Nicole Garreau

Poétesse sans talent et dictateuse sans vergogne

  • est giga-roublarde, parce que dans le huis clos de la thébaïde elle lit à 95 % en numérique et n’écrit que sur son ordinateur tandis que lorsqu’elle va s’installer en extérieur au soleil sur son banc public préféré ou sur son rocher favori elle amène un bouquin en papier et note ce qui lui passe par la tête au stylo à bille sur un cahier à spirale.

    C’est grâce à ce subterfuge que tout le patelin la prend pour une intellectuelle de gauche (1).

    –-------------------
    (1) Oui, bon, d’accord, c’est un pléonasme.