• DÉCONNEXION – Un blogueur condamné pour avoir trouvé des documents via Google | Big Browser
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/02/06/malentendu-un-blogueur-condamne-pour-avoir-trouve-des-docume

    Tout a commencé un jour d’été en 2012, lorsque Bluetouff, au détour de ses recherches sur le régime syrien, tombe par hasard sur le serveur extranet de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), utilisé par les chercheurs pour stocker et échanger leurs documents de travail. Au lieu d’être protégées par un identifiant et un mot de passe, comme elles auraient dû l’être, ces données, indexées sur Google, étaient accessibles sans le moindre piratage. Sans avoir besoin « d’aucune autre connaissance technique que celles de savoir se servir d’un moteur de recherche, d’un navigateur et d’une souris », note Numerama.

    Bluetouff décide donc de télécharger 8 000 de ces documents internes, relatifs à des données de santé publique. L’Anses s’en rend compte lorsque le site Reflets.info, dont il est l’un des animateurs, publie un article sur les nanoparticules utilisant l’un de ces documents. L’agence alerte la police et une enquête est alors confiée aux services de renseignement intérieur (la DCRI), qui identifient rapidement Olivier Laurelli. S’en suivent, pour le blogueur, perquisition à son domicile, saisie de son matériel informatique et garde à vue de 30 heures, d’après un article de Mediapart.