odilon

artiste aux mains pleines de doigts - visionscarto.net - @odilon@piaille.fr

  • week 30 – Qatar World Cup Memorial | 1 WEEK 1 PROJECT
    http://www.1week1project.org/2014/11/25/qatar-world-cup-memorial

    Le projet ”#Qatar_World_Cup_Memorial” est un bâtiment évolutif qui interroge sur le nombre d’ouvriers décédés durant la construction des stades de la coupe du monde de football 2022 au Qatar. Il s’agit d’une tour constituée de modules de béton représentant chacun un ouvrier défunt. Plus le nombre d’ouvrier est important, plus la tour prend de la hauteur.

    Ce bâtiment offre aux familles népalaises, indiennes et d’autres nationalités un lieu de recueillement éloigné des villes et des gratte-ciels du Qatar. Sur une base de 4 modules par étage et de 2 escaliers par module, le projet possède une multitude de trajets possibles. Les grues du chantier se positionnent en partie haute jusqu’en 2022.

    Si le rythme de décès ne diminue pas, Qatar World Cup Memorial pourrait atteindre 1,5km de hauteur.

    De prime abord, la construction évoque les édifices en kapla de notre enfance. La vague de nostalgie se dissipe une fois sa mission lugubre dévoilée. « Il s’agit d’un tour mémorielle », explique Axel de Stampa, architecte français qui, avec son acolyte Sylvain Macaux, a co-imaginé ce bâtiment virtuel. « Chaque module en béton représente un ouvrier mort sur les chantiers des stades de la Coupe du monde 2022 », poursuit-il.

    Confiscation des passeports, travail de titan sous 50°C, salaires de misère – avoisinant les 210 euros mensuels pour soixante heures de travail hebdomadaires – et logements indignes : sur les chantiers qataris, les conditions de travail des ouvriers, immigrés pour 94% d’entre eux, sont proches de l’esclavage. En 2012 et 2013, près d’un millier de travailleurs népalais, indiens et bangladais y ont perdu la vie. Avec les grands travaux engagés en vues de la Coupe du monde 2022, ce macabre compteur risque de s’emballer. Les seuls chantiers engagés en vue de l’événement ont déjà entraîné la mort de 382 ouvriers népalais et 500 indiens, selon les ambassades de ces deux pays à Doha. De son côté, le Qatar se garde de recenser les accidents. Mais la Confédération syndicale internationale (CSI) craint que la barre des 4 000 victimes soit franchie d’ici à 2022. « Si l’hécatombe se poursuit à cette vitesse, notre tour virtuelle fera 1,5 km de haut », traduit Axel de Stampa dans son langage d’architecte.

    http://www.terraeco.net/Morts-pour-la-Coupe-du-monde-2022,57646.html
    #ouvriers_du_bâtiment #exploitation