• Mise à jour de fin de soirée du 8 juin 2024 23:43 BST
    | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/late-night-update-18

    Les forces israéliennes ont tué plus de 200 personnes au cours d’une opération visant à sauver quatre otages détenus par le Hamas à Gaza, dans l’une des attaques israéliennes les plus sanglantes de cette guerre qui dure depuis huit mois.

    Les États-Unis ont participé à l’opération, mais des sources ont déclaré à CNN que les troupes américaines n’étaient pas sur le terrain. Le degré d’implication des États-Unis reste incertain.

    Les quatre prisonniers seraient en bonne santé.

    Entre-temps, Israël a été critiqué pour cette opération meurtrière qui, selon le Hamas, a également entraîné la mort d’autres captifs israéliens.

    Outre le lourd bilan des victimes, les groupes de défense des droits ont exprimé leur indignation à l’égard d’Israël, qui a utilisé des camions d’aide humanitaire dans le cadre de son opération.

    Francesca Albanese, rapporteur spécial des Nations unies pour la Palestine, a reproché à Israël d’avoir utilisé un « camouflage humanitaire » dans son attaque meurtrière.

    « Israël a utilisé des otages pour légitimer le fait de tuer, blesser, mutiler, affamer et traumatiser les Palestiniens de Gaza », a déclaré Mme Albanese.

    Ofer Cassif, membre israélien d’extrême gauche de la Knesset, a condamné le gouvernement israélien pour le « prix » payé pour récupérer les quatre captifs israéliens de Gaza.

    « La libération est joyeuse, le prix est honteux », a déclaré M. Cassif dans un message publié sur le site de médias sociaux X en hébreu.

    Le responsable de la politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, a déclaré que l’UE condamnait « dans les termes les plus forts » l’attaque israélienne.

    « Le bain de sang doit cesser immédiatement », a-t-il déclaré, ajoutant que le plan de cessez-le-feu en trois étapes du président américain Joe Biden, dévoilé la semaine dernière, « est la voie à suivre pour un cessez-le-feu durable et pour mettre fin à la tuerie ».

    D’autres informations ont été publiées aujourd’hui :

    Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé à l’envoyé de la Palestine auprès des Nations unies de convoquer une session d’urgence du Conseil de sécurité à la suite de ce qu’il a qualifié de « massacre sanglant »

    Deux personnes ont été tuées lors d’une frappe aérienne israélienne à la périphérie de la ville d’Aitaroun, dans le sud du Liban.

    Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Jérusalem et de Tel-Aviv pour demander au gouvernement israélien d’agir. Au moins 33 personnes ont été arrêtées à Tel Aviv.

    #bilan #Nuseirat_refugee_camp #Génocide