Reka

géographe cartographe information designer - rêveur utopiste et partageur de savoirs

  • Le blogueur saoudien subira bien ses 1.000 coups de fouet - 7SUR7.be

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2350884/2015/06/07/Le-blogueur-saoudien-subira-bien-ses-1-000-coups-de-fouet.dhtml

    Mauvaises nouvelles pour Raif Badawi, mais on espère vivement que cette confirmation n’est juste qu’un moyen de ne pas perdre la face pour l’Arabie saoudite et qu’elle ne serra pas appliquée.

    La plus haute juridiction saoudienne a confirmé la peine infligée au blogueur Raif Badawi, à savoir dix ans de prison, 1.000 coups de fouet et une amende d’un million de riyal (240.000 euros), rapporte dimanche le journal saoudien Okaz. Cette décision ne peut pas faire l’objet d’un appel.

    Raif Badawi, 31 ans, a été condamné le 7 mai 2014 pour avoir « insulté l’islam » sur son site « Libérez les libéraux saoudiens ». Sa sentence est assortie d’une interdiction de voyager pendant dix ans à l’issue de sa peine et d’une interdiction d’utiliser les médias.

    Les coups de fouets devaient être infligés à raison de 50 consécutifs, à intervalles d’une semaine. Il a été flagellé une première fois en public après la prière du 9 janvier dernier, devant la mosquée Al-Jafali à Djedda, mais la peine a été entre-temps suspendue pour raisons de santé du détenu.

    Cette condamnation a suscité une vague de protestation internationale. Les Etats-Unis ont notamment demandé à l’Arabie Saoudite de revoir leur jugement. Des militants d’Amnesty International ont mené jeudi une action en face de l’ambassade d’Arabie saoudite à Bruxelles pour réclamer l’annulation de la peine infligée au blogueur.

    #arabie_saoudite #badawi #raif_badawi

    • Par ailleurs @fil conseille vivement la lecture du livre que Raif Badawi a écrit depuis sa prison :

      1000 coups de fouet parce que j’ai osé parler librement

      http://www.editionskero.com/ouvrage/1-000-coups-de-fouet-parce-que-jai-ose-parler-librement

      Traduit de l’arabe (Arabie Saoudite) par France Meyer.

      Condamné à 1 000 coups de fouet et 10 ans de prison pour avoir écrit que musulmans, chrétiens, juifs et athées sont tous égaux.

      Raif Badawi a ému le monde entier. Ce jeune blogueur saoudien est arrêté en 2012 et condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet, parce qu’il a osé écrire ce qui déplait aux religieux et aux politiques.

      Le 9 janvier 2015 a lieu la première séance. Les 50 coups de fouet sont si brutaux que la deuxième séance doit être reportée : le corps de Raif n’est qu’une plaie béante.

      Le monde entier s’indigne.

      Aujourd’hui, Raif attend les prochains coups, à moins que sa peine ne soit réexaminée… Mais il ne renonce pas. Depuis sa prison sordide et avec la complicité de sa femme, il fait ici pour la première fois entendre sa voix.

      Dans ce recueil de textes interdits et inaccessibles, il prend position pour la séparation entre religion et État, s’insurge contre le rôle néfaste d’un islam perverti, et évoque le risque terrible encouru pour toute créativité et vie intellectuelle dans un climat d’aveuglement idéologique.

      Il est aujourd’hui devenu une icône pour tous ceux qui luttent, en Arabie Saoudite et dans le monde, pour la liberté d’expression et contre les violences faites au nom des religions.

      L’ensemble des bénéfices de ce livre sont reversés à l’auteur pour assurer sa défense.

      Ce livre est édité avec le soutien d’Amnesty International

      www.amnesty.fr

    • #livre, donc ; j’en citerai quelques extraits si je trouve un moment — le début sur les savants astronomes est vraiment cocasse

    • Page 19
      http://flipbook.cantook.net/?d=www.cantook.net/flipbook/publications/34672.js&oid=86&c=&m=&l=&r=

      avec l’aide de Pdf OCR X

      Une astronomie conforme à la charia
      Paru sur le site web Al-Bilad,
      le 7 septembre 2011

      Un prédicateur survolté a expressément requis que les astronomes soient châtiés ! Selon lui, « nous sommes depuis quelques années victimes des erreurs commises par les astronomes qui trahissent la perspective religieuse et, si nous ne réfutons pas le principe des calculs astronomiques, cette science ayant toujours existé, nous nous opposons à la remise en cause de ladite perspective ››. Il a ajouté que certains de ces astronomes ne sont que des amateurs, alors comment osent-ils contredire des experts religieux qui ont trente années d’expérience dans ce domaine, et ont commencé leurs recherches quand eux n’ètaient que des enfants ?
      Point, à la ligne.
      En réalité, cet auguste prédicateur a attiré notre attention sur
      un point qui nous avait jusque-là échappé, à moi et à mes honorables lecteurs, c’est qu’il existe des « astronomes religieux »
      Quel joli nom insolite, car au gré de ma modeste expérience et de mes recherches non négligeables dans le domaine de l’univers, de son origine, et des planètes, je n°ai jamais rencontré ces termes. le conseille donc à l’agence spatiale américaine, la NASA,
      d’abandonner ses télescopes et de s’en remettre à nos « astronomes religieux ››, dont la vue perçante et la perspicacité surpassent les télescopes défectueux dela NASA ; et nous n’avons pas
      d’objections à ce que quelques-uns de leurs savants astronomes viennent en délégation étudier et enrichir leur savoir auprès de nos « astronomes religieux ››, et chanter leurs louanges. Mieux
      encore, je conseille à tous les autres astronomes du monde, de diverses spécialités, de quitter leurs bureaux, leurs laboratoires,leurs centres de recherche, leurs zones d’expérimentation, leurs universités, leurs instituts, etc., pour se joindre sur-le-champ aux cercles d’études de nos éminents prédicateurs, afin d`apprendre auprès d’eux tout ce qui concerne les sciences modernes, dans les moindres détails, qu’il s’agisse de la médecine, de Fingénierie, de la chimie, de la microbiologie, de la géologie, de la physique nucléaire et atomique, de Focéanographie, de la pyrotechnie, de la pharmacologie, de l’anthropologic, ou d’autres, ainsi que tout ce qui concerne l’astronomie et Fingénierie spatiale, bien entendu.
      Car ils ont prouvé - Dieu les protège - qu’ils sont la référence ultime, qu’ils ont le dernier mot en tout, et qu’ils détiennent la Vérité, à laquelle tous les êtres humains doivent se rendre, se
      soumettre et se conformer, sans hésitation ni discussion. Tous les pays du monde, sans exception, s’emploient à attirer des chercheurs de diverses spécialités, leur font cles offres alléchantes, mettent à leur disposition tout le soutien matériel et technique possible, leur octroient diverses nationalités, et aplanissent toutesles difficultés qu’ils pourraient rencontrer, afin de s’assurer de leur réussite, et de la continuation et du progrès de leurs recherches.
      Et nous ? Nous infligeons aux buveurs d’alcool quatre-vingts coups de fouet. Combien de coups de fouet méritent alors ces savants astronomes ?

    • je note aussi ce passage :

      (…) nous [les Saoudiens] faisons bon gré mal gré partie de l’humanité, et nous avons les mêmes devoirs et les mêmes droits que les autres.

      De la même façon que les autres respectent les différences qui nous caractérisent, nous devons respecter les leurs, et c’est de ce grand principe humaniste que s’est inspiré le roi Abdallah ben Abdelaziz, gardien des deux Lieux saints, pour lancer l’importante et prestigieuse initiative du « dialogue interreligieux », afin que nous soyons tous unis sous le toit de la civilisation humaine.

      Nous ne sommes donc pas surpris que l’initiative du gardien des deux Lieux saints ait reçu un tel accueil dans le monde entier, au point que le roi Abdallah est devenu un exemple et une référence au niveau international ; car c’est uniquement grâce à la raison que nous pouvons suivre le rythme d’un monde en perpétuel développement.

      Respecter les vues de nos opposants est une marque de courage (…)

      Comme on le voit Raif Badawi a soutenu de manière franche et totale le centre Kaiciid, à Vienne ; on ne peut pas dire qu’il ait été payé de retour !