Nicole Garreau

Poétesse sans talent et dictateuse sans vergogne

  • est une vieille dame saine et équilibrée (hum...), vous le savez bien, alors elle n’est ni du côté des un(e)s, ni du côté des autres. C’est seulement qu’elle ne comprend pas comment le monde parvient encore à jouer les vierges effarouché(e)s à chaque fois qu’une attaque, qu’une « opération spéciale » ou qu’une guerre se déclenche ou se réveille quelque part. La vie est une s***perie, Sapiens Sapiens est la pire des s***peries au sein de la vie, la masculinité est la pire des s***peries parmi les Sapiens Sapiens — c’est ainsi depuis des centaines de milliers d’années et on continue à dire « Ah bah ça alors ! Un conflit ! Comment est-ce donc possible ? On ne s’y attendait pas du tout ! »

    Amusez-vous à dresser la liste des États, des pays ou plus globalement des entités territoriales-économiques-politiques-religieuses-ethniques qui ne sont pas impliqué(e)s dans une guerre, officiellement ou en soum-soum, là, aujourd’hui, en vendémiaire 232 : vous n’en trouverez aucun(e), ou quasiment aucun(e) — d’ailleurs les rares qui ne le seraient pas à l’instant T prennent juste une petite pause avant de retourner dans la mêlée.

    Les seules solutions ? Le kimilsungisme-kimjongilisme-kimjongunisme ou la fin du monde.