Sandburg

Développeur C++, col blanc en T-shirt noir.

  • Les bactéries intestinales influencent les comportements.
    Étude dès la naissance :
    http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/nutrition-comportement-enfant-influence-flore-intestinale-58466

    Chez les garçons comme chez les filles, les enfants qui avaient la plus grande diversité génétique bactérienne montraient plus souvent des comportements extravertis tels que : humeur positive, curiosité, sociabilité, impulsivité.

    Le deuxième cerveau :

    Si ces relations bidirectionnelles entre l’intestin et le cerveau existent effectivement dans les premières années de la vie, cela pourrait permettre d’envisager des moyens de prévenir des désordres physiques et mentaux.

    Et le retour des différences H/F (et autres) dans cette étude, ça m’énerve :

    Chez les garçons seulement, les traits de personnalité extravertis étaient associés avec l’abondance de micro-organismes des familles des Rikenellaceae et Ruminococcaceae et des genres Dialister et Parabacteroides. Chez les filles, des comportements comme de la retenue, une demande de câlin ou d’attention étaient associés à une moindre diversité des bactéries intestinales.