CQFD

Mensuel de critique et d’expérimentations sociales

  • Chronique judiciaire par Olivier Katre
    http://cqfd-journal.org/Au-TGI-de-Lyon-le-handicap-mental

    Abdelatif a 41 ans, il est dans le box des accusés de la salle d’audience des comparutions immédiates du tribunal de Lyon, le 10 décembre 2012.

    Il est sourd et n’entend pas ce que lui dit le tribunal. Il fait répéter plusieurs fois les paroles du juge. Finalement, il passe sa tête entre les barreaux vitrés qui le séparent des magistrats pour tendre l’oreille, ce qui le contraint à se plier en deux, la tête coincée entre les barreaux du box des accusés. Mais le juge ne s’en émeut pas et poursuit la lecture des procès-verbaux des policiers.

    « J’ai pas pris mes médicaments depuis 4 jours… tout à l’heure je suis tombé », se plaint Abdelatif dès que le juge l’interroge. Il pleure : « Ça fait quatre jours que je suis encastré [sic], je ne suis pas bien, je ne sais pas pourquoi je suis devant ce tribunal, je n’en peux plus. » Le président propose alors qu’on reporte la séance en attendant que les médicaments aient fait leur effet, mais le prévenu refuse et son avocat intervient : « Mon client a été hospitalisé récemment à l’hôpital psychiatrique du Vinatier. Je vais demander un délai pour qu’une expertise psychiatrique soit effectuée. »