• Quand les fleuves ne répondent plus | Nathalia Kloos
    https://pantherepremiere.org/texte/quand-les-fleuves-ne-repondent-plus

    Au Brésil, le film « Arpilleras : en brodant la résistance » donne la parole aux femmes du Mouvement des personnes atteintes par les barrages. Celles-ci s’emparent de la broderie pour raconter les destructions qu’elles ont subies et réaffirmer leurs manières de vivre après la catastrophe. Source : Panthère Première

  • 1965 : Georges Perec et la désillusion face à la société de consommation | INA
    https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/1965-georges-perec-et-la-desillusion-face-a-la-societe-de-consommation

    La société de consommation, Georges Perec la décrivait avec lucidité en 1965 dans son roman « Les Choses », en dénonçant le malaise de l’homme face à la société matérialiste.

    #Consommation #Georges_Perec #Les_choses

  • Parution du livre Contraception Thermique
    https://infokiosques.net/spip.php?article1881

    Un livre/manuel à vocation non-commerciale vient de sortir à propos de la contraception thermique dite masculine. L’idée était de faire un petit livre facile d’accès, pas cher et à diffusion large afin de rendre disponible un maximum d’informations fiables et de conseils pratiques à propos de cette technique. A priori, suite à cette lecture, les personnes intéressées devraient pouvoir se lancer dans leur démarche contraceptive. J’aime le présenter comme "le bouquin sur lequel j’aurais aimé tomber quand (...) #Infokiosque_fantôme

    / Infokiosque fantôme (partout)

    #Infokiosque_fantôme_partout_

  • Quand est-ce que l’Union Européenne va cesser de s’opposer à la levée de la propriété industrielle sur les brevets des vaccins ? (cela peut être limité aux pays pauvres, sur lesquels les labos ne feront de toute façon jamais les profits qu’ils font dans les pays riches).
    Les dons de vaccins ne seront jamais suffisants, et l’Afrique du Sud a les usines pour fabriquer ces vaccins.

    Biden a demandé cette levée de la propriété industrielle sur les brevets des vaccins :

    https://www.reuters.com/article/sante-coronavirus-vaccins-derogations-idFRKBN2CN0BQ

    Actes criminels sur les populations migrantes, accaparement des vaccins, et refus de céder la propriété industrielle des vaccins aux pays pauvres :

    UNION EUROPÉENNE = UNION BARBARE.

    #covid #Union-Européenne #Barbarie #Multinationales #Pharmacie

  • En images : un photographe se porte en défenseur des datchas soviétiques, cet héritage sous-coté - Russia Beyond FR
    https://fr.rbth.com/lifestyle/87440-datchas-sovietiques-kratovo-photographe-fiodor-savintsev-patrimoine-p

    Le photographe de renom Fiodor Savintsev, dont les œuvres ont été publiées par de grands magazines et journaux internationaux, s’est, pendant la pandémie de Covid-19, découvert une nouvelle passion – la datcha soviétique.

    #soviétisme #photographie #ex-urss

    • C’est étonnant que ces maisons soient entièrement vitrées, non, dans des coins où l’on se pèle le cul 11 mois sur 12, et où la lumière doit être souvent violente ? (Par exemple dans mon souvenir, les maisons en Finlande ont des ouvertures plus petites et espacées, et plein de façons de « casser »/tamiser la lumière aveuglante du dehors.)

  • Riad Salamé : la chute du banquier du #Liban
    https://www.parismatch.com/Actu/International/Riad-Salame-la-chute-du-banquier-du-Liban-1772665

    « … rongés par la culpabilité d’avoir aveuglément profité du système » au lieu de « par la rage d’avoir perdu leur argent » ; les gens de Paris Match savent se montrer #farceurs.

    Un consortium de journalistes l’accusait de détournements de fonds et des Libanais décidèrent de saisir la justice, furieusement déterminés après l’explosion tragique du port de Beyrouth. Ils sont une vingtaine, souvent issus de la diaspora, des initiés, juristes, financiers, diplômés de Polytechnique, de HEC… tous rongés par la culpabilité d’avoir aveuglément profité du système puis perdu eux aussi.

    #voleurs

    • Oui, mais en même temps que je trouve que la formule alambiquée de Match suggère encore plus qu’on a affaire à des gens qui vivaient en France et planquaient une bonne partie de de leurs revenus au Liban, en profitant du secret bancaire pour ne pas payer leurs impôts en France. Sinon je ne vois pas le sens de « culpabilité » ici.

      On comprend du coup de manière assez transparente qu’il s’agit d’« initiés, juristes, financiers, diplômés de Polytechnique, de HEC » installés en France qui ont placé leur fric dans un paradis fiscal notoirement corrompu, et que maintenant il y a comme un hic.

      Ce qui serait rigolo, c’est qu’ils se prennent un contrôle fiscal ici, histoire de tester leur sens de la « culpabilité ». (Ah mais tiens : « Ils veulent rester anonymes, se vivent comme un “commando de résistants”. »)

      (Alors peut-être qu’ils ont « investi » leur fric au Liban après voir dûment payé leurs impôts en France. Ah ah ah.)

    • Sinon le charme orientaliste de l’écriture façon Match :

      Le grand Jacques appréciait ce petit Oriental cultivé, toujours bien mis, gominé, cigare au bec, qui lui avait été présenté par son ami Rafic Hariri.

  • Revue de presse du 21.11 au 27.11.21
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    [Màj : 9h]

    Relocaliser : pour une société démocratique et antiproductiviste

    « Liquider » Mémorial et la mémoire des répressions soviétiques ?

    “Bébé médicament” : « La technique fait de l’enfant un moyen et non plus une fin »

    Un cadre de la centrale de Tricastin dénonce une « politique de dissumulation » d’incidents de sûreté

    La Suède face à la guerre des gangs

    Les révolutions énergétiques ne sont pas encore à l’horizon

    « Cessons d’être naïfs » : face au lobbying islamiste, la France promet une riposte européenne

    Business et écoblanchiment, les dérives du pâturage en ville

    Maroc : Mariage des mineurs : 70% des demandes acceptées par la justice

    Désormais, la maison mère du discours politique, c’est Netflix ! »

    Football. « Tous les pays d’Europe sont touchés par la violence »

    Le Qatar, influenceur culturel

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement

  • Le retour de la Syrie à Interpol, un signal inquiétant pour les anti-Assad
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/11/26/le-retour-de-la-syrie-a-interpol-un-signal-inquietant-pour-les-anti-assad_61

    Etrange, le jour même de la nomination d’un très discutable officiel des Emirats à la tête d’Interpol, la Syrie réintègre cette organisation. C’est à croire qu’il y aurait eu un marchandage !...

    La montée en puissance de la Chine et des Emirats arabes unis au sein d’Interpol coïncide avec la réintégration dans les rouages de l’organisation d’un pays dont le bilan en matière de droits de l’homme est encore plus accablant : la Syrie. Depuis le mois d’octobre, Damas peut de nouveau accéder au système d’échange d’informations d’Interpol, qui permet aux Etats membres de s’envoyer des messages directement entre eux.

    L’élection du général de police émirati Ahmed Naser Al-Raisi, jeudi 25 novembre, à la présidence de l’Organisation internationale de police criminelle, plus connue sous le nom d’Interpol, est le meilleur symbole du fait que l’« ère des autoritaires » est loin d’être terminée.

    #syrie #interpol #émirats

  • Le diocèse de Paris possède 700 millions d’euros de biens immobiliers cachés

    Ce patrimoine, qui viole l’esprit de la loi de 1905 est géré via des SCI, principe de la société-écran, ce qui permet de le faire disparaître du bilan du diocèse...

    On rappellera aussi que pour indemniser les victimes de prêtres pédophiles, la conférence des évêques, avant d’y renoncer face au tollé avait émis l’idée de faire appel à la générosité des fidèles...

    https://www.franceinter.fr/societe/le-diocese-de-paris-possede-700-millions-d-euros-de-biens-immobiliers-ca

  • NGOs raise alarm at growing hunger amongst refugees and asylum seekers in Greece

    A halt to cash assistance for asylum seekers, and the denial of food support to recognised refugees and rejected asylum seekers is creating a hunger crisis in Greece, 27 NGOs and
    civil society organisations warn today.

    For nearly two months, up to 60 per cent of current residents of the Greek refugee camps on the mainland have not had access to sufficient food. Following the implementation in October 2021 of a
    law passed last year, the Greek Government stopped providing services to those whose asylum applications have been accepted. One in four residents in these facilities are women and two in five are children.

    “The women in Eleonas camp keep telling us that their children are crying at night with hunger. Mothers now don’t have money for baby milk so they mush up biscuits in water instead.” said Emily Wilson of Project Elea.

    One chronically ill father of three children from Afghanistan, said: “If I don’t eat it’s fine but I can’t leave my babies hungry”.

    In addition, approximately 34,000 asylum seekers have gone for two months without cash assistance that had previously enabled them to buy food, clothing and other essential items.

    The EU-funded cash assistance programme was previously administered by UNHCR but was interrupted after the Greek Government took over its management on 1 October 2021.

    In response to calls by NGOs to urgently address the situation, the government made public assurances that distributions would resume by the end of October. One month later, the problem remains unresolved and its devastating impact on asylum seekers grows by the day.

    Martha Roussou of the International Rescue Committee said: “Vulnerable and marginalised people are being pushed over the edge: children have to go to school hungry; sick people can’t get a bus
    to attend to their medical needs; and families have no resources to prepare for a cold winter.”

    The halt to cash assistance is stripping asylum seekers’ of their dignity and depriving them of the lifeline many depended upon. Refugees and asylum seekers, who were already economically
    marginalised, are resorting to begging and other negative coping mechanisms to survive.

    Ana Liz Chiban of Fenix – Humanitarian Legal Aid said: “Among those affected are rejected asylum seekers who cannot access accommodation or healthcare and have no right to work. This includes many Afghan and Syrian refugees whose applications were rejected on the basis that Turkey is a safe country, despite the fact Turkey is not accepting any returns from Greece.”

    Some asylum seekers who live outside the camps as beneficiaries of the Emergency Support to Integration and Accommodation (ESTIA) program are particularly vulnerable. They have also been
    affected by the interruption in cash provision but, unlike people in the camps, do not receive prepared food distributions. Without even this alternative, they have been left completely dependent on local
    social services and organisations to receive food, where those are available.

    Anita Bay, Director of Save the Children Europe, said: “Through both its actions and inaction, the Government of Greece is creating a hunger crisis amongst refugees and asylum seekers in the country. It is unlawful, unnecessary, and totally unacceptable for this to be happening in the EU.”

    NGOs are calling for urgent action to address the growing crisis, including for the Government of Greece to:
    – Make the resumption of cash distributions a political priority;
    – Provide emergency assistance such as basic goods or vouchers to use in shops or for transport, to asylum seekers who were previously receiving cash assistance,
    – Ensure cash assistance instalments that were not delivered to asylum seekers in the past months are delivered when the new system is put in place;
    – Distribute adequate and nutritious food to all people residing in camps, regardless of whether they are recognised refugees, asylum seekers or have had their claims rejected.

    Background
    – In October 2021, a press release and open letter were published by NGOs and organisations raising alarm over the disruptions to cash assistance for refugees and asylum seekers in Greece.
    – In response to the press release, the Ministry of Asylum and Migration categorically stated that asylum seekers would have access to “financial assistance provided at the end of October.
    – Under EU and Greek law (Article 17 of the Directive 2013/33/EU and Article 55 of the Law 4636/2019), Greece is responsible for ensuring minimum material reception conditions to asylum seekers.
    – In 2020, the government of Greece enacted new legislation, under which beneficiaries of international protection, with few exceptions, have all material reception support discontinued
    within 30 days of receiving their positive decision (Article 114 of the Law 4636/2019 amended by Article 111 of the Law 4674/2020). In October 2021, the Greek government started excluding
    protection status holders from food and water distribution as a means of implementing this legislation. Exclusion from food and water distribution also affects asylum seekers with a final
    negative decision, despite the fact that many of them have the right to a re-examination of their asylum claim.

    Signatory organisations:

    1. Action for Education
    2. Arsis - Association for the Social Support of Youth
    3. Babel Day Center
    4. Better Days
    5. Changemakers Lab
    6. ECHO100PLUS
    7. Equal Rights Beyond Borders
    8. Europe Must Act
    9. Fenix - Humanitarian Legal Aid
    10. Greek Council for Refugees (GCR)
    11. HIAS Greece
    12. HumanRights360
    13. INTERSOS
    14. INTERSOS Hellas
    15. I HAVE RIGHTS
    16. International Rescue Committee
    17. Jesuit Refugee Service Greece ( JRS Greece )

    18. Lighthouse Relief (LHR)
    19. Mobile Info Team (MIT)
    20. Refugee Legal Support
    21. Refugees International
    22. Safe Passage International
    23. Save the Children
    24. Still I Rise
    25. SolidarityNow
    26. Symbiosis-School of Political Studies in Greece, Council of Europe Network
    27. Terre des hommes Hellas

    https://www.gcr.gr/en/news/press-releases-announcements/item/1850-ngos-raise-alarm-at-growing-hunger-amongst-refugees-and-asylum-seekers-in-g

    #faim #réfugiés #asile #migrations #Grèce #camps #camps_de_réfugiés #alimentation #sous-alimentation

  • #Cookies aux haricots tarbais et mulberries
    https://www.cuisine-libre.org/cookies-aux-haricots-tarbais-et-mulberries

    Battre en pommade le beurre avec le #Rapadura et l’œuf. Ajouter les Haricots Tarbais grossièrement écrasés en purée, après les avoir égouttés. Incorporer ensuite la farine, la levure, la pincée de sel, la cannelle, et les #Mulberries. Remuer jusqu’à ce que le mélange soit à peu près lisse, et laisser reposer 1 heure au frais. Disposer plusieurs boules de pâte sur une plaque à pâtisserie, bien espacées. Cuire environ 20 minutes dans un four préchauffé à 180°C (thermostat 6), jusqu’à ce que le dessus des… Rapadura, #Haricot_blanc, Cookies, Farine de blé, Mulberries / #Sans viande

    #Farine_de blé

  • Facebook devient Meta et souhaite monétiser toute votre existence
    https://www.les-crises.fr/facebook-devient-meta-et-souhaite-monetiser-toute-votre-existence

    Le virage de Mark Zuckerberg vers le « métavers » a pour but d’ajouter une strate numérique supplémentaire à notre réalité. Mais la nouvelle marque Meta de Facebook n’augmente pas votre réalité – elle veut tout simplement en tirer plus d’argent. Vous avez manqué l’entretien vidéo exclusif d’Élucid entre Olivier Berruyer et Fabrice Epelboin sur […]

  • Cars are killing us. Within 10 years, we must phase them out | George Monbiot | The Guardian
    https://www.theguardian.com/commentisfree/2019/mar/07/cars-killing-us-driving-environment-phase-out
    https://i.guim.co.uk/img/media/f9c1063a1fb21849004737fab14c3fdc0a57133b/78_333_3274_1966/master/3274.jpg?width=1200&height=630&quality=85&auto=format&fit=crop&overlay-ali

    Yes, the car is still useful – for a few people it’s essential. It would make a good servant. But it has become our master, and it spoils everything it touches. It now presents us with a series of emergencies that demand an emergency response.

    • The number of people killed on the roads was falling steadily in the UK until 2010, at which point the decline suddenly ended. Why? Because, while fewer drivers and passengers are dying, the number of pedestrians killed has risen by 11%. In the US, it’s even worse: a 51% rise in the annual death rate of pedestrians since 2009. There seem to be two reasons: drivers distracted by their mobile phones, and a switch from ordinary cars to sports-utility vehicles. As SUVs are higher and heavier, they are more likely to kill the people they hit. Driving an SUV in an urban area is an antisocial act.

  • Quand l’#ANFR mène l’enquête pour trouver l’origine des #brouillages
    https://www.banquedesterritoires.fr/quand-lanfr-mene-lenquete-pour-trouver-lorigine-des-brouillages

    La commune de Sernhac dans le Gard a connu pendant plusieurs semaines une 4G déficiente en plein confinement, à un moment où le télétravail était obligatoire. Dans un rayon de 10 km, la bande fréquence des 800 Mhz utilisée par deux antennes distantes de 6 km était perturbée par un équipement électronique. Sollicitée par les opérateurs mobiles, l’ANFR a mandaté un agent de contrôle du spectre pour déterminer l’origine du brouillage. Après avoir sillonné la région avec un véhicule bardé d’#électronique, il a fini par détecter l’origine de la perturbation. Avec pour surprise de découvrir un simple casque audio sans fil dont le réglage inadéquat brouillait le #signal d’une antenne pourtant située à 3 km !

  • Théâtre : Bobée, « Viril » textes féministes et antiracistes- Alternative Libertaire
    https://www.unioncommunistelibertaire.org/?Theatre-Bobee-Viril-textes-feministes-et-antiracistes-93

    Le spectacle Viril présente une série de textes féministes et antiracistes, incarnés par les voix et les corps de la comédienne Béatrice Dalle, de l’autrice Virginie Despentes, de l’artiste rap Casey et accompagnés par la musique du groupe post-rock lyonnais Zëro. - AL de novembre est en kiosque ! / (...) @Mediarezo Actualité / #Mediarezo

  • Rodéos urbains à Lyon : trois membres des « Dalton » condamnés à des peines de prison ferme ou avec sursis

    Trois jeunes comparaissaient devant le tribunal correctionnel, vendredi, pour la participation à un rodéo, le 23 octobre. Le collectif nébuleux, qui multiplie les provocations depuis trois mois dans la métropole, dénonce « la pression constante de la police ».


    Deux individus en tenue de Dalton lors du match de football OL-Prague, au Groupama Stadium de Décines-Charpieu (Rhône), le 4 novembre 2021. OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

    Interpellés à Bron (Rhône), lors d’un rodéo initié par le groupe dit des « Dalton », trois jeunes gens originaires du 8e arrondissement de Lyon, âgés de 19 et 20 ans, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de la capitale des Gaules, vendredi 26 novembre, à des peines allant de six mois de #prison avec sursis à douze mois, dont six ferme.

    Ils avaient participé à un rodéo, mené le 23 octobre par une trentaine d’individus, dont deux déguisés avec la tenue jaune et noire des frères Dalton, devenue la marque de fabrique d’un collectif nébuleux, à l’origine, depuis trois mois, d’une série de provocations protéiformes dans la région lyonnaise.

    Constitué de plusieurs engins, motos et quads, le convoi a été intercepté par une trentaine de policiers, dont treize motocyclistes de la brigade motorisée de la sécurité publique. A la suite des trois interpellations, les enquêteurs de la sûreté départementale ont saisi cinq deux-roues, ainsi qu’un drone et une arme à grenailles, trouvés lors d’une perquisition.

    En quatre mois, les autorités judiciaires ont ouvert sept enquêtes, procédé à neuf interpellations, pour six condamnations. Selon un commissaire de #police, « de dix à vingt individus » constituent le noyau dur des Dalton, auquel s’agrègent des participants occasionnels, de manière imprévisible. « Où est le vrai, le faux ? On ne sait pas trop où est la frontière », décrit Mohamed Chihi, adjoint au maire de Lyon chargé de la sécurité et de la tranquillité publique. Les policiers ont la dent plus dure. « Des petits #voyous de quartier mis en lumière par les médias », résume un haut responsable.

    L’épisode de Bron a constitué un tournant. Le ministre de l’intérieur a salué l’opération de police dans un tweet dès le 23 octobre. « Aucune impunité face aux rodéos urbains qui pourrissent la vie des habitants de certains quartiers », a écrit Gérald Darmanin, en joignant à son message une photo montrant un individu déguisé en Dalton plaqué au sol. Ce qui n’a pas contribué à calmer les esprits. Sur leur compte Instagram, les animateurs du groupe Dalton ont répliqué en plaçant le visage du ministre sur le personnage de Lucky Luke. « Il en attrape un, il y en a dix de plus. C’est exponentiel, ça ne s’arrêtera jamais », a fanfaronné un porte-parole sur le réseau social, en tenue de bagnard, visage masqué et voix modifiée. Gérald Darmanin a demandé, sans succès, la fermeture de leur compte Instagram.

    Un esprit « provocateur »

    Six jours après le tweet ministériel, quatre individus au guidon de puissants scooters et d’une moto peinte en jaune et noir ont tourné sur la place Bellecour, emblématique secteur piétonnier de la capitale des Gaules. Face au tollé, le groupe a cherché à modifier son image. Le 4 novembre, un individu en tenue de Dalton a traversé en riant la pelouse du Groupama Stadium, lors du match de football OL-Prague.

    « Quand ça se passe à Bellecour, là ça gêne », a pointé un des quatre Dalton déguisés et masqués, invités le 8 novembre sur le plateau de « TPMP », l’émission de Cyril Hanouna, sur la chaîne C8. Quelques jours après, des membres du groupe ont distribué des sacs alimentaires aux SDF, près de la gare de la Part-Dieu. Robins des bois ? Trois membres des Dalton ont été interpellés pour avoir jeté des mortiers d’artifice, lors d’une émission de CNews avec Jordan Bardella (Rassemblement national), en direct du quartier populaire de la Guillotière, mercredi 24 novembre. « Le but était de faire du bruit et de protester aux côtés de la foule, avec qui nous partagions le sentiment que le parti politique représenté par cet individu n’est que haine », dit le collectif sur son compte Instagram.

    « Il fallait montrer autre chose. Nous, on défend un esprit provocateur. On s’adapte aux critiques. Heureusement, il n’y a jamais eu d’incident. On veut se révolter sans rien casser », dit au Monde un membre fondateur du groupe des Dalton, contacté par réseau crypté après l’envoi d’un numéro dédié. Il dit se prénommer Naïm, être âgé de 29 ans. Selon cet interlocuteur, qui veut préserver son anonymat, l’appellation « Dalton » vient d’un terme moqueur, utilisé depuis plusieurs années dans le quartier Mermoz, à Lyon (8e).
    Lire aussi A Marseille, l’Etat condamné pour son inaction face aux rodéos urbains

    « C’était une “charriade” entre nous, pour désigner ceux qui passaient leur temps à rentrer et à sortir de prison. C’est devenu un mouvement qui dénonce la pression constante de la police. On sait bien qu’il y a des problèmes de délinquance, ça fait trente ans que ça dure, rien ne change », expose Naïm. Le jeune homme cite incidents et malentendus, qu’il met sur le compte d’opérations policières « exagérées », accentuant le fossé entre une jeunesse bouillonnante et une vision répressive du quartier, classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP). « Les jeunes ont plein d’idées, ils n’ont pas de place », dit Naïm, regrettant la diminution des médiateurs dans le quartier. Contestation sociale ?

    « Ce n’est pas tellement une question de conviction, c’est beaucoup l’adrénaline du moment. Le groupe montre des images de ghetto qu’on ne veut pas voir, mais sans volonté anarchique », dédramatise Samir Dris, avocat d’un participant. Le groupe demande à rencontrer le maire de Lyon, Grégory Doucet. « Pas question de leur donner une tribune », rétorque un élu de la majorité écologiste. « Ce quartier, c’est bien autre chose que ça. Ils envoient une mauvaise énergie », se désole Olivier Berzane, maire (Europe Ecologie-Les Verts) du 8e arrondissement. « Ce sont des jeunes désœuvrés, en quête d’identité », a plaidé l’avocat David Metaxas, trouvant « un côté “gilets jaunes” » à ces jeunes gens, pas seulement pour la couleur de leurs tenues : « Ils nous renvoient la faillite de nos politiques sociales. »

    Tournage sauvage d’un clip

    En réalité, le groupe des Dalton ne formule pas de propositions précises, mais sait organiser ses actions. Lors de chaque sortie, un plan est fixé, des itinéraires de repli prévus, et des garages disponibles. « Pour Bellecour, ils n’ont pas respecté le plan. Ils devaient tourner autour de la place », assure Naïm. Le groupe envisage d’associer des acrobates pour de futurs happenings.
    Une note des services de renseignement décompte 423 rodéos dans l’agglomération lyonnaise sur les neuf premiers mois de l’année, contre 540 en 2020. En même temps, la sécurité publique a saisi 83 engins et mené 145 procédures judiciaires pour rodéos cette année, contre 104 en 2020. La mascarade des Dalton heurte de plein fouet la politique sécuritaire, sur fond de crispations électorales. Pour les autorités, les Dalton font la promotion de violences urbaines qu’il convient de contrer, notamment en matière de rodéos.

    C’est l’arrestation de Mehdi F., 30 ans, le 19 juillet, qui a révélé le phénomène naissant. Sous le pseudonyme de « Many GT », le rappeur a tourné un clip, le 28 février dans le quartier de Mermoz, en filmant des rodéos et une exécution symbolique de Lucky Luke par des personnages déguisés en Dalton, le tout avec une centaine de figurants. Ce tournage a véritablement lancé le mouvement. Les images d’armes et de plaquettes de haschich ont choqué et motivé son interpellation, puis sa condamnation à six mois de prison ferme. Se disant artiste, il vit du revenu de solidarité active (#RSA), sans statut d’intermittent, avec quatorze mentions à son casier judiciaire. Depuis, le rappeur s’est filmé dans la prison, et des Dalton ont escaladé le mur d’enceinte pour faire sensation, sous l’objectif d’un journaliste.

    « C’est nous la loi, si on décide que quelqu’un vive ou va mourir, c’est nous qui décidons, pas vous, c’est nous la loi », a déclaré le rappeur lors de sa garde à vue. Dans le procès-verbal de son audition, consulté par Le Monde, il a demandé au policier d’effacer ce passage, conscient qu’il pouvait donner la vision du voyou s’appropriant un territoire. L’enquêteur a maintenu l’extrait. « Je suis en train de chanter, Madame la juge, et il écrit des paroles de mon rap, c’est du second degré, c’est mon art », a ensuite répété Mehdi F., comme s’il voulait dicter son récit, sans tenir compte des questions orientées du policier. C’est dans ce malentendu que se logent les Dalton, en équilibre précaire entre second et premier degrés.

    Richard Schittly(Lyon, correspondant)

    https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/11/27/rodeos-urbains-a-lyon-trois-membres-des-dalton-condamnes-a-des-peines-de-pri

    #chanson #rap #banlieue #spectacle_de_rue #rodéos

  • Les rois de la béquille ou les mystères de Brueghel
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-emois/les-rois-de-la-bequille-ou-les-mysteres-de-brueghel

    Peint en 1568 par Peter Brueghel le vieux, visible au Louvre, « Les Mendiants » s’avère une bien singulière peinture nous montrant 5 miséreux amputés qui, coiffés tels des rois de carnaval et saisis, toute béquille au vent, semblent saisis par le démon de la danse.
    https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2016/09/b50039b5-e0ef-42b9-90a6-3e9882283778/838_pieter_bruegel_d._a._024.webp
    Magnétisé par cette toile, le dessinateur Sergio Aquindo a entraîné l’écrivain Pierre Senges dans sa rêverie et méditation pour une exploration graphique saisissante et la confection d’une fiction historique où une caravane de personnage fameux, grands destins laissés sur le bas-côté de l’Histoire, répond à des récits de la fête des fous flamandes et à des méditations picturales.