grommeleur

Wrong’Em Boyo

  • Denis Robert
    https://www.facebook.com/denis.robert/posts/10151344609211960

    Je suis sur le cul de tant d’inconséquence. De tant d’amnésie. De cette outrecuidance. Les chochottes découvrent que BNP Paribas ou le Crédit Agricole ont des comptes à Singapour, Samoa ou dans les îles Vierges. Houlala... La journaliste (Anne Michel) qui écrit les papiers en lien avec l’ICIJ, le consortium de journalistes sortant les listings off shore, est une de celles qui avait fait le sale boulot sur Clearstream, prenant systématiquement la défense des banques. Et mes documents et révélations avec des pincettes si longues que je n’en ai toujours pas vu le bout.

    • Dans les commentaire, une réponse de la jounaliste du Monde

      Anne Michel - Juste un droit de réponse, très bref. Je ne suis pas la journaliste qui a suivi l’enquête Clearstream pour Le Monde, n’induisez donc pas, s’il vous plaît, vos admirateurs en erreur. Je connais votre rancoeur à l’égard de ceux que vous appelez les « médias dominants » mais vous devriez porter votre hargne contre les causes qui en valent la peine. Et puis, un peu d’honnêteté : nous ne parlons pas des comptes (?) -des filiales, vouliez-vous dire je pense- des banques mais des sociétés offshore que celles-ci ont contribué à créer.

      dans des paradis fiscaux (et réglementaires), et dans des conditions d’opacité totale. Nous avons mis à jour, après des mois de travail acharné, et dans le cadre d’une collaboration inédite entre 86 journalistes du monde entier (CONFRATERNELS) , plus de 120 000 sociétés écrans et leurs bénéficaires économiques réels. Le résultat de nos recherches est incontestable, aucun de ces propriétaires de sociétés écrans dont nous révélons le nom ne cherche même à contester... Cette enquête pourrait obliger le politique à traiter enfin avec plus de sérieux la question de ces trous noirs de la réglementation. La transparence est un principe fondamental dans une économie de marché. Voilà juste ce que je tenais à préciser.

    • Dans les commentaires, Denis Robert répond à Anne Michel

      Denis Robert - Aucune hargne ou rancoeur Anne Trouvez une ligne où je parle de médias dominants... Vous avez écrit des centaines de papiers reprenant la com des banques Vous découvrez le journalisme C est très bien Encore un effort...

    • C’est vrai que les journalistes qui reprennent trop facilement les dossiers de presse écrits (parfois fort bien) à leur intention est un des gros problèmes du journalisme en ce moment, un autre mais vaste débat qui mériterait toute notre attention.

    • Tout comme Wikileaks, nous avons affaire à des soit-disant amis du peuple qui refusent la publication des informations qu’ils prétendent révéler dans l’intérêt du peuple.

      Assange, Manning, si vous nous lisez, notez ceci : croupissez en taule, vous n’êtes pas des nôtes.