• Lecture de Blackout le 10 janvier 2013
    http://www.marcovaldo.fr/evenements/blackout-de-nanni-balestrini-lecture-performance.html

    « Nous avons l’intention de prendre ce que nous voulons et ce que nous voulons, c’est ce dont nous avons besoin ».

    Lecture/Performance de Blackout de Nanni Balestrini, long poème épique sur la saison des révoltes des années 1970 en Italie (Voix : Jérôme Richer -
    Contrebasse : Vincent Bertholet) à l’occasion d’une nouvelle édition de « Nous voulons tout » et de l’édition de « Blackout » aux éditions Entremonde (http://www.entremonde.net), en présence d’Ada Tosatti, spécialiste de l’oeuvre de Nanni Balestrini.

    Voix et contrebasse font entendre rage et déclin à la force d’un poème.

    Nanni Balestrini a beaucoup écrit sur l’italie des années ’60 et ’70, avec « Nous voulons tout », « La violence illustrée », « Les invisibles », « L’éditeur ».

    Contrebasse et voix donnent à entendre « Blackout », poème écrit à l’origine comme une « action pour voix » pour le chanteur Demetrio Stratos du groupe AREA,
    portant sur le blackout de New York du 13 juillet 1977. Écrit en pleine criminalisation des mouvements - Balestrini est lui-même incriminé en 1979 - « Blackout » tient du cri de rébellion et d’espoir ainsi que d’une lamentation pour la mort du mouvement.

    Le texte est morcelé, tendu, dit l’éclatement comme la possible fin « il y a eu un cri collectif guttural quand les lumières se sont éteintes ».

    « Cette fois, ce sont des révoltes collectives, pas toujours politiques, mais sociales en général. Des gens comme dans Vogliamo Tutto. Ce sont tous des groupes collectifs qui à un moment donné, de façons différentes, pour des raisons différentes, entrent en conflit avec l’ordre établi de la société. » (Nanni Balestrini)

    Jérome Richer est auteur et metteur en scène avec la Compagnie des Ombres (http://ciedesombres.blogspot.fr) et Vincent Bertholet joue depuis sa création dans l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp (http://otpmd.bandcamp.com)