• Ce soir, Année zéro au théâtre de Saint Quentin en Yvelines :
    http://www.mabeloctobre.net/creations/annee-zero

    Année zéro est une proposition de spectacle autour de l’œuvre de l’artiste italien Nanni Balestrini, d’après le poème Blackout et ses œuvres plastiques et des propos filmés de l’auteur (recueillis pour l’occasion).

    Balestrini a su traduire les tensions qui traversèrent l’Italie après 1968 dans son écriture, comme dans sa production plastique, profondément traversées par le politique aussi bien dans leur contenu que dans leur forme. Réinterrogeant le rapport entre langage et réalité, il fait violence aux mots pour mieux rattraper le réel. Il recourt aux techniques du cut-up (découpage), du fold-in (pliage), des permutations, de la répétition et se libère des signes de ponctuation. Dans ses compositions plastiques, le mot est pris pour matière comme chez les Dadaïstes ou les Lettristes (voire notamment Paysages verbaux, Colonnes verbales, Avec les yeux du langage, Langue fleurie…). Prenant son inspiration dans le tumulte des conflits sociaux, Balestrini arrive à insuffler à son écriture et à ses collages l’énergie de la contestation collective.

    C’est cette vitalité structurelle que la mise en scène va chercher à restituer pour faire entendre les voix des années de plomb, sous forme de pièce poétique, musicale et visuelle, s’apparentant à un oratorio politique, qui hormis la musique, puise uniquement dans l’univers de Balestrini et célèbre la nécessité du verbe.

    #Italie #opéraïsme