• Pourquoi j’ai aidé à « fermer » le lobby des armes en Europe | Agence Media Palestine - David Cronin – 5 mai 2015
    http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2015/05/07/pourquoi-jai-aide-a-fermer-le-lobby-des-armes-en-europe

    À l’heure du déjeuner, à plus d’une douzaine de militants, nous avons pénétré dans le siège de l’Association des industries aérospatiales et de défense de l’Europe (ASD) à Bruxelles, en annonçant que nous en prenions le contrôle. Nous avons distribué des lettres de licenciement à son personnel, recouvert son aire de réception de feuilles blanches et affiché des pancartes disant « Marchands armes expulsés ».

    Notre action a suscité des réactions hostiles de la part de Kyle Martin, un directeur d’ASD. Il a commencé par faire des boules avec nos papiers et déchirer nos pancartes, nous disant que nous nous rendions coupables d’une violation de propriété privée.

    Son attachement à la propriété est quelque peu bizarre, sachant qu’ASD veut que l’industrie des armes soit fortement subventionnée par les deniers publics. Une étude récente d’ASD sur l’innovation en matière d’armement conclut qu’ « un financement à 100% de l’industrie (des armes) devrait être considéré comme la norme ».

    ASD comprend cinq des quinze plus grandes entreprises d’armes de la planète : BAE Systems, Airbus, Thales, Finmeccanica et Rolls-Royce. Toutes ces entreprises ont des liens importants avec Israël.

    Finmeccanica fournit un avion à réaction pour l’entraînement à l’armée israélienne dans le cadre d’un accord portant sur un milliard de dollars. BAE Systems fournit des équipements électroniques à l’armée israélienne.

    Thales est associé à Elbit Israel pour fabriquer des drones pour l’armée britannique.

    Airbus développe un « système d’alerte précoce » pour les avions de combat en partenariat avec Israel Aerospace Industries. Et on trouve des moteurs de Rolls-Royce sur de nombreux avions utilisés par l’armée de l’air israélienne.

    Des avantages pour Israël

    ASD est également impliquée dans des activités de lobbying qui se sont avérées juteuses pour les marchands de mort d’Israël.

    Pendant de nombreuses années, ASD a poussé l’Union européenne pour qu’elle attribue une plus grande part de son programme de recherche scientifique à la technologie militaire. Résultat, l’Union a mis en place un programme de « recherche en matière de sécurité ».