ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • « Je ne suis pas fou » : le Dr Denis Agret, opposé au vaccin contre le Covid, autorisé par le Conseil national de l’Ordre à exercer la médecine
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/montpellier/je-ne-suis-pas-fou-le-dr-denis-agret-oppose-au-vaccin-c

    L’ordre national des médecins a désavoué l’instance de l’Hérault qui avait rayé le praticien du tableau de l’ordre. Le docteur Denis Agret avait fait appel de la sanction et demandé une contre-expertise pour sa défense. Il va de nouveau pouvoir exercer son métier.

    […]

    La commission nationale rappelle aussi que la décision disciplinaire qui l’interdisait d’exercer la médecine pour une durée de trois ans est frappée d’appel et donc suspendue.

    L’article de 20 minutes est plus détaillé sur les enjeux :
    https://www.20minutes.fr/sante/4060295-20231101-competent-fou-docteur-anti-vaccin-denis-agret-reintegre-o

    Comme l’explique toutefois Jean Marcel Mourgues : « Cette décision n’engage pas le Conseil national de l’ordre des médecins ». Le vice-président ne cache pas « qu’il y a une certaine incrédulité » face à cette décision, ajoutant ne pas en avoir été informé en amont. « C’est un mystère », s’étonne-t-il auprès de 20 Minutes.

    Concernant le fonctionnement des formations restreintes, celles-ci peuvent être saisies au niveau régional « pour deux raisons », développe Jean Marcel Mourgues : soit pour insuffisance professionnelle soit pour un état pathologique. « C’est donc à l’une de ses deux questions que la formation avait considérée que Denis Agret n’était pas en condition d’exercer. »

    […]

    De plus, le Dr Agret est toujours concerné par une instance disciplinaire, dans laquelle il a été condamné au printemps 2022 en 1re instance à 3 ans d’interdiction temporaire, pour ses prises de positions sur les vaccins et la pandémie.

    Décision de laquelle le principal intéressé avait fait appel, mais également le Conseil national de l’ordre des médecins. Ce dernier avait fait appel « a minima », c’est-à-dire en considérant que la peine prononcée était trop faible. Le Conseil national compte de fait demander une aggravation (comprendre « une radiation », précise Jean Marcel Mourgues).

    Par contre, il me semble qu’en plus de l’interdiction d’exercer de 3 ans par la chambre disciplinaire de l’ordre des médecins d’Occitanie, il avait été également condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Montpellier en septembre 2022 (il avait fait appel – suspensif –, je ne sais pas où ça en est de ce côté). Et je n’arrive pas à comprendre si le tribunal correctionnel avait également prononcé une interdiction d’exercice de 3 ans, ce que semble indiquer le Midi Libre à l’époque :
    https://www.midilibre.fr/2022/10/10/covid-lantivax-denis-agret-condamne-a-montpellier-a-six-mois-de-prison-ave

    Denis Agret, cette figure montpelliéraine du mouvement antivax, a été condamné courant septembre à six mois de prison avec sursis pour « menaces de mort sur des chargés d’une mission de service public » et à trois ans d’interdiction d’exercice professionnel par le tribunal correctionnel de Montpellier, a appris Midi Libre de source judiciaire.