• Convocation entre amis sous l’oeil de Jaurès
    Treize syndicats de policiers s’unissent avant les élections professionnelles de décembre

    *Ce nouveau pôle, constitué autour d’Alliance et de l’UNSA-Police, a été présenté mercredi à #Paris sous le regard du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin.

    Une démonstration de force au service d’une machine de guerre syndicale. Treize syndicats de la police nationale, tous représentatifs, ont officialisé, mercredi 28 septembre, leur union en vue des élections professionnelles de décembre. Tête de pont de ce rapprochement historique, le syndicat Alliance a vu large pour l’occasion, en garnissant les bancs de la Bourse du travail [de police, Merci La Ville de Paris, proprio des locaux ndc] , dans le Xe arrondissement de Paris, de centaines de ses adhérents, priés de se vêtir aux couleurs de l’organisation – bleu foncé.

    Au total, ce nouveau pôle constitué autour d’Alliance et de l’UNSA-Police, l’autre poids lourd de l’attelage, rassemble plusieurs syndicats de commissaires et d’officiers, de personnels administratifs et techniques, et jusqu’aux psychologues. De quoi nourrir les discours de superlatifs. « Nous sommes incontestablement majoritaires dans le corps des gradés et des gardiens, des personnels administratifs et techniques, des commissaires, et prochainement des officiers », s’est félicité Fabien Vanhemelryck, secrétaire national d’Alliance, tandis que son alter ego d’UNSA-Police, Olivier Varlet, évoquait « une journée importante et sans doute historique (…) sans précédent dans l’histoire de la police ».

    L’enjeu n’a en tout cas pas échappé à la haute hiérarchie policière, conviée à assister aux prises de parole depuis la tribune même : sous le regard sévère de la statue de Jean Jaurès, à deux pas du pupitre où s’exprimaient les responsables syndicaux, avaient pris place le directeur général de la police nationale Frédéric Veaux – qui avait défendu sa réforme de la police devant la commission des lois du Sénat le matin même –, le préfet de police de Paris Laurent Nunez, nommé en juillet, et le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) Nicolas Lerner. L’invité de marque de la grand-messe syndicale restait toutefois le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, dont la venue a été mûrement réfléchie. « Ma présence ici n’est pas le signe d’un soutien à un quelconque syndicat, s’est-il défendu. Lorsque l’on m’invite, je viens. »

    Un enjeu éminemment politique

    Le taux de syndicalisation des policiers, de l’ordre de 80 % toutes obédiences confondes, ne laisse guère de choix au ministre alors que sa loi d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur (Lopmi) doit être votée d’ici à la fin de l’année.
    Cet engagement, répété et martelé depuis des mois, ne relève pas seulement d’une action ministérielle purement technique, sorte de relevé de conclusions du Beauvau de la sécurité, qui s’est déroulé en 2021 sur fond de malaise policier. Il témoigne bien d’un enjeu éminemment politique pour le numéro trois du gouvernement, avant d’autres échéances cruciales d’un agenda particulièrement lourd : une vaste réforme de la police nationale, prévue pour 2023 – la date du 1er janvier, initialement envisagée, ne semble cependant plus de rigueur – et la préparation de la Coupe du monde de rugby puis des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024.

    Les syndicats ont parfaitement saisi que cette séquence, à peine entamée, leur offrait une sérieuse opportunité pour tenter d’ obtenir encore davantage que 15 milliards d’euros en cinq ans, soit le montant promis par M. Darmanin pour mener à son terme la révolution copernicienne de la police par laquelle il entend marquer son passage Place Beauvau.

    « Ce bloc syndical peut être un obstacle ou un atout »
    « On ne saurait remettre en cause le régime des retraites [des policiers] », a ainsi prévenu Fabien Vanhemelryk, en s’adressant directement au ministre : « Ce nouveau bloc syndical peut être un obstacle ou un atout selon la direction que vous envisagerez. » Et d’égrener, dans cette profusion de sigles et d’acronymes qui jalonne chaque discours policier, une série de revendications, notamment l’augmentation de « l’indemnité de sujétion spéciale » des policiers de terrain – comprendre : la prime de risque – mais encore la création d’un dispositif identique pour les personnels administratifs, techniques et spécialisés, ou l’instauration de peines planchers contre les agresseurs de membres des forces de l’ordre.

    « Toutes les promesses que j’ai faites, je les ai tenues, a répliqué le ministre de l’intérieur. Mais on ne finance pas une Lopmi de 15 milliards d’euros avec de l’argent tombé du ciel. » Si Gérald Darmanin s’est dit prêt à travailler avec les syndicats et à « défendre les intérêts des policiers », il a d’abord réaffirmé sa « solidarité avec le gouvernement ».

    Pendant les quarante-cinq minutes de son allocution, le locataire de la Place Beauvau a rendu hommage aux six fonctionnaires morts ou blessés, eu « une pensée pour les trente-huit collègues qui se sont suicidés », a rappelé son bilan et vanté sa réforme en cours.
    Sans oublier de prévenir, lui aussi, dans une manière de réponse aux exigences des organisations professionnelles : « S’il y a convergence de syndicats, elle ne se fera pas sur le dos du ministère de l’intérieur ».

    https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/09/28/treize-syndicats-de-policiers-s-unissent-avant-les-elections-professionnelle

    sur le dos ou autrement, on s’en fiche de leur kamasoutra, on sait qui paiera les dégâts

    #police

    • Étrange. Ce schéma classe les hiéroglyphes égyptiens parmi les systèmes a logogrammes, alors qu’il est tout de même connu depuis longtemps que c’est plus compliqué que ça, et que les hiéroglyphes sont un mélange de logogrammes et de phonèmes, avec un système d’accentuation qui peut même transformer un logogramme en phonème.
      Une émission de « la science CQFD » sur France culture était consacrée à ce sujet pas plus tard que la semaine dernière. Si j’ai bien écouté en fait le déchiffrage des hiéroglyphes a longtemps buté sur le fait qu’on avait pas pigé ça.

  • L’armée Israélienne Teste Une Arme Télécommandée De Dispersion Des Émeutes - I24NEWS
    https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/1664207248-l-armee-israelienne-teste-une-arme-de-dispersion-des-emeutes-tele

    Le nouveau système fait partie d’un programme pilote utilise l’intelligence artificielle

    L’armée israélienne a installé un nouveau système capable de tirer à distance des engins antiémeutes lors de troubles dans la ville d’Hébron, en Cisjordanie.

    L’arme anti-émeute, qui a été installé à un poste de contrôle dans la rue Shuhada à Hébron, est testé dans le cadre d’un programme pilote et n’est actuellement utilisé que pour tirer des grenades, a déclaré l’armée au quotidien Haaretz.

    Le système est également capable de tirer des grenades assommantes et des projectiles contenant des gaz lacrymogènes.

    « On examine la possibilité d’utiliser un système télécommandé pour des moyens approuvés de dispersion des émeutes », a déclaré Tsahal.

    Un activiste palestinien s’est inquiété de toute « défaillance » potentielle du système anti-émeute, qui utilise l’intelligence artificielle pour traiter les images.

    « Je vois cela comme une partie de la transition du contrôle humain au contrôle technologique. Nous, les Palestiniens, sommes devenus un objet de formation pour l’industrie de haute technologie de l’armée israélienne, qui n’est pas tenue de rendre compte de ce qu’elle fait », a déclaré Issa Amro au journal.

    #israël #palestine

  • Pierre Rimbert, l’Ukraine et le « campisme » | Dominique Vidal
    https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/280922/pierre-rimbert-lukraine-et-le-campisme-0

    On se serait attendu à ce qu’un article placé en première page du Monde diplomatique rappelle que c’est Vladimir Poutine qui a décidé d’envahir l’Ukraine — et non Zelensky qui a agressé la Russie sur ordre des États-Unis, comme on pourrait le croire en lisant ce texte de Pierre Rimbert. Mais le caractère absurde de cette réécriture de l’histoire va bien au-delà : elle ignore l’existence même de la Russie et de son rôle actif dans cette crise, comme dans les précédentes. Source : Relevé sur le Net...

    • Car la carrière de l’ex-espion, devenu président à la faveur du naufrage politique et personnel de Boris Eltsine, est jalonnée de guerres sanglantes : second bain de sang en Tchétchénie (1999-2000), agression contre la Géorgie au nom des minorités russes d’Abkhazie et d’Ossétie, (2008), appui aux russophones du Donbass et annexion de la Crimée (2014), sauvetage du régime de Bachar Al-Assad (depuis 2015) et enfin invasion de l’Ukraine (2022)…

      Poutine applique donc la maxime de Clausewitz : « La guerre est la poursuite de la politique par d’autres moyens. » Mais il la durcit : pour lui, c’est quasiment le seul moyen. Quitte à recourir à une barbarie peu commune : le siècle de conflit entre juifs et Arabes en Palestine, par exemple, a été le théâtre de nombre d’horreurs, mais je ne connais aucun cas de Palestinien castré au couteau ni de Palestinienne violée par des groupes de jeunes soldats ivres… [hum hum ne pensons ni aux phalangistes libanais, ni aux attentats massacres, ndc]

      Cela va sans dire, mais visiblement mieux en le disant : l’oubli par l’Occident de la promesse faite à Gorbatchev lors de l’unification allemande, l’élargissement de l’OTAN à l’est, les grandes manœuvres autour de l’Ukraine ne sauraient justifier la folle aventure déclenchée par le Kremlin le 22 février 2022 et relancée ces derniers jours, pas plus - évidemment - que la cruauté systémique de l’armée russe et de ses mercenaires.

      #Russie #impérialisme_grand_russe #impérialisme_russe

  • Lycéens sans affectation : la Défenseure des droits s’autosaisit du dossier
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/09/27/lyceens-sans-affectation-la-defenseure-des-droits-s-autosaisit-du-dossier_61

    La Défenseure des droits, Claire Hédon, a décidé de s’autosaisir du dossier des lycéens qui n’ont pas reçu d’affectation à la rentrée, annonce l’institution dans un communiqué, mardi 27 septembre. « De nombreux élèves, notamment en Ile-de-France, se trouv[ent] dans l’impossibilité de s’inscrire et de poursuivre leur scolarité au #lycée, en particulier dans les filières technologique et professionnelle », relève l’autorité administrative indépendante, qui ajoute que « certains d’entre eux [ont] reçu entre autres propositions celle de redoubler faute de places disponibles ».

    #éducation

  • Contre la propagande du pouvoir : « On doit avoir notre récit et le matraquer »
    https://www.lemediatv.fr/emissions/2022/contre-la-propagande-du-pouvoir-on-doit-avoir-notre-recit-et-le-matraquer-

    Bonjour tout le monde et bienvenue pour ce nouvel Instant Porcher dans Toujours Debout ! Je suis ravie de vous retrouver ! L’Instant Porcher c’est un petit moment qu’on se prend, entre nous, avec Thomas Porcher, chaque semaine pour décrypter l’actualité.…

    #Économie #Politique

  • La nouvelle astuce de la chasse au Gaspi : Après Le Maire et son col roulé, Gilles Le Gendre a aussi une astuce pour la sobriété énergétique
    https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/apres-le-maire-et-son-col-roule-gilles-le-gendre-a-aussi-une-astuce-p

    « Ma femme et moi, on a décrété qu’on ne se sert plus de sèche-linge. On étend le linge. Honnêtement ce n’est pas très compliqué », a déclaré le député de Paris sur franceinfo ce mercredi 28 septembre. « Il faut montrer l’exemple, il faut expliquer », défend-il.

    Avec ça, Poutine, c’est sûr, il est foutu.

    #honnêtement_ce_n'est_pas_très_compliqué

    (Alors c’est pas compliqué quand tu vis dans une maison, mais en appartement à Paris, tu fais comment ? Il pend le linge au-dessus de sa baignoire, Gilles ?)

    • oui Le Gendre est une bouse et leurs exemples à la « faite comme moi » sont de la provoc pure. et puis pensons à la femme de ménage qui fait leur repassage et range les fringues (plier le linge ou repasser c’est plus prenant encore que d’étendre le linge, ce que le sèche linge sert précisément à éviter, comme le mac do évite de se préparer un sandwich), avec peut-être en prime des « arguments » sur le fait que déléguer à une tiers ça améliore la répartition des tâches dans le couple, et des « on est braves, on lui ouvre une opportunité » (entendus irl en famille de gauche). mais le sèche linge, oui, ça bouffe de folie donc c’est mal. et d’abord pour qui doit compter les thunes disponibles. d’ailleurs ici, seuls un tiers des ménages ont mis des sous dans une machine à dépenser pour sécher (je parierais que c’est plutôt en pav., où il y a de la place pour ça et le congélo). à part au Canada ou dans d’autres pays au réseau hydro-électrique énorme, difficile de prendre ça à la légère. pire, ça abime les fringues (ça tombe bien, le prêt à porter sort 6 collections par an), comme les lavages d’ailleurs. laver à bon escient, le plus possible à froid ou à 40° max (ça suffit le plus souvent) et oui, faire sécher son linge, sauf appart trop petit (là, tout se passe souvent au lavomatic), et y compris sans baignoire ! c’est souvent possible.

      pour ce qui est de l’exemplarité, revenons-y, sûr qu’à chaque fois c’est des rafales de PM qui se perdent. par exemple ces gros cerveaux qui iront se balader au Qatar pour les J.O et font du Villacoublay-Orly en jet privé (oui mais Macron porte des Veja que c’est le sneaker à base de recyclage super écolo, hein, tout ça est complexe, on est humain), nous bazardent en ce moment des hommes et femmes sandwichs dans le métro qui trimballent des écrans vidéo en guise de panneaux publicitaires. bullshit jobs ? bullshit society oui.

      edit tactiquement il reprennent un trope bourgeois le camouflage social au quotidien, histoire de se rendre suffisamment indiscernable (mise vestimentaire sans logo, barbes Gainsbourg) et là c’est le top du top, on associe pas la sobriété à la prédation. de quoi rejouer en première personne le discours frauduleux des « petits gestes ».
      on avait vu le responsable politique mettre une robe et tomber la cravate, voilà qu’il imite le quidam inquiet de sa facture, une exemplarité en tous points introuvable vient à s’incarner, miracle des images car plus que le discours verbal c’est l’utilisation du langage des images qui jerez le trouble et brouillera à l’insu de notre bien gré les repères les mieux établis.
      la réforme des retraites, du droit au chômage, le vivre avec le virus, donner encore sur 5 ans des milliards aux entreprises, f c’est pas de la tarte, cette fois la salve manque peut-être de légèreté :
      https://pbs.twimg.com/media/FdvxeJ1WYAE0cFd?format=jpg&name=medium

  • La citation du jour
    28/09/2022| Le blogue de Richard Hétu
    https://richardhetu.com/2022/09/28/la-citation-du-jour-922

    « Si vous vous trouvez dans l’un de ces comtés, il n’est plus possible d’évacuer en toute sécurité. Il est temps de se barricader et de se préparer à cette tempête. »

    -- Ron DeSantis, gouverneur de Floride, identifiant ce mercredi matin les comtés de son État susceptibles de subir les pires assauts de l’ouragan Ian, presque de catégorie 5, qui devrait toucher à terre en après-midi dans le comté de Charlotte, dont Punta Gorda est le siège. Le comté de Sarasota, situé le plus au nord de la zone dangereuse, et le comté de Collier, le plus au sud, font partie du groupe.

    Gov. DeSantis Delivers 7:30 A.M. Update on Hurricane Ian https://t.co/riwd0XzkT5
    — Ron DeSantis (@GovRonDeSantis) September 28, 2022

    #Ian

  • Afghanistan : accord avec la Russie pour la fourniture de pétrole et de blé
    https://www.connaissancedesenergies.org/afp/afghanistan-accord-avec-la-russie-pour-la-fourniture-de-pet

    L’Afghanistan a conclu un accord avec la Russie prévoyant la fourniture par Moscou de millions de tonnes de produits pétroliers et de blé, soit le premier grand contrat économique passé par les talibans depuis leur retour au pouvoir.

  • Dans la pollution, l’enfant n’a pas d’avenir, perd sa santé et sa planète.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4371

    L’exposition des enfants aux divers polluants est néfaste à leur développement et frappe fatalement leur santé. A l’échelle mondiale, la surconsommation dans certains des pays les plus riches détruit le reste de la planète, impactant ce qui lui est immédiat et plus loin. Les données montrent que la richesse d’une nation ne garantit pas un environnement sain. Beaucoup trop d’enfants sont privés d’un foyer sain, ce qui nuit de manière irréversible à leur bien-être actuel et futur. Humanité

    / fait divers, société, fléau, délinquance, religion , économie , #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux

    #Humanité #fait_divers,société,_fléau,_délinquance,_religion #économie_
    https://www.unicef-irc.org/publications/pdf/RC17-FR_r%C3%A9sum%C3%A9-analytique-lieux-et-espacese-environnements-et-

  • Racisme, colonialité… les invisibles de la #santé
    https://joellepalmieri.org/2022/09/27/racisme-colonialite-les-invisibles-de-la-sante

    Le vendredi 23 septembre 2022, je participais (en visioconférence) à la table ronde “Decolonising health : A new anti-racist and research approach or a buzzword to address social justice agenda ?” du panel « Santé, inégalités raciales et intersectionnalité » organisé par Clara Affun-Adegbulu et Sarah Demart de l’Université libre de Bruxelles. Avec les trois autres intervenantes, Marie Meudec, Sharon Omankoy et Quinndy Akeju, les questions de racisme et de colonialité dans la santé ont été largement pointées en tant que handicaps sérieux d’accès aux soins. Le choix du français comme langue d’échange a permis la participation de personnes pour lesquelles l’anglais n’est pas usuel. De la même façon, le choix était pris de mixer les publics : universitaires, étudiant·es mais aussi professionnel·les. Même si le temps des questions fut court, la formation des professionnel·les de santé est ressortie comme un défi majeur de changement des pratiques

    https://www.afroeuropeans2022.com/fr/reseaux-thematiques