Syntone

Actualité et critique de l’art radiophonique

  • Le projet #NouvOson de #Radio_France http://nouvoson.radiofrance.fr propose des productions sonores en son #surround dites aussi #multicanal ou #5.1, qui donnent une impression d’espace en trois dimensions. Ces productions peuvent être appréciées par les rares personnes équipées de #home_cinéma, mais surtout par tout un chacun au #casque – c’est ce qu’on appelle l’écoute binaurale.

    C’est plutôt cet aspect qui me fascine dans ce projet, c’est-à-dire la binauralisation des productions multicanal, qui permet de rendre accessible les effets tridimensionnels dans un simple casque. Pour l’instant, je n’ai rien trouvé d’écrit à ce sujet. Je viens d’entendre #Hervé_Déjardin (monsieur ès « son » de NouvOson) en parler ici vers 22’ : http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/Les-Magiciens-du-Son/Herve-Dejardin-une-rencontre173288

    Le #binaural est un sujet intéressant, principalement parce que l’écoute au casque s’est extraordinairement répandue. Mais j’ai appris récemment à ne pas confondre la « prise de son binaurale » = celle qu’on effectue avec une tête artificielle ou bien avec des micros dans les oreilles, qui est une technique qui ne serait apparemment pas sérieusement envisagée à Radio France – avec « l’écoute binaurale » qui est une technique algorithmique pour restituer au casque une production ayant été mixée en 5.1, et c’est là-dessus que RF travaille au sein d’un consortium mêlant France Télévisions, l’IRCAM, Orange Lab et d’autres entreprises privées.

    Le problème de tout ce qui est binaural, c’est que l’effet #3D dépend intimement de la forme des oreilles et du crâne, qui sont différentes chez chacun. L’idée, alors, est de fournir à l’auditeur un outil logiciel qui lui permette de modéliser ses données physiologiques (comment ? je n’en sais rien). À partir de ces données, le logiciel calculerait l’algorithme qui sera ensuite appliqué au fichier sonore pour reproduire un effet 3D spécialement adapté à l’auditeur.
    Le principe de reproduire un effet grâce à des calculs mathématiques à la fois me fascine et me rend perplexe, un peu comme face aux images de synthèse.

    #radio