Sombre

The point, as Marx saw it, is that dreams never come true. (Hannah Arendt)

  • Traduction intégrale d’un article paru sur le site états-unien metamute.org, approche théorique du problème racial aux État-Unis. Ces analyses pourraient-elles être transposables au cas français ?
    En tout cas, merci #DNDF

    Des Nouvelles Du Front » Ferguson : L’incendie impossible à éteindre
    http://dndf.org/?p=13862

    extrait :

    Lorsque la marchandise force de travail a disparu, le récipient humain de cette force de travail n’est plus qu’une coquille vide. Tout ce qui reste est un résidu physique, une matérialité inerte charnue qui marque l’absence de la force de travail, une existence purement physique sans subjectivité. Le conteneur humain est désocialisé, ou en d’autres termes, une chose sans utilité sociale. En fin de compte cette existence purement physique est réduite à une simple apparence, dans laquelle l’attribut phénotypique vient médier et déterminer la forme de l’existence sociale de ce conteneur humain une fois qu’il est intégré dans le rapport de classe. Par conséquent, « être noir » apparaît comme une représentation de l’absence de la force de travail, son instanciation positive. L’attribut phénotypique « noir » vient naturaliser ce manque comme un attribut inhérent du conteneur humain lui-même alors qu’il est simplement la représentation sociale de l’absence de la force de travail.

    Ne pouvant être complètement intégré dans le rapport de classe, cette fraction de la population ne peut pas être qualifié de proprement prolétarienne, car être un prolétaire suppose à tout le moins la propriété de la marchandise force de travail. Ainsi, les exclus ne sont pas seulement exclus du marché du travail, mais ils sont privés de la marchandise force de travail elle-même. En ce sens, il se produit une différenciation interne dans la reproduction du rapport de classe : d’une part, il ya la reproduction sociale de la force de travail, d’autre part, la reproduction physique asociale des êtres humains.

    Cette fraction de la population non rémunérée est donc reléguée à un processus continu de de-prolétarisation, dans lequel la reproduction sociale de la force de travail est séparée de la reproduction des êtres purement physiques. Par conséquent, cette séparation de l’aspect socialement reconnu de la force humaine de travail se transforme en une désocialisation des prolétaires, dont l’objectivité du corps reste un simple résidu. À la suite de ce mouvement général, une fraction de la population est racialisée comme « noire » et donc exclue du rapport de classe.

    Cette relégation aux marges du marché du travail est ce que Marx a appelé le paupérisme, dans lequel des sections du prolétariat sont soumises à la paupérisation persistante. Toutefois, le processus de paupérisation aux États-Unis a toujours eu tendance à prendre la forme de racialisation des sections distinctes du prolétariat. Le paupérisme, comme tendance objective de l’exclusion immanente de l’accumulation du capital, prend la forme « être noir », qui devient le premier marqueur de l’exclusion. Historiquement, le chômage des Noirs a toujours été de deux tiers plus élevé que le chômage blanc, cet écart ayant été maintenu au cours des dernières décennies. [4]

    #Ferguson #racialisation #paupérisation #prolétariat