• Liberté sur paroles, « Migrants en milieux ruraux en Europe : les esclaves invisibles de la production intensive et de l’industrie agro-alimentaire » (#Aligre_FM)
    http://www.liberte-expression.fr/migrants-en-milieux-ruraux-en-europe-les-esclaves-invisibles-de-l

    Dans le numéro de juillet de cette émission en partenariat avec la revue Hommes et Migrations, nous allons nous pencher sur les #migrations en milieux ruraux. Ces flux migratoires et les réalités sociales et économiques qui s’y rattachent sont loin d’être un phénomène marginal et ponctuel. L’histoire de l’immigration en France atteste au contraire d’une présence ancienne dans certaines régions comme la Picardie, la région Centre et Midi-Pyrénées par exemple. Un phénomène peu connu et peu étudié parce que resté souvent invisible. De nos jours, les systèmes mis en place par les exploitations agricoles et les entreprises du secteur agro-alimentaire ne peuvent plus se passer de la contribution de migrants saisonniers extrêmement flexibles, qui sont peu rémunérés, mal logés et qui travaillent dans des conditions souvent précaires voire illégales.

    Pour cet aperçu sur les migrations « à la campagne » Chantal Crenn, maître de conférences en anthropologie sociale à l’université de Bordeaux III et co-coordinatrice avec Simona Tersigni du dossier paru par la revue en janvier-mars 2013, nous parle des ouvriers agricoles marocains dans les vignobles bordelais et Romain Filhol, doctorant en géographie à l’université Paris-Est Marne La Vallée analyse comment les travailleurs migrants du Sud de l’Italie sont à la fois instrumentalisés, cibles de l’intolérance mais aussi de solidarités locales. Emmanuelle Hellio, doctorante en sociologie à l’université de Nice (URMIS) évoque le fonctionnement de la « roue saisonnière espagnole ». Yohanne Lamoulère, photographe indépendante, nous présente son travail photographique, sur ces migrants saisonniers qu’elle a mené dans le sud de la France, près de Marseille, mais aussi au Maroc et en Espagne et qu’elle a démarré en 2000, à une époque où on ne parlait pas encore des mutations du secteur agricole. Enfin Nicolas Duntze, de la Confédération paysanne, aborde la question de la dégradation progressive des conditions de travail de ces migrants, souvent #sans-papiers, rouage incontournable des mutations propres au secteur agricole et qui sont en passe d’être remplacés en Europe par des travailleurs recrutés par des prestations de service international.

    http://www.liberte-expression.fr/emissions/2013/20130701_liberte_sur_paroles_4_hommes%20et%20migrations-rurales-j

    #agriculture #saisonniers #ruralité #précarité #exploitation #audio #radio