• L’ #objectivation sexuelle des #femmes : un puissant outil du #patriarcat – les #violences sexuelles graves et la #dissociation | #Sexisme et Sciences humaines - Féminisme
    http://antisexisme.net/2015/02/27/dissociation

    Dans l’énoncé initial de la théorie de l’objectivation3, Fredrickson et Roberts reprenaient la définition de Sandra Bartky4 :

    L’objectivation sexuelle survient à chaque fois que le corps d’une femme, les parties de son corps, ou ses fonctions sexuelles, sont séparées de sa personne, réduit à l’état de simples instruments, ou considérés comme s’ils pouvaient la représenter. En d’autres termes, quand les femmes sont objectivées, elles sont traitées comme des corps – et en particulier, comme des corps qui existent pour l’utilisation et le plaisir des autres

    Dans leur article fondateur, Fredrickson et Roberts mentionnent surtout le male gaze – le regard masculin objectivant – et le harcèlement sexuel, traités en partie 2. Mais l’objectivation sexuelle peut se manifester de manière encore plus violente et brutale, via des agressions sexuelles ou des viols. Lors d’un #viol ou d’une agression sexuelle, la victime est traitée comme d’un objet dont l’agresseur se sert pour sa propre gratification sexuelle, sans jamais tenir compte des désirs et des besoins de sa victime. L’agresseur se rend donc propriétaire du corps de sa victime. C’est cette forme d’objectivation extrême dont nous aller traiter dans cet article.

    • @karl_groucho_d j’ai utilisé le terme d’objectivation car en cherchant sur internet, j’ai eu l’impression que c’était de cette façon que le mot anglais « objectification » était le plus souvent traduit, dans ce cadre-là (la théorie de l’objectivation sexuelle)