profité… Il s’est mis à expliquer que la Suisse devait entrer dans l’#Union_européenne. Qu’un pays ne peut pas être gouverné par un président qui change chaque année. Ou que notre système avec sept conseillers fédéraux est inefficace, désuet… « Il est allé trop loin. Il fallait dire stop. Je l’ai interrompu », raconte M. Ogi.

    #Sarkozy



  • La maladie de Blair, ou comment d’anciens chefs de l’Etat font fortune...
    http://www.express.be/joker/fr/platdujour/la-maladie-de-blair-ou-comment-danciens-chefs-de-letat-font-fortune-en-monet
    http://media3.express.be/pictures/lowres/personalities/Tony_Blair_and_Nicolas_Sarkozy.png

    De plus en plus d’anciens chefs de l’Etat rejoignent l’entourage de super-riches, monnayant à des tarifs élevés leurs compétences, les connaissances et les réseaux qu’ils ont acquis, alors même qu’ils sont encore en charge, observe Simon Kuper dans le Financial Times. Kuper appelle ce phénomène « la maladie de Blair », et il affirme que même si elle peut faire des dégâts, elle se soigne très bien. Ces anciens dirigeants peuvent s’enrichir grâce à cette maladie, mais ils perdent toute crédibilité et ne font que favoriser le populisme.

    Les missions qu’ils se voient proposer peuvent relever du conseil, mais aussi la participation à des conférences et des allocutions « pour les riches » . Kuper cite en particulier 4 politiciens :

    ✔ Blair est entré au service de JPMorgan Chase et des régimes du Qatar et du Kazakhstan. Il a également donné des discours.

    ✔ L’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder travaille pour Gaprom. Un an avant son départ de la chancellerie, il avait qualifié Poutine de « démocrate irréprochable ». Le mois dernier, il s’est élevé contre les critiques des médias allemands à propos des Jeux Olympiques de Sotchi, affirmant qu’il avait lui-même constaté qu’il y régnait une « atmosphère merveilleuse » .

    ✔L’ancien président français Nicolas Sarkozy s’est exprimé dans des conférences organisées par des banques. Lors de l’une d’entre elles, organisée par Goldman Sachs en novembre, il a déclaré « Je suis prêt à gérer une entreprise ». Il a notamment aidé le Qatar à obtenir l’organisation de la Coupe du Monde de football. Après la fin de son mandat, le Qatar lui a proposé de gérer un fonds d’investissement, mais il a refusé, parce qu’il ambitionne probablement de se présenter aux élections présidentielles de 2017, spécule Kuper.

    ✔Aux États-Unis, cette tradition existe depuis plus longtemps, mais Bill Clinton lui a fait franchir une nouvelle étape, en se faisant rétribuer pas moins de 89 millions de dollars en dix ans, rien qu’en donnant des discours. « Je n’ai jamais eu d’argent avant de quitter la Maison Blanche. Mais je me suis plutôt bien débrouillé depuis » a-t-il commenté modestement.

    La plupart des politiciens se lient à la ploutocratie alors qu’ils exercent encore des responsabltés politiques. Souvent, ce sont de fins stratèges, qui ont été habitués à penser à leur carrière dès la maternelle. Pour eux, la moindre conversation avec une personne très fortunée s’assimile à un entretien de recrutement implicite. Au fil de ces contacts avec ces super-riches, ils finissent par se considérer comme étant pauvres, un ressenti dont témoignait bien le membre du congrès américain Phil Gingrey, lorsqu’il se lamentait : « Et je suis coincé là, à gagner 172.000 dollars par an ». Ainsi, les dirigeants politiques ambitieux en viennent à se comporter comme d’éventuels employés pour les élites.

    Le rapprochement de ces anciens dirigeants politiques avec les super-riches est du pain béni pour les partis populistes qui peuvent le dénoncer dans leurs diatribes contre la classe politique traditionnelle. Bien que Travailliste, et donc politiquement situé à gauche, Blair est devenu le symbole de l’enrichissement des élites.

    Leurs nouvelles carrières professionnelles peuvent ruiner leur image et leur réputation. « Je pense que Blair est maintenant un homme très triste, riche, mais il a trahi tout ce qui faisait l’essence du parti Travailliste », a jugé l’ex-président de la BBC, Greg Dyke, qui avait été écarté par Blair lui-même.

    Les anciens politiciens pourraient faire le choix de continuer à servir leur pays après la fin de leur mandat. Leur expérience des affaires du pays et la position qu’ils ont tenue au plan international les dote d’une capacité d’analyse inestimable qui pourrait être utile pour la nation. Lorsque John Major, le prédécesseur de Blair, a évoqué son sujet favori au Parlement britannique, l’Irlande du Nord, il a recueilli l’écoute concentrée des députés. En Allemagne, le concept d’Altzkanzler (ex-chancelier) a longtemps été connoté comme une institution morale, dont Schröder ne peut plus se revendiquer.

    Mais on peut facilement guérir de la maladie de Blair, affirme Kuper. Il suffit d’interdire aux anciens chefs de l’Etat de travailler pour des intérêts privés. "Cette mesure gratuite permettrait d’éviter de donner du grain à moudre aux populistes, de continuer à faire bénéficier le gouvernement de l’expérience de ces personnalités et d’attirer une meilleure classe de personnes pour ces emplois », concut-il.

    #Blair
    #Sarkozy
    #Schröder
    #Bill-Clinton
    #discours
    #conseil
    #Qatar
    #Russie
    #dirigeant
    #chef-d'Etat


  • Le jour où le #Point_Stasi est né
    http://reflets.info/le-jour-ou-le-point-stasi-est-ne

    L’homme qui avait voulu faire croire qu’il était sur place pour attaquer le mur de Berlin au piolet le jour de sa chute tente de nous faire croire que la France utilise les mêmes méthodes que la Stasi, le service de répression #Politique de l’ex-Allemagne de l’Est. Il y a comme une forme de continuité […]

    #A_la_Une #Deep_Packet_Inspection #Société #Amesys #Ayrault #BPIFinance #communistes #Dictateurs #Figaro #Juges #Lois_sécuritaires #Perben_2 #Qosmos #Sarkozy #Staline


  • Ecoutes : quand Sarkozy renforçait les pouvoirs de la police et du parquet
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/03/21/ecoutes-quand-sarkozy-renforcait-les-pouvoirs-de-la-police-et-du-parquet_438
    http://images.outbrain.com/imageserver/v2/s/K2FI/n/pPEun/abc/hqey8/pPEun-NQa-90x60.jpg

    La comparaison, dans la tribune de Nicolas Sarkozy publiée vendredi 21 mars dans Le Figaro, du système judiciaire français avec « les activités de la Stasi » en Allemagne de l’Est, pour outrée qu’elle soit, doit quelque chose à l’action de l’ancien président de la République qui a fait son possible pour élargir les pouvoirs de la police et du parquet, statutairement lié à l’exécutif.

    C’est Nicolas Sarkozy qui a fait adopter la rétention de sûreté en 2008 : elle interdit à certains détenus d’être libérés lorsqu’ils ont terminé leur peine. Ministre de l’intérieur, il a autorisé en 2006 les policiers a saisir, sans le contrôle d’un juge, les données de connexion des opérateurs téléphoniques. La loi Perben 2, largement écrite Place Beauvau, a permis aux policiers de placer des micros ou des caméras dans les voitures ou chez les gens à leur insu, et la garde à vue a été étendue à 96 heures.

    Lire : Ecoutes, Karachi, Kadhafi : la tribune intégrale de Nicolas Sarkozy

    En 2008, le fichier Edvige autorisait les services de renseignements à collecter des informations sur tous les militants politiques, associatifs ou syndicaux, et sur toute personne ou groupe simplement « susceptible de porter atteinte à l’ordre public ».

    Surtout, l’ancien chef de l’Etat a donné à la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, les services secrets), à partir de 2008, des moyens colossaux d’écoute et de surveillance d’Internet, sans autre contrôle que celui du coordonateur du renseignement, un proche du chef de l’Etat....

    #Sarkozy
    #écoutes
    #police
    #parquet


  • Ecoutes : le complot de Sarkozy contre ces « bâtards » de juges
    http://www.mediapart.fr/journal/france/180314/ecoutes-le-complot-de-sarkozy-contre-ces-batards-de-juges

    Ecoutes : le complot de Sarkozy contre ces « bâtards » de juges
    18 mars 2014 | Par Fabrice Arfi et Karl Laske

    Mediapart révèle la teneur de sept écoutes judiciaires effectuées sur la ligne téléphonique ouverte sous une fausse identité par Nicolas Sarkozy. L’ancien président a mis en place un cabinet noir pour neutraliser les juges qui enquêtent sur lui. Selon les écoutes, le magistrat Gilbert Azibert est bien intervenu auprès de trois conseillers de la cour de Cassation chargés d’examiner la validité des actes d’instruction l’affaire Bettencourt. L’avocat de Nicolas Sarkozy est par ailleurs informé par une taupe dans l’appareil d’Etat sur l’affaire libyenne.
    Ce sont les mots d’un ancien président de la République pris la main dans le sac. Parlant sur des téléphones portables qu’ils croyaient sûrs, Nicolas Sarkozy et son avocat, Me Thierry Herzog, ont orchestré en ce début d’année un véritable complot contre l’institution judiciaire pour échapper aux juges et en tromper d’autres. Le nouveau procureur financier n’avait pas d’autre choix que d’ouvrir une information judicaire pour « trafic d’influence », mais les faits vont bien au-delà. C’est un nouveau scandale d’Etat dont il s‘agit.

    Mediapart a eu accès à la synthèse des retranscriptions de sept écoutes judiciaires sur la seconde ligne téléphonique de l’ancien président, ouverte sous la fausse identité de “Paul Bismuth”. Dans une dérive à peine croyable, Nicolas Sarkozy est allé jusqu’à mettre en scène avec son conseil de fausses discussions sur sa ligne officielle pour « donner l’impression d’avoir une conversation ».

    Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierre Herzog.
    Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierre Herzog. © Reuters
    Du 28 janvier au 11 février derniers, Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog ont tenté d’entraver méthodiquement le cours de la justice dans l’affaire des financements libyens et celle de ses agendas présidentiels saisis dans le dossier Bettencourt. Leurs conversations font état de l’intervention du haut magistrat de la Cour de cassation Gilbert Azibert auprès de trois conseillers chargés d’examiner la validité des actes d’instruction l’affaire Bettencourt. En échange, l’ancien président a promis au magistrat son soutien pour un poste à Monaco, comme Le Monde l’avait révélé. Les juges qui ont mené l’enquête Bettencourt sont désignés, dans ces échanges, comme les « bâtards de Bordeaux ».

    Averti d’une possible perquisition dans ses bureaux dans l’affaire libyenne, Nicolas Sarkozy demande aussi à son avocat « d’appeler son correspondant », manifestement un haut fonctionnaire bien placé dans la chaîne judiciaire, « parce qu’ils sont obligés de passer par lui », précise l’écoute.

    La police, chargée de la retranscription de ces écoutes, va d’ailleurs conclure que les échanges interceptés laissent présumer des « faits de violation du secret professionnel » dans l’affaire libyenne et de « corruption d’un magistrat de la Cour de cassation » dans l’affaire Bettencourt.

    Pour ce qui est du dossier Kadhafi, les policiers ont compris que Nicolas Sarkozy avait été alerté de son placement sur écoutes, ce qui avait déclenché l’achat à Nice de nouveaux portables sous de fausses identités.

    La première conversation qui attire l’attention des policiers a lieu le mardi 28 janvier, à 12h24. Me Thierry Herzog informe Nicolas Sarkozy de la teneur du mémoire du rapporteur de la Cour de cassation dans l’affaire de ses agendas, saisis par les juges de Bordeaux. L’enjeu est de taille : l’ancien président veut obtenir l’annulation de cette saisie pour empêcher que ces documents, déjà versés dans l’affaire Tapie, soient utilisés par la justice dans d’autres affaires qui le menacent, comme l’affaire libyenne. Thierry Herzog se montre optimiste. Il pense que les réquisitions du parquet général lui seront favorables. Nicolas Sarkozy lui demande si « notre ami » — le magistrat Gilbert Azibert — a des informations discordantes. Herzog lui dit que non.

    Le lendemain, mercredi 29 janvier, nouvel appel. Il est 19h25. L’avocat de l’ancien président informe son client qu’il vient de parler à « Gilbert ». Ce dernier lui a suggéré de ne pas faire attention au contenu « volontairement neutre » du mémoire du rapporteur dans l’affaire des agendas. Le rapporteur, est selon « Gilbert », en réalité favorable à l’annulation. La taupe de Nicolas Sarkozy à la Cour de cassation a prévenu que les réquisitions de l’avocat général seraient quant à elles communiquées le plus tard possible, mais qu’elles allaient conclure à l’annulation de la saisie des agendas présidentiels. Selon l’écoute, « Gilbert » a déjeuné avec l’avocat général. Me Herzog se félicite du dévouement de son informateur : il a « bossé », dit-il à Nicolas Sarkozy. Et la Cour de cassation devrait suivre les réquisitions, « sauf si le droit finit par l’emporter », commente-t-il, dans un aveu stupéfiant.

    Jeudi 30 janvier, à 20h40, les réquisitions arrivent plus vite que prévu. Thierry Herzog en donne lecture à Nicolas Sarkozy. L’avocat précise avoir eu « Gilbert » le matin, qui lui a confié que la chambre de la Cour de cassation devrait d’après lui suivre les réquisitions. L’écoute laisse apparaître que « Gilbert » a eu accès à l’avis confidentiel du rapporteur à ses collègues qui ne doit pas être publié. Cet avis conclut également à l’annulation de la saisie des agendas et au retrait de toutes les mentions relatives à ces documents dans l’enquête Bettencourt. « Ce qui va faire du boulot à ces bâtards de Bordeaux », commente Herzog, en parlant des juges qui avaient mis en examen Nicolas Sarkozy. L’avocat précise à l’ancien président que l’avis de l’avocat général leur a été communiqué à titre exceptionnel et qu’il ne faut rien en dire pour le moment.

    MM. Sarkozy et Kadhafi, en 2007, à l’Elysée.
    MM. Sarkozy et Kadhafi, en 2007, à l’Elysée. © Reuters
    Samedi 1er février, 11h 22. Nicolas Sarkozy s’inquiète. Il a été informé par une source non désignée d’un projet de perquisition de ses bureaux par les juges qui instruisent sa plainte contre Mediapart dans l’affaire libyenne. L’ancien président demande alors à son avocat « de prendre contact avec nos amis pour qu’ils soient attentifs ». « On ne sait jamais », ajoute Nicolas Sarkozy. L’avocat n’y croit pas, mais, précise-t-il, « je vais quand même appeler mon correspondant ce matin (…) parce qu’ils sont obligés de passer par lui ». Ce qui semble désigner une taupe active de Nicolas Sarkozy dans les rouages de l’Etat. Nicolas Sarkozy se montre inquiet quant à la façon de consulter la source. Thierry Herzog le rassure, lui indiquant qu’il a « un discours avec lui qui est prêt », c’est-à-dire un message codé pour communiquer. « Il comprend tout de suite de quoi on parle ».

    Le même jour, vingt minutes plus tard, à 11h46. Nicolas Sarkozy rappelle son avocat. Les policiers surprennent une mise en scène à peine croyable. L’ancien chef de l’Etat français demande à son avocat de l’appeler sur sa ligne officielle, pour « qu’on ait l’impression d’avoir une conversation ». Thierry Herzog lui demande alors de quoi il faut parler. Nicolas Sarkozy lui propose d’échanger autour des débats de la Cour de cassation. Herzog suggère de le faire « sans triomphalisme », de dire qu’ils ont les réquisitions de l’avocat général et de préciser aussi qu’ils ne vont pas les divulguer, parce que ce n’est pas leur genre. Nicolas Sarkozy l’interrompt pour lui demander si « les juges qui écoutent » disposent de ces réquisitions. Et comme l’avocat lui dit que non, Nicolas Sarkozy conclut que « ce n’est pas la peine de les informer ». Herzog propose aussi à son client de faire semblant de l’interroger sur la plainte qu’il a déposée contre Mediapart. Il lui dit qu’il l’appelle aussitôt sur sa ligne officielle : « Ça fait plus naturel ».

    Mercredi 5 février à 9 h 42. Retour à l’affaire Bettencourt. Thierry Herzog a une bonne nouvelle pour Nicolas Sarkozy. Il vient d’avoir « Gilbert ». Le haut magistrat a rendez-vous le jour même « avec un des conseillers » en charge de l’affaire des agendas « pour bien lui expliquer ». « Gilbert » se dit optimiste et a demandé à Thierry Herzog de le dire à l’ancien président. L’avocat lui dit que ce n’est pas pratique pour le moment, mais il lui promet que Nicolas Sarkozy va le recevoir, car il sait « parfaitement » tout ce qu’il fait pour lui. Gilbert Azibert a évoqué avec Thierry Herzog son souhait d’être nommé à un poste à Monaco. D’après l’écoute, Nicolas Sarkozy se dit prêt à l’aider. Herzog avait d’ailleurs rassuré par avance « Gilbert » à ce sujet : « Tu rigoles, avec ce que tu fais… »

    Une semaine plus tard, le mardi 11 février. Il est tard, 22h 11. Thierry Herzog, qui vient d’avoir « Gilbert » au téléphone, annonce à Nicolas Sarkozy que le haut magistrat « ira à la chasse demain ». Gilbert a fait savoir qu’il avait rencontré la veille pour eux un conseiller à la cour de cassation, et qu’il s’apprêtait à en voir « un troisième », avant que les juges ne délibèrent, le lendemain, dans l’après-midi.

    Ces multiples manœuvres frauduleuses n’ont pas empêché Nicolas Sarkozy de perdre sur toute la ligne. Non seulement la saisie de ses agendas n’a pas été annulée (de justesses), mais l’écoute de sa ligne téléphonique secrète a donné lieu à l’ouverture d’une information judiciaire pour « trafic d’influence » le 26 février.

    #sarkozy #écoutes #herzog #bettencourt #Kadhafi #justice #mafia


  • #NSA/Snowden : la #France, ce cas très particulier…
    http://reflets.info/nsasnowden-la-france-ce-cas-tres-particulier

    Pour qui se souvient de la grande période du sarkozysme triomphant, celle pendant laquelle la presse encensait ce président volontariste, ce nouveau Kennedy, cet homme qui allait faire plier le monde de la finance, réduire en miettes la crise financière mondiale, réguler la gravitation universelle du cosmos, il y a comme un air de déjà-vu. […]

    #A_la_Une #Bienvenue_chez_Amesys #Deep_Packet_Inspection #Politique #Société #Technos #Amesys #Bigmalyon #BPI #Glenn_Greenwald #Grande-Bretagne #lustre #Pays-Bas #Qosmos #Sarkozy #Snowden #The_Intercept #UMP


  • #Haribo c’est beau la vie, pour #Guéant et #Sarkozy
    http://reflets.info/%e2%99%ab-haribo-cest-beau-la-vie-pour-gueant-et-sarkozy-%e2%99%aa

    Il y a maintenant trois ans, Reflets commençait à révéler ce qui allait devenir un feuilleton juridique à tiroirs, portant sur la vente d’armes électroniques à la Libye de Kadhafi. L’affaire était bien plus importante que ce que nous le pensions à l’époque et allait faire gicler du Flamby jusque sur les plafonds de l’Elysée. Mais […]

    #A_la_Une #Bienvenue_chez_Amesys #Politique #Retour_sur_un_quinquennat_Sarkozy #Amesys #Buisson #Hotefeux


  • Enregistrements #Buisson, c’est la faute au dictaphone, plaide son avocat
    http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2014/03/10/enregistrements-buisson-cest-la-faute-au-dictaphone-plaid

    Me William Goldnadel, l’avocat de Patrick Buisson poursuivi devant le tribunal de grande instance de Paris pour violation de la vie privée par Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni-Sarkozy, a affirmé, lundi 10 mars, que les propos enregistrés à la Lanterne l’avaient été « à l’insu » de son client par... son dictaphone.

    « Ce dictaphone se déclenche à la voix humaine. Les propos ont été enregistrés à l’insu de Patrick Buisson », a indiqué Me Goldnadel qui, pour preuve de la bonne foi de son client, a observé que dans ces enregistrements, on « entendait aussi les graviers ». « Patrick Buisson est victime au même titre que les époux Sarkozy de la publication de ces enregistrements. Il n’est en rien responsable du préjudice indéniable ainsi causé » à l’ancien président de la République et à son épouse, a plaidé Me Goldnadel.

    #gorafi_encore_plagié #Sarkozy #dictaphone


  • Secret des correspondances : pour les avocats non plus, ça ne tombe pas du ciel
    http://reflets.info/secret-des-correspondances-pour-les-avocats-non-plus-ca-ne-tombe-pas-du-ci

    C’est la stupéfaction générale. Des avocats viennent de découvrir que la confidentialité toute particulière que revêt leurs correspondances n’est qu’un principe de plus qui ne souffre pas la réalité technique d’une interception judiciaire. Merde… La Plateforme Nationale des Interceptions Judiciaires, cruelle ironie, création de Nicolas #Sarkozy n’est pas fichue de filtrer les communications de ce […]

    #A_la_Une #Politique #Rainbow_Hat #Buisson #Confidentialité #Maître_Herzog


  • Liberté, Libertés chéries : Sarkoleaks : la vie privée des époux Sarkozy bientôt devant le juge des référés
    http://libertescheries.blogspot.fr/2014/03/sarkoleaks-la-vie-privee-des-epoux.html

    Pour une fois, Nicolas Sarkozy a reçu le soutien bien involontaire de Médiapart. En effet, par une décision du 5 février 2014, la Cour de cassation a refusé le renvoi au Conseil constitutionnel de la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) présentée par le site d’informations et son responsable Edwy Plenel, QPC portant sur l’article 226-1 et 2 du code pénal. Pour le moment, la Cour de cassation ne reprend pas la jurisprudence de la Cour européenne, restant attachée à une conception rigoureuse qui fait prévaloir le droit à la vie privée sur le droit à l’information.

    #vie-privée #enregistrements #Sarkozy #Buisson



  • Petits arrangements avec les #Principes et courte vue
    http://reflets.info/petits-arrangements-avec-les-principes-et-courte-vue

    Yoh les guys, on se fait un petit selfie ? Cette image qui a fait le tour de la planète est le reflet frappant d’une époque. Celle des petits arrangements avec les principes, la morale commune, celle de la courte vue. Pendant l’hommage rendu à #Nelson_Mandela, le président américain se fait prendre en photo […]

    #A_la_Une #Monde #Alain_Soral #Barack_Obama #Cameron #démocratie #Dieudonné #François_Hollande #Helle_Thorning-Schmidt #Juan-Carlos #Sarkozy #Serge_Ayoub


  • EADS veut supprimer 5.800 emplois en Europe
    http://www.wsws.org/fr/articles/2013/dec2013/eads-d16.shtml

    Le PDG d’EADS, Tom Enders, a justifié les licenciements en avançant le besoin « d’accroître la compétitivité de l’industrie aéronautique et spatiale », et d’augmenter de 10 pour cent d’ici à 2016 le taux de rentabilité des investissements dans la firme. Pour satisfaire la cupidité les actionnaires pour plus de bénéfices, la main-d’œuvre est menacée d’attaques qui vont bien au-delà des mesures déjà annoncées.

    « Notre objectif est de devenir compétitif. Nous verrons si les mesures projetées seront suffisantes ou si des réductions supplémentaires seront nécessaires, » a annoncé Enders. Seule une chose était claire selon lui, ceci ne serait pas « le dernier programme de restructuration dans ce domaine. » Il fit référence au « succès » du plan « power 8 », un programme de restructuration précédent de la filiale d’EADS Airbus qui avait coûté, entre 2007 et 2011, les emplois de 10.000 travailleurs. « Nous savons comment réaliser de vastes programme de restructuration, » a ajouté Enders.

    Comme dans le cas de « power 8 », les suppressions d’emploi seront mises en œuvre en étroite collaboration avec les syndicats.


  • Sortons le délinquant luxembourgeois de l’Europe !
    http://www.marianne.net/Sortons-le-delinquant-luxembourgeois-de-l-Europe%C3%82%C2%A0_a234157.html

    La dimension de la fraude fiscale couverte par le Luxembourg fait froid dans le dos. Cette fois, il n’y a plus aucun doute : l’Union européenne abrite bien un des plus importants paradis fiscaux de la planète.

    http://www.marianne.net/photo/art/default/976687-1157606.jpg?v=1386846091

    Cette fois, il n’y a plus aucun doute : l’Union européenne abrite bien un des plus importants paradis fiscaux de la planète : le grand-duché du Luxembourg. Ce n’est pas une ONG écolo-gauchiste qui le prétend, mais les membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), c’est-à-dire les gouvernements des pays les plus avancés.

    Après des années de tests, le Luxembourg apparaît comme refusant de fait la coopération fiscale en s’abritant derrière son sacro-saint secret bancaire. De plus, dès lors qu’elles s’installent sur place, les grandes entreprises peuvent carrément y négocier leurs impôts.

    La dimension de la fraude fiscale couverte par le Luxembourg fait froid dans le dos. Selon l’excellent livre de Gabriel Zucman la Richesse cachée des nations*, les deux tiers des 1 800 milliards d’euros déposés en Suisse passent dans les fonds luxembourgeois sans jamais acquitter d’impôts. La prédation fiscale de ce monstrueux duopole helvético-luxembourgeois au détriment des autres Etats membres de l’Union européenne est énorme.

    Gabriel Zucman estime ainsi que le secret fiscal a coûté 480 milliards d’euros pour la seule France en vingt ans. Le Luxembourg a pu mener son entreprise de pique-assiette grâce à la complicité des gouvernements qui ont maintenu pendant huit ans le Premier ministre Jean-Claude Juncker à la présidence de l’Eurogroupe. Dans cette instance qui règle les questions budgétaires et fiscales de la zone euro, il opposait son veto à toute levée du secret - qui n’arrivera pas, au mieux, avant 2015.

    Selon les traités européens, il n’existerait aucune sanction contre un tel comportement. Cela n’a pas empêché Nicolas Sarkozy et Angela Merkel de menacer la Grèce en 2011 d’une exclusion de la zone euro. Il aurait été bien plus légitime et urgent de virer ce passager clandestin et délinquant patenté que constitue le Luxembourg au beau milieu de l’Europe.

    #Europe
    #Luxembourg
    #Merkel
    #Paradis-fiscaux
    #Sarkozy
    #Zucman


  • « Ma Parole » 3 ans après ...

    http://www.dailymotion.com/video/xj14s3_clip-ma-parole_music

    - Ha oui, on oubli vite comme ça craignait sous Sarko...
    – Pourtant, on a les mêmes sous la gauche
    – Pour une fois, Hollande n’avait pas menti : il avait annoncé un président normal, pas extra-ordinaire
    – Résultat, après les années noirs, les années moroses
    – .. ça craint, parce qu’à cause d’être cons, on y retourne vitesse grand V
    – Tiens Pourquoi ils ont mis Hessel au milieu de tous ces cons ?
    – Il y a bien des syndicalistes, pourquoi pas Hessel ?
    – En fait, ce n’est pas une galerie des horreurs, c’est juste l’actualité des années Sarko
    – ...Fait chier

    #années_sombres #sarkozy #HK_et_les_saltimbanks #paroles



  • Invasion, délinquance, mendicité, saleté ? Tout dire sur les #Roms ? 2 mots à #Hollande digne successeur de #Sarkozy
    http://www.mediapart.fr/journal/france/260913/invasion-delinquance-mendicite-salete-tout-dire-sur-les-roms?onglet=full

    Cette minorité qui a fui son pays en raison de discriminations fait peur. En la désignant comme différente, comme culturellement différente, le ministre de l’intérieur entretient l’inquiétude. Au lieu de considérer ces personnes comme des familles pauvres vivant dans des bidonvilles, les pouvoirs publics les renvoient à une altérité radicale qui va au-delà du sort réservé aux autres étrangers. Manuel Valls leur reproche de ne pas s’intégrer tout en les empêchant de tisser des liens en les expulsant ; les maires leur reprochent d’être sales tout en leur refusant l’accès au ramassage des ordures ; les élus leur reprochent de voler tout en limitant leur accès à l’emploi. Passage en vue des accusations adressées aux Roms et des contre-vérités qu’elles recèlent.

    Sarkozy faisait pareil, et ayant vu les effets de prés de ce type de traitement à l’encontre des Tunisien de #Botzaris36 je peux vous dire que cela fonctionne. Il est extrêmement facile de faire tomber un population dans la petite délinquance. Il suffit de ne lui accorder aucun droit élémentaire et de la traquer sans cesse en cassant le peu qu’elle parvient à construire de brics et de brocs.

    Monsieur #Hollande, vous aviez promis de vous rendre à Botzaris36, promesse non tenue comme d’autres. On aurait pu finir par vous en excuser tout en vous continuant de vous en vouloir un peu à titre personnel… mais là !! en appliquant à grande échelle contre les Roms le traitement qui fut appliqué à l’encontre des Tunisien de Botzaris36 vous colorez définitivement votre quinquennat.

    Vous ne serez pas excusé, ni pour Botzaris ni pour les Roms.
    A bon entendeur !
    je ne vous salue pas