AlanShore4

Humaniste et libre-penseur

  • GMAIL : « GOOGLE A FINALEMENT ADMIS NE PAS RESPECTER LA VIE PRIVÉE » Toutefois, la loi est de son côté

    http://www.developpez.com/actu/59830/Gmail-Google-a-finalement-admis-ne-pas-respecter-la-vie-privee-toutefois

    Depuis les révélations autour de PRISM, le marché européen du Cloud est de moins en moins favorables aux entreprises américaines. Pour ne pas arranger les affaires du concepteur de l’OS Android, un différent juridique auquel était confronté Google a mis en lumière quelques citations des plus intéressantes sur la politique de la confidentialité de l’entreprise.

    « Au même titre qu’un expéditeur ne devrait pas être surpris que la lettre qu’il a envoyée à son collègue de travail pourrait être ouverte par l’assistant du destinataire, les personnes faisant usage des courriels ne devraient pas être surprise si leurs courriels sont traités par le fournisseur de service du destinataire dans le cadre de la livraison. » peut-on lire sur la motion de Google.

    Et l’entreprise de rajouter « en effet, une personne ne saurait avoir aucune attente à la protection des informations privées si elle se tourne volontairement vers une tierce partie. »

    Un collectif avait porté plainte à Google face à son nouveau Gmail qui scanne les courriels et les redistribuent dans des catégories adaptées dont une pour des publicités qui rapporteraient de l’argent à la firme. Pour eux, cela constituait une violation de la Loi fédérale sur l’écoute électronique et de confidentialité des lois de la Californie.

    « Google a finalement admis ne pas respecter la vie privée. Les gens devraient les prendre au mot ; si vous tenez au caractère privé de vos correspondances, n’utilisez pas Gmail » explique John Simpson, Directeur du projet à la vie privée de Consumer Watchdog.

    Notons que l’assertion de Google est légalement correcte. En 1979, dans l’affaire Smith contre le Maryland, la Cour Suprême a établi que « puisque le défendant a révélé les numéros composés à la compagnie de téléphone afin qu’elle puisse joindre son correspondant, il n’avait pas une attente raisonnable dans le caractère privé des numéros qu’il a composé. »

    Google utilise le même argument quant à la recherche avec des mots clés pour sa publicité ciblée. La loi l’y autorise doublement puisqu’il est couvert par l’ Electronic Communications Privacy Act qui permet une telle indexation ainsi que les termes et conditions de l’utilisation de Gmail qui l’inclus.

    #Google #PRISM #vie_privée