aris 

Lost in cyberspace... et plus si affinités

  • Téléchargement : le site Liberty Land fermé, ses responsables arrêtés
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/telechargement-le-site-liberty-land-ferme-ses-responsables-arretes-28-05-

    Liberty Land, l’un des sites internet les plus consultés en France, qui donnait accès à des dizaines de milliers de liens vers des contenus piratés, a été fermé et ses trois administrateurs interpellés, a-t-on appris samedi auprès de la gendarmerie.

    Les trois hommes, âgés de 25 à 30 ans, ont été interpellés mardi à Marseille (sud-est), près du Havre (nord-ouest) et à Montreuil (Seine-Saint-Denis), et mis en examen pour « contrefaçon en bande organisée », selon la gendarmerie de Rennes qui a fait l’enquête.

    #propriété_intellectuelle #téléchargement_illégal #Hadopi #Liberty_Land #skynet

    • Je ne connaissais pas, et du coup je trouve tous les articles assez approximatifs : il faisait quoi, exactement, ce site ?

      De ce que je comprends de diverses sources, il répertoriait des liens vers Megaupload, mais n’hébergeait rien.

      Du coup, c’est quoi la base juridique exactement sur la « contrefaçon en bande organisée », et cette histoire de 500.000 euros ? Je vois sur ZDnet le lien vers le flux Twitter de Liberty Land. Flux qui toujours en ligne, et qui comporte les mêmes milliers de liens vers les mêmes fichiers que ce qui se trouvait sur le site qui vient d’être fermé.

      Liste de liens pour liste de liens, quelle est la différence juridique entre le site « illégal » Liberty Truc, et le flux Twitter qui est toujours en ligne des mêmes Liberty Bidule. Et ZDnet qui publie aujourd’hui un lien vers le flux Twitter qu’il sait parfaitement être un site Warez diffusant des liens vers des copies pirates, ne se rend-il pas lui-même complice de « contrefaçon en bande organisée » ?

      Bref : toujours le problème de criminaliser les liens hypertexte. Certes ne pas faire mine de tomber des nues, mais tout de même, je trouve la logique juridique peu claire.

    • C’est cela même qui est “intéressant” : trois gars qui se font arrêtés pour avoir diffusé des liens vers des fichiers copiés illégalement, ou supposés tels... Alors que ZDnet fait juste de l’information. C’est donc clairement l’intension qui est réprimée.

      Pour le côté juridique j’aimerais bien, effectivement, en savoir un peu plus.