#tf1


  • Interview de Nicolas Sarkozy : Jean-Pierre Elkabbach mis en examen pour trafic de connivence - Acrimed | Action Critique Médias
    http://www.acrimed.org/article4394.html
    http://www.acrimed.org/IMG/siteon0.gif?1332110978

    Mercredi 2 juillet, l’interview de Nicolas Sarkozy, retransmise en direct sur Europe 1 et TF1, a été une fois de plus, pour Jean-Pierre Elkabbach, l’occasion de démontrer ses talents de journaliste. Son irrévérence et sa pugnacité légendaires ont en effet sauté aux yeux de tous les auditeurs et téléspectateurs, et nous ne pouvions nous empêcher de revenir sur ce morceau de bravoure qui vaudra probablement à son auteur un prix Pulitzer… ou une mise en examen pour trafic de connivence.

    Nicolas Sarkozy a donc été interviewé, mercredi 2 juillet, par Jean-Pierre Elkabbach et Gilles Bouleau. Ou plutôt : il a « reçu » les deux journalistes qui l’ont « remercié » de les accueillir, alors que, de toute évidence, c’est l’ancien Président qui aurait dû remercier TF1 et Europe 1 qui, en quête d’un scoop, ont répondu favorablement à sa « demande d’interview » précipitée par une garde à vue et une mise en examen. Étrange phénomène, en effet, que celui d’un homme politique qui s’invite lui-même au 20h, alors que ce sont plutôt les journalistes qui sont censés inviter les politiques…

    Parfaitement intégré à ce dispositif improbable, Jean-Pierre Elkabbach nous a offert une démonstration de passage de plats qui restera probablement dans les annales des interviews télévisées. Comme l’a justement souligné Rue89, « une fois de plus, ses questions ont été plus embarrassantes pour la profession de journaliste que pour l’interviewé ». Voici, pour le démontrer, l’intégralité de ses questions et interventions, telles qu’elles ont été retranscrites dans le verbatim proposé par le site d’Europe 1. Soulignons ici que Gilles Bouleau a tenté, pour sa part, de faire son travail, mais qu’il en a été grandement empêché par un Jean-Pierre Elkabbach au sommet de son art, qui a monopolisé la parole, coupé son confrère et reformulé ses questions lorsqu’il estimait qu’elles étaient trop gênantes pour Nicolas Sarkozy.....

    #Interview
    #Nicolas_Sarkozy
    #Jean-Pierre_Elkabbach
    #mis_en_examen
    #Europe_1
    #TF1
    #journalisme


  •  » [ÉNORME] Le script de l’interview de Vladimir Poutine en version intégrale : le scandale des coupes de TF1
    http://www.les-crises.fr/interview-poutine-scandale-des-coupes

    Voici le script de l’interview de Poutine d’hier. C’est la traduction de la version intégrale issue du site du Kremlin (ou ici en russe, ou là).
    http://rutube.ru/video/d14d048a39a24de90240a61adcc97d2d
    En effet, pour faire tenir cette interview de 41 minutes en 24 minutes, TF1 a sabré largement dans certaines parties. Comme il a été décidé de couper des éléments essentiels sur la Crimée, l’opposition dans les médias français, et de laisser des propos sans intérêts genre sur la langue qu’il utilise avec Hollande, le mot censure me semble adapté – vu qu’il y a rétention d’informations importantes qui éclaireraient le public français. Et je reviendrais sur la faute inacceptable de traduction quand il parle d’Hillary Clinton.

    Ceci étant, reconnaissons qu’il est salutaire que TF1 et Europe1 aient interviewé Vladimir Poutine…

    Tout est donc traduit ici – les passages censurés sont en exergue – à vous de voir s’ils méritaient de l’être…

    .................

    [Passage coupé]

    Question – Et à l’avenir ? Voulez-vous reconstituer l’empire dans ses anciennes frontières ou voulez-vous continuer à développer votre pays à l’intérieur de ses propres frontières ?

    Vladimir Poutine – Nous souhaitons développer notre pays à l’intérieur de ses frontières, bien sûr. Mais – et ceci est très important – comme d’autres pays dans le monde, nous voulons utiliser des moyens modernes pour devenir plus compétitifs, notamment grâce à l’intégration économique. C’est ce que nous faisons dans l’espace de l’ex-URSS dans le cadre de l’Union douanière et de l’Union eurasiatique.

    ................

    [Passage coupé]

    Question – Y a-t-il un risque de guerre ? Maintenant, alors que des chars font route depuis Kiev, de nombreuses personnes en France se posent cette question : « Avez-vous été tenté d’envoyer des troupes à l’Est de l’Ukraine ? »

    Vladimir Poutine – Il s’agit d’un entretien ce qui suppose des questions courtes et des réponses courtes. Mais si vous êtes patient et me donnez une minute, je vais vous dire comment nous voyons les choses. Voici notre position. Qu’est-ce qui s’est réellement passé là-bas ? Il existait un conflit et ce conflit est survenu parce que l’ancien président ukrainien a refusé de signer un accord d’association avec l’UE. La Russie a une certaine position sur cette question. Nous avons estimé qu’il était en effet déraisonnable de signer cet accord, car il aurait eu un grave impact sur l’économie, y compris l’économie russe. Nous avons 390 accords économiques avec l’Ukraine et l’Ukraine est un membre de la zone de libre-échange au sein de la CEI. Et nous ne serions pas en mesure de poursuivre cette relation économique avec l’Ukraine en tant que membre de la zone de libre-échange européenne.

    Nous en avons discuté avec nos partenaires européens. Au lieu de poursuivre avec nous ce débat par des voies légitimes et diplomatiques, nos amis européens et américains ont soutenu une prise du pouvoir armée et anticonstitutionnelle. Voilà ce qui s’est passé. Nous n’avons pas provoqué cette crise. Nous aurions voulu que les choses se passent autrement, mais après le coup d’État anticonstitutionnel – avouons-le, après tout…

    Question – Mais on voit tant de tensions dans la vie politique. Pourtant, malgré cela, vous serez en Normandie pour parler de paix alors que Barack Obama continue d’exhorter l’Europe à s’armer.

    Vladimir Poutine – Eh bien, il faut continuer de parler de paix, mais il faut comprendre les causes et la nature de cette crise. Le fait est que personne ne devrait être porté au pouvoir par un coup d’État anticonstitutionnel armé, plus particulièrement dans l’espace post-soviétique, où les institutions gouvernementales n’ont pas encore atteint leur pleine maturité. Quand cela s’est produit, certaines personnes ont accueilli avec joie ce régime tandis que d’autres, disons, dans l’Est et le Sud de l’Ukraine ne veulent tout simplement pas l’accepter. Il est essentiel de parler avec ces gens qui n’ont pas accepté cette prise de pouvoir au lieu de leur envoyer des chars, comme vous le dites vous-même, au lieu de tirer à partir d’avions des missiles sur des civils et de bombarder des cibles non militaires. ...

    Le #script de l’ #interview de #Vladimir-Poutine en #version-intégrale : le #scandale des #coupes de #TF1

    • oui ça c’est assez important :) [entre autre]

      Vladimir Poutine – Nous souhaitons développer notre pays à l’intérieur de ses frontières, bien sûr. Mais – et ceci est très important – comme d’autres pays dans le monde, nous voulons utiliser des moyens modernes pour devenir plus compétitifs, notamment grâce à l’intégration économique. C’est ce que nous faisons dans l’espace de l’ex-URSS dans le cadre de l’Union douanière et de l’Union eurasiatique.

    • Je l’aime bien celui-là :

      Question – Monsieur le Président, est-ce qu’on peut s’opposer à vous en Russie sans risque ?

      Vladimir Poutine – Si vous écoutez certaines de nos stations de radio ou regardez certaines de nos émissions de télévision, je vous assure que vous avez peu de chance de trouver quelque chose de semblable à ce genre d’opposition en France.


  • « Enclin à rendre des avis moins laxistes. »

    Nicolas Namias va prendre la direction de la stratégie de Natixis | Les Echos 08/05/14
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203485730142-nicolas-namias-va-prendre-la-direction-de-la-strategie-de-nat

    Les transferts du public vers le privé se poursuivent dans la foulée du remaniement. Nicolas Namias, le conseiller de l’ex premier ministre Jean-Marc Ayrault pour le financement de l’économie, va prendre la direction de la stratégie de Natixis, la banque d’investissement de BPCE. Son arrivée est programmée pour l’été. (...)

    Contacté, Natixis n’a pas souhaité faire de commentaire. Nicolas Namias, fils de Robert, l’ex figure de #TF1, et frère de Fabien, à la tête d’Europe 1, n’est pas inconnu au sein du groupe. Durant près de quatre ans, de juillet 2008 à avril 2012, il a dirigé le pilotage et l’analyse de la performance de BPCE.

    Issue de la même promo 2004 de l’#ENA, Marguerite Bérard-Andrieu a rejoint le groupe mutualiste cette même année, en 2012 pour prendre la direction générale adjointe en charge de la stratégie. Elle fut conseillère chargée des questions d’emploi et de protection sociale à la présidence de la République sous Nicolas Sarkozy où elle a côtoyé François Pérol, le président du directoire de BPCE, puis fut directrice de cabinet de Xavier Bertrand au ministère du travail

    #banques #finance #socialistes

    Quand les banquiers infiltrent les sommets de l’#Etat | Mediapart 10/05/2014
    http://www.mediapart.fr/journal/france/100514/quand-les-banquiers-infiltrent-les-sommets-de-l-etat

    Mais depuis que François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée, a pris la présidence de #BPCE dans des conditions controversées, conduisant à sa mise en examen pour prise illégale d’intérêt (lire ici toutes nos enquêtes), la Commission de déontologie qui a accepté, à l’époque, de jouer un rôle scabreux, a perdu toute autorité et toute légitimité. Et du même coup, une jurisprudence laxiste s’est installée. Ancien secrétaire général de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy, Xavier Musca en a ainsi profité en devenant directeur général délégué du Crédit agricole en juin 2012. Et c’est donc de cette même jurisprudence que vient, semble-t-il, de profiter le collaborateur de Jean-Marc Ayrault, car selon la direction de la communication de BPCE, la Commission de déontologie de la fonction publique aurait émis un avis favorable à son #pantouflage.

    Il faut toutefois observer que le nouveau président de la Commission de déontologie, Jacques Arrighi de Casanova (la liste des membres est ici), serait plus strict que son prédécesseur, selon les témoignages recueillis par Mediapart, et enclin à rendre des avis un peu moins laxistes.


  • Petit Journal de l’infotainement qui détruit le journalisme partisan :

    TF1 a reconnu, mercredi 13 novembre, avoir touché au son d’un sujet consacré au président, François Hollande, donnant l’impression qu’il était conspué en sortant de sa voiture lors d’une visite le 11 novembre.

    Le son d’origine des huées à l’arrivée du président à Oyonnax le 11 novembre a été « maladroitement décalé de 4 secondes » sur les images du journal de 20 heures de TF1, a reconnu mercredi Catherine Nayl, directrice de l’information de la chaîne de télévision. Il s’agit « d’une erreur regrettable sans volonté de déformation de la réalité », a ajouté Mme Nayl.

    http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/11/13/hollande-hue-le-11-novembre-tf1-admet-avoir-manipule-le-son_3513113_3236.htm
    #désinformation #TF1 #Petit_Journal #média



  • OWNI, News, Augmented
    http://owni.fr/2012/11/19/jean-pierre-pernaut-tf1-wikipedia

    Tenter de caviarder une information sur Wikipédia, ça ne sert à rien. Il se trouvera forcément quelqu’un pour le remarquer, et remettre en ligne ce qui avait été censuré. Il existe même des robots pour cela. Illustration avec ce qu’aurait voulu faire disparaître TF1 de Wikipédia.

    La connerie des tricheurs ; ça se buzz !

    #Twitter #TF1 #Wikipédia


  • Jean-Pierre Pernaut, journaliste avant-gardiste | Jean Marc Manach
    http://owni.fr/2012/11/19/jean-pierre-pernaut-tf1-wikipedia

    Tenter de caviarder une information sur Wikipédia, ça ne sert à rien. Il se trouvera forcément quelqu’un pour le remarquer, et remettre en ligne ce qui avait été censuré. Il existe même des robots pour cela. Illustration avec ce qu’aurait voulu faire disparaître TF1 de Wikipédia.

    #Enquête #Internet #Jean-Pierre_Foucault #Jean-Pierre_Pernaut #Nathalie_Marquay #Patrick_Poivre_d’Arvor #tf1 #wikipedia




  • ##OpMegaupload : Reflets.info a été hacké par #TF1 /me superpoke @lci | bluetouff
    http://reflets.info/opmegaupload-lci-tf1

    Quand Internet est en ébullition, il n’est pas rare que la presse déborde. C’est marrant d’ailleurs, c’est souvent les mêmes. Les gros winners du jours, c’est #LCI / TF1 qui affiche LE screenshot le plus risible de l’année et l’article avec un titre bien racoleur dont nous nous sommes largement inspiré pour le présent article... et des mots savants dedans qui vont bien pour que ce soit encore plus ridicule. Ca nous a tellement fait rire que nous en avons fait une capture car il est fort probable qu’après cet article, s’il ne sont pas trop crétins, ils retirent cet article du Net. Attention ça pique les yeux : TF1 au service de l’#Elysée, a du lire Reflets.info. Nos positions « d’absolutistes d’Internet » comme dirait Frédo, ont du titiller la très sérieuse rédaction de LCI, qui a semble t-il décidé de riposter en piratant Reflets.info. La preuve sur ce screenshot : Et comme on est des vrais cowboyz chez Reflets.info, nous avons répliqué à l’attaque de TF1 en allant nous aussi "modi

    #A_la_Une #Rainbow_Hat #Technos #Megaupload #p0wn3d


  • Fin du monde 2012 ? Enquête sur le business de l’apocalypse | Stream TV
    http://www.stream-tv.fr/reportage-tv/fin-du-monde-2012-enquete-sur-le-business-de-lapocalypse

    La quasi-totalité des continents serait alors rayée de la carte. Mythe ou réalité ? Une chose est certaine : l’#apocalypse suscite déjà un important #business et attire les #profiteurs de tous poils.

    Télécharger - Regarder en streaming...

    Je mène l’enquête sur le « busin... pl.. » (http://seenthis.net/messages/45803#message45910) :-p

    #it_has_begun serait-il la preuve d’un partenariat #seenthis/#TF1 ?


  • #Jean-Pierre-Pernaut, vingt-trois ans d’une certaine idée de l’info | Rue89
    http://www.rue89.com/tele89/2011/07/17/pernaut-vingt-trois-ans-dune-certaine-idee-de-linfo-214519

    Le journal de Pernaut produit un effet narcotique sur le téléspectateur : il rend lisse un monde plein d’aspérités, et se contente de procurer une détente de l’esprit. Il n’appelle à aucun effort intellectuel, et tend à rassurer dans un monde en perte de repères.

    #journal #tv #13h #tf1 #information

    • Si j’osais une analogie avec un site bien fait, c’est à dire en phase avec ses lecteurs, on peut dire que Jean-Pierre Pernaut est champion en référencement naturel en fournissant le contenu qui plait aux téléspectateurs. Et je pense que ça ne doit pas être si facile, sinon, nos blogs et nos sites seraient tous premiers sur Google, au moins entre 13h et 13h30 :-)

    • Je pense que le contenu « plait » réellement aux téléspectateurs. D’après ce que j’ai pu constater en discutant du 13h avec pas mal de monde (en dehors des internets et des infovores) les gens trouvent que les sujets reflètent mieux leur quotidien ou leurs centres d’intérêts.


    • Lorsque toutes les vidéos seront accessibles aisément avec leurs sous-titres, on pourra faire de jolies statistiques.

      Cela fait des années que je me dis qu’il faudra que j’analyse mes articles de blogs, interventions de forums et autres conversations de messagerie instantanée pour en analyser la richesse du vocabulaire, en extraire les tics de langage et quelques autres informations totalement inutiles, mais qui, semble-t-il, permettent notamment d’identifier un individu.

      #linguistique


  • « Opération Tambacounda » sur TF1 : le travail social en danger ! - #Acrimed | Action Critique Médias
    http://www.acrimed.org/article3632.html

    Vendredi 25 juin, en deuxième partie de soirée, #TF1 diffusait la troisième édition de l’émission « Opération Tambacounda » avec pour présentateur principal « Pascal le Grand Frère ». Cette émission, produite par Julien Courbet, a réalisé la meilleure audience toutes chaînes confondues, réunissant 19,2% du public de 23h50 à 1h10. Or il s’avère que cette émission est à l’image de ce que les travailleurs sociaux constatent sur le terrain : la transformation du #travail_social en logiques d’interventions-expertises sociales [1]. Ce changement majeur est particulièrement visible si l’on s’intéresse à deux éléments de la mise en scène du programme. Le premier concerne le traitement social dont font l’objet les jeunes, avec la mise en place de techniques éducatives dites « comportementalistes. ». Le second élément est le recours à un langage spécifique (via notamment une voix off) inspiré par des politiques et des mesures néo-libérales.


  • Chiffres intéressants concernant Metro France, le quotidien gratuit racheté par TF1 :

    TF1 rachète 100% du quotidien gratuit Metro
    http://www.lefigaro.fr/medias/2011/06/30/04002-20110630ARTFIG00650-tf1-rachete-100-du-quotidien-gratuit-metro.php
    En 2010, le quotidien gratuit confronté à la crise mais aussi à la concurrence de 20 Minutes et de Direct Matin a accusé une perte de 1,2 million d’euros. Au premier semestre la perte s’est creusée à 2 millions d’euros.

    Le quotidien compte 115 collaborateurs, ce qui fait une perte de 10.400 €/collaborateur pour 2010 et cette perte semble s’accentuer pour 2011. La situation risque d’être très difficile à corriger.

    Après tout, TF1 a des accords avec Overblog, dont il est actionnaire minoritaire (20 % à une époque ?), devenu depuis Wikio Group (et diluant ainsi davantage la part de TF1), pour ce qui est de la production ou de la diffusion de contenu.

    Le rachat à 100 % permettra cette fois-ci d’augmenter la taille de son équipe de journalistes, et ainsi pourquoi pas influencer l’opinion (et TF1 s’est déjà illustrée à ce propos, notamment dans le cadre de la Hadopi), mais la presse n’a pas de problèmes avec la production. C’est la monétisation d’un contenu gratuit qui pose problème. Un problème, manifestement, sinon il n’y aurait pas de pertes, que Metro France n’a pas su résoudre à son niveau.

    En tant que groupe omniprésent, TF1 va-t-il, avec ce rachat, augmenter le prix de la publicité ? ou plutôt réduire les coûts par la mutualisation des équipes commerciales ? ou alors, en conservant les mêmes, mieux vendre pour limiter les espaces invendus ?

    Quoi qu’il en soit, la problématique consistant à faire de l’argent avec du gratuit est intéressante, et d’autant plus intéressante dans la presse qui se cherche un modèle économique face à l’érosion de son lectorat papier !

    #business #information #presse #tf1 #économie #métro

    (Oui, j’abandonne finalement les tags longs auto-hiérarchisés, beaucoup trop contraignants par rapport au bénéfice.)