Nicole Garreau

Poétesse sans talent et dictateuse sans vergogne

  • n’a pas envie de connaître la suite — ni sur le plan personnel, ni sur le plan sociétal. D’ailleurs il est vraisemblable que la suite elle la connaisse déjà : dans un monde ignominieux d’imbéciles incultes violent·e·s et patenté·e·s elle va continuer à se laisser grignoter par la solitude, la sénescence et la folie.

    Maintenant elle voudrait juste mourir au soleil — c’est idiot mais elle a l’impression que ça lui ferait moins peur. C’est trop demander, ça, clamser au soleil ? Oui, non, vous avez raison, c’est un vœu un peu petit-bourgeois et décadent, d’ailleurs ce sera déjà bien si elle parvient à claboter tout court, toute seule et en silence. Ou en musique. Mais le silence aussi est une musique, ce n’est pas monsieur Cage qui dira le contraire.

    Bon, allez, trêve d’idéalisme : pour l’instant c’est l’heure de sa partie de Candy Crush Saga®.