Philippe De Jonckheere

(1964 - 2064)

  • http://blog.marcelsel.com/2015/01/07/je-ne-suis-pas-charlie

    Tu te rappelles que tu as publié cette critique acerbe quand le journal avait pris la défense de ce parti islamophobe, le Vlaams Belang, pour une histoire de coran déchiré. Zineb t’avait alors demandé un droit de réponse. Et de cette petite polémique, tu ne gardes rien d’autre que l’espoir qu’elle a échappé au massacre. Pour pouvoir t’offusquer encore, un jour, d’un texte d’elle que tu trouverais déplacé. Pour pouvoir publier encore, un jour, un droit de réponse comme celui qu’elle t’a envoyé, et que tu étais si fier d’avoir reçu. Pour pouvoir jouir avec elle de cette liberté de débattre, de se battre lettre à lettre, celle-là même que trois corbeaux ont voulu abattre aujourd’hui et qu’ils n’abattront pas.

    • Phil, je ne vais pas rentrer dans les détails, cette affaire me donne déjà envie de m’enterrer ; mais les dessinateurs de Charlie en résistants, franchement non. À moins de supposer que la France soit un état théocratique musulman contre lequel nos combattants de l’ombre portaient des coups depuis les souterrains, c’est juste faux. La violence de ce qu’ils ont subi est une chose, mais ce serait pas mal de garder un brin la tête froide pour observer cette chose avant de commencer à délirer une union nationale en deuil pour ses héros morts au combat. Toutes les réactions conduisant à cette espèce d’effrayant sentiment de cohésion collective et la clarté solennelle de son évidence ne conduiront à rien de bon. Les mausolées sont des constructions hypnotiques, je m’en tiens le plus éloigné possible.
      Bon. C’est le deuxième mot sur ce sujet, après celui, à chaud, envoyé à Aurélien le soir-même sur seenthis, que j’écris. C’est parce que c’est vous deux, parce que vous êtes des amis ; je me sens obligé de vous signifier à peu près où je me trouve. Ce sera aussi le dernier.

    • Euh ?

      Allez, ris ! Ris donc de son museau pointu. Ris donc de sa déprime qu’il impose à tous. Et, tiens, marre-toi aussi de ces sans-couilles homophobes et misogynes qui pensent se faire 72 vierges au paradis et découvriront en arrivant qu’à la place, ils devront se prendre la bite au Professeur Choron dans l’anus 72 fois par jour. Haha ! Allah sait y faire avec les cons !

      Tu te dis que ce genre de sarcasme pourrait choquer. Mais tu expliqueras d’emblée à tes amis musulmans que tu ne parlais pas de cet Allah auquel ils croient, que tu respectes, mais d’un dieu fallacieux auquel les jihadistes ont donné le même nom, le souillant par là même.

    • L., pour ma part je ne parviens pas très bien à savoir où je me trouve avec précision. D’abord ému et déboussolé à l’idée d’une rédaction assaillie à l’arme lourde et ses occupants décimés si froidement, et cela en dépit de l’aversion que j’avais pour ce journal depuis un peu plus de dix ans maintenant.

      Ensuite effaré, littéralement effaré par la récupération médiatique avant même celle politique, ce phénomène Je suis Charlie , manière de dire qu’on avait tous au moins une fois croisé dans son existence un des tués. Je note par exemple qu’il y a ces quatre noms de dessinateurs mis en avant, on se dit c’est parce qu’ils sont dessinateurs, donc plus emblématiques qu’un correcteur, mais alors quid d’Honoré à peine mentionné la plupart du temps à mon sens bien meilleur graphiste que tous les autres réunis, mais la question est oiseuse. Effectivement ce côté martyr et héros est à gerber. Et l’article dans Article 11 d’Oliver Cyran http://www.article11.info/?Charlie-Hebdo-pas-raciste-Si-vous donne un peu de recul sur les héros et leur crémerie dans laquelle le moindre que l’on puisse dire c’est que les produits n’étaient pas tous frais du jour.

      Quant à la volonté d’union nationale là c’est l’effroi complet. Et il me semble que ce post http://seenthis.net/messages/328384 dit assez bien en première analyse cette impossibilité. Quant à ce grand fantasme démocratique d’union nationale, c’est consternant et celles et ceux ici qui n’ont pas d’enfants au collège et au lycée ne peuvent même pas se douter de la difficulté que c’est de tâcher d’extraire des idées pareilles quelques minutes seulement après qu’elles ont germé dans l’esprit généreux, et élévés pour l’être, de ses enfants.

      Aussi sans doute suis-je particulièrement attentif à ceux, qui comme @arno, en premier ici http://seenthis.net/messages/328125, osent dire ce que je réponds aux mails et sms que je reçois depuis hier d’amis, de proches même, je ne suis pas Charlie. Ce truc est tellement stupide, il fait références à tellement d’héritages contradictoires, de Kennedy à mai 68, et il fait tellement tâche d’huile que je me dis que cela c’est déjà une bouffée d’air.

      Mais en fait je crois que je devrais faire comme je pensais faire depuis le début, tourner le dos entièrement à cette situation, j’ai cependant été rassuré dans un premier temps où je cédais à mes émotions de constater que sur seenthis, il y avait quelques renvois vers des liens qui rapportaient un peu d’intelligence là où elle manquait crucialement.

      En reponse à @arno et @rastapopulos sur le passage justement relevé par eux, je ne dis pas que je n’ai pas tiqué non plus, j’y ai vu un hommage malheureux et maladroit à ceux qui avaient été des adversaires, mais de fait c’est scabreux.