Nicole Garreau

Poétesse sans talent et dictateuse sans vergogne

  • trouvait l’idée de départ plutôt rigolote : resté·e·s enfermé·e·s et donc bien protégé·e·s sur le plateau de tournage d’une émission de téléréalité, les candidat·e·s ne savent pas encore que le monde extérieur a été envahi par des zombies et qu’iels sont de fait les ultimes survivant·e·s de cette saleté d’humanité. Livré·e·s à elleux-mêmes, parviendront-iels à repeupler le monde rien qu’avec des Kevin et des Maeva ? Ha ha, suspense, mais c’est vrai que cette seule perspective est effrayante.

    Las ! les acteurices sont pitoyables, le doublage en français est très approximatif, la caméra est épileptique, et puis surtout, surtout, surtout les grand-guignolesques zombies ne sont absolument pas crédibles : la vieille Garreau en sait quelque chose puisqu’elle en voit une dans son miroir tous les matins et peut donc vous affirmer que dans la « vraie » vie les mortes-vivantes ne ressemblent pas du tout à ce qui est montré dans cette mini-série.

    Enfin bon, ça se regarde quand même, ce n’est pas pire qu’un journal télévisé.

    « Dead Set », cinq (courts) épisodes sur Arte.