• Cent ans depuis Sarajevo
    http://www.wsws.org/fr/articles/2014/jui2014/pers-j30.shtml

    Le mouvement socialiste qui se développait dans la classe ouvrière, sous la bannière de la Deuxième Internationale, s’alarmait de plus en plus des dangers soulevés par le #militarisme capitaliste. La possibilité d’une #guerre entre « grandes puissances » était née de la nature même du #système capitaliste.

    Dès 1902, le théoricien marxiste Rudolf Hilferding avertissait que « le fait que la lutte pour le marché mondial s’accentue ne peut pas ne pas avoir de conséquences sur la politique étrangère des pays capitalistes. » Il fit remarquer que « L’augmentation des armements, l’expansion de la marine, la politique intérieure réactionnaire, la violence et les menaces à la paix dans les relations étrangères : telles sont nécessairement les conséquences de cette toute nouvelle phase de la politique commerciale capitaliste. » [Cité dans Discovering Imperialism : Social Democracy to World War II, edited by Richard B. Day and Daniel Gaido (Chicago, 2011), pp. 348-49 dans la version anglaise]