Pierre Coutil

de celles et ceux qui marchent avec… (enfin qu’essayent).

  • L’école et les « hommes libres » : Claude Lelièvre répond à Natacha Polony (L’Express)
    http://www.lexpress.fr/education/l-ecole-et-les-hommes-libres-claude-lelievre-repond-a-natacha-polony_147901

    Natacha Polony confond benoîtement un pourcentage d’élèves issus de milieux populaires parmi les reçus aux grandes écoles, avec un pourcentage de reçus parmi l’ensemble des enfants d’origine populaire.
    […]
    Il est vrai que se rendre compte qu’il y a deux fois plus de garçons que de filles qui n’atteignent pas en France le niveau de compétence 2 considéré comme un minimum à atteindre pour réussir son parcours personnel (26% de garçons contre 14% de filles selon l’enquête PISA 2009) ne va pas dans le sens de la réduction de cette grave question au débat sempiternel sur les méthodes d’apprentissage (un des ’’fonds de commerce’’ de Natacha Polony qu’elle ne manque pas de mettre en œuvre), même si elles peuvent avoir bien sûr leur importance.
    […]
    Par ailleurs la focalisation récurrente sur le ’’lire, écrire, compter’’ (reprise à son compte par Natacha Polony dans son interview) ne va pas non plus dans le sens réellement historique de l’ambition des fondateurs l’Ecole républicaine, et de ce qui peut faire -précisément- la différence entre une école ’’républicaine’’ et une école d’’’Ancien Régime’’ (à savoir ce qui « est vraiment éducateur », et où « réside la vertu éducative »).

    #éducation #polémique #histoire_de_l'éducation #lire_écrire_compter #statistiques #oups

    • Natacha Polony : « L’école ne fabrique plus des hommes libres, mais des incultes ! »
      http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/02/14/31003-20140214ARTFIG00382-natacha-polony-l-ecole-ne-fabrique-plus-des-homme

      Rien que les questions posées par Le Figaro™ :

      Théorie du #genre, Vincent Peillon, feuille de route sur l’#intégration, Natacha Polony revient sans langue de bois sur les polémiques autour de l’école qui ont émaillé cette semaine.
      Polémique autour de la théorie du genre, dérives #communautaires, résultat catastrophique au classement #Pisa, l’école Française est en crise. Dans votre dernière chronique pour le Figaro, vous écrivez, « l’école n’instruit plus, n’éduque plus, elle rééduque ». Qu’entendez-vous par là ?
      […]
      La focalisation de l’école sur les questions de société n’est-elle pas justement un moyen de masquer son échec sur l’apprentissage des savoirs fondamentaux ?
      […]
      Hormis cette dérive sociétale, quelles sont les causes profondes de cette faillite de l’école de la République ?
      […]
      Avec le rapport puis la feuille de route sur l’intégration, la gauche a relancé le débat sur l’interdiction du #voile et plus largement sur le #multiculturalisme à l’école. Le risque n’est-il pas de faire de cette dernière l’otage de tous les communautarismes ?
      […]
      Dans une interview accordé à Libération, Vincent Peillon en appelle pourtant à la défense de l’école républicaine… Qu’en dites-vous ? Cela va-t-il dans le bon sens ?