• « Laisser mariner le DRH a été une revanche sur tous les refus que je me suis pris » : ces candidats à l’embauche qui se sont volatilisés
    https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2021/09/23/laisser-mariner-le-drh-a-ete-une-revanche-quand-les-candidats-a-l-embauche-d

    Le postulant ne décroche plus, le collaborateur tout juste arrivé disparaît… Le « ghosting » devient de plus en plus courant dans le monde du travail. Une inversion du rapport de force entre recrutés et recruteurs, déstabilisante pour ces derniers.

    Dans la dernière ligne droite, à quelques heures de la signature du contrat, ils se volatilisent. D’autres ne font que quelques tours de piste sur moquette avant de prendre la poudre d’escampette. Sans tambour ni trompette, d’un coup, sans prévenir ni se retourner. Candidats en cours de recrutement comme salariés récemment embauchés, ils sont de plus en plus nombreux à se transformer en fantômes, abandonnant leur futur employeur ou leur emploi sans même un message ou un coup de fil.

    On connaissait le phénomène du ghosting (de l’anglais ghost, fantôme) sur les applications de rencontres, voilà qu’il touche le monde du travail. Pendant longtemps, se faire planter du jour au lendemain a fait partie des risques du métier dans les secteurs dits difficiles de la restauration, du bâtiment, ou des services à la personne. « Quelques jours et puis s’en vont », résume Georges, artisan plombier près de Nancy. « C’est rare d’avoir une explication mais quand c’est le cas, les mêmes raisons reviennent : ils ont trouvé mieux, plus près, mieux payé, moins fatigant. »

    Aujourd’hui, la pratique s’étend à une population de cadres, qui jusqu’à récemment respectaient le pas de deux avec les entreprises. Pas de données chiffrées sur la tendance mais, sur le terrain, les professionnels confirment (sous le couvert de l’anonymat le plus souvent) une diffusion de la disparition soudaine, en particulier chez les moins de 35 ans. « Nous nous sommes habitués à ne pas avoir de retour quand nous sollicitons des candidats, concède Hymane Ben Aoun, fondatrice d’Aravati, un cabinet de chasseurs de têtes spécialisé dans les profils high-tech. C’est plus surprenant quand on a commencé une vraie discussion, voire signé un contrat comme cela arrive parfois. » Il y a peu, après quinze jours de silence radio, un consultant avec une dizaine d’années d’expérience ne s’est pas présenté le jour de son embauche. « Il a semble-t-il été retenu par son entreprise, mais n’a pas songé à nous avertir. »

    Inversion du rapport de force
    Certains se défilent après avoir mis un pied dans leur boîte. Patrick Barrabé, conférencier et consultant en stratégie d’entreprise, se rappelle ainsi cette recrue, embauchée après deux longs mois de recherches au service marketing d’une société de distribution. Présentée à l’ensemble des équipes, elle n’est pas réapparue le lendemain. « On l’a retrouvée quelque temps après sur LinkedIn, en poste ailleurs. »

    « C’est une problématique qui monte, particulièrement dans la tech où le turnover avoisine les 20 %, confirme Aude Barral, cofondatrice de CodinGame, un site de programmation informatique, qui a aussi une activité de recrutement. Les rapports de force sont alors bien souvent inversés. Ce sont les candidats qui décident ou non de donner suite aux messages. » Dans ce secteur où, selon l’enquête semestrielle de juillet 2021 de Numeum, le syndicat professionnel des entreprises du numérique, « 95 % des recrutements ont déjà été relancés dès début 2021, pour répondre à la forte croissance attendue », l’ère post-Covid ressemble furieusement au monde d’avant. Avec les mêmes difficultés, voire davantage, pour trouver la perle rare. « En 2020, nombre d’entreprises ont gelé leurs recrutements. Parallèlement, pendant la crise, le seul levier de croissance a été le digital, décrypte Mme Ben Aoun, d’Aravati. Résultat, aujourd’hui tout le monde veut accélérer sur les projets de transformation Internet et recherche les mêmes compétences », poursuit la dirigeante, qui observe une hausse de 25 % des offres d’emploi par rapport à 2019.

    Une embellie qui, selon la dernière note de conjoncture de l’Insee (juillet 2021), et sauf remise sous cloche de l’économie, devrait concerner d’autres secteurs et entraîner un rebond massif des créations d’emplois. Le marché du travail devrait ainsi retrouver son niveau d’avant-crise, et les plus courtisés, leurs prétentions. Et parfois leur désinvolture.

    Facile de disparaître
    L’embarras du choix, un secteur porteur, une expertise recherchée, ne sont pas les seules explications à ces comportements irrespectueux. Certains glissent, au risque de généraliser, que les nouvelles générations, habituées à « swiper » les profils sur Tinder, seraient plus enclines à agir de même dans le cadre professionnel. On zappe un entretien comme une « date » (rendez-vous amoureux) décevante. Plus distantes envers le travail et l’entreprise, en quête de sens, mais aussi de satisfactions immédiates, elles n’hésiteraient pas à se dérober, sans même se donner la peine de répondre. Pour Aude Barral, de CodinGame, en agissant ainsi, « les candidats veulent souvent éviter les conflits ou le malaise ». « Pour eux, il est plus facile de tout simplement “disparaître” que d’envoyer un message de refus ou de décrocher un téléphone. »

    Il est vrai que la fuite coupe court à toute explication, une stratégie d’autant plus confortable quand on manque d’arguments. Processus de recrutement jugé trop long ou opaque, « mauvais feeling », « flemme », manque de temps, sont autant de raisons difficilement avouables. « Quand on est contacté par des entreprises sur LinkedIn plusieurs fois par semaine, il faut que ça aille vite, quinze jours au maximum, confirme Lucas, jeune ingénieur informaticien. Au-delà, on perd en motivation et on se lasse », avoue celui qui affirme ne pas répondre aux nombreuses sollicitations mais n’être « jamais allé jusqu’à poser un lapin ».

    D’autres ont moins de scrupules. « Nous avons eu le cas de ce candidat senior avec qui tout s’était admirablement bien passé, évoque la DRH d’une PME. Mais après la signature de la proposition d’embauche, nous l’avons complètement perdu. Il nous a blacklistés, impossible de le joindre, plus aucune nouvelle. Nous sommes une petite structure, nous l’imaginions déjà parmi nous, tout le monde l’attendait en somme. Mine de rien, même si on sait que cela arrive de plus en plus fréquemment, quand vous y êtes confronté, vous vous sentez un peu trahi, c’est abrupt. »

    Effet boomerang
    Les mauvais esprits rétorqueront que les recruteurs paient là leurs mauvaises manières. Qu’ils sont victimes de leurs propres pratiques. Qui n’a pas attendu en vain un retour après une candidature spontanée ou en réponse à une offre d’emploi ? Qui ne s’est pas agacé des sollicitations « à côté de la plaque » de cabinets de recrutement ? « Les salariés reproduisent aujourd’hui les comportements de certains recruteurs. On peut le déplorer mais c’est une réalité, un effet boomerang », considère le consultant Patrick Barrabé.

    A la première occasion, il est alors tentant pour le « ghosté » de devenir « ghosteur ». Comme Juliette, 28 ans, responsable achats, frustrée des accusés de réception automatiques et des non-retours après entretien. C’est donc sans culpabilité qu’elle a laissé se perdre dans le silence le soudain intérêt d’un DRH pour son profil. Il est vrai qu’entre-temps, elle avait une promesse d’embauche d’un autre employeur. « Ce n’est pas une attitude très mature, mais le laisser mariner a été un peu une revanche sur tous les refus que je me suis pris dans la figure, explique la jeune femme. Il a en quelque sorte payé pour les autres, même si je doute que cela lui ait fait grand-chose. »

    Non-réponse pour non-réponse, impolitesse pour impolitesse. La loi du talion en milieu professionnel. Une stratégie dangereuse, selon le cabinet de recrutement S & you. « Il n’est jamais bon d’insulter l’avenir, d’autant que le monde professionnel est petit. Le consultant en recrutement que vous avez “ghosté” aujourd’hui sera peut-être, demain, votre DRH. Le candidat que vous avez oublié d’informer deviendra peut-être un manageur influent », poursuit le chasseur de têtes. « Jouer les fantômes, c’est prendre le risque qu’à chaque prise de références, chaque dîner de promo, au gré d’une rencontre de hasard, surgisse le spectre de votre égarement d’un jour. » Une situation peu confortable qui peut hanter longtemps.

  • Au cœur de l’April — Émission « Libre à vous ! » du 14 septembre 2021 — Podcasts et références
    https://linuxfr.org/news/au-coeur-de-l-april-emission-libre-a-vous-du-14-septembre-2021-podcasts-et-

    Cent-quatorzième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

    sujet principal : « Au cœur de l’April et de Libre à vous ! ». Nous avons de l’April, de certaines de nos actions, des coulisses de l’émission… la chronique « Le libre fait sa comm’ » d’Isabella Vanni, coordinatrice vie associative et responsable projets à l’April, animatrice du groupe Sensibilisation. Isabella a échangé avec Marie Seiller de la Fête des Possibles la chronique « Que libérer d’autre que du logiciel » sur la rentrée d’Antanak

    lien nᵒ 1 : Radio Cause Communelien nᵒ 2 : Libre à vous  !lien nᵒ 3 : Podcast de la 114ᵉ émissionlien nᵒ 4 : Les références pour la 114ᵉ émission et les podcasts par sujetslien nᵒ 5 : S’abonner au podcastlien nᵒ 6 : S’abonner à la lettre d’actusRendez‐vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 MHz (...)

  • Marseille : un homme décède après un contrôle dans le métro, le parquet ouvre une enquête | LCI
    https://www.lci.fr/justice-faits-divers/marseille-un-homme-decede-apres-un-controle-de-son-titre-de-transport-dans-le-me

    Un homme est mort mercredi vers 18h après un contrôle de son titre de transport dans le métro marseillais. Selon des sources policières, l’individu était inerte au moment de l’arrivée des forces de l’ordre. L’autopsie fait était « d’un syndrome asphyxique », d’après le parquet de Marseille.

    La peine de mort pour un contrôle de titre de transport, c’est bien le minimum. Et en cas de récidive, on dézingue les descendants. Et s’il n’y en a pas, on dézingue les ascendants.

  • sables mouvements sans fond  _

    vois la beauté inacceptable de vivre
    j’étais là-bas-loin du monde et les couvreurs
    avaient œuvré certainement le ciel passait bleu
    deux heures après comme blanchi over the moor
    les toits se comptent entre eux ils sont tous là
    c’est tourné vers les pentes cardinales du jour
    un doré pâle se précipite ici ou là
    sur les lignes de hasard de la distance
    à finir nous connaître comme peu ce fut -t’ans
    exquis de ce parallèle au plus près parfois
    des signes qui nous habitent et possèdent
    ce dernier-ci dont le reflet nous déboute
    « Ton défaut même, ton vice, peuvent t’aider,
    s’ils sont tiens. » vois la fin, tu te tiens sur le seuil


     c] bituur esztreym aka e-m gabalda, 2021, LAL1.3.

  • L’économie selon... Dominique Manotti - Ép. 4/44 - L’économie selon...
    https://www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-l-eco/l-economie-selon-dominique-manotti

    Le Capital [de Marx] reste la colonne fondatrice. Il s’agit, pour moi, du moment où je me dis que je peux comprendre le fonctionnement de la société. Jusqu’alors, j’étais principalement dans la rébellion, dans la fureur en quelque sorte. Mais tout d’un coup, je commençais à comprendre le pourquoi et le comment des choses. [...] Il s’agit véritablement d’un système intellectuel qui est en même temps une porte ouverte pour l’action. Ce n’est pas purement de la pensée. Il s’agit d’une pensée qui donne les moyens d’agir. #Dominique_Manotti

    J’ai tout de suite vu l’impact de cette élection sur les mouvements sociaux qui ont été en quelque sorte désintégrés. En trois ans [1981-1984], ils ont complètement disparu de la scène politique. Je savais dès le début que Mitterrand allait conduire à cette situation. Son élection a été pour moi la preuve que notre combat n’a pas été compris, étant donné que la population a élu une personne pour qui les mouvements de masse ou les luttes des classes n’ont pas leur place dans l’espace politique.

    J’écris des polars pour essayer de comprendre la société, comment elle va, comment elle marche [...] Ils m’ont aussi permis de m’exprimer à des moments de grandes ruptures, comme celui du ralliement de la gauche au culte de l’argent [dans les années 1980]. [...] Le rôle de la littérature, c’est de secouer. Il faut qu’elle bouge. Il faut qu’elle s’intéresse à ce qui se passe dans le monde.

  • Can the Colorado River Sustain More Population Growth? - EcoWatch
    https://www.ecowatch.com/colorado-river-population-growth-2655068854.html

    News reports about the Colorado River over the last few months have been intense and depressing. The first ever “cuts” in water deliveries out of the river to Arizona and Nevada took hold last week, with more cuts likely coming to more states.

    The ongoing 20-year drought, with the likelihood that climate change is the cause, have diminished the flow of water in the Colorado River by over 20% with even less water predicted in the future.

    At the very same time, human population growth in the Southwest U.S. that relies on the Colorado River is booming. California, Arizona, Nevada, Utah, Colorado, and New Mexico have all grown fast, and even Wyoming is inching forward with new people. As just three examples, Colorado gained about 725,000 people between 2010 and 2020, Arizona gained about 760,000, and California gained 2.3 million.

    People come from everywhere to move to the Southwest U.S. In Arizona alone, a recent comprehensive study about growth and sprawl showed that 56% of population growth in Arizona over the last decade was due to people moving into Arizona from other parts of the U.S., whereas 44% of the growth was due to people from outside of the U.S. migrating into Arizona.

    And all of these people need water, much of which comes from an already tapped-out #Colorado_River.

    #USA #eau #démographie

  • En Lituanie, le ministère de la défense recommande de jeter les téléphones chinois
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/09/23/en-lituanie-le-ministere-de-la-defense-recommande-de-jeter-les-telephones-ch
    Le centre national de cybersécurité a relevé des vulnérabilités et des risques de censure à distance sur les appareils 5G de Huawei, Xiaomi et OnePlus.

    Des téléphones Xiaomi Mi 10T 5G, Huawei P40 5G et OnePlus 8T 5G, dans un laboratoire du ministère lituanien de la défense, sur une photo non datée. LITHUANIA DEFENSE MINISTRY / VIA REUTERS

    L’affaire ne devrait pas arranger les relations entre la Chine et la Lituanie. Le pays balte subit les foudres de Pékin depuis qu’il a décidé mi-août d’accueillir sur son sol un bureau de représentation commerciale de « Taïwan », et non de « Taipei » – du nom de la capitale de l’île démocratique – comme la Chine en a imposé l’usage.

    Il s’agit cette fois de cybersécurité. « Notre recommandation est de ne pas acheter de nouveaux smartphones chinois et de se débarrasser de ceux déjà acquis aussi vite que possible. » Le ministre adjoint lituanien de la défense, Margiris Abukevicius, a lancé cette alerte en présentant mercredi 22 septembre depuis Vilnius à la presse un rapport technique du centre national pour la cybersécurité sur les appareils 5G vendus dans le pays par Huawei, Xiaomi et OnePlus.

    Quelque 200 administrations ou entités publiques de Lituanie ont acheté ces téléphones, et plus de 4 500 sont en service, ce qui, selon le ministre, « augmente les risques », a rapporté l’agence Associated Press. L’enquête du centre cyber, datée du 23 août et disponible en ligne a identifié « quatre risques cyber liés à la sécurité générale des applications installées par défaut sur les appareils, des menaces de fuites de données personnelles, et des restrictions à la liberté d’expression ». Selon la défense lituanienne, sont concernés les appareils de Huawei et de Xiaomi (qui toutes deux ont démenti ces risques), mais pas ceux de OnePlus.
    « Fonctionnalités malveillantes »

    Pour les premiers, ainsi, « une part des applications mobiles contenue sur les plates-formes de distribution sont des imitations d’applications originales, porteuses de fonctionnalités malveillantes ou de virus ». Pour les seconds, notamment, « le système envoie des données statistiques sur l’activité de certaines applications installées par défaut, à des serveurs du fournisseur du cloud chinois Tencent ».
    Article réservé à nos abonnés Lire aussi Pékin veut punir la Lituanie pour sa relation privilégiée avec Taïwan

    Les téléphones Xiaomi, assurent les experts lituaniens, peuvent filtrer les contenus de recherche contenant au moins 449 mots-clés en anglais liés aux sujets jugés sensibles pour Pékin, tels que « Tibet libre », « Mouvement démocratie 89 » (qui se réfère à la répression de Tiananmen), « La voix de l’Amérique » ou « Longue vie à l’indépendance de Taïwan ». Quand l’enquête a été faite, la fonction de filtrage était désactivée sur les appareils pour la zone européenne, et aucune censure n’a été constatée. Mais « il est important de souligner que cette fonctionnalité peut être activée à distance par le fabricant », note le rapport.

    Il vous reste 55.31% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

  • The removal of airborne #SARS-CoV-2 and other microbial bio#aerosols by air filtration on COVID-19 surge units | medRxiv
    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.09.16.21263684v1

    #filtrage

    This study examined the effect of air filtration and ultra-violet (UV) light sterilisation on detectable airborne SARS-CoV-2 and other microbial bioaerosols.

    Methods
    We conducted a crossover study of portable air filtration and sterilisation devices in a repurposed surge COVID ward and surge ICU. National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) cyclonic aerosol samplers and PCR assays were used to detect the presence of airborne SARS-CoV-2 and other microbial bioaerosol with and without air/UV filtration.

    Results
    Airborne SARS-CoV-2 was detected in the ward on all five days before activation of air/UV filtration, but on none of the five days when the air/UV filter was operational; SARS-CoV-2 was again detected on four out of five days when the filter was off. Airborne SARS-CoV-2 was infrequently detected in the ICU. Filtration significantly reduced the burden of other microbial bioaerosols in both the ward (48 pathogens detected before filtration, two after, p=0.05) and the ICU (45 pathogens detected before filtration, five after p=0.05).

    Conclusions
    These data demonstrate the feasibility of removing SARS-CoV-2 from the air of repurposed surge wards and suggest that #air filtration devices may help reduce the risk of hospital-acquired SARS-CoV-2.

  • Les antivax « classiques » sont-ils les mêmes que ceux qui refusent le vaccin contre le Covid-19 ?
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/09/18/les-antivax-classiques-sont-ils-les-memes-que-ceux-qui-refusent-le-vaccin-co


    Dans la manifestation anti-passe sanitaire, à Paris, le 11 septembre 2021.
    JULIEN DANIEL / M.Y.O.P POUR « LE MONDE »

    De nombreux réfractaires à la campagne de vaccination actuelle assurent ne pas être antivaccins. Pour les experts, leurs discours s’en rapprochent pourtant.

    « Je ne suis pas antivaccin, je suis contre ce sérum expérimental. » Ces derniers mois, qui n’a pas entendu cet argument dans la bouche d’un proche refusant les vaccins contre le Covid-19 ? Nombre d’entre eux précisent qu’ils ont accepté la plupart des vaccins classiques.
    « C’est une caractéristique majeure du “vaccinoscepticisme” contemporain, qui date des années 1970-1980. Les vaccins historiques sont considérés comme sûrs et acceptés, les petits nouveaux rejetés », analyse Laurent-Henri Vignaud, historien à l’université de Bourgogne et coauteur d’Antivax : la résistance aux vaccins du XVIIIe siècle à nos jours (Vendemiaire, 2019). Toutefois, quoi qu’en disent les opposants à la politique vaccinale actuelle, la continuité des arguments avec celui des antivax historiques est plutôt probante, même si elle n’est pas totale.
    […]
    En reprenant tous ces types d’arguments, « ceux qui assurent ne pas être antivax le sont la plupart du temps, à l’insu de leur plein gré », conclut M. Vignaud. Toutefois, les opposants à la vaccination contre le Covid-19 ont introduit quelques nuances et nouveautés.

    Même si elle en épouse globalement la même répartition territoriale, la population réfractaire aux vaccins contre le Covid-19 est plus large que la base antivax traditionnelle.

    article en accès libre…

  • La loi Drones 2 est docilement adoptée par l’Assemblée
    https://www.laquadrature.net/2021/09/23/la-loi-drones-2-est-docilement-adoptee-par-lassemblee

    L’Assemblée nationale vient d’adopter une nouvelle loi pour légaliser l’usage de drones de #Surveillance par la police. Alors que le texte est quasiment identique à celui censuré par le Conseil constitutionnel en début d’année, les…

  • #Lyon : pour un relogement immédiat et pérenne des expulsé·es du squat de #Feyzin
    https://fr.squat.net/2021/09/21/lyon-pour-un-relogement-immediat-et-perenne-des-expulse%c2%b7es-du-squat-d

    Communiqué suite à l’occupation du gymnase Clémenceau du jeudi 16 septembre, retours sur le déroulement de l’occupation et les négociations avec la préfécture. Le jeudi 16 septembre a 7h30, l’expulsion sans préavis du squat de Feyzin est permise par un énorme dispositif policier. Il semblerait que ni la préfecture, ni la DDCS, ni l’Ofii, ni […]

    #66_rue_Béchevelin #9_rue_Jean_Bouin #ancienne_école_Georges_Brassens #expulsion #ouverture #sans-papiers #Squat_du_gymnase_Clémenceau

  • Covid-19 : Christiane Taubira refuse d’appeler les Guyanais à se faire vacciner
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-christiane-taubira-refuse-d-appeler-les-guyanais-a-se-faire-va

    « Je n’ai pas vocation à appeler à la vaccination. » L’ex-ministre de la Justice Christiane Taubira s’est refusée, jeudi 23 septembre, à appeler la population de la Guyane, dont elle est originaire, à se faire vacciner contre le Covid-19. « Je suis un responsable politique qui n’est pas en exercice et qui, par conséquent, ne dispose pas des éléments d’information qui lui permettraient formellement soit de donner consigne, soit de considérer qu’au vu de ces éléments d’information je considère que je tiens un propos responsable », a-t-elle dit sur RTL.

    Alors qu’on faisait remarquer à l’ex-députée de Guyane que cette position était « facile » pour elle, dont la parole est pourtant considérée comme forte à gauche, elle a fait valoir que c’était justement « parce que cette parole [était] forte » qu’elle « ne la décrédibilise[rait] pas ». « La question du poids, de la légitimité, de la crédibilité de la parole publique est une vraie question », a jugé Christiane Taubira.

  • The 10 Year #smartphone
    https://10yearphone.com

    Designed to be repaired – can be fully disassembled with a single screwdriver Battery super-quick to replace – in 5 seconds, like the old days 10 years of software support – yes, we mean it, it works for a decade 10 year FREE spare part guarantee – delivered in 24 hours Built with care – child labour-free, recyclable, sustainable, organic, fair trade — Permalien

    #technologie

  • Recently Released Cancer-Stricken Detainee Dies At Hospital In Ramallah

    – – IMEMC News
    https://imemc.org/article/recently-released-cancer-stricken-detainee-dies-at-hospital-in-ramallah

    The Palestinian Prisoners’ Society (PPS) has confirmed, Wednesday, that a cancer-stricken former Palestinian political prisoner who was recently released from an Israeli prison after his condition seriously deteriorated, has died at a Palestinian hospital in Ramallah, in central West Bank.

    The PPS stated that the detainee, Hussein Masalma, 39, from the al-Khader town, south of Bethlehem in the occupied West Bank, was released from an Israeli prison in February of this year when his condition became extremely serious after he was denied the right to receive the urgently-needed specialized medical treatment for his Leukemia.

    The PPS added that the detainee was first moved to Hadassah Israeli medical center, before being sent, a week ago, to the Istishari Arab Hospital in Ramallah.

    The PPS held Israel fully responsible for his death, especially since he was subject to medical neglect while in prison, and only started receiving treatment when his condition became serious.

    It is worth mentioning that Masalma started suffering from complications and sharp pain in late 2020, and it took Israel more than a month to send him to the clinic of the Negev Desert detention camp and was only moved to an Israeli hospital when his condition became very serious, and the physicians found out that he has End-Stage Leukemia.

    The Palestinian was abducted by the Israel army in the year 2002 and was sentenced to 20 years in prison. He spent 19 years in prison before he was released due to his serious medical condition.

    His release came after various appeals, deliberations, and delays by Israeli courts before his lawyer filed an appeal with the Israeli High Court.

    #Palestine_assassinée

  • Electronica is the most ’infectious’ musical genre, new study finds · News ⟋ RA
    https://ra.co/news/76092

    Led by McMaster University graduate Dora Rosati, a team of mathematicians decided to use epidemic curves to learn more about how songs become popular. The study shows that the pattern of electronic music downloads after release closely parallels statistical models for the spread of infectious disease.

    Using a database of nearly 1.4 billion song downloads from the former music streaming service MixRadio, the team found that the top 1000 songs downloaded in the UK between 2007 and 2014 resembled the SIR model, which is a classic model of epidemic disease.

    Published in “Proceedings Of The Royal Society A: Mathematical And Physical Sciences,” the report saw that the model, typically used to visualize the spread of disease in a large population, was also successful in describing song download trends.

    “It implies that a lot of the social processes that drive the spread of disease, or analogues of those processes, might also be driving the spread of songs,” Rosati said. “More specifically, it supports the idea that both music and infectious diseases depend on social connections to spread through populations.”

    The study also noted the basic reproduction number (R0), which is a rating of a disease’s ability to spread, for different music genres.

    With R0 scores at 2.8 and 3.7 respectively, dance and metal had the lowest median R0 scores. Pop, rock and hip-hop were more “infectious” across an exposed population of fans, while electronica had the highest R0 of 3,430. For reference, the genre is approximately 190 times more transmissible than measles, which has an R0 of about 18.

  • #Azerbaïdjan :

    La caviar connection (1/2) - Le pouvoir de l’argent - Regarder le documentaire complet | ARTE
    https://www.arte.tv/fr/videos/096318-000-A/la-caviar-connection-1-2

    Comment l’Azerbaïdjan a corrompu des parlementaires européens pour s’acheter une respectabilité internationale. Une enquête édifiante dans les sombres arcanes de la « diplomatie du caviar ».

    Depuis quelques années, d’anciennes Républiques soviétiques d’Asie centrale et du pourtour de la mer Caspienne s’emploient à corrompre le cœur des institutions démocratiques européennes. Leur méthode : s’acheter des alliés pour blanchir leur image à l’international, au mépris des droits de l’homme, et continuer à enrichir leurs dirigeants, autocrates saisis par la folie des grandeurs. Journaliste d’investigation azerbaïdjanaise, Khadija Ismayilova, emprisonnée pendant dix-sept mois, n’a cessé de dénoncer la corruption dans son pays et le détournement systémique des ressources par le président Ilham Aliyev et sa famille, parfois comparés au clan Corleone.

    Deuxième volet : https://www.arte.tv/fr/videos/096319-000-A/la-caviar-connection-2-2

    Mallettes de cash, transferts via des sociétés offshore, montres en or... : le scandale des pots-de-vin versés à des parlementaires européens en échange de leur silence ou de leur complaisance a été révélé par des journalistes et par Arif Mammadov, ancien ambassadeur d’Azerbaïdjan auprès de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe, devenu lanceur d’alerte.

    #autocrates #ex-URSS #corruption #Union_européenne