Pièces & Main d’Œuvre [RSS]

Site de bricolage pour la construction d’un esprit critique grenoblois

  • Center Parcs, Minatec, STMicro, Arkema… ou l’emploi, mode de vie
    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=727

    Samedi 2 mai 2015, les groupes en lutte contre Center Parcs à Roybon appellent à un rassemblement au parc Hoche à Grenoble, à 11 h. Un débat aura lieu à 14 h autour de l’avenir du travail (chantage à l’emploi, croissance illimitée, informatisation globalisée... pour quoi faire ?) avec notamment des membres d’Ecran Total. En prélude, voici une contribution sur "L’emploi, mode de vie" 1. Que l’emploi soit la version salariée du servage et de l’esclavage, c’est ce que savaient les hommes fiers et libres qui résistèrent quatre siècles à « la roue de l’histoire » ; à l’asservissement salarié dans l’organisation scientifique de la production, et bientôt de la vie. Quatre siècles de vagabondage de masse entre l’appropriation des communaux par la bourgeoisie et l’instauration de la tyrannie industrielle. On sait (...)

    #Faits_divers
    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Center_Parcs-2.pdf

    • À propos de #NDDL :

      Cette victoire avérée, la contestation « écolo-radicale » remporterait donc sa troisième grande bataille en quarante ans, après l’abandon du camp militaire du Larzac et de la centrale nucléaire de Plogoff (1981). Ces trois victoires dont on s’est beaucoup félicité, sont à rapporter aux trente, aux trois cents, aux trois mille défaites subies dans le même temps. Peut-être vaudrait-il la peine de moins se féliciter et d’analyser davantage les raisons de ces victoires exceptionnelles. On ne perd pas sans motif l’équivalent d’un département de terre arable tous les quatre ans.

    • 4. L’improbable hypothèse suivant laquelle des activistes pourraient (et voudraient) imposer leur occupation à une population plutôt hostile soulève un problème politique. Nombre d’entre eux se réclament de la démocratie directe, d’une sensibilité anti-autoritaire, libertaire et parfois non-violente. Ils ne peuvent donc, sans contradiction, pratiquer ce qu’ils reprochent à l’Etat et aux « milices ». La question devient alors : comment se lier à la population ? Comment entrer en relation avec elle pour créer les conditions de cette démocratie directe et libertaire dont les ZAD sont censées présenter l’embryon et « le village témoin » ? Comment isoler le noyau d’ennemis irréductibles (politicards et patrons de la chambre de commerce et d’industrie), transformer les adversaires en indifférents, les indifférents en curieux, en sympathisants, etc ? D’abord en
      refusant les mots trompeurs qui créent et soudent des « blocs » abstraits, anonymes et antagonistes ; les « pro » et les « anti ». En nouant des rapports concrets, personnels avec toutes sortes de personnes concrètes, particulières. En écoutant beaucoup avant de parler peu. Bref en n’apparaissant pas comme des guerriers ou des missionnaires chez les arriérés, en territoire à libérer. En disparaissant dans la population plutôt qu’ en paraissant face à elle.

      Mais il est vrai que certains activistes se disant « anarchistes » ou « radicaux » sont d’un autre avis ; proclament hautement leur mépris de « la démocratie » ; leur foi dans « la légitime défense » et l’efficacité du rapport de forces.

      cc @aude_v à propos des témoignages sur certaines personnes qui faisaient la leçon aux agriculteurices.

    • 14. Ce n’est pas « la force des choses », cependant, qui travaille à L’obsolescence de l’homme (Anders), mais des hommes qui éliminent d’autres hommes. La classe technocratique n’a plus besoin du reste de l’humanité, fardeau inutile sur une terre surpeuplée. Elle se suffit à elle-même, en symbiose avec le système machinal piloté par cybernétique, dans un monde artificiel telle la bulle tropicale du Center Parcs de Roybon. L’élite technocratique se consacre désormais ouvertement à son projet eugéniste de fabrication d’une race supérieure d’hommes-machines ; et les plus progressistes vont être contraints au choix radical de réagir pour défendre leur humanité et celle de leur espèce - ou d’acquiescer tacitement, veulement, en évitant surtout d’y penser, à leur disparition ou à leur déshumanisation.

      #surnuméraires #cybernétique #transhumanisme #eugénisme