Stéphane Bortzmeyer

Homme blanc, hétéro, cis, > 50 ans, diplômé du supérieur, habitant à Paris et abonné à Charlie

  • Building the (Open) Data Ecosystem

    http://blog.okfn.org/2011/03/31/building-the-open-data-ecosystem

    Il y a deux propositions concrètes dans cet article :

    1) Que des intermédiaires apparaissent et apportent une valeur ajoutée
    aux données (qui sont publiées très brutes, souvent pour des raisons
    de coût mais aussi parce que c’est ce qui permet des analyses
    tierces). Ce n’est pas une idée très originale, elle s’applique à tout
    (peu de gens lisent le Journal Officiel ou le Code du Travail
    directement, ils passent par des intermédiaires comme Maître Éolas ou
    leur syndicat). Mais ce n’est pas parce que ce n’est pas original que
    c’est une mauvaise idée :-)

    2) Que les modifications des utilisateurs remontent à la source
    (exemple : les erreurs trouvées par #OpenStreetMap qui seraient
    corrigées dans le cadastre officiel). C’est une idée bien plus
    novatrice. L’article n’en couvre que la partie technique (format,
    protocole, outils) mais pas la bien plus délicate partie politique
    (« l’Administration a toujours raison »).

    #opendata #données_publiques