• L’admission provisoire en Suisse, un article de Vivre Ensemble.
    Témoignage de l’association d’aide à l’intégration somalienne.
    Propos recueillis par Alexa Makonen.

    «  Cela ne changera rien  », les déserteurs érythréens obtiendront une admission provisoire, affirmait la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga au Parlement, lors du débat sur la révision de la Loi sur l’asile. Dans le cadre des mesures déclarées urgentes fin septembre dernier, les déserteurs érythréens devraient désormais être exclus du statut de réfugié, et se voir octroyer une admission provisoire (permis F). Arrivée en Suisse au début des années 90, la communauté somalienne a justement été accueillie avec un permis F, alors que dans des pays tels que la Suède ou la Grande-Bretagne, elle y a bénéficié du statut de réfugié. Une différence de traitement due au fait que la Suisse, jusqu’en 2006, ne prenait que très restrictivement en compte les persécutions d’origine non-étatique généralement invoquées par les Somaliens. Ce statut provisoire ne va pas sans soulever des difficultés, notamment d’intégration, comme nous l’ont confirmé trois représentants de l’Association d’aide à l’intégration somalienne, une entité constituée récemment pour tenter de remédier à ces obstacles.

    http://www.asile.ch/vivre-ensemble/2013/01/30/ladmission-provisoire-vue-par-des-membres-de-lassociation-daide-a-lintegration

    #Suisse #admission_provisoire #asile #Somaliens #Vivre_Ensemble #réfugiés #statu_provisoire #migration #permis_F