odilon

artiste aux mains pleines de doigts - visionscarto.net

  • L’histoire du coton, ou le rôle central de l’esclavage dans la montée du #capitalisme | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/96103/coton-capitalisme


    Donc, un #livre intéressant mais inégal

    Ce n’est que peu à peu que le #coton est devenu le produit le plus lucratif de la planète. Beckert situe le point de bascule au XVIe siècle, avec l’émergence des empires européens. Le premier voyage de Christophe Colomb dans les Amériques et l’essor du commerce des épices en Extrême-Orient ont généré une ruée vers le coton de plusieurs siècles. Une ruée qui amena l’Europe à s’approprier les terres des Amérindiens et à mettre en place l’#esclavage des Africains –un esclavage qui, au XVIIIe siècle, devient la plus grande migration forcée de l’histoire de l’humanité.

    Une classe marchande est née pour faciliter le commerce des denrées générées par les esclaves –une classe qui ne serait jamais apparue, comme s’efforce de le souligner Beckert, sans l’aide des Etats européens naissants. Les sociétés par actions qui ont créé une grande partie des premières colonies britanniques, par exemple, n’auraient pu exister sans une charte royale. Beckert rebaptise le processus communément appelé « mercantilisme » pour lui donner le nom de « capitalisme de guerre » –arguant que la violence en était la clé de voûte. Sans cet élément, il n’y aurait pas eu de révolution industrielle –la prochaine étape (et la plus importante) de l’histoire de Beckert.

    ‘Empire of Cotton,’ by Sven Beckert

    After a quarter-century of tightly focused studies, historians are addressing extended periods of time and the global dimensions of history. As Thomas Piketty did in “Capital in the 21st Century,” his excellent recent study of wealth and inequality, Sven Beckert takes the long view in “Empire of Cotton: A Global History.” Mr. Beckert’s book is more broadly framed and more readable, but at its heart, as in Mr. Piketty’s book, is inequality.

    #révolution_industrielle