• Amusons-nous avec le #marketing_sensoriel : « Croustillant : aspects méthodologiques de la mesure sensorielle d’une caractéristique de texture complexe »
    http://aof.revues.org/1227

    On apprend notamment, côté kinesthésique, que

    L’étude de la mastication permet d’appréhender les stimulus kinesthésiques à l’origine de la perception de texture. L’électro-myographie est une technique particulièrement adaptée pour la mesure in situ de l’activité musculaire de la mâchoire (pour une revue, voir Gonzalez et al., 2001). Elle présente l’avantage d’être non invasive et d’autoriser un suivi de la mastication dans le temps. Cette dimension temporelle est importante pour l’étude de la mastication de produits céréaliers secs car leur texture évolue en s’hydratant au contact de la salive.

    et côté sonore, que

    Les produits croustillants génèrent des bruits caractéristiques à la fracture, tout comme les produits croquants (pour une revue, voir Duizer, 2001). La différence entre les bruits de fracture des produits croustillants et croquants tient principalement à leur hauteur : les produits croustillant génèrent des bruits de fracture aigus alors que les produits croquants génèrent des bruits plus graves (Vickers, 1984 ; Lee et al., 1988 ; Seymour et Hamann, 1988 ; Dacremont, 1995).

    Mais attention aux biais ! Le parcours de l’expérimentateur en croustillant est en effet semé d’embûches, qui révèlent le caractère profondément léger de l’expérimenté :

    Ainsi, si un sujet doit évaluer uniquement le caractère croustillant d’un ensemble de produits, il aura tendance à adopter une définition laxiste du terme croustillant, pouvant aller jusqu’à une définition très large du type « aliment qui fait du bruit à la mastication ». En revanche, si le même sujet doit évaluer les trois caractéristiques #croustillant, #craquant et #croquant simultanément, son interprétation du terme croustillant sera plus stricte puisque, explicitement, elle ne doit pas recouvrir les deux autres caractéristiques.

    En un mot comme en cent,

    il est indispensable de développer une réflexion autour de la mesure sensorielle du croustillant (la même problématique peut être envisagée pour d’autre caractéristiques de texture possédant une #connotation_hédonique_positive telles que moelleux, fondant, onctueux...). Si on souhaite travailler avec un petit groupe de sujets entraînés, il faut que leur entraînement aboutisse à aligner leurs concepts sur le concept consensuel de la population, afin de garantir la validité écologique de la mesure.

    Après moultes #études et affinements de problématiques, on aboutit donc à cette question centrale :

    Comment appréhender le concept croustillant de la population ?

    Maintenant, tu seras un peu plus savant-e quand tu croqueras dans tes céréales au petit-déj.

    #humour et #comportementalisme, via @syntone